Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le mythique championnat allemand DTM va se mettre à l'électrique

Dans Sport Auto / Tourisme

Le mythique championnat allemand DTM va se mettre à l'électrique

Signe d'une évolution des moeurs, le championnat allemand de tourisme DTM va passer à l'électrique en 2023. Mais avant, il va s'ouvrir aux modèles GT3, histoire de s'ouvrir à des écuries, le temps d'opérer la mutation.

Séquence d'émotion il y a quelques jours en DTM avec la retraite d'Audi de ce championnat, non sans avoir remporté ses deux dernières courses. La marque aux anneaux, arrivée en 1990 avec la V8 Quattro, a raflé de nombreuses victoires. On se souviendra du fantasque Hans-Joachim Stuck, toujours prompt à faire le fanfaron au volant de son Audi, du haut de son mètre 94. 30 ans de DTM, et puis s'en va. Pour dire "auf wiedersehen" au DTM, Audi a d'ailleurs réalisé une vidéo montrant les racines de ce sport très populaire en Allemagne, de C'est tout de même beaucoup, mais cet arrêt, après celui de Mercedes, marque le début d'une transition pour le DTM, qui va devoir se réinventer.

Le V8 a déjà cédé sa place au quatre cylindres (dans la "Class One", cette catégorie qui avait été adoptée pour se rapprocher du Super GT japonais) mais cela n'aura finalement pas duré bien longtemps. Les organisateurs du DTM se retrouvaient dans une impasse, avec Mercedes et Audi en moins, les Japonais aux abonnés absents, les Anglais aussi. Pour relancer le DTM, il fallait briser les codes. Et ce sera chose faite dès 2021 puisque les GT3 vont s'engager en DTM, fait inédit puisque cela reviendra à avoir deux championnats séparés avec des GT3 en Allemagne, alors que la crise économique mondiale fait des dégâts. Les sponsors et les constructeurs vont-ils suivre ? Affaire à suivre, donc.

La vraie grande étape sera pour 2023. A partir de cette date, la discipline va passer à l'électrique. Un premier prototype, développé en partie par Hans-Joachim Stuck et d'autres pilotes de tout horizon, a été présenté à Hockenheim récemment. Et contrairement à la Formula E, où les puissances sont raisonnables, ici, Schaeffler, l'équipementier à l'origine du prototype qui sera standardisé entre les équipes, n'a pas fait les choses à moitié : 1200 ch, un 0 à 100 aussi rapide qu'une BMW M4 DTM actuelle, une vitesse maximale "bien au delà" des 300 km/h, et des sessions de course de 30 minutes avant arrêt obligatoire aux stands pour tout le monde afin de changer les batteries lors d'une opération automatisée.

Ce sont en tout cas les plans pour l'instant des organisateurs, qui espèrent dynamiser la discipline avec cette conversion, et, pourquoi pas, attirer à nouveau Mercedes et Audi.Le patron du DTM s'est montré assez tranchant vis à vis de la Formula E qu'il juge un peu molle et pas très palpitante, la victoire s'adjugeant surtout sur la "gestion de l'énergie". Le DTM Electric promet des coudes à coudes, des dépassements osés et réguliers et du pilotage sans concession. Espérons alors retourner dans notre jeunesse, dans les années 80 et 90, avec des courses spectaculaires, permises par des puissances phénoménales.

Le DTM "classique", lui, ne devrait toutefois pas mourir. En fait, le "monde" DTM sera articulé autour de plusieurs "piliers" : le DTM Electric, le DTM GT3 (lancé en 2021, donc), et deux autres catégories plus minimes (dont une "eSport"). L'esprit voiture de tourisme du DTM a malheureusement bel et bien disparu.

    Mots clés :

  • DTM

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En DTM, l'autonomie n'est pas un problème donc pourquoi pas l'électrique ... au contraire du véhicule de M Toutlemonde

Par

En réponse à ceyal

En DTM, l'autonomie n'est pas un problème donc pourquoi pas l'électrique ... au contraire du véhicule de M Toutlemonde

au quotidien l'autonomie n'est pas du tout un problème.

sinon c'est une évolution logique et bienvenue

Par

Pour faire les "courses" du quotidien, l'autonomie n'est pas un problème donc pourquoi pas l'électrique pour M Toutlemonde

Par

La gestion thermique des batteries va faire un bon en avant. C'est là que se fera toute la différence sauf si il n'y a qu'un seul fournisseur.

Par

Vu le peu de succès populaire de la formule E, je suis curieux de savoir si ça va passionner le public ou pas.

Pourquoi pas s'il y a vraiment beaucoup de spectacles en piste, ça compensera le bruit débile des électriques.

Après, il serait bien de savoir ce que les voitures de compétition électriques apporteront en termes de technologie pour la voiture lambda.

Je ne suis pas assez calé techniquement pour le savoir.

J'ai quand même peur que l'arrivée du full électrique en courses tue ce type de compétition car beaucoup de passionnés actuels s'en détourneront.

Ils font un sacré pari ces organisateurs du DTM !!

Par

Quelle honte rip ce championnat

Par

Le DTM n'était déjà pas le championnat le plus intéressant en tant que spectateur, mais alors la :lol:

Vous savez, la seule course qui mettrait les réelles performance de l'électrique et ses limites, serait bien les 24h du Mans, autant dire impossible d'égaler le thermique la :roi:

Par

En réponse à KM69

Le DTM n'était déjà pas le championnat le plus intéressant en tant que spectateur, mais alors la :lol:

Vous savez, la seule course qui mettrait les réelles performance de l'électrique et ses limites, serait bien les 24h du Mans, autant dire impossible d'égaler le thermique la :roi:

:bien::bien::bien::bien:

Par

Je trouve qu'il y a un réel intérêt technique a faire des compétitions de VE. Après, l'intérêt pour le spectacle, je me garderai bien de juger.

Par

Le future de la course auto : https://www.youtube.com/watch?v=uO0WJnyhEqw

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire