Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le marché de la voiture d'occasion boit la tasse

Dans Economie / Politique / Marché

Audric Doche

Le marché de la voiture d'occasion boit la tasse

Il n'y a pas que le marché du véhicule neuf qui a souffert en avril. Celui de l'occasion a aussi dégringolé, buvant la tasse à son tour. Logique, puisque les ventes entre particuliers étaient rendues quasiment impossibles du fait du confinement, et que les professionnels ont pour beaucoup fermé leurs portes.

Le mois d'avril sera recouvert de noir sur les agendas des dirigeants automobiles, mais aussi des groupes de concessionnaires et des revendeurs de véhicules d'occasion. Le marché de la voiture de seconde main s'est écroulé au mois d'avril après avoir quelque peu résisté en mars, profitant de l'avantage principal de ce type de transaction : avoir le véhicule directement en "stock", et pas sur commande.

Le mois dernier, le marché s'est donc rétracté de 77,1 % par rapport à avril 2018, à un peu plus de 110 000 unités. Dans le détail, il n'y a guère de surprise puisque la plupart des marques sont entre - 75 % et - 80 %, et les Français tiennent toujours autant de parts de marché. Ce sont les Peugeot qui se sont le mieux vendues en avril avec un peu plus de 22 000 transactions, devant Renault (21 000) et Citroën (13 000). Les marques allemandes (Volkswagen, BMW, Audi, Mercedes) suivent avec des valeurs situées entre 5000 et 10000 unités.

Un mois à vite oublier et un peu spécial, qui ne servira pas vraiment d'enseignement dans les décomptes de fin d'année. 2020 restera une année très particulière, quoi qu'il arrive, et même si les constructeurs redémarrent les productions, rien ne dit que les clients seront au rendez-vous rapidement. Chez PSA, notamment, les équipes vont être très attentives sur le remplissage du carnet de bon de commandes dans les semaines à venir. Il n'est pas dit que certains clients ne décident pas d'opter pour de l'occasion récente plutôt que pour du neuf en ces temps de crise. Affaire à suivre, d'ici la fin du troisième trimestre.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire