Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Les Français, conducteurs les plus hargneux d'Europe?

Dans Pratique / Sécurité

Où l'on apprend qu'un automobiliste français sur cinq voit son comportement se transformer une fois au volant, et que 34% n'hésitent pas à coller l'automobiliste qui les précède si celui-ci les a énervés. Voilà qui laisse augurer de bons moments sur la route des vacances!

Les Français, conducteurs les plus hargneux d'Europe?

Comme chaque année, la Fondation Vinci Autoroutes publie son baromètre de la conduite responsable, établi à partir des réponses de 12 400 personnes dans 11 pays d’Europe.

Et à la veille d’un été qui s’annonce particulièrement chargé sur les routes de France du fait des conséquences de la crise sanitaire qui n’incite pas à voyager à l’étranger, certains chiffres ont de quoi inquiéter.

Du côté des Français, on apprend qu’un conducteur sur cinq (20% des Français, contre 16% des européens) admet adopter un comportement plus agressif une fois au volant, que 70% d’entre nous peuvent injurier les autres usagers de la route (55% des européens), et que 34% n’hésitent pas à coller au pare-choc d’un véhicule qui les a énervés. Voilà les touristes prévenus.

La tendance des conducteurs à se sentir ”dans leur bulle” lorsqu’ils sont au volant leur fait oublier la dimension collective de la conduite et par là même les conséquences de leur comportement sur les autres », commente Bernadette Moreau, Déléguée générale de la Fondation VINCI Autoroutes

En revanche, on observe (hélas) une forme d’harmonisation en matière d’usage du téléphone au volant : 50% des européens (et 48% des Français) téléphonent au volant en utilisant le système Bluetooth, et 11% (10% des Français) ont eu ou failli avoir un accident en utilisant leur téléphone alors qu’ils conduisaient.

Le baromètre s’intéresse enfin à la question du « corridor de sécurité », très important sur autoroute. La loi prévoit en effet que les conducteurs changent de voie et réduisent leur vitesse à l’approche de véhicules immobilisés ou circulant à faible allure sur les accotements de la chaussée. Les contrevenants s’exposent à une amende de quatrième classe, soit un montant de 135 €, réduit à 90 € en cas de règlement rapide.

Or, le baromètre souligne que 73 % des français ne respectent pas systématiquement ledit « corridor», chiffre qui recoupe celui selon lequel 72 % d’entre nous prennent des libertés avec le respect des distances de sécurité. Mais comme nous ne sommes pas à un paradoxe près, le baromètre précise que « 52 % considèrent que le non-respect des distances de sécurité est l’une des principales causes d’accidents impliquant le personnel d’intervention sur autoroute. »

 

Sur autoroute, la loi impose maintenant aux conducteurs de se déporter le plus loin possible à l'approche de véhicules stationnés sur le bas-côté. Mais les trois quarts d’entre nous l’oublient régulièrement.
Sur autoroute, la loi impose maintenant aux conducteurs de se déporter le plus loin possible à l'approche de véhicules stationnés sur le bas-côté. Mais les trois quarts d’entre nous l’oublient régulièrement.

 

 

 

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (61)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Un conducteur qui me colle, c'est un effleurement de la pédale de frein avec l'accélérateur encore appuyé, histoire d'allumer les stops et de lui donner un petit coup de chaud...

Par

Un conducteur qui me colle, c'est un effleurement de la pédale de frein avec l'accélérateur encore appuyé, histoire d'allumer les stops et de lui donner un petit coup de chaud...

Par

suffit de regarder les zones commentaires de cara pour valider la question

Par

En réponse à etnabis

Un conducteur qui me colle, c'est un effleurement de la pédale de frein avec l'accélérateur encore appuyé, histoire d'allumer les stops et de lui donner un petit coup de chaud...

Oui, j'ai fait ça une fois à un (sale) type. 2 min plus tard, il m'a fait une queue de poisson violente qui a failli provoquer un grave accident. J'avais ma famille avec moi et on faisait du 120 sur l'autoroute. Je n'ai pas trouvé ça drôle. D'ailleurs, je ne recommencerais pas. :bah:

Par

Et si ça ne venait pas du fait d'être français ou bien de notre culture ?

Et si ça venait plutôt de l'écosystème dans lequel l'automobiliste évolue ?

J'ai conduis dans de différents pays (Canada, Danemark, Allemagne) sur d'assez longue période. J'ai remarqué que les sentiments négatifs qui traversent la tête de l'automobiliste (de moi même en l’occurrence) : frustration, impatience, etc... sont bien plus présents (dans mon cas) en France. Ce n'est donc (pour mon cas) pas la culture française le problème mais bien l'écosystème.

Et j'ai fait l'inventaire (les deltas) que j'ai pu observé avec les différents pays où j'ai bcp roulé (+ de 5 000 km) :

En France, on peut rouler n'importe comment tant que l'on respect les feux rouges et les limitations de vitesse. En Allemagne, par exemple, je me suis fait arrêté sur une autoroute (je roulais à 200 km/h environ), car j'étais sur file de gauche et que j'aurais pu me rabattre sur la file de droite, j'ai eu un rappel à l'ordre, je me suis par la suite rapidement mis au diapason en adaptant ma conduite. Les 200 km/h n'étant absolument pas la question à ce moment la avec la police.

Globalement ce que l'on observe en Allemagne c'est que la police est attentif à tout : distance de sécurité, positionnement sur le voie, etc... En France on peut rouler n'importe comment en restant au milieu sur autoroute par exemple : ça ne pose aucun problème. Idem pour les distances de sécurité : vous pouvez faire un Paris - Marseille en prenant l'aspiration telle un Tesla derrière un SUV sans jamais vous faire contrôler ou arrêter.

L'impact de ça, c'est que ce genre de comportements anodins et habituels pour certain, sont extrêmement énervants pour les autres (consciencieux de ce genre de chose).

Autre point, au Canada à Montreal précieusement, j'ai conduis pendant 4 mois, et les rues sont larges, souvent 2x2 voies en ville, on peut se garer n'importe où facilement, alors que l'on est dans une grande ville, et ça ne bouche vraiment pas beaucoup contrairement à Paris. Nos villes, équipée de micro infrastructure pour l'automobile, ça créé forcément de la frustration avec les problèmes de circulations, pour se garer, etc...

Je pense donc que ce n'est pas les Français le problème (il faut arrêter l'auto-flagellation propre à notre pays en train de déboulonner des statues) mais l'éco-système (la sécurité routière et les infrastructures).

Par

En réponse à etnabis

Un conducteur qui me colle, c'est un effleurement de la pédale de frein avec l'accélérateur encore appuyé, histoire d'allumer les stops et de lui donner un petit coup de chaud...

L'idée est là, mais faire un freinage souple du pied gauche, du premier coup, il ne faut pas se gourer^^

Par

Une petite vidéo qui est en rapport avec l'article un grand artiste l'un de mes acteurs français préféré

https://youtu.be/LKLxqWdYpgQ

Par

En réponse à etnabis

Un conducteur qui me colle, c'est un effleurement de la pédale de frein avec l'accélérateur encore appuyé, histoire d'allumer les stops et de lui donner un petit coup de chaud...

Un lever de pied de l'accélérateur suffit amplement afin que le conductueur derrière se calme.

En général, il comprend que je suis en train de doubler et que je vais finir mon dépassement tranquillement.

(Plus tranquillement que si il avait gardé ses distances.)

Le petit coup de frein met de l'huile sur le feu, mieux vaut éviter si on ne veut pas que ca dégénère.

Si on me fait ce genre de manoeuvre lorsque c'est moi qui colle (Ca peut arriver et je n'y prend aucun plaisir.), je rétrograde et je passe sur la droite sans le moindre agacement.

(Vue qu'il n'y a personne.)

Je colle juste les gens qui squattent sur la file de gauche au régulateur et ne double personne sur des kilomètres...Estimant que tu n'as pas à rouler plus vite qu'eux.

C'est très tendance avec les gens dotés d'un régulateur malheureusement...Et c'est un comportement intolérable.

(On double, on se rabat...C'est tout. Aucune raison de rester indéfiniment sur la file de gauche.)

Par

En réponse à etnabis

Un conducteur qui me colle, c'est un effleurement de la pédale de frein avec l'accélérateur encore appuyé, histoire d'allumer les stops et de lui donner un petit coup de chaud...

Allumes les feux anti brouillard arrière le gars pensera que tu mets un gros coup de frein :)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire