Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Marché auto européen : la France est le seul pays à se relancer

Dans Economie / Politique / Marché

Marché auto européen : la France est le seul pays à se relancer

En Europe, seule la France a un bilan des ventes positif en juin ! Les nouvelles aides à l'achat mises en place après le confinement y sont pour beaucoup.

Le marché européen a un peu repris des couleurs en juin, la plupart des pays ayant mis fin à leur confinement généralisé. Les immatriculations ont quand même baissé de 22,3 %, mais le recul était de 52,3 % en mai, 76,3 % en avril et 55,1 % en mars.

949 722 voitures ont été vendues dans les 27 pays membres de l'Union le mois dernier. Fait inédit : c'est en France qu'il s'est vendu le plus de plus de voitures, avec 233 814 ventes. Surtout, particularité encore plus importante : l'Hexagone est le seul pays de l'Europe où le bilan est dans le vert, avec + 1,2 %.

En dehors de la Belgique, en baisse de seulement 1,8 %, les autres grands pays de la région ont encore du mal à se relancer. L'Allemagne, d'habitude le plus gros marché d'Europe, recule encore de 32,3 % (220 272 ventes). L'Italie a baissé de 23,1 % (132 457 ventes), l'Espagne de 36,7 % (82 651 ventes). À noter que le Royaume-Uni, très gros marché en temps normal, est à - 34,9 %. La reprise n'est pas encore là aussi aux Pays-Bas (- 39,2 %) ou au Portugal (- 56,2 %).

Ces résultats illustrent la stratégie gagnante du gouvernement français, qui injecte des centaines de milliards d'euros pour relancer l'économie et sauver les emplois. Très rapidement après le début du déconfinement, l'État est venu au chevet de l'industrie automobile française, mettant notamment en place de nouvelles aides à l'achat pour relancer au plus vite l'activité dans les concessions. Un bonus de 2 000 € a été créé pour les voitures hybrides rechargeables, et celui sur les électriques a été porté à 7 000 €. Surtout, une prime à la casse plus incitative a été instaurée le 1er juin, concernant davantage de ménages français. Et elle rencontre un grand succès, puisque plus de 100 000 demandes de primes ont été faites en juin.

À noter qu'un autre cocorico aurait pu sonner, car en juin, Renault a raté de peu la place de leader du marché européen. Il a vendu 102 130 voitures, soit un recul limité à 14,7 %, alors que Volkswagen a vendu 102 417 autos ! L'allemand a reculé de 28,3 %.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (57)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Ces résultats illustrent la stratégie gagnante du gouvernement français, qui injecte des centaines de milliards d'euros pour relancer l'économie et sauver les emplois. Très rapidement après le début du déconfinement, l'État est venu au chevet de l'industrie automobile française, mettant notamment en place de nouvelles aides à l'achat pour relancer au plus vite l'activité dans les concessions. "

Stratégie gagnante ? On sauve des emplois qui sont menacés non pas par le COVID (qui au contraire à augmenté la trésorerie des ménages en moyenne et juste effectué un report de vente) mais par les normes européennes qui obligent à produire des voitures trop chères en subventionnant massivement. Les subventions qui ne sont que des impôts futurs supplémentaires qui feront encore baisser le pouvoir d'achat des français.

On va faire pareil pour le FRET, on va balancer 7 milliards dans un puit sans fond géré par les syndicats d'ultra-gauche. Alors oui on aura une relance artificiel et temporaire donc on aura l'impression d'être "bien" tant que l'on arrose à coup de milliard d'€. Si ça vous satisfait ce genre de décision court-terme, pourquoi pas après tout. A long terme c'est la catastrophe annoncée.

Bref, faudra pas venir pleurer quand on sera dans l'état de la Grèce en 2008.

Par

Ça va, le chèque LREM est bien arrivé ?

Par

Remontée artificielle et financée en grande partie par le gouvernement. Attendons de voir sur 12 mois ou même 24 mois.

Par

En réponse à Axel015

"Ces résultats illustrent la stratégie gagnante du gouvernement français, qui injecte des centaines de milliards d'euros pour relancer l'économie et sauver les emplois. Très rapidement après le début du déconfinement, l'État est venu au chevet de l'industrie automobile française, mettant notamment en place de nouvelles aides à l'achat pour relancer au plus vite l'activité dans les concessions. "

Stratégie gagnante ? On sauve des emplois qui sont menacés non pas par le COVID (qui au contraire à augmenté la trésorerie des ménages en moyenne et juste effectué un report de vente) mais par les normes européennes qui obligent à produire des voitures trop chères en subventionnant massivement. Les subventions qui ne sont que des impôts futurs supplémentaires qui feront encore baisser le pouvoir d'achat des français.

On va faire pareil pour le FRET, on va balancer 7 milliards dans un puit sans fond géré par les syndicats d'ultra-gauche. Alors oui on aura une relance artificiel et temporaire donc on aura l'impression d'être "bien" tant que l'on arrose à coup de milliard d'€. Si ça vous satisfait ce genre de décision court-terme, pourquoi pas après tout. A long terme c'est la catastrophe annoncée.

Bref, faudra pas venir pleurer quand on sera dans l'état de la Grèce en 2008.

Sur quoi te bases-tu pour dire que que la trésorerie des ménages en moyenne a augmenté pendant la période de Covid ?

De ma fenêtre, mais je peux me tromper, il y a eu une forte augmentation de la précarité par un arrêt massif des missions d'intérim ou de prestation chez les clients ainsi que l'appel au chômage partiel réduisant très significativement les revenus de ces personnes.

De plus, la sortie du confinement n'a pas rimé avec retour au plein emploi pour toutes les personnes concernées ci-avant. Dans une boîte de presta que je connais très bien, ils sont à un taux d'inter-contrat de presque 40% à date alors qu'en temps normal, ce taux ne dépasse pas les 15%.

Enfin, nous ne connaissons pas encore toutes les conséquences de ce confinement sur les entreprises et plus particulièrement dans les secteurs de l'événementiel, le tourisme, les loisirs, la culture et la restauration.

Par

quand on entend qu'on va payer pour le COVID jusqu'en 2040...

les élections sont dans 2 ans, tout ira bien jusque là.

Par

En réponse à jroule75

Sur quoi te bases-tu pour dire que que la trésorerie des ménages en moyenne a augmenté pendant la période de Covid ?

De ma fenêtre, mais je peux me tromper, il y a eu une forte augmentation de la précarité par un arrêt massif des missions d'intérim ou de prestation chez les clients ainsi que l'appel au chômage partiel réduisant très significativement les revenus de ces personnes.

De plus, la sortie du confinement n'a pas rimé avec retour au plein emploi pour toutes les personnes concernées ci-avant. Dans une boîte de presta que je connais très bien, ils sont à un taux d'inter-contrat de presque 40% à date alors qu'en temps normal, ce taux ne dépasse pas les 15%.

Enfin, nous ne connaissons pas encore toutes les conséquences de ce confinement sur les entreprises et plus particulièrement dans les secteurs de l'événementiel, le tourisme, les loisirs, la culture et la restauration.

http://www.rexecode.fr/public/Analyses-et-previsions/Veille-documentaire/Document-de-la-semaine/La-pandemie-de-coronavirus-entraine-une-tres-forte-hausse-de-l-epargne-des-menages-et-de-la-tresorerie-de-precaution-Banque-de-France

Par

En réponse à Axel015

http://www.rexecode.fr/public/Analyses-et-previsions/Veille-documentaire/Document-de-la-semaine/La-pandemie-de-coronavirus-entraine-une-tres-forte-hausse-de-l-epargne-des-menages-et-de-la-tresorerie-de-precaution-Banque-de-France

"Du côté des ménages (y compris entrepreneurs individuels) : la détention de dépôts bancaires augmente fortement (19,6 Mds d’euros, à comparer à une moyenne mensuelle de l’ordre de 6 Mds d’euros sur les trois années précédentes), alors que la progression des crédits s’est brutalement interrompue."

Par

En réponse à JimmyNeutron

quand on entend qu'on va payer pour le COVID jusqu'en 2040...

les élections sont dans 2 ans, tout ira bien jusque là.

Ce ne serait pas même jusqu'en 2058... ? C'est assez flou et bien assez loin pour ne pas s'engager tant les incertitudes sont grandes.

Hint: emprunt russe, etc.

Par

il est ou gigi , t'as vu, tes cubes plus personne n'en veut, t'imagines tout le monde se réveille et dit: elle est moche ma golf, je vais en acheter une plus sympa( c'est pas difficile) la débeaufisation de l'europe, oh c'est noel . inutile de préciser que la clio 5 à décroché la place de numéro 1

Par

Merci à notre "jeune employé du mois" à tous, le jeune cadre dynamique Emmanuel Macron.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire