Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Thierry Bolloré : qui est le directeur par intérim de Renault ?

Dans Economie / Politique / Personnalités

, mis à jour

Thierry Bolloré : qui est le directeur par intérim de Renault ?

Le Conseil d'administration du Losange a nommé "à titre provisoire" Thierry Bolloré "directeur Général délégué". Pendant au moins quelques semaines, cet homme récupère les pouvoirs de Carlos Ghosn. Il a passé une grande partie de sa carrière au sein de l'industrie automobile tricolore, après être resté quinze ans chez Michelin et sept ans chez Faurecia.

Un choix logique. Le Conseil d'administration de Renault n'a pas destitué Carlos Ghosn, en vertu de la présomption d'innocence. Ghosn reste donc officiellement PDG du groupe français. Mais une "gouvernance provisoire" a été mise en place. Sans surprise, c'est Thierry Bolloré qui va assurer l'intérim.

Alors que Carlos Ghosn était reparti pour un mandat de PDG de quatre ans, Thierry Bolloré a été nommé cette année Directeur Général adjoint. Une évolution de la direction réclamée par l'État, qui voulait une stabilité à la tête du Losange, mais voulait aussi que Ghosn lâche un peu les commandes de Renault pour consolider l'Alliance, un super-partenariat, dont les liens peuvent encore sembler fragiles, toujours menacés par les susceptibilités des marques et des pays. C'était aussi une manière de préparer en douceur la relève d'un hyper-président en place depuis 2005.

Les ennuis judiciaires de Ghosn au Japon poussent Bolloré en première ligne plus vite que prévu. Le Conseil d’administration l'a nommé à titre provisoire Directeur Général délégué : "Il exercera à ce titre la direction exécutive du groupe, disposant ainsi des mêmes pouvoirs que M. Ghosn".

Ce Français de 55 ans est un spécialiste de l'équipement automobile : il a passé quinze ans chez Michelin. Il a commencé en tant que chef d'atelier dans une usine de pneus pour poids lourds. Après divers postes, qui l'ont conduit au Japon ou en Thaïlande, il a fini vice-président monde, en charge de l’industrie pour la branche Michelin Avion.

En 2005, il est allé chez Faurecia, passant quelques années en Chine. En 2010, il a rejoint la branche "Emissions Control Technologies" en tant que vice-président Europe et Afrique du Sud, avant de devenir vice-président monde, en charge de l’industrie, la qualité et les achats.

Il est arrivé chez le Losange en 2012 pour gérer notamment les approvisionnements. Il a rapidement pris du grade, devenant un an plus tard directeur délégué à la compétitivité et membre du comité exécutif. Pour le nouveau poste de numéro 2, Thierry Bolloré était en compétition avec l'allemand Stefan Mueller, mais ce dernier a décidé de quitter le Losange pour des raisons de santé.

Aujourd'hui, il devient carrément numéro 1 bis. Pour combien de temps ? La situation devrait durer quelques semaines. La garde à vue de Carlos Ghosn au Japon vient déjà d'être prolongée de 10 jours, et pourra encore être allongée de 10 jours. Par la suite, Ghosn devrait être mis en examen. On devrait lui demander de rendre son passeport, ce qui l'empêchera de retourner en France.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (65)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et bien, Bolloré c'est pas celui qui détruit tout ce qu'il touche? Très bon choix Renault...

Par

Sinon.....

Quand vous pompez intégralement ce que l'on trouve là :

https://group.renault.com/groupe/management/comite-de-direction/thierry-bollore/

pas mal de le dire....

Par

C'est vraiment mal barré pour Renault (au propre comme au figuré), Ghosn qui reste 4 ans de plus alors qu'il a tout le temps favorisé Nissan et là ce gars qui inspire pas trop confiance... :ange:

En plus l'article précise : "Ghosn reste donc l'homme fort du groupe, soutenu par l'État".

C'est vraiment n'importe quoi, c'est l'état qui s'écrase devant Ghosn alors qu'il est supposé défendre les intérêts d'une société française ?

Par

En réponse à

RENAULT, 1er constructeur automobile mondial 2017 mon giigi, ça te défrise ..??

En hausse de 24 % en Allemagne en janvier alors que vvé ne suit tjrs pas le marché malgré un mois de décembre qu' il n' avait pas osé chiffrer ..!!

http://bestsellingcarsblog.com/2018/02/germany-january-2018-vw-above-20-share-t-roc-weak-market-up-11-6/

Par

En réponse à

Cette farce, ce nom et l'état Français, c'est une grande histoire d'amour, nice choice évidemment... :blague:

Par

"En 2014, Carlos Tavares claquait la porte, conscient que Carlos Ghosn ne laisserait jamais la place de numéro 1"

Dans mes souvenirs c’était pas Tavares qui claquait la porte :ange: on nous aurait menti?

Par

"mueller l'allemand prudent s'est fait porter pale.." C' est peut-être le monkeygate, les ..gaz pour muller comme tu dis ..??!!

Par

au temps pour moi, je confonds avec l'autre bolloré

Par

En réponse à moulache

RENAULT, 1er constructeur automobile mondial 2017 mon giigi, ça te défrise ..??

En hausse de 24 % en Allemagne en janvier alors que vvé ne suit tjrs pas le marché malgré un mois de décembre qu' il n' avait pas osé chiffrer ..!!

http://bestsellingcarsblog.com/2018/02/germany-january-2018-vw-above-20-share-t-roc-weak-market-up-11-6/

En ignorant tous les chiffres qui nous dérange, on est tous premier de qqchose ...

Par

sinon...découvrez ici le surnom qu'ils lui donnent chez R'nô :

https://www.youtube.com/watch?v=djgpd6A0vHE

:biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire