Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

Dans Salons / Salon de Munich

Si de grosses nouveautés ont fait leurs débuts à Munich, le nouveau salon allemand a été marqué par de nombreuses absences. Voici celles que l'on aurait aimé voir lors de notre visite des stands.

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

Citroën C5 X

L'ensemble du groupe Stellantis n'a pas fait le déplacement à Munich. Il y avait pourtant de nombreuses nouveautés à faire découvrir au public, notamment la C5 X, qui marque le retour de Citroën sur le marché des familiales. Pour se démarquer, la C5 X ose une drôle de formule : un mix entre berline, break et SUV ! En bonne Citroën, l'auto met l'accent sur le confort, avec une habitabilité généreuse et les suspensions à butées hydrauliques progressives. Disponible à la commande depuis quelques jours, avec un prix qui commence à 32 900 €, la C5 X est proposée en essence et en hybride rechargeable. Début des livraisons en janvier 2022.

DS 4

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

C'est la meilleure arme de DS pour aller affronter les rois du premium allemand. Pour sa nouvelle compacte, la marque a mis les petits plats dans les grands : finition soignée (alors qu'une Audi A3 a baissé en niveau sur ce point), belle dotation technologique (avec par exemple un affichage tête-haute à réalité augmentée, une suspension pilotée associée à une caméra) et large choix de motorisations (essence, diesel et hybride rechargeable). Et cette DS 4, disponible avec un look baroudeur Cross, est même fabriquée en Allemagne, dans une usine Opel ! Elle n'a pourtant pas voulu faire de l'œil au public germanique.

Honda HR-V

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

Dès 2022, toute la gamme européenne d'Honda sera électrifiée. Comme c'est déjà le cas avec la Jazz et le CR-V, le nouveau HR-V ne sera proposé qu'en hybride simple. Il reçoit un essence 1.5 et deux blocs électriques, pour une puissance de 131 ch. Un choix unique qui ne sera pas handicapant, il suffit de voir le succès du Toyota C-HR pour s'en convaincre. La technique n'est pas la seule évolution importante pour le HR-V : le look est revu en profondeur, avec une silhouette qui tend vers le SUV coupé. À bord aussi ça change, la présentation gagnant en sobriété pour se faire plus chic. Ce HR-V hybride arrivera sur nos routes début 2022.

Lexus NX

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

C'est la deuxième génération pour le SUV compact de Lexus. Le modèle étant un succès (170 000 ventes en Europe), la marque n'a pas pris de risque : c'est évolution plutôt que révolution ! On retrouve ainsi un style très anguleux. À bord, la présentation se modernise avec la présence d'un immense écran de 14 pouces. La plus grosse nouveauté, elle est sous le capot : ce nouvel NX est le premier hybride rechargeable de Lexus, avec un ensemble technique de 309 ch. L'autonomie électrique est de 63 km. Le modèle existe encore en hybride simple, de 244 ch.

Maserati Grecale

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

Après avoir dévoilé son nouveau porte-drapeau, la supercar MC20, Maserati doit présenter un modèle qui doit booster ses ventes. Sans surprise, c'est un SUV. Ce n'est pas inédit pour la firme, qui propose déjà le gros Levante. Le Grecale sera dans la catégorie en dessous, et viendra ainsi se mesurer aux Audi Q5 et BMW X3. Promis depuis plusieurs années, on pensait le voir à la rentrée. Mais il faudra encore patienter (jusqu'en novembre) pour découvrir ce cousin de l'Alfa Romeo Stelvio, qui pourrait avoir le droit à une version 100 % électrique.

Opel Astra

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

C'est peut-être la plus grande absente du salon et même un mystère. Jouant à domicile, Opel n'est pas venu exposer sa grosse nouveauté de la fin d'année, la nouvelle génération d'Astra, pourtant illustration parfaite du renouveau de la marque au blitz sous l'impulsion de PSA. L'auto doit d'ailleurs beaucoup au groupe français, puisque la base est celle de la nouvelle 308. Mais c'est bien caché. Cette Astra adopte les nouveaux codes esthétiques d'Opel, pour l'extérieur et l'intérieur. À bord, la voiture fait ainsi un sacré bond en avant avec une présentation digitale. L'offre technique est calquée sur celle de la lionne, avec notamment deux hybrides rechargeables de 180 et 225 ch.

Peugeot 308

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

C'est l'anti Golf de Peugeot. Mais le Lion n'a pas voulu aller se mesurer à la célèbre allemande sur ses terres ! La 308 n'a pourtant pas à rougir. Sur le papier, elle a tout ce qu'il faut pour se mesurer à la Golf : présentation originale (avec le fameux i-Cockpit), équipement à jour, nouvelles motorisations hybrides rechargeables. Ajoutez à cela un look plus sportif, bien moins passe-partout que celui de la Volkswagen. La 308 est le premier modèle doté du nouveau logo de Peugeot, en forme de blason. Déjà dévoilée en berline et en break, bientôt dans les concessions, elle sera à l'essai à partir du 15 septembre sur Caradisiac.

Skoda Fabia

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

La programmation de ce salon suscite parfois l'incompréhension. Une bonne partie du groupe VW est venue, mais pas Skoda. Pourtant la firme est un poids lourd du marché allemand et avait de grosses nouveautés en rayon. Elle aurait ainsi pu montrer au public la nouvelle génération de la Fabia, qui rejoindra les concessions en octobre. Cette quatrième Fabia adopte enfin une base moderne, celle de la Polo, ce qui lui permet de faire un bond dans le temps en matière d'équipements. Ajoutez à cela une présentation soignée, une belle habitabilité et les astuces que l'on aime bien chez Skoda… et on se demande ce qu'il reste à la Polo, si ce n'est un blason.

Toyota bZ4X

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

Avec Stellantis, Toyota est l'autre grand groupe absent du Salon de Munich. Il avait pourtant de nombreuses nouveautés à exposer. Dans des registres bien différents, on aurait ainsi pu découvrir le coupé GR 86, remplaçant du GT 86, ainsi que le bZ4X. Derrière ce nom un peu barbare se cache le premier modèle électrique conçu par la marque sur une base dédiée. Il s'agit d'un SUV, au gabarit similaire à un RAV4. Une fois de plus, Toyota n'a pas fait dans la sobriété sur le plan du look. À bord, le véhicule ose même un volant façon avion. Attendu dans les concessions courant 2022, le bZ4x n'a pas encore dévoilé sa fiche technique.

Volvo Recharge Concept

Les grandes absentes du Salon de Munich 2021

Si Polestar, la nouvelle marque électrique de Volvo, a bien exposé à Munich, la maison mère suédoise n'est pas venue avec ses nouveautés, à savoir le SUV coupé électrique C40 et le concept-car Recharge. Ce dernier a été présenté à l'occasion d'une conférence de presse au début de l'été, puis n'a jamais été montré au public. C'est tout de même dommage pour une étude de style ! Le concept Recharge pose les bases de la future génération de Volvo électriques, à commencer par le prochain XC90, attendu en 2022.

Ils auraient pu venir avec

Il y a les marques qui n'ont pas du tout fait le déplacement. Et parmi celles qui se sont déplacées, on s'étonne de quelques choix de programmation ! Par exemple, Ford n'a pas voulu montrer ses Fiesta et Focus restylées. BMW est venu sans le Série 2 Active Tourer. Mercedes a préféré encore nous faire attendre pour le SL !

 

En savoir plus sur : Citroen C5 X

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Commentaires (47)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle stratégie stupide de la par de Stellantis

"Oh vous savez, on fait de superbes autos mais on va vous en montrer aucune, comme ça on sera moins médiatisé. Z'avez vu, on est malin non ?"

Par

L'Opel Astra n'y était pas, mais Opel avait il un stand ? Idem Skoda Fabia, qui joue aussi à domicile (Mladá Boleslav - Munich = 400 km !)

Viendra un jour où les groupes auront un stand uniquement composé de leurs dernières nouveautés. Plus personne ignore que les dessous sont communs, et sont alors intéressé de voir les différences - typiquement passer de l'Astra à la 308, sans qu'on le bassine avec ce qui est invariable.

Par

L'Astra est sympa, elle va faire de l'ombre à la 308

Par

il manquait aussi MG, qui devrait connaître : une mise à niveau du MG ZS (d'ici quelques semaines semble t il) , la sortie du Marvel (avant la fin d'année) et l'arrivée sur le continent du break MG5 en version batterie 60 kWh et carrosserie modernisée (premier trimestre 2022).

sans oublier le coupé sportif, promis pour cet été et décalé d'un an pour cause de covid

Par

En ce qui concerne l'Opel Astra, il faut avouer que c'est un fameux mystère... Ce salon bénéficie d'une assez grosse médiatisation (2 sujets hier dans Auto Moto sur TF1).

C'est dommage.

Espérons que le salon de Bruxelles se déroule normalement (janvier 2022). Parce que là, pour la dernière édition (2020), il s'étaient TOUS déplacés.

Par

STELLANTIS peu inspiré sur ce coup-là ...

Par

En réponse à Le Banquier

Quelle stratégie stupide de la par de Stellantis

"Oh vous savez, on fait de superbes autos mais on va vous en montrer aucune, comme ça on sera moins médiatisé. Z'avez vu, on est malin non ?"

A l'heure du tout numérique, les salons de l'auto sont tout simplement... has been.

On est en 2021, hein, pas en... 1981. :bah:

En plus, ça coûte une blinde pour les constructeurs, même pour le 1er groupe mondial qu'est Toyota.

Par

En réponse à fedoismyname

A l'heure du tout numérique, les salons de l'auto sont tout simplement... has been.

On est en 2021, hein, pas en... 1981. :bah:

En plus, ça coûte une blinde pour les constructeurs, même pour le 1er groupe mondial qu'est Toyota.

Ce salon de Munich a eu énormément d'échos sur les réseaux (médias et sociaux), ne serait ce car c'est pratiquement le premier depuis 2 ans.

La Megane-E a eu une visibilité inespérée. RENAULT a bien anticipé sur ce coup-là. Bravo a eux.

Stellantis a peut être eu peur de se confronter au vrai premium allemand...

:orni:

Par

En réponse à fedoismyname

A l'heure du tout numérique, les salons de l'auto sont tout simplement... has been.

On est en 2021, hein, pas en... 1981. :bah:

En plus, ça coûte une blinde pour les constructeurs, même pour le 1er groupe mondial qu'est Toyota.

Je vois une contraction, si c'est has been, le prix des stands baisseraient, si c'est couru, ça coûte effectivement une blinde ...

Ce qui est ruineux est évidemment de réserver, concevoir, monter, animer autant de stands qu'on a de marques (STELLANTIS en a une douzaine), alors que plus personne n'est dupe. Un seul grand stand suffirait, surtout si les dessous deviennent exclusivement électrique (donc bientôt).

Par

L'Opel Astra est la compacte qui me plait le plus !

Un coup de crayon qui sort des poncifs habituels!

Reste une technologie embarquée a bord qui est "mode" ou "geek" qui n'est pas forcement utile.

Mais c'est une autre affaire................Certains apprécieront, d'autres pas!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire