Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Trottinettes électriques : les amendes tombent enfin !

Dans Pratique / Sécurité

Pierre-Olivier Marie

Les forces de l'ordre commencent à sanctionner les comportements des usagers de trottinettes: plus de 6 000 PV ont été dressés l'an dernier à Paris, essentiellement pour du stationnement gênant.

35 € d'amende quand on circule à deux sur une trottinette. La scène est pourtant parfaitement banale...
35 € d'amende quand on circule à deux sur une trottinette. La scène est pourtant parfaitement banale...

Les trottinettes électriques sont devenues en quelques mois la bête noire des automobilistes et des piétons des grandes villes, forcés de cohabiter avec ces engins souvent menés avec la plus grande désinvolture par des usagers ouvertement méprisants des règles de circulation les plus élémentaires.

Ce n’est pas Caradisiac qui le dit, mais la Direction de la Prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) de la ville Paris qui vient de dresser le bilan des infractions qu’elle a eu à traiter en 2019.

Celle-ci nous apprend que 5 333 trottinettes ont été mises en fourrière, à quoi s’ajoutent 6 316 PV dressés pour infraction…dont 5 939 pour stationnement sur trottoir, infraction sanctionnée d’une amende de 49 € à Paris (à quoi peuvent donc s’ajouter des frais de fourrière).

Sachant que l’on estime à 30 000 le nombre de trottinettes circulant à Paris, ces ratio apparaissent plutôt élevés : on n’imagine pas qu’une voiture sur six ait été mise en fourrière l’an dernier.

Rappelons par ailleurs que ces machines infernales sont intégrées au code de la route depuis le 25 octobre 2019, et y sont désignées sous le terme d’EDPM (Engin de déplacement personnel motorisé).

La réglementation prévoit notamment que leur vitesse soit limitée à 25 km/h, qu’elles disposent d’avertisseurs sonores, de feux avant et arrière. Leur propriétaire doit de plus avoir souscrit une assurance responsabilité civile, au risque de s’exposer à une amende maximale de 3 750 €.

L’éventail des sanctions est d’ailleurs assez large : compter 35 € d’amende si l’on porte un casque audio, si l’on transporte un passager, ou si l’on roule sur un trottoir, 135 € si l’on ne se dote pas d’un vêtement rétroréfléchissant ou d’un casque quand on circule hors agglomération (à partir du 1 juillet 2020), et jusqu’à 1 500 € si l’on roule au-delà de 25 km/h.

Dans son bilan annuel rendu public ce week-end, la Sécurité routière nous apprend par ailleurs que 8 usagers d’EDPM ont été victimes d’accidents mortels l’an dernier.

Pour ludique qu’il apparaisse, l’usage de ces trottinettes comporte donc une importante part de risque, que seul un respect des règles de circulation permettra de maîtriser.

A Paris, ce sont en moyenne quinze trotinettes qui partent en fourrière chaque jour. Il y aurait sûrement matière à tripler ce chiffre.
A Paris, ce sont en moyenne quinze trotinettes qui partent en fourrière chaque jour. Il y aurait sûrement matière à tripler ce chiffre.

Pour mémoire, voici le rappel de la réglementation en vigueur:

Trottinettes électriques : les amendes tombent enfin !

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire