Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Question occasion de la semaine : "est-il judicieux d'acheter une occasion à une personne âgée ?"

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Cailliot Manuel

La question se pose parfois. Et les occasions vendues par des personnes âgées ont leurs fans, mais aussi leurs réfractaires. Chacun a ses arguments pour ou contre. Mais alors ? Est-ce une bonne idée ou vaut-il mieux éviter ? C'est la question occasion de la semaine.

Question occasion de la semaine : "est-il judicieux d'acheter une occasion à une personne âgée ?"

En préambule, vous m'excuserez la photo d'illustration, mais je dois reconnaître que c'est l'image qui m'est venue à l'esprit quand j'ai commencé à réfléchir au sujet. Et la Citroën a une image typique, sans forcer le cliché, de "voiture de papy".

Ce qui n'est pas cliché non plus, c'est que les "vieux" font couler beaucoup d'encre sur la toile quand on aborde le sujet automobile.

Il faudrait pour certains les empêcher de conduire, leur faire passer un "contrôle technique", comprenez par là des visites médicales régulières. ils sont pour certains responsables de tous les maux de la route...

Et pourtant, ils ont besoin, comme les autres, de se déplacer, et sont majoritairement possesseurs d'une voiture, qu'ils sont amenés à revendre.

Or, pour certains, acheter une voiture d'occasion à une personne âgée, représente une véritable aubaine. Mais pour d'autres, ce sont des autos à éviter. Mais entre croyances populaires et réalité, il y a parfois une différence, et au final : est-ce une bonne idée ?

Pesons donc le pour et le contre.

 

Les avantages

Ils sont de fait assez nombreux

Des voitures achetées neuves, et haut de gamme

C'est un fait, même s’il est parfois contredit par les impressions, les retraités ont un pouvoir d'achat assez élevé, et achètent plus de voitures neuves que les actifs, et en général des modèles plus haut de gamme, avec des finitions élevées. La moyenne d'âge des acheteurs des marques premium est là pour le prouver.

De fait, en moyenne, une occasion revendue par un "senior" sera assez souvent une première main, et avec un niveau d'équipement élevé. Cela reste une moyenne bien sûr, il y aura toujours le retraité "qui n'avait pas besoin de la clim !".

Peu de kilomètres

Question occasion de la semaine : "est-il judicieux d'acheter une occasion à une personne âgée ?"

Si les "jeunes retraités" sont souvent ceux qui parcourent le plus de kilomètres, parfois même plus que les actifs, en redécouvrant le temps libre et les voyages, les plus de 70 ans, et cela va crescendo avec l'âge, roulent de moins en moins, voire très peu. Il n'est pas rare de dénicher en annonce des autos revendues par des retraités ayant 10 ans, mais seulement 40 000 à 50 000 km au compteur.

Et ça, en matière de cote, ça aide, même si le prix est majoré des kilomètres en moins par rapport à la moyenne.

Des autos pas maltraitées à la conduite

La "voiture de vieux" qu'on voit démarrer à froid et partir à fond de première sans passer la seconde avant la zone rouge est une image d'Épinal. Globalement, les autos des personnes âgées sont conduites de façon calme et sereine. La fougue des premières années est loin derrière, et les retraités sont en général moins pressés (j'ai bien dit en général). Du coup, en moyenne, leurs autos, quand elles sont revendues, n'ont pas subi trop de mauvais traitements à la conduite. Accélérations douces, freinages qui le sont tout autant, il y a des chances que les différentes pièces, d'usure ou non, aient été préservées.

Des autos bien entretenues

Question occasion de la semaine : "est-il judicieux d'acheter une occasion à une personne âgée ?"
Question occasion de la semaine : "est-il judicieux d'acheter une occasion à une personne âgée ?"

On l'a dit, les voitures sont souvent achetées neuves et bien équipées, mais elles sont aussi en moyenne bien entretenues. En effet, les retraités suivent en général à la lettre les préconisations d'entretien, et passent au garage pour le moindre problème. Il en découle un carnet d'entretien bien rempli et des piles de factures rassurantes.

 

Les inconvénients

Ils existent mais sont plus difficiles à évaluer.

Une auto qui n'aura pas roulé "normalement".

C'est la principale critique que l'on fait à la voiture de retraité. Ils conduisent de façon calme, mais parfois "trop" calme. Et dans ces conditions, leur auto s'habitue à une conduite de "papy", et aurait du mal ensuite à accepter une conduite plus "vigoureuse".

C'est un aspect difficile à évaluer. En effet, comment savoir, après 10 ans de circulation sans avoir dépassé le 110, ou sans avoir roulé en ville, comment va se comporter une auto conduite dans d'autres environnements ou de façon plus musclée ?

Comment vont réagir à une sollicitation plus intense des pièces peu sollicitées pendant des années ? Difficile de le dire, même si des témoignages d'acheteurs de ce type d'occasion vont dans un sens négatif. C'est comme demander à un non-sportif de réaliser un marathon du jour au lendemain, après 10 ans sans avoir fait de sport.

À la différence qu'une auto n'est pas un organisme vivant, mais une mécanique. Et on peut dire que les autos modernes peuvent aujourd'hui changer de conducteur et de façon d'être conduite sans trop en souffrir. Ce qui était moins le cas des autos jusqu'aux années 1990-2000, pour lesquelles, par exemple, le rodage était important.

En fait il faut considérer qu'une occasion vendue par un sénior était en rodage. Et qu'il ne faut pas, en cas d'achat, l'utiliser tout de suite au maximum de ses capacités. Il faut y aller progressivement.

Une carrosserie pas toujours nickel

Question occasion de la semaine : "est-il judicieux d'acheter une occasion à une personne âgée ?"

Nous avons cité le bon entretien général des occasions des retraités. Mais dans certains cas, pour ceux qui ont le moins de moyens, c'est la carrosserie qui aura un peu souffert et n'aura pas été remise en état, car les interventions sur cet aspect sont les plus onéreuses.

En effet, s'ils ont moins d'accidents graves que les actifs, les accrochages bénins sont aussi nombreux, voire plus à partir d'un certain âge, lorsque les capacités cognitives baissent (vue, audition). Et il n'est pas rare que les "touchettes" laissent alors des traces. Ce n'est pas la chasse gardée des séniors, tant s'en faut, mais un constat là encore.

 

LE BILAN

Globalement, vous l'aurez compris, les avantages l'emportent sur les inconvénients, lorsque l'on s'intéresse à une occasion revendue par une personne âgée. Auto souvent de première main avec un historique et une pile de facture rassurante, mécanique préservée globalement, modèle parfois premium, kilométrage bas sont autant de points positifs qu'une incertitude sur le comportement futur de l'auto après des années de conduite tranquille ne peut contrebalancer. Alors notre conseil est de foncer sur ces occasions, le plus souvent excellentes.

 

Une question sur le domaine de l'occasion ? N'hésitez pas à nous la faire parvenir en écrivant un mail à : question.occasion@caradisiac.com. Elle pourrait être sélectionnée pour figurer dans cette nouvelle rubrique.

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire