Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les pneus, plus polluants que les moteurs ?

Les pneus, plus polluants que les moteurs ?

Ce n'est pas la première fois que l'on peut lire que les émissions de particules fines sont surtout dues à l'usure des pneus, plaquettes de freins et embrayages. Mais à quel point ? Une étude montre que dans le pire des scénarios, l'usure d'un pneu équivaut à 1000 fois les émissions de particules d'un moteur.

Depuis le dieselgate, les études sur les oxydes d'azote et les particules fines des véhicules, émissions novices pour l'Homme, se sont mulitpliées. Et la dernière en date vient soutenir que la plus grosse partie des particules fines ne vient pas du pot d'échappement, mais des pneumatiques et de leur usure naturelle. Un constat qui n'est pas nouveau, mais qui est tout de même chiffré par Emissions Analytics, une société indépendante leader mondiale dans le domaine de l'analyse des émissions de véhicules.

"Nous avons conduit une Volkswagen Golf de 2011 sur 320 km à haute vitesse, sur chaussée dégradée. Cela a donné une perte de 1,844, ce qui donne 5,8 g/km de matière. C'est 29 fois supérieur à nos prévisions". Emissions Analytics a pris un pneumatique de piètre qualité (premier prix), utilisé sur un bitume très moyen, justement atteindre le "worst case scenario" (le cas le plus défavorable). Les estimations faites, au départ, pour une conduite "classique" sont également élevées : "notre test initial conclut sur l'hypothèse qu'en moyenne, un pneu perd 1,5 kg de matière en 30 000 km, soit 200 mg pour les quatre pneus au kilomètre. C'est déjà 44 fois la limite autorisée sur le test d'homologation pour les particules à l'échappement (4,5 mg/km)".

"Malgré le caractère exagéré de notre test de "pire scenario", cela reste un nombre très élevé : 5760 mg/km d'émissions de particules fines sans aucune régulation, contre des émissions à l'échappement très régulées et limitées à 4,5 mg/km - soit un facteur de plus de 1000".

Les experts estiment que le fait que les pneus ne soient pas pris en compte dans le calcul des particules fines ne devrait pas durer. Emission Analytics rappelle par ailleurs que la différence de rejets de particules fines dangereuses entre moteur essence à injection indirecte (monopoint, multipoint...) et injection directe est, elle aussi, importante (de l'ordre de cinq fois supérieure pour les moteurs à injection directe).

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (162)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les pneus Tesla sont faits en peau de marmotte biologique et ne détruisent pas la planète comme ceux des pauvres en 207 diesel !!!

:D

Par

Bon, il vont la pondre cette loi pour taxer le poids ou pas ???

Voilà une raison de plus de le faire, l'usure étant très lié au poids de l'engin.

Light is right !

Par

PSA et consorts feraient mieux de vendre des voitures hybrides plutôt que de payer et faire diffuser ce genre de propagande pro-Diesel dérisoire.

Et pourquoi ne prend on pas en compte aussi l'usure des semelles des piétons sur les trottoirs qui dégagent un nuage de particules derrière eux ?

Ce type "d'information" est proprement scandaleux.

Par

Bon bah l'Etat français va imposer une nouvelle taxe pour les pneus polluants

Eh vive la France bien sur

Par

En réponse à Gastor

Bon, il vont la pondre cette loi pour taxer le poids ou pas ???

Voilà une raison de plus de le faire, l'usure étant très lié au poids de l'engin.

Light is right !

Donc la seule solution pour quelque chose que tu n'aimes pas, c'est de taxer ?

Il est est grand temps que je passe du coté de la Suisse. Quand je lis ça je m'arrache les cheveux

La liberté ça te dit quelque chose?

Par

En réponse à Pl41dindaa_s_s__

Commentaire supprimé.

Ou 290 Kg de pneu pour 50000 km, soit 72,5 kg par pneu.

Par

En réponse à Gastor

Bon, il vont la pondre cette loi pour taxer le poids ou pas ???

Voilà une raison de plus de le faire, l'usure étant très lié au poids de l'engin.

Light is right !

L'usure, pneu, frein, embrayage est surtout lié au type de conduite. Certains accélèrent, freinent et prennent les ronds points comme des bourrins. Ma femme a une conduite très douce en SUV, elle use beaucoup moins ses pneus et freins que le jeune qui conduit comme un sauvage sa twingo.

Cette étude montre aussi que les pneus low cost sont les plus pollueurs, donc pourquoi taxer des véhicules qui ont des pneus de qualité qui polluent moins ?

Se baser uniquement sur le poids serait donc un choix illogique. Mais connaissant ce gouvernement, spécialiste de la taxe éco, ils vont bien nous en recoller une sur les pneus et les freins.

Par

Attention, d9b va débarquer et vous expliquer que pour tout un tas de raisons:

-diamètre/taille des particules qui "retombent plus vite que les autres et ne sont donc pas dangereuses longtemps" (en ville je me demande où elles peuvent bien retomber sans être soulevées dans les secondes qui suivent...)

- chimie des particules '(chacun sait que les pneus, c'est composé à 100% de coton bio et d'eau de source...)

...les particules issues de l'usure des pneus sont sans danger comparées à celles issues des freins (c'est vrai que mes plaquettes de frein pèsent 10kg chacune et que je les change tous les 30000km...)! :areuh:

Par

Ils devraient parler surtout de l'emission de particules des plaquettes de frein...

Par

Cette étude va faire mal aux utilisateurs de Tesla qui se vantaient de leur voiture propre et crachaient sur les pollueuses ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire