Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Publicité automobile : bientôt un message pour vous inciter à délaisser l'automobile !

Publicité automobile : bientôt un message pour vous inciter à délaisser l'automobile !

Les publicités pour les véhicules à moteur devront bientôt comporter un message faisant la promotion de moyens de déplacement plus écolos, comme le vélo ou le métro.

Régulièrement, l'idée d'interdire les publicités pour les voitures refait surface dans l'actualité. Ce fut encore le cas mi-juin suite à la publication d'un rapport de trois ONG, nommé "Stoppons la publicité climaticide". Mais une telle demande n'a aucune chance d'aboutir pour l'instant.

En revanche, il va bien y avoir du nouveau dans les spots pour les voitures. D'ici quelques mois, voire semaines, un message de prévention sera ajouté dans les pubs automobiles. Il sera sur le modèle de ce qui se fait depuis plusieurs années pour la nourriture, par exemple "Pour votre santé évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé". Le but ici : promouvoir d'autres types de mobilité, plus écologiques.

Le message prévu pour l'automobile n'est pas encore défini, mais c'est en passe d'être fait. Comme l'indiquent nos confrères d'Autoactu, depuis quelques jours, le gouvernement recueille les avis sur le projet de décret qui va mettre en place cette nouvelle obligation. Une mise en consultation qui dure jusqu'au 17 juillet.

Cette nouveauté fait partie de la loi mobilité. L'idée est donc "d’accompagner les publicités de véhicules à moteur par un message faisant la promotion des mobilités actives (c’est-à-dire les mobilités pour lesquelles la force motrice humaine est nécessaire), ou partagées (telles que le covoiturage ou l’autopartage) ou des transports en commun". En clair, les publicités automobiles vous inciteront à ne pas trop utiliser votre future voiture… voire à ne pas l'acheter. Elles contiendront un message qui vous poussera à marcher, faire du vélo, covoiturer ou prendre le métro !

Cette nouvelle obligation concernera les pubs dans et en dehors des espaces de vente : télévision, radio, cinéma, journaux, prospectus ou encore affichage dans l'espace public. Il n'y a pas d'exception pour les véhicules électriques ou hybrides.

Assurément, l'idée va faire réagir, notamment auprès d'une majorité de Français qui ne peut pas se passer de sa voiture. Mais on se doute déjà de l'impact limité d'un tel message. On voit bien que McDonald's n'a pas été mis en difficulté par les recommandations de santé dans ses spots ! Évidemment, on sourit aussi face à cet énième paradoxe. On va donc avoir l'instauration d'un message qui vous incite à délaisser l'automobile, dans la foulée de la mise en place d'un grand plan de relance de l'industrie automobile. C'est d'ailleurs le premier secteur qui a fait l'objet d'annonces fortes par le Président de la République après la fin du confinement !

D'ailleurs, une nouvelle affaire, racontée par France Info, illustre la confrontation qui se crée entre une industrie auto cruciale pour l'emploi et la volonté de promouvoir une mobilité plus écologique : VanMoof, marque de vélos néerlandaise, accuse l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) de vouloir censurer un de ses spots. Dans celui-ci, on voit une voiture de sport avec dans les reflets de la carrosserie une usine polluante, des embouteillages et même un accident. Très anxiogène ! L'ARPP a fait savoir qu'elle jugeait plusieurs plans "disproportionnés", ils jetteraient "un discrédit sur tout le secteur de l’automobile", demandant des modifications à VanMoof, qui diffuse déjà cette vidéo en Allemagne.

VanMoof s'interroge sur l'indépendance de l'ARPP, un organisme privé composé notamment d'agences de pub et de diffuseurs. Celui-ci pourrait vouloir ne pas se mettre à dos l'industrie automobile, cruciale pour les investissements publicitaires en France. Pour Stéphane Martin, président de l'ARPP, l'attaque sur l'indépendance est un grand classique mais pour lui "on ne peut se permettre de dénigrer des secteurs d'activité. C'est un grand principe de concurrence loyale. Il ne faut pas tomber dans la facilité d'un dénigrement quand on a juste à promouvoir son produit."

L'ARPP donne un avis consultatif, très écouté par les diffuseurs. VanMoof ne souhaite pas revoir sa pub. Il veut rester fidèle à son message quitte à perdre des diffuseurs.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire