Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Vente, mécanique, auto-école : quelle est la place des femmes dans les métiers de services de l'automobile ?

Dans Economie / Politique / Social

Vente, mécanique, auto-école : quelle est la place des femmes dans les métiers de services de l'automobile ?

En cette journée internationale consacrée aux droits des femmes, voici un état des lieux de la mixité hommes/femmes dans l'automobile. Et les clichés n'en sont pas…

L'automobile, un univers d'hommes ? Un état des lieux réalisé par l'Anfa, avec différentes données des dernières années, ne peut que le confirmer. Au sein de la branche des services de l'automobile, il y a 107 600 femmes : 95 400 emplois salariés et 12 200 indépendantes (principalement artisans-commerçants). Les femmes représentent ainsi 21 % du total, soit un emploi sur cinq. 

Si on peut trouver une bonne nouvelle dans la parité, c'est au niveau du statut, puisque femmes et hommes font jeu égal en matière de CDI, avec neuf contrats à durée indéterminée sur dix. Sans surprise, il y a de grandes disparités selon les secteurs. Il y a deux domaines où il y a quasiment une parité : les écoles de conduite et le commerce de détail de carburants, avec pour ces deux aspects 48,4 % de femmes. Les femmes sont aussi assez présentes pour les services de location de véhicules (environ 40 %).

Mais pour le reste, la part des femmes est basse, tournant logiquement autour de la moyenne. Elles sont ainsi 20 % dans le commerce automobile, 18,6 % pour la réparation. La part la plus faible se trouve du côté du contrôle technique, avec seulement 14,4 % de femmes.

Les métiers de l'automobile sont fortement genrés, avec un constat qui est sans appel et peu reluisant : plus le métier est considéré comme technique, moins il y a de femmes. Ainsi, pour les carrossiers, peintres et mécaniciens, il y a moins de 1 % de femmes ! Les femmes sont plus présentes dans les services, avec par exemple 56,3 % de gérantes de stations et 42,3 % d'enseignantes à la conduite. Et elles restent surreprésentées dans l'administratif, avec 88 % des postes de secrétaire.

Côté ventes, il y a 22 % de femmes. C'est seulement cinq points de plus en 10 ans. Autre preuve que le secteur a du mal à évoluer : en 2019, chez les femmes, le poste de secrétaire a pesé pour près de la moitié des recrutements ! Le métier le plus recruté chez les hommes était mécanicien. En 2019 encore, sur l'ensemble des recrutements de mécaniciens, il n'y avait qu'1 % de femmes.

Évidemment, tout cela est en lien avec l'intérêt des hommes et des femmes pour les métiers de l'automobile. Il est évident que le milieu continue d'attirer majoritairement les garçons. Sur l'année 2020/2021, il y a 62 269 hommes et 2 440 femmes dans une des filières de formation aux métiers de l'auto.

Il faut dire que certains poncifs ont la vie dure. L'observatoire des métiers des services de l'auto a mené une enquête qualitative auprès de femmes qui ont suivi une formation technique ou tertiaire. Elles sont ainsi nombreuses à témoigner d'un "déni de légitimité" quant à leurs compétences dans le milieu, en particulier sur les métiers techniques. Elles soulignent ainsi une difficulté à trouver une entreprise d'accueil, mais aussi à être prises au sérieux face aux clients.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire