Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Reconfinement : dix fois plus de trafic qu’au printemps !

Alors que les statistiques montrent que les Français circulent nettement plus que lors du premier confinement, le gouvernement réfléchit à instaurer un nouveau couvre-feu à Paris et en Ile-de-France.

A Paris comme dans d'autres grandes villes, le trafic reste étonnamment dense. (photo prise dans la matinée du lundi 2 novembre)
A Paris comme dans d'autres grandes villes, le trafic reste étonnamment dense. (photo prise dans la matinée du lundi 2 novembre)

Si vous avez, pour quelque raison que ce soit, circulé en Ile-de-France ce mardi matin ou hier lundi, vous avez remarqué que le trafic s’apparentait à celui constaté lors des dernières vacances avant même l’instauration du re-confinement. Il y a là matière à s’étonner, mais aussi à s’inquiéter quant à l’observation par la population des mesures prises par les pouvoirs publics contre la propagation du coronavirus.

Ainsi, le spécialiste de la navigation embarquée TomTom a relevé ce matin à 8 heures un indice de congestion de 41% à Paris, contre 78% un an plus tôt (mardi 5 novembre 2019). Cela représente certes une baisse de 37% des bouchons, mais on est surtout très loin des 4 à 5% enregistrés en mars-avril lors du premier confinement.

Les données s’avèrent assez comparables à Lyon, avec 31% de routes bouchonnées ce matin contre 5% au printemps, ou à Marseille, avec 46% de congestion contre 10% lors de la première vague.

L’explication se trouve dans les conditions de confinement moins drastiques que précédemment, à quoi s’ajoute, indépendamment de la mise en place du télétravail généralisé (mais pas appliqué partout), le fait que les écoles restent ouvertes

Invité de RTL ce mardi matin, le ministre de la santé Olivier Véran s’est malgré tout voulu rassurant quant au respect des mesures sanitaires: «Les chiffres attestent d'un respect du confinement. Par exemple hier (lundi), les chiffres de la RATP montraient qu'on était à moins de 50% de voyageurs dans les rames du métro parisien le matin. On est même tombé à 20,25% du nombre normal de clients prenant les transports en commun. […] Les chiffres du télétravail attestent que les entreprises jouent le jeu, que les salariés également.»

Retour imminent du couvre-feu?

Pour autant, les pouvoirs publics semblent craindre une forme de relâchement général de la population, ce qui a donné lieu ce matin à un sacré cafouillage gouvernemental. Pendant qu’Olivier Véran se montrait rassurant au micro de RTL, son collègue Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, annonçait de son côté au micro de RMC et BFM TV un retour du couvre-feu de 21h à Paris et « peut-être en Ile-de-France. », avant d’ajouter que la mesure pourrait même être étendue à d’autres territoires si les préfets le jugeaient nécessaire.

Seulement voilà, la sortie du jeune ministre est totalement prématurée. A peine quelques minutes après ces déclarations, Matignon corrigeait le tir en précisant que « cette décision n'est absolument pas décidée à ce stade. Le préfet de police a évoqué cette mesure au regard de certaines situations observées en soirée à Paris », où il semble que certains bars-restaurants continuent d’accueillir des clients alors même que c’est interdit. La manoeuvre « consiste à fixer une heure nocturne de fermeture des commerces autorisés à fonctionner. Cette mesure va être concertée avec la municipalité parisienne par la préfecture mais n’est pas décidée à ce stade. Une décision sera prise dans les prochains jours. » Une décision sont la nature ne fait guère de doute à ce stade.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est tout à fait normal vu que l'on autorise tout un tas de choses, y compris le travail qui est souvent difficile en télétravail.

Après la question n'est pas le nombre de personnes mais le repect stricte des mesures barrières.

Par

En réponse à Ajneda

C'est tout à fait normal vu que l'on autorise tout un tas de choses, y compris le travail qui est souvent difficile en télétravail.

Après la question n'est pas le nombre de personnes mais le repect stricte des mesures barrières.

et puis, il est à moitié respecté.

en gros on en a marre et c'est facile de dire n importe quoi sur la feuille de dérogation pour sortir.

Par

il y a beaucoup de boites qui ne veulent pas du télétravail, alors qu'une part de leurs employés pourrait très bien travailler chez elle.

et c'est au gouvernement de donner de fortes amendes à ces boites qui se foitent du Covid et de la loi.

Par

Hier 4 rdv en clientèle autour de Monaco et Nice, pas vu un seul contrôle entre 7h30 et 16h30, mais j'ai vu a mon retour sur FB qu'il y en avait quand même plusieurs.

Je vais aller nager en mer vendredi, mais c'est à 4 km, donc au-delà des fameux 1 km, il me faut une attestation professionnelle. J'ai trouvé je vais ecrire que je demarre une nouvelle activité de dresseur de poulpes. Et voila, je vais pouvoir passer l'après-midi dans l'eau...:bien:

PS à ceux qui s'inquiètent, ce n'est pas tres compliqué de respecter les distances de sécurité en mer surtout en novembre.

Par

En réponse à Franck-L

Hier 4 rdv en clientèle autour de Monaco et Nice, pas vu un seul contrôle entre 7h30 et 16h30, mais j'ai vu a mon retour sur FB qu'il y en avait quand même plusieurs.

Je vais aller nager en mer vendredi, mais c'est à 4 km, donc au-delà des fameux 1 km, il me faut une attestation professionnelle. J'ai trouvé je vais ecrire que je demarre une nouvelle activité de dresseur de poulpes. Et voila, je vais pouvoir passer l'après-midi dans l'eau...:bien:

PS à ceux qui s'inquiètent, ce n'est pas tres compliqué de respecter les distances de sécurité en mer surtout en novembre.

Je ne m'inquiète pas pour toi, mais je m'inquiète pour les poulpes...:blague:

Par

En réponse à mekinsy

Je ne m'inquiète pas pour toi, mais je m'inquiète pour les poulpes...:blague:

Pas de problème : il va porter un masque :bien:

Par

Pour ce que j'en vois il n'y a pas de confinement.

Les chinois ont fait un vrai confinement pendant 2 mois et demi où ils se faisaient livrer la bouffe en bas de l'immeuble, sans doute pas applicable en France tel que, mais il faut s'en inspirer. A priori, il n'y a plus de cas en Chine autrement que quelques uns sporadiques facile à arrêter.

Là en France ça circule plus que pendant et voire plus qu'avant les vacances.

Le télétravail est réduit à un souhait pieux. La seule différence c'est d'avoir un papier de son employeur ou une autorisation autostipulée.

On risque de faire des confinements "mous" à répétition qui vont énerver et user les gens, et on va se retrouver rapidement avec des émeutes et pas plus de résultats niveau covid.

Par

Je pourrais parfaitement travailler à 100 % de chez moi. Mais ma boîte a vraiment du mal à l'envisager. Ils ont fini par royalement nous accorder 2 jours de télétravail, le temps du confinement.

Ça ne me dérange pas d'aller au boulot, surtout qu'en ce moment, ça roule très bien. Mais cette posture idéologique est quand même idiote.

Par

En réponse à Prunusgris

Pour ce que j'en vois il n'y a pas de confinement.

Les chinois ont fait un vrai confinement pendant 2 mois et demi où ils se faisaient livrer la bouffe en bas de l'immeuble, sans doute pas applicable en France tel que, mais il faut s'en inspirer. A priori, il n'y a plus de cas en Chine autrement que quelques uns sporadiques facile à arrêter.

Là en France ça circule plus que pendant et voire plus qu'avant les vacances.

Le télétravail est réduit à un souhait pieux. La seule différence c'est d'avoir un papier de son employeur ou une autorisation autostipulée.

On risque de faire des confinements "mous" à répétition qui vont énerver et user les gens, et on va se retrouver rapidement avec des émeutes et pas plus de résultats niveau covid.

plus de 400 morts par jour je crois, et en augmentation.

donc, tôt ou tard, ceux qui pensent qu'on leur ment et que ce virus est un mensonge, seront assurément confrontés à la réalité via des proches touchés gravement par cette saloperie.

et là, certains commenceront à comprendre et à arrêter de se comporter comme si le covid n'existait pas. :bah:

Par

En réponse à fedoismyname

plus de 400 morts par jour je crois, et en augmentation.

donc, tôt ou tard, ceux qui pensent qu'on leur ment et que ce virus est un mensonge, seront assurément confrontés à la réalité via des proches touchés gravement par cette saloperie.

et là, certains commenceront à comprendre et à arrêter de se comporter comme si le covid n'existait pas. :bah:

Les statistiques sont formelles, le covid n'est les plus dangereux que les grippes saisonnières.

T'as le droit d'être mort de trouille, mais t'as pas le droit d'empêcher les autres de vivre, c'est le principe de la liberté, première devise oubliée de la France.

Et si les gens étaient inquiets de ce mal inconnu en février, l'article prouve maintenant que tout le monde s'en fout.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire