Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault : signes encourageants de redressement

Dans Economie / Politique / Finance

Florent Ferrière

Renault : signes encourageants de redressement

Le chiffre d'affaires du groupe Renault a été stable au premier trimestre 2021. Les ventes ont légèrement progressé.

Ce n'est pas encore la grande forme, mais l'état de santé de Renault s'améliore. Au cours du premier trimestre, les ventes mondiales du groupe ont augmenté de 1,1 % à 665 038 véhicules. Certes, la comparaison se fait avec un premier trimestre 2020 marqué par le début de la pandémie, mais le contexte reste très perturbé en 2021.

Le carton de la nouvelle Sandero

La maison mère a livré 433 662 véhicules, en hausse de 1,3 %. Elle est tirée vers le haut par le succès des utilitaires en Europe. À noter que sur le Vieux Continent, les hybrides et électriques ont représenté 23 % des ventes sur le marché des véhicules particuliers.

Mais une fois de plus, la réussite, c'est Dacia. Le roumain a vu ses ventes progresser de 10,2 %, à 121 231 véhicules. Il est boosté par le succès de la nouvelle Sandero. La marque a plus de trois mois de ventes en portefeuille. La Spring électrique s'annonce déjà comme une réussite avec quasiment 10 000 précommandes.

Dans le reste du monde, Lada est stable (90 472 ventes, - 0,1 %) mais la marque coréenne Samsung Motors chute à nouveau (12 227 ventes, - 37,4 %).

Effet prix

Le plus important concerne le chiffre d'affaires (CA). Le Losange a enfin réussi à enrayer sa chute. La nouvelle stratégie de Luca de Meo, axée sur la rentabilité, porte ses premiers fruits. Le CA au premier trimestre est de 10 milliards d'euros, en légère baisse de 1,1 % (à taux de change comparables, il serait en hausse de 4,4 %). Le CA avait été de 12,5 milliards au premier trimestre 2019.

Le groupe progresse sur les canaux de vente les plus rentables et met en avant un effet prix positif de plus de 6 points. Renault a ainsi vendu des véhicules plus onéreux, notamment les hybrides et électriques. De quoi compenser l'impact négatif des volumes (- 6,5 points). Renault a aussi fait le ménage dans les stocks, passés de 661 000 à 487 000 véhicules.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire