Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Test vidéo Caradisiac - Le match des antiradars : Waze peut-il remplacer Coyote ?

Dans Pratique / Radars

Les radars sont de plus en plus performants et leur présence devient de plus en plus aléatoire avec les cabines de type chantier qui se déplacent. Alors que la limitation de vitesse va baisser sur les départementales, un antiradar est un allié de poids pour éviter les flashs. Nous avons pris la route pour voir si le Coyote, la référence du genre qui reste payante, gardait un avantage face à Waze, application gratuite.

Nous avons mis à l'épreuve Coyote et Waze sur près de 1 500 kilomètres.
Nous avons mis à l'épreuve Coyote et Waze sur près de 1 500 kilomètres.

Le 1er juillet, la limitation de vitesse sera abaissée sur le réseau secondaire. Sur toutes les routes à deux fois une voie sans séparateur central, ce sera maximum 80 km/h. Et le gouvernement a été clair : il n'y aura pas de période d'adaptation, aucun cadeau côté radar. Dès le premier jour, ils pourront donc flasher au-dessus de 80 km/h. Alors que les trajets des grandes vacances se profilent, les points de votre permis de conduire sont en grand danger ! Plus que jamais, se doter d'un système qui vous prévient de la présence des contrôles semble indispensable.

Quand on dit avertisseur (légal), on pense évidemment à Coyote, le spécialiste du genre, qui se décline maintenant en plusieurs formats, de l'application mobile au boîtier GPS en passant par la version Mini focalisée sur l'alerte des dangers. Dans tous les cas, c'est payant, avec l'achat du matériel et un abonnement mensuel. Mais Coyote subit maintenant la concurrence de Waze. Davantage réputé pour ses informations sur les embouteillages et ses trajets alternatifs, il fournit aussi toutes les alertes sur les dangers de la route, à commencer par les contrôles. Et là, c'est gratuit, à condition bien sûr d'avoir un smartphone.

 

Notre match Waze vs. Coyote

Les forces en présence Waze Coyote
Type de matériel Application sur smartphone Boîtier Coyote Mini
Prix Gratuit 159 € le boîtier et abonnement de 12 € par mois*
Nombre d'utilisateurs Près de 10 millions en France 5 millions en Europe

* en ce moment, les produits profitent d'une réduction de 80 €, en référence aux 80 km/h. Une application smartphone à 5,99 €/mois est proposée (attention à avoir un forfait adapté).

Nous avons voulu savoir si la suprématie de Coyote était mise en danger et savoir surtout si on pouvait se contenter de Waze pour faire des économies. Pour cela, nous avons pris la route et nous sommes partis à la chasse aux radars ! Après avoir sorti une bonne vieille carte routière, nous avons choisi une boucle de 1 500 km sur deux jours, en sortant le plus possible des autoroutes, où les radars se font finalement rares. Partis de Paris, nous avons rejoint Nevers par l'autoroute, puis pris la Nationale 7 jusqu'à Moulins et Roanne. Direction ensuite Clermont-Ferrand et Périgueux par l'A89. Nous avons par la suite parcouru un morceau de la N21 direction Bergerac puis avons pris la direction d'Angoulême et Poitiers par la N10 puis Paris avec l'10, avec un détour final dans le Duplex A86.

Nous avons installé côte à côte un smartphone avec Waze et un Coyote Mini, la version la plus simple des boîtiers Coyote et donc la moins chère. Nous l'avons choisi car c'est la plus vendue en France. Notre test s'est focalisé sur la présence de radars et forces de l'ordre.

La détection des radars

Type de danger Croisés sur la route Annoncés par Waze Annoncés par Coyote
Radars fixes 23 23 22
Radars de tronçon 2 2 2
Radars de chantier 3 3 3
Policiers et gendarmes 2 2 2

Il est difficile de les départager sur ce niveau, et c'est même un quasi sans faute. Sur notre trajet, Coyote a loupé le coche une fois, c'était dans le Duplex A86, qui sur 10 kilomètres comporte plusieurs cabines. Perdu, notre Coyote Mini n'a rien annoncé, même à l'entrée du tunnel. Waze a fait un peu mieux, car il nous a bien dit que l'on entrait dans une zone de contrôle, ce qui incite à la vigilance. Mais après, le réseau 3G/4G a été perdu, l'emplacement précis des cabines est donc resté un mystère.

Pour le reste, tout va bien. Il est logique que les cabines fixes soient bien répertoriées. L'emplacement précis de deux radars dits de chantier a aussi été bien donné alors que ceux que nous avons croisés sont régulièrement déplacés de quelques kilomètres le long de la nationale entre Périgueux et Bergerac. Les policiers situés derrière deux barrières de péage étaient aussi déjà bien signalés à notre passage.

On note toutefois que Waze nous a plus souvent alertés sur la présence d'un contrôle qui n'existait pas ou plus à notre passage (sauf si les forces de l'ordre étaient extrêmement bien cachées). Coyote informe de "danger en mouvement", sans que l'on ait remarqué quelque chose de particulier. Peut-être une voiture de police ou gendarmerie sur la même voie de circulation.

Tous les radars fixes sont bien signalés. Seul moment où cela coince : dans les tunnels.
Tous les radars fixes sont bien signalés. Seul moment où cela coince : dans les tunnels.
  • À l'usage

Les deux systèmes ont leurs avantages et inconvénients. Waze pointe précisément sur la carte l'emplacement du radar, avec pour logo la tête d'un policier moustachu. Le système avertit du début et de la fin de la zone de contrôle, avec un message sonore. Mais l'écran du smartphone ne clignote pas particulièrement dans la zone de danger. Il y a bien une barre de défilement sur le côté gauche, mais peu claire. On peut donc vite oublier l'alerte. En revanche, bon point pour Waze : une cartographie des limitations de vitesse plus précise.

Coyote est officiellement plus vague pour être dans la légalité, la vente d'un antiradar au sens premier du terme étant interdite. Il ne parle jamais de contrôle, mais de "danger". Il donne une zone de danger de deux à quatre kilomètres de longueur, avec quatre étapes de bips. On comprend vite que le radar est au 3e bip. L'info sur la zone de danger reste à l'écran et Coyote se met à hurler quand la vitesse est excessive pour bien vous rappeler à l'ordre. Le système informe mieux sur la distinction entre les radars fixes (les dangers permanents) et les radars autonomes ou la présence d'un contrôle humain (les dangers temporaires). Chez Waze, c'est "police" pour toutes les alertes.

> Waze fait donc un pointage plus précis du radar mais Coyote alerte plus clairement tout au long de la zone.

On les appelle "radars chantier", mais ces cabines ne sont plus vraiment dans les zones de travaux. Elles sont régulièrement déplacées le long d'une route. Les avertisseurs sont donc bien utiles pour éviter ces nouveaux pièges !
On les appelle "radars chantier", mais ces cabines ne sont plus vraiment dans les zones de travaux. Elles sont régulièrement déplacées le long d'une route. Les avertisseurs sont donc bien utiles pour éviter ces nouveaux pièges !

Les autres types de danger

Ces systèmes ne se contentent pas de prévenir de la présence de radars. Ils alertent de tous les dangers du trajet, avec parmi les principales alertes les véhicules à l'arrêt, les zones de travaux, les ralentissements… Autant dire que parfois cela peut vite tourner à l'overdose d'informations, un peu agaçante. La communauté Waze nous a semblé suractive, dans le mauvais sens, signalant par exemple des camions garés sur un emplacement réservé au bord de la route, donc sans réel danger. Il y avait aussi sur Waze davantage d'alertes pour des véhicules arrêtés mais déjà repartis. Il est vrai que c'est difficile d'être précis dans ce cas.

Côté travaux, Coyote s'est mieux comporté. Chez Waze, les alertes sont la plupart du temps là, mais parfois imprécises (par exemple une simple alerte générale sous forme de point d'exclamation) et ne collent pas vraiment à la distance complète du chantier. Les rétrécissements de chaussées sont mieux mis en avant sur l'écran du Coyote, avec alerte en amont et rappel du danger le long du chantier.

On a noté un petit manque des deux côtés : nous n'avons reçu aucune alerte météo. Il nous est arrivé de nous faire surprendre par de violents orages. Une alerte aurait pu être intéressante à ce niveau pour inciter les conducteurs à la prudence. Le signalement est pourtant possible avec Coyote, à croire que la communauté est moins sensible à ce type de danger.

> Coyote informe moins mais plus efficacement.

Les contrôles placés après deux barrières de péage ont bien été annoncés par les deux systèmes.
Les contrôles placés après deux barrières de péage ont bien été annoncés par les deux systèmes.

L'utilisation des systèmes

Un large panel d'alertes sur Waze.
Un large panel d'alertes sur Waze.

Nous avons fait le test avec un Coyote Mini, qui s'installe très rapidement, avec un support fourni. Pour Waze, il faut avoir un support pour son téléphone, un accessoire qui ne coûte que quelques euros. Côté écran, les alertes s'affichent en petit sur Waze, ce n'est donc pas très lisible et pratique. La version Mini de Coyote a un petit écran, il faut le placer près du conducteur, mais cela reste plus clair et plus visuel.

Plutôt logique, vu que l'appareil est vraiment focalisé sur l'antiradar. On a ainsi en gros la vitesse de la voiture, en dessous la vitesse maxi et un code couleur (vert/rouge) pour le respect ou non de la limitation. On a aussi une réglette à droite qui informe des dangers à venir sur les 30 prochains kilomètres. Waze donne aussi des informations sur l'avenir, mais il faut tater de la carte sur l'écran. Pour confirmer ou non un danger, Coyote s'est aussi montré plus ergonomique.

> Un Waze pas vraiment lisible, du fait que ce n'est pas sa fonction prioritaire.

Alors, Waze ou Coyote ?

Coyote semble prendre l'avantage. Mais en réalité, tout dépend de vos attentes et conditions de conduite. Si vous habitez près d'une métropole et que vous êtes souvent confronté aux bouchons, Waze est le meilleur choix. Le directeur de Waze France nous indiquait d'ailleurs récemment que "80% des automobilistes qui utilisent Waze sont des usagers du quotidien, pour des trajets de moins de 30 km entre leur lieu de travail et leur domicile." Ses alertes en matière de radar sont largement suffisantes.

Mais si vous êtes un gros rouleur, que ce soit pour vos loisirs ou pour le travail, et que vos points de permis sont donc en fort danger, Coyote reste la meilleure solution. Ses informations sur la présence des radars sont plus précises et plus visuelles. L'investissement vaut le coup, car un petit excès de vitesse, c'est déjà un point en moins et une amende de 90 €. Preuve… qu'il a fait ses preuves, Coyote gagne toujours des clients alors que Waze est arrivé en France en 2010. Sa simplicité d'utilisation pour les personnes les moins adeptes des nouvelles technologies est aussi un bon argument.

 

Mots clés :

Commentaires (95)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Par contre Waze lorsqu'on passe par Android Auto, ce n'est clairement pas au point car une bonne partie des radars ne sont pas annoncé. Sinon petite astuce qui n'est pas très légale mais sur Android il y a moyen d'avoir un Waze "débridé" qui lui annonce les radars à leur localisation précise!

Par

Aucun des deux dispositifs n'est utile si on respecte les limitations de vitesse.

Promouvoir ces dispositifs, c'est en parti inciter au non-respect du code de la route et des limitations de vitesse. Et c'est contraire à la bienséance.

Les gens qui utilisent ça sont souvent les chauffards qui ralentissent quand les dispositifs le leurs indiquent et qui réaccélèrent comme des cons juste après. Super !

:cyp:

Par

En réponse à PeDrO128

Aucun des deux dispositifs n'est utile si on respecte les limitations de vitesse.

Promouvoir ces dispositifs, c'est en parti inciter au non-respect du code de la route et des limitations de vitesse. Et c'est contraire à la bienséance.

Les gens qui utilisent ça sont souvent les chauffards qui ralentissent quand les dispositifs le leurs indiquent et qui réaccélèrent comme des cons juste après. Super !

:cyp:

Je te laisse expérimenter un trajet en respectant les LV au poil, c'est-à-dire 50 à l'entrée des villes jusqu'au panneau de sortie : tu vas te faire de nombreux ennemis et subir du stress à outrance.

Par

En réponse à PeDrO128

Aucun des deux dispositifs n'est utile si on respecte les limitations de vitesse.

Promouvoir ces dispositifs, c'est en parti inciter au non-respect du code de la route et des limitations de vitesse. Et c'est contraire à la bienséance.

Les gens qui utilisent ça sont souvent les chauffards qui ralentissent quand les dispositifs le leurs indiquent et qui réaccélèrent comme des cons juste après. Super !

:cyp:

N'importe quoi ... Moi j'utilise Waze avant tout comme GPS, et pour éviter les bouchons. L'immense communauté permet d'être prévenu des accidents devant, ou des ralentissements.

Par

En réponse à PeDrO128

Aucun des deux dispositifs n'est utile si on respecte les limitations de vitesse.

Promouvoir ces dispositifs, c'est en parti inciter au non-respect du code de la route et des limitations de vitesse. Et c'est contraire à la bienséance.

Les gens qui utilisent ça sont souvent les chauffards qui ralentissent quand les dispositifs le leurs indiquent et qui réaccélèrent comme des cons juste après. Super !

:cyp:

J'utilise Coyote depuis 9 ans, et laissez-moi vous dire que je ne me reconnais absolument pas dans votre caricature du "chauffard". Ce discours, bien rôdé pour faire accepter toujours plus de répression financière, je ne le supporte plus.

Par

Antiradar? à bon? ça neutralise les radars?

Par

Pour les gros joueurs, il y a bien des dispositifs, mais c'est assez risqué...

http://club.caradisiac.com/whealer/technorewind-121191/photo/beltronics-stir-6642276.html

Par

Pour moi un anti radar c'est pas ça.. .Mes les brouilleur qui vends a Andorre

Par

Ces dispositifs sont très utiles pour aider à respecter les limitations de vitesse et à redoubler de vigilance dans les zones de danger.

Après, avec un waze qui fait l'affaire et dans une grosse majorité de cas, un smartphone et un forfait qui fait l'affaire, ça me semble difficile de justifier le coup du coyote (et surtout l'abonnement).

Par

En réponse à PeDrO128

Aucun des deux dispositifs n'est utile si on respecte les limitations de vitesse.

Promouvoir ces dispositifs, c'est en parti inciter au non-respect du code de la route et des limitations de vitesse. Et c'est contraire à la bienséance.

Les gens qui utilisent ça sont souvent les chauffards qui ralentissent quand les dispositifs le leurs indiquent et qui réaccélèrent comme des cons juste après. Super !

:cyp:

Venez rouler en Belgique...!! Entre des règles de vitesse différentes selon les régions (Wallonne, Bruxelloise et Flamande), les agglomérations limitées à 70, 50, 30 km/h..., les radars aux feux, aux carrefours, dans les villages, les radars-tronçons, mobiles banalisés ou non, cabines, poubelles !!, etc...je vous souhaite bien du plaisir !!!

Il ne s'agit ni plus ni moins que du racket organisé et légalisé !!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire