Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le WRC se met aux biocarburants

Dans Sport Auto / Rallye

Dès 2022, le championnat de rallye WRC passera au carburant dit "100 % durable". Il sera produit à partir d'énergie renouvelable, de capture CO2 et de biomasse.

Le WRC se met aux biocarburants

A l'aube de la révolution électrique sur la route, le monde de la compétition automobile se pose certainement des centaines de questions. Passer à l'électrique ? Faire de l'hybride et attendre de voir comment vont se passer les choses dans les années à venir ? Certaines grandes compétitions ont trouvé la parade : les biocarburants.

La communication sur ces derniers se fait de plus en plus intense ces derniers temps. Aussi bien du côté des marques (Porsche), que des organisations de courses. Le WRC confirme en effet que dès 2022, la compétition ne fera appel qu'à un seul fournisseur de carburant, P1 Racing Fuels, qui fournira des carburants "durables".

"L'objectif visé dans la sélection d'un fournisseur de carburant durable est de permettre à la FIA et au promoteur du WRC d’associer à l'introduction de la technologie hybride pour la catégorie Rally1 un carburant utilisant des matériaux de source durable de manière à garantir une réduction significative des émissions nettes de CO2, tout en présentant les mêmes caractéristiques de performance et un prix le plus proche possible du carburant actuel."

Le cahier des charges était exigeant, puisqu'il fallait que le carburant soit proche d'un carburant fossile de compétition en termes de coûts, de performances, mais aussi de compatibilité avec les moteurs actuels.

    Mots clés :

  • WRC

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (21)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Désormais l'expression "se sortir" se dira "passer à la bio-pompe" :ange:

Par

Certainement l'avenir pour les moteurs à combustion et la compétition, bien plus cohérent que les boites à pile ...et oui en rallye la topologie et forte dénivelé du terrain, la météo neige( Suede/chaleur extrême Australie aucune batterie ne peut tenir dans tel condition:lol:

Vive le championnat WRC:bien:

Par

En réponse à KM69

Certainement l'avenir pour les moteurs à combustion et la compétition, bien plus cohérent que les boites à pile ...et oui en rallye la topologie et forte dénivelé du terrain, la météo neige( Suede/chaleur extrême Australie aucune batterie ne peut tenir dans tel condition:lol:

Vive le championnat WRC:bien:

Ce n'est pas vraiment le type de terrain qui empêche l'électrique (il y a bien l'eXtremeE qui est du "rallye raid" électrique).

Non le problème sont les longues distances d'une boucle (liaison -> spéciale -> liaison et ça x2 avant de retourner au parc) qui font que l'autonomie électrique est impossible à ce jour.

Ajouter à ça qu'il faut des infrastructures spéciales pour recharger rapidement bcp de voitures électrique et que les pays n'ont pas dans les campagnes où sont organisés les rallyes.

Et même en ville, là où pourrait imaginer que les infrastructures sont au niveau, en réalité on utilise des générateur au fioul/gasoil pour recharger les FormulaE !

Par

Comme quoi, dans tous les domaines dorénavant, il faut avoir la "green touch" qui va bien !

Ce n'est pas forcément idiot leur truc de biocarburant et je suis même plutôt pour mais on parle de quel impact pour la planète là ??

Le WRC n'a peut-être pas le choix s'il veut continuer à être accepté dans certains pays et ne pas être attaqué frontalement par certains extrémistes écolos.

J'espère en tous cas que cette "avancée" profitera ensuite aux véhicules thermiques de série à terme.

Par

En réponse à fixman

Ce n'est pas vraiment le type de terrain qui empêche l'électrique (il y a bien l'eXtremeE qui est du "rallye raid" électrique).

Non le problème sont les longues distances d'une boucle (liaison -> spéciale -> liaison et ça x2 avant de retourner au parc) qui font que l'autonomie électrique est impossible à ce jour.

Ajouter à ça qu'il faut des infrastructures spéciales pour recharger rapidement bcp de voitures électrique et que les pays n'ont pas dans les campagnes où sont organisés les rallyes.

Et même en ville, là où pourrait imaginer que les infrastructures sont au niveau, en réalité on utilise des générateur au fioul/gasoil pour recharger les FormulaE !

Tout à fait d'accord sur les distances, cependant la météo(surtout le froid) joue énormément aussi, on a vu le résultat des Formule E à Valence sous la pluie... No comment

Alors si en circuit avec un terrain tracé bien définit en boucle il n'y arrive déjà pas, en Rallye il se mette un doigt dans l'oeil :lol:

Par

En réponse à fixman

Ce n'est pas vraiment le type de terrain qui empêche l'électrique (il y a bien l'eXtremeE qui est du "rallye raid" électrique).

Non le problème sont les longues distances d'une boucle (liaison -> spéciale -> liaison et ça x2 avant de retourner au parc) qui font que l'autonomie électrique est impossible à ce jour.

Ajouter à ça qu'il faut des infrastructures spéciales pour recharger rapidement bcp de voitures électrique et que les pays n'ont pas dans les campagnes où sont organisés les rallyes.

Et même en ville, là où pourrait imaginer que les infrastructures sont au niveau, en réalité on utilise des générateur au fioul/gasoil pour recharger les FormulaE !

Mais du gasoil bio mon cher :fleur:

Par

En réponse à KM69

Tout à fait d'accord sur les distances, cependant la météo(surtout le froid) joue énormément aussi, on a vu le résultat des Formule E à Valence sous la pluie... No comment

Alors si en circuit avec un terrain tracé bien définit en boucle il n'y arrive déjà pas, en Rallye il se mette un doigt dans l'oeil :lol:

"Les équipes ont quant à elles pointé du doigt la dernière réduction d'énergie décidée par la direction de course et le faible nombre de tours qu'il restait pour pouvoir l'amortir."

Donc c'est une histoire de règlement de course, pas un problème technique... faut lire les articles avant de cracher coute que coute sur les VE.

Par

Je dirai même que en compétition, et en rally en particulier, c'est la masse démesurée des batteries qui tuerait le truc.

Amortir 1200 ou 2000 kg après un saut de 30 mètres c'est pas la même histoire. Itou en courbe, 2000 kg ça va être dur de trouver du grip sur terrain meuble.

Par

Encore une comm digne du greenwashing habituel.

A quand toutes les caisses wrapées "pelouse et coccinelles" pour tenter de verdir encore plus leur image ?

Par

En réponse à pxidr

"Les équipes ont quant à elles pointé du doigt la dernière réduction d'énergie décidée par la direction de course et le faible nombre de tours qu'il restait pour pouvoir l'amortir."

Donc c'est une histoire de règlement de course, pas un problème technique... faut lire les articles avant de cracher coute que coute sur les VE.

De réglementation et de météo, + plusieurs arrêts de course en Safety car donc des tours supplémentaires non prévu .

En tant que propriétaire de Tesla tu devrais le savoir que la Meteo joue énormément :jap:

Bref n'insistais pas, les voitures électriques pour aller bossé point :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire