Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le Peugeot Rifter reçoit un moteur électrique

Le ludospace de Peugeot se convertit à l'électrique et devient e-Rifter. Les éléments techniques sont repris à la 208.

Le Peugeot Rifter reçoit un moteur électrique

Quelques semaines après le Partner, c'est au tour du Rifter, la version pour les particuliers, de se convertir à l'électrique. La fiche technique est calquée sur l'utilitaire et sur la e-208. On retrouve ainsi le bloc de 100 kW, soit 136 ch, qui délivre un couple maxi de 260 Nm. Les performances sont moyennes, avec 11,2 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. La vitesse maxi est limitée à 130 km/h.

Ce e-Rifter a la même batterie que la citadine. Avec ses 50 kWh, elle donne une autonomie de 280 km en cycle mixte WLTP. Il y a en série un chargeur monophasé de 7,4 kW. Avec lui et une Wall Box, le plein se fait en 7h30. En option, Peugeot propose un chargeur triphasé 11 kW. Via une Wall Box adaptée, la recharge ne prend plus que 5h. Mieux, avec un chargeur rapide 100 kW, on retrouve 80 % de la charge en 30 minutes. Pour le freinage, un mode de récupération d'énergie plus poussée est proposé (la décélération est accentuée lorsqu'on lâche la pédale d'accélérateur).

Le Peugeot Rifter reçoit un moteur électrique

Côté look, rien ne change à l'extérieur, la trappe de charge prenant la place de celle du carburant. À l’intérieur, il y a une vraie nouveauté : l'arrivée d'une instrumentation numérique, avec écran 10 pouces. La console centrale évolue, avec une nouvelle commande de boîte, un frein de stationnement électrique et une zone de recharge par induction du smartphone. L'écran tactile reçoit des affichages spécifiques à l'électrique. On peut visualiser l'emplacement des bornes ou programmer un pré-chauffage de l'habitacle.

Le e-Rifter est disponible en deux longueurs : 4,40 ou 4,75 mètres. Les deux laissent le choix entre 5 ou 7 places. Il y a trois sièges individuels en rang 2. Les batteries sont sous le plancher, les volumes de coffre ne changent pas, avec 775 litres sous tablette pour le modèle standard. On peut avoir un grand toit en verre, avec une arche flottante translucide qui permet de déposer des objets.

Le Peugeot Rifter reçoit un moteur électrique

Selon les finitions, il y aura l'alerte de franchissement involontaire de ligne, l'alerte attention du conducteur, la reconnaissance des panneaux, la surveillance des angles morts, la caméra de recul 180°, l'accès mains libres… Peugeot proposera aussi l'antipatinage évolué Grip Control. La commercialisation commencera au deuxième semestre 2021.

Photos (5)

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire