Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Quand le gouvernement donne le mauvais exemple, la polémique enfle

Dans Economie / Politique / Politique

Olivier Cottrel

Le devoir d’exemplarité demandé aux membres du Gouvernement par Élisabeth Borne concernant les économies d’énergie n’a visiblement pas encore été bien entendu. Depuis la fin de la semaine dernière, plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent les voitures des ministres à l’arrêt, moteurs tournant et climatisation allumée.

Les voitures des ministres patientent, climatisation à fond.
Les voitures des ministres patientent, climatisation à fond.

En matière d’écologie et de sobriété énergétique, il semble bien que les membres du gouvernement d’Élisabeth Borne aient encore de gros progrès à faire.

Alors même que nos gouvernants nous enjoignent à réaliser des économies d’énergie et à la sobriété en coupant notre wifi et en modérant l’usage de la climatisation, les véhicules officiels des ministres ont été surpris en fin de semaine dernière dans la cour de l’Élysée moteurs allumés, toutes portes fermées et climatisation tournant à plein régime pour lutter contre la température extérieure caniculaire de… 27 °C.

Des images qui embarrassent bien Olivier Véran, porte-parole du gouvernement : « Vous avez raison. Il faut faire attention à toutÀ partir du moment où on dit aux Français : l'État, les ministères, les administrations centrales et territoriales vont montrer l'exemple, ça va nécessiter (de) changer, et vite, un certain nombre de comportements. À chaque fois qu'on ne le fera pas, vous ne nous raterez pas. Et tant mieux, car c'est ça qui accélérera notre changement de comportement à tous. »

Quand le gouvernement donne le mauvais exemple, la polémique enfle

Un mea-culpa pour la forme, alors que pourtant, la consigne avait été donnée aux membres du gouvernement de ne plus faire tourner les moteurs des véhicules des ministres à l’arrêt, et qu’Élisabeth Borne a déjà demandé aux ministères et administrations de faire preuve de sobriété énergétique afin de donner l’exemple.

L’ordre est aussi venu d’en haut, Emmanuel Macron ayant également expressément demandé aux Français de faire la « chasse au gaspillage » lors de son allocution du 14 juillet.

Pour l’exemplarité, c’est totalement raté. Une fois de plus.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire