Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Le freinage d'urgence en marche arrière va-t-il s'imposer ?

Dans Pratique / Sécurité

Audric Doche

Le freinage d'urgence en marche arrière va-t-il s'imposer ?

Selon une étude américaine, le freinage d'urgence en marche arrière permettrait de réduire significativement les accidents, notamment en ville, et réduirait la facture des réparations et des primes d'assurance.

Le freinage d'urgence autonome (AEB) est obligatoire sur les véhicules neufs depuis début 2020. Mais il ne fonctionne qu'à l'avant, sur le principe de la détection d'obstacle ou de véhicule qui freinerait brusquement. A l'arrière, en revanche, rien. 

Ou presque, puisque certains constructeurs proposent déjà un assistant anticollision arrière, très pratique lorsqu'il faut sortir d'une place de parking en marche arrière, souvent à l'aveugle. Une étude de l'institut américain des assurances pour la sécurité routière montre qu'il serait pourtant possible de réduire de 28 % le risque de dommages matériels. 

L'IIHS explique qu'aucun autre assistant de conduite ou système embarqué ne permet aujourd'hui une telle baisse des collisions et des accrochages. Avec l'AEB, le freinage d'urgence en marche arrière est le seul dispositif permettant une baisse à deux chiffres des accidents.

En comparaison du freinage d'urgence autonome avant, en revanche, la réduction des dommages corporels est bien moindre. Et c'est logique : les accrochages en marche arrière se font souvent à vitesse réduite, et engendrent bien moins de risques de blessures ou de morts qu'un choc frontal ou latéral plus violent.

Et qui dit réduction des dommages matériels, dit moins de réparations à assumer pour les assureurs, et donc, en théorie, des primes qui baissent. Cela pourrait très bien inciter les autorités européennes à voter l'obligation de cette aide à la conduite dans les véhicules neufs.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire