Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Tout sur Abarth 500 (2e Generation)

Abarth 500 (2e Generation)

Note

de la rédaction

13,9/20

Note

des propriétaires

15/20

Prix neuf : de 17 900 à 42 689

Disponible en : Essence

Emission de CO2 entre 134 et 155 g/km

Malus : de 1101 € de malus à 2300 € de malus selon les versions

Avis Abarth 500 (2e Generation)

500 (2e Generation) 1.4 TURBO T-JET 135 (2011)

Par  le 25 Août 2019 à 19h33

Bonjour à tous,Je possède ce modèle depuis presque 1 an, il avait 94000 km.Je vais franchir très bientôt les 100 000.Etant ma première italienne, et également première voiture typée "sport", j'étais assez excité mais aussi un peu inquiet.Si vous en avez assez de cette période anxiogène et anti-automobiliste; c'est un achat que je vous recommande, vu le sourire que l'on retrouve à son bord !Tout d'abord elle a un charme fou, et elle chante avec son petit moteur rageur .Et pas besoin d'avoir une conduite agressive et rapide pour prendre du plaisir puisque son chant commence dès les bas régimes !La consommation dépend vraiment de votre pied droit et si vous êtes en ville. (>8 litres au 100). Sinon, c'est inférieur à 6 litres raisonnablement.Les quelques points dont il faut être informés pour ne pas être déçus:-les suspensions sont "sport" donc "viriles"! A vraiment essayer, suivant les prédispositions de chacun...-le rayon de braquage peut être gènant dans les manoeuvres en ville.Sinon, les finitions et la qualité de fabrication qui m'inquiétaient sont vraiment honnètes, je m'attendais à pire que ça; aucun problème jusqu'ici à part un petit "rossignol" qui se fait entendre dans les virages quand la banquette arrière est occupée...rien de bien méchant.Les 135 cv suffisent déjà bien !Cette voiture a une âme ce qui la sort du lot.
Lire la suite de l'avis»

Achetez votre Abarth 500 (2e Generation)

En neuf avec

Votre Abarth 500 (2e Generation) neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 13% de remise

En occasion avec

Votre Abarth 500 (2e Generation) d'occasion sur LaCentrale.fr