Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Volvo et le chinois Geely souhaitent fusionner

Dans Economie / Politique / Industrie

Volvo et le chinois Geely souhaitent fusionner

Volvo appartient à Geely depuis 2010. Mais les deux parties souhaitent aller plus loin, en fusionnant les deux entreprises pour former un nouveau groupe.

Volvo et Geely vont renforcer leurs liens. Ce n'est pas une simple rumeur, ce sont les principaux intéressés qui en ont fait l'annonce via un communiqué de presse. On rappelle que Geely, constructeur chinois, est propriétaire de Volvo depuis 2010. Mais pour l'instant, Volvo et Geely constituent deux ensembles distincts, avec des labels rattachés, notamment Polestar pour le suédois et Lynk & Co pour le chinois.

Les deux parties veulent fusionner pour ne former plus qu'un seul groupe d'envergure mondiale, afin notamment d'accélérer les synergies techniques et financières. Il y a quelques mois, Volvo et Geely avaient déjà regroupé leurs activités pour le développement de nouveaux moteurs thermiques.

Ensemble, Volvo et Geely souhaitent se renforcer pour affronter les transformations de l'industrie automobile. Comme ils l'écrivent "l'union fait la force". Les rapprochements sont nombreux en ce moment dans le secteur, avec notamment le mariage PSA et FCA.

Volvo et Geely assurent que cette fusion ne remettrait pas en cause leur identité respective. On n'en doute pas, le rachat de la firme suédoise par Geely il y a dix ans a été une réussite. Volvo est resté fidèle à son ADN suédois tout en faisant considérablement progresser ses ventes, ayant pour la première fois passé la barre des 700 000 livraisons en 2019.

Sur le plan financier, les entreprises expliquent : "La société issue de cette fusion aurait accès au marché mondial des capitaux par l’intermédiaire de Hong Kong avant de viser une cotation à Stockholm".

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Actualité Volvo

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Forum Volvo

Commentaires (38)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelle mascarade ! n'est-il pas ?

Par

Et c'est ainsi que la marque Volvo disparut...

Par

Volvo est une marque surfaite .......Look armoire normande sans finesse et fiabilité quelconque.

Par

En réponse à encke

Volvo est une marque surfaite .......Look armoire normande sans finesse et fiabilité quelconque.

Dit-il :biggrin: Faut en avoir conduit une pour comprendre que cette remarque est complètement infondé

En tous cas, sacré engouement limite raciste chinois ici

Par

En réponse à Ajneda

Dit-il :biggrin: Faut en avoir conduit une pour comprendre que cette remarque est complètement infondé

En tous cas, sacré engouement limite raciste chinois ici

Jamais conduit car descendu après y etre monté.....C'était une compacte il y a quelques années.

Par

En réponse à Fmor75

Et c'est ainsi que la marque Volvo disparut...

Et non... Sont pas cons ces Chinois, ils veulent absolument garder l'identité suédoise de Volvo.

Par

En réponse à Ajneda

Dit-il :biggrin: Faut en avoir conduit une pour comprendre que cette remarque est complètement infondé

En tous cas, sacré engouement limite raciste chinois ici

Non, pour comprendre l'intérêt d'une Volvo, faut avoir un accident avec. C'est bien connu.

Par

En réponse à Concommefassieteto

Commentaire supprimé.

Le succès flagrant de DS c'est de l'ironie ?

Par

Historiquement, tous les constructeurs auto ont été des concepteurs et constructeurs de moteurs thermiques (à quelques petits intégrateurs près). Cet état de fait n'est pas une lubie d'un ingénieur, c'est une nécessité technique et capitalistique car le moteur est la pièce de loin la plus complexe. Lorsque l'actionnaire Geely de Volvo informe que Volvo laisse tomber les moteurs thermiques au profit du développement du moteur électrique (qui ne conçoit ni ne produit, d'ailleurs, qui attend de nouveaux types de moteurs électriques ?), je pense que tout le monde a compris la plaisanterie, cela s'appelle faire main basse. Volvo est mort, ce ne sera juste qu'un intégrateur d'éléments qu'il ne construira pas, mais qu'il achètera à sa maison mère, tout divorce sera dorénavant impossible.

La, une fusion permet de lier les entités juridiquement après les avoir lier fonctionnellement. La boucle est bouclé.

Ces histoires d'identité sont peut être marrantes mais la réalité est celle d'un raid d'une entreprise sur une autre, comme on connais cela depuis 300 ans. Le discours sur "l'identité", c'est de la décoration pour faire accepter le poisson, c'est tout. Les suédois risque de se réveiller un matin avec un arrière goût amer, ou pas. Pour les marques françaises ont verra la stratégie qui sera employé, les marques allemandes seront probablement plus résistantes. Nous verrons bien.

Par

En réponse à Debian

Historiquement, tous les constructeurs auto ont été des concepteurs et constructeurs de moteurs thermiques (à quelques petits intégrateurs près). Cet état de fait n'est pas une lubie d'un ingénieur, c'est une nécessité technique et capitalistique car le moteur est la pièce de loin la plus complexe. Lorsque l'actionnaire Geely de Volvo informe que Volvo laisse tomber les moteurs thermiques au profit du développement du moteur électrique (qui ne conçoit ni ne produit, d'ailleurs, qui attend de nouveaux types de moteurs électriques ?), je pense que tout le monde a compris la plaisanterie, cela s'appelle faire main basse. Volvo est mort, ce ne sera juste qu'un intégrateur d'éléments qu'il ne construira pas, mais qu'il achètera à sa maison mère, tout divorce sera dorénavant impossible.

La, une fusion permet de lier les entités juridiquement après les avoir lier fonctionnellement. La boucle est bouclé.

Ces histoires d'identité sont peut être marrantes mais la réalité est celle d'un raid d'une entreprise sur une autre, comme on connais cela depuis 300 ans. Le discours sur "l'identité", c'est de la décoration pour faire accepter le poisson, c'est tout. Les suédois risque de se réveiller un matin avec un arrière goût amer, ou pas. Pour les marques françaises ont verra la stratégie qui sera employé, les marques allemandes seront probablement plus résistantes. Nous verrons bien.

Quand tu deviens actionnaire d'une entreprise, c'est forcément pour en tirer un bénéfice sans quoi tu conserves ton argent bien au chaud.

Volvo a une notoriété bien supérieure à Geely à l'échelle internationale. Il est donc normal que Geely cherche à capitaliser sur la marque Volvo.

Après, il ne faut pas prendre les chinois pour des buses. Ils savent parfaitement y faire en matière de business et ils ont compris que faire du qualitatif pouvait leur ouvrir des marchés très rentables.

Pour ce qui est des marques allemandes, je ne parierai pas trop sur leur robustesse. Ce sont justement des colosses aux pieds d'argile avec, certes, de grosses rentrées d'argent mais aussi de grosses dépenses. Il suffit que les recettes s'enrayent un peu, que la politique anti-pollution se durcisse encore un peu et que les consommateurs poursuivent dans la voie de la consommation raisonnée pour les voir baisser le rideau. Les plus gros plans de suppressions de postes se situent actuellement chez les constructeurs germaniques.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire