Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Voiture électrique: la fracture Nord-Sud

Dans Ecologie / Electrique / Véhicules électriques

Pierre-Olivier Marie , mis à jour

4 millions de modèles électriques vendus en Europe depuis 2012…dont 3 millions au cours des deux dernières années ! Si les ventes accélèrent, elles montrent aussi que les pays aisés opèrent leur mutation bien plus rapidement que les autres.

Voiture électrique: la fracture Nord-Sud

On parle beaucoup de voitures électriques ces derniers temps, sur Caradisiac comme ailleurs, sans toujours bien savoir comment cela se traduit en termes de ventes.

Schmidt Automotive, cabinet d’analyse du secteur auto, a justement publié des chiffres intéressants cette semaine.

On y apprend en effet que si 4 millions de voitures 100% électriques ont été immatriculées en Europe de l’ouest (18 pays) depuis 2012, il avait fallu 8 années pour atteindre le premier million.

En d’autres termes, on a assisté à une phénoménale accélération depuis 2020, à la faveur d’incitations à l’achat, d’une offres qui s’élargit côté constructeurs, et de réseaux de recharge qui s’étoffent.

« Le second million a été atteint en 16 mois, tandis que les troisième et quatrième n’ont réclamé que 9 mois chacun », commente Schmidt. Cela peut aussi laisser comprendre que la croissance de ce marché s’est un peu tassée sur la dernière période, ce qui s’explique en partie par la crise des semi-conducteurs ralentissant les livraisons de voitures neuves.

Certes, les électriques en représentent encore que 2% du parc, mais il n’empêche que la dynamique est là. Selon l’étude, 1,45 million de modèles zéro émission apparaîtront sur les routes européennes cette année, représentant plus de 14% des immatriculations de modèles neufs.

Ce qui nous amène aux chiffres publiés par Jato, autre cabinet d’analyse automobile. Ceux-ci font état d’une forme de fracture entre les pays les plus aisés du continent européen et les autres.

Au troisième trimestre, les voitures électriques ont atteint une part de marché moyenne de 15% dans les pays de la moitié nord (1), mais de 3,8% seulement dans les pays de la moitié sud (2) et de l’est.

Ainsi, l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Irlande et l’Islande assurent à eux seuls les deux tiers de la demande. Sans surprise, finalement, s’agissant de pays à l’économie stable.

« En revanche, dans les pays méditerranéens (sauf la France), le Portugal, l'Europe centrale et les États baltes, où le revenu par habitant est généralement plus faible, l'adoption des véhicules électriques progresse à un rythme beaucoup plus lent », détaille Jato.

Si l’on ne veut pas que l’automobile dite « propre » soit réservée aux riches, il va falloir que les marques, luttant contre le tropisme de la montée en gamme, développent plus rapidement des modèles électriques accessibles.

Les succès de la Dacia Spring, de la Citroën Ami et de constructeurs chinois comme MG qui parviennent à proposer des voitures électriques à prix accessible, montrent qu’il existe une vraie demande.

 

(1) Allemagne, Royaume-Uni, France, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Suisse, Autriche, Suède, Finlande, Danemark, Norvège, Islande, Irlande

(2) Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Croatie, Slovénie, Chypre, Serbie, Hongrie, Slovaquie, République Tchèque, Pologne, Lettonie, Lituanie, Estonie et Roumanie

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire