Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

SSC Tuatara à 530 km/h : un record de vitesse bidon ?

SSC Tuatara à 530 km/h : un record de vitesse bidon ?

L'hypercar Tuatara est-elle vraiment la première voiture de série qui a passé la barre des 500 km/h ? Certains doutent de cela, analyse de la vidéo et des données du record à l'appui.

Il y a une semaine, le petit constructeur américain SSC a créé l'événement en annonçant que sa Tuatara était la première voiture de série à passer les 500 km/h. Lors de son second essai, le pilote Oliver Webb a même réussi à atteindre 532 km/h. Mais ce record est aujourd'hui remis en question.

Le célèbre Youtubeur Shmee a publié une longue vidéo où il fait une analyse de ce record, à partir des données annoncées par SSC et de la vidéo publiée par la marque, où l'on peut notamment voir un système de télémétrie. Shmee est parti de la manière la plus évidente de calculer la vitesse, à partir du temps écoulé entre deux points fixes de la route utilisée pour le record (près de Las Vegas) et de la distance, Shmee s'étant aidé de Google Maps pour cela. Il a aussi effectué des calculs en se basant sur les marquages au sol et les normes américaines pour ces peintures. Grâce à ces méthodes, Shmee trouve une vitesse de pointe d'environ 450 km/h. C'est énorme, mais loin du record revendiqué.

Ce n'est pas tout. Pour son record, SSC a utilisé la même route que Koenigsegg, constructeur suédois d'hypercars, qui a battu des records de vitesse avec son Agera RS. Mais en comparant les vidéos des deux autos avec des points de repère, Shmee constate que la suédoise avance plus vite que l'américaine.

Enfin, un pur constat technique a été fait pour dire que la vitesse de 530 km/h n'était pas possible. En se basant sur des données fournies par la marque, comme la taille des pneus et les rapports de boîte, Shmee a calculé une vitesse maximale possible pour la voiture en 6e proche de la zone rouge (ce qu'on voit sur la vidéo) d'environ 470 km/h.

De son côté, SSC a fait savoir que le record n'est pas fake et qu'il a travaillé pour cela avec Dewetron, fabricant reconnu de système de mesure.

En savoir plus sur : Ssc Tuatara

SPONSORISE

Actualité Ssc

Toute l'actualité

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'était trop beau ! :biggrin:

Par

J'ai une explication rationnelle pour expliquer ce delta.

En faite la voiture était à 450 km/h mais les roues motrices à 530 km/h (trop de puissance à faire passer au sol) :biggrin::areuh:

Plus sérieusement, pour le TGV, les 574 km/h s'était pas la véritable limite niveau puissance mais ils se sont arrêtés à cette vitesse car les roues patinées (delta entre la vitesse du train mesuré à la roue et la vitesse GPS) mais la l'explication est crédible car c'est métal sur métal un train. :bien:

Par

en même temps, dans un pays spécialisé pour ses fakes news...

Par

En réponse à Axel015

J'ai une explication rationnelle pour expliquer ce delta.

En faite la voiture était à 450 km/h mais les roues motrices à 530 km/h (trop de puissance à faire passer au sol) :biggrin::areuh:

Plus sérieusement, pour le TGV, les 574 km/h s'était pas la véritable limite niveau puissance mais ils se sont arrêtés à cette vitesse car les roues patinées (delta entre la vitesse du train mesuré à la roue et la vitesse GPS) mais la l'explication est crédible car c'est métal sur métal un train. :bien:

Les roues du TGV qui à battu le record du monde de vitesse sur rail en 2007 patinaient ?

Tu as lu ça ou ? :beuh:

Connais tu la puissance d'un TGV ?

Par

En réponse à Axel015

J'ai une explication rationnelle pour expliquer ce delta.

En faite la voiture était à 450 km/h mais les roues motrices à 530 km/h (trop de puissance à faire passer au sol) :biggrin::areuh:

Plus sérieusement, pour le TGV, les 574 km/h s'était pas la véritable limite niveau puissance mais ils se sont arrêtés à cette vitesse car les roues patinées (delta entre la vitesse du train mesuré à la roue et la vitesse GPS) mais la l'explication est crédible car c'est métal sur métal un train. :bien:

Non le problème pour aller plus vite avec un TGV vient de la caténaire (fil qui alimente la motrice en 25kV). Le captage est compliqué à haute vitesse à cause de l'ondulation du fil de contact sur le pantographe, et c'est risqué de tomber dans un "troue" et de tout arracher.

Par

En réponse à mekinsy

Les roues du TGV qui à battu le record du monde de vitesse sur rail en 2007 patinaient ?

Tu as lu ça ou ? :beuh:

Connais tu la puissance d'un TGV ?

J'ai pas lu, j'ai travaillé avec les personnes qui ont réalisé/participé au record à la SNCF.

C'est eux qui m'ont dit ça et j'ai vu des REX.

Je travaillais sur le GSMR et l'ERTMS (système telecom et de signalisation) sur les LGV SEA, BPL et EE.

Quand ils ont réalisé le record il avait organisé des mesures radios à cette vitesse donc l'équipe télécom était présente dans la rame d'essais.

Concernant la caténaire, elle a du être tendue spécifiquement pour le record pour rester en contact avec le pantographe et même si elle a été fortement dégradée lors du record, le facteur limitant s'était l'adhérence face à la force du vent.

Par

En réponse à matt72054

Non le problème pour aller plus vite avec un TGV vient de la caténaire (fil qui alimente la motrice en 25kV). Le captage est compliqué à haute vitesse à cause de l'ondulation du fil de contact sur le pantographe, et c'est risqué de tomber dans un "troue" et de tout arracher.

Le risque d'après la version "officielle", était en effet la rupture de la caténaire. (Cable qui aurait fondu à cause de la demande en courant trop importante.), ce qui aurait entraîné son arrachement, mais Axel semble avoir une version plus intimiste...:blague:

Le principal soucis du TGV en exploitation commerciale à 320km/h (Cause de ces arrêts/pannes) se situant au niveau de la caténaire, alors à 574.8km/h, je n'imagine pas ce qu'elle a dû subir.:eek:

(On voit les grands arcs électriques sur la vidéo du record...)

J'ai d'ailleurs vu un reportage sur RMC découverte, dans lequel ils expliquaient que le coût d'exploitation d'une ligne de TGV était intéressant sur le plan économique jusqu'à 320km/h, mais qu'au delà, le budget maintenance devenait trop important.

À titre d'exemple, si la vitesse d'exploitation est de 360km/h, le coût grimpe de +20% tout en offrant un gain de temps minime. (L'équivalent du passage de 80 à 90 sur routes.)

Par

En réponse à Axel015

J'ai pas lu, j'ai travaillé avec les personnes qui ont réalisé/participé au record à la SNCF.

C'est eux qui m'ont dit ça et j'ai vu des REX.

Je travaillais sur le GSMR et l'ERTMS (système telecom et de signalisation) sur les LGV SEA, BPL et EE.

Quand ils ont réalisé le record il avait organisé des mesures radios à cette vitesse donc l'équipe télécom était présente dans la rame d'essais.

Concernant la caténaire, elle a du être tendue spécifiquement pour le record pour rester en contact avec le pantographe et même si elle a été fortement dégradée lors du record, le facteur limitant s'était l'adhérence face à la force du vent.

Ce sont surtout les 25 000 chevaux le facteur limitant. :wink:

(Une puissance 2 fois supérieur a une rame de TGV classique.)

La surface frontale d'un TGV n'est pas celle d'une auto, (Mais elle est bien meilleur qu'un camion.) la pression de l'air sur la cabine doit être considérable. (Surtout au ras du sol.)

Par

A t on une vidéo vu de l'extérieure de ce fumeux record ?

Je l'avais déjà demandé lors du précédent article ...

Bizarrement pas trouvé

Par

En réponse à mekinsy

Les roues du TGV qui à battu le record du monde de vitesse sur rail en 2007 patinaient ?

Tu as lu ça ou ? :beuh:

Connais tu la puissance d'un TGV ?

Dans les retour d'expérience interne de la SNCF. Je m'intéressais a la base au reselection des cellules radio avec l'influence de la vitesse sur le GSRM mais le REX était global.

Il faut bien comprendre un truc un TGV l'adhérence c'est proche de 0 !

A titre d'exemple, lancé à 320 km/h il faut 3,3km pour s'arrêter (en freinage d'urgence) et plus de 7 à 8 km sur un freinage standard. En essais à 352 km/h il faut quasi 4 km.

Metal sur métal le grip est pourri ! Personne n'a vu l'épisode de top gear avec les voitures sur rails ? :biggrin:

Bref la caténaire était au bout de sa vie a la fin du record, mais ce qui a fait stopper le record à 574km/h c'est un vitesse GPS qui n'augmentait plus alors que le conducteur continuait de voir sa vitesse augmenter avec l'odométrie. C'est après coup qu'ils ont constaté l'état de la caténaire mais sur le moment ils étaient chaud pour continuer d'accélérer en aucun cas la vitesse de 574 km/h n'a été fixée à l'avance comme objectif limitant techniquement parlant.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire