Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

4 ans après son lancement, la pièce de rechange d'occasion reste bien timide

Dans Pratique / Entretien

4 ans après son lancement, la pièce de rechange d'occasion reste bien timide

Malgré leur arrivée sur le marché début 2017 et l'obligation, pour les professionnels, de les proposer aux clients, elles ne décollent pas : en carrosserie, la pièce de rechange d'occasion ne représente que 3 % des volumes.

L'idée avait du sens et avait tous les arguments pour se développer. Depuis le 1er janvier 2017, les professionnels de la réparation automobile sont obligés de proposer à leurs clients des pièces de rechange de seconde main : tout professionnel qui commercialise des prestations d'entretien ou de réparation de véhicules automobiles" doit "permettre au consommateur d'opter pour l'utilisation, pour certaines catégories de pièces de rechange, de pièces issues de l'économie circulaire à la place de pièces neuves". 

Problème : dans les faits, il est finalement très rare que les particuliers se voient ouvertement proposés des pièces de rechange d'occasion. Si cela peut encore se comprendre pour des pièces mécaniques vitales, c'est tout de même bien plus discutable sur des pièces visibles et qui n'ont aucune fonction autre que l'habillement.

En effet, selon le SRA (Sécurité et réparation automobile), cité par nos confrères de Décisionatelier : "l'an passé, sur un marché de la carrosserie en recul, 3 % des pièces remplacées, réglées par les assureurs, sont des pièces de réemploi. C’était 2,7 % en 2017 et 2018 et 2,9 en 2019".

Et c'est bien ça le problème : une bonne partie des réparations automobiles ne sont pas faites par les particuliers, mais par les assureurs qui prennent en charge les sinistres. Et, visiblement, ils sont bien peu à jouer le jeu, que ce soit du côté réparateur comme assureur, à faire appel à la pièce de rechange d'occasion en carrosserie, alors que cela pourrait probablement participer à la réduction de frais et, par bascule, à éviter que les primes d'assurance n'augmentent.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bah oui , jamais proposé car pas rentable , sauf pour le client ! :brosse:

Par

Personnellement , quand j' ai voulu changer un rétro sur ma voiture , un d' occasion venant du groupe Careco coûté plus cher qu'un neuf en peinture d' apprêt ! En plus il n' était pas de la bonne couleur , donc ponçage en prime + apprêt avant peinture ! Une vaste blague !

Par

T'es sûr de ne pas l'avoir commandé sur Carecon ? :ange:

Par

Si un carrossier veut réutiliser une pièce d'occasion, il faut la trouver de la bonne couleur et sans accroc, ce qui est difficile, sinon, il faut la préparer, et le coût de la main d'oeuvre plombe le bilan final. Sans parler du délai lorsqu'une pièce neuve lui arrive en 24 heures.

Par

En réponse à bruno3511502

Si un carrossier veut réutiliser une pièce d'occasion, il faut la trouver de la bonne couleur et sans accroc, ce qui est difficile, sinon, il faut la préparer, et le coût de la main d'oeuvre plombe le bilan final. Sans parler du délai lorsqu'une pièce neuve lui arrive en 24 heures.

Exactement, avec un assureur qui se dit militant et les autres c'est pareil qui promeut la pièce d'occaz mais dont l'expert débarque en grosse bagnole - il doit gagner gros ... - et trouve toujours le boulot du carrossier trop cher.

Au point que le temps passer à chercher la pièce et à l'apprêter ben... il vaut mieux dealer du neuf.

Pour le coup, ce sont les garagistes les dindons de cette foutaise...

Par

Quand les assureurs arrêteront de se gaver, ils auront le droit de mettre des pièces d'occasion, même avec moins d'accidents pendant le confinement, ça a augmenté.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Exactement, avec un assureur qui se dit militant et les autres c'est pareil qui promeut la pièce d'occaz mais dont l'expert débarque en grosse bagnole - il doit gagner gros ... - et trouve toujours le boulot du carrossier trop cher.

Au point que le temps passer à chercher la pièce et à l'apprêter ben... il vaut mieux dealer du neuf.

Pour le coup, ce sont les garagistes les dindons de cette foutaise...

Je suis gestionnaire de sinistre depuis presque 20ans en ayant travaillé à la Maif.

Ton commentaire est 100% bullshit.

Merci pour ta contribution :bien:

Par

En réponse à Lulu54

Quand les assureurs arrêteront de se gaver, ils auront le droit de mettre des pièces d'occasion, même avec moins d'accidents pendant le confinement, ça a augmenté.

Celui là aussi.

100% bullshit.

A un moment donné râler sans savoir, ça va deux minutes non ?

Pour le prix des assurances commence par réfléchir quel prix pratique les professionnels dont les montant de sinistres correspondent à leur facture.

Franchement râler contre "l'assurance" c'est génétique en France comme le fait d'avoir 70 millions de sélectionneurs...

Par

Étant carrossier je confirme ce qui se dit, pièce d'occasion = préparation, donc quand au niveau des temps alloué on est déjà ric rac, ce temps de prépa qu'on économise sur pièce neuve est plus avantageux dans le cas d'une réparation au frais de l'assurance. Si c'est à vos frais, l'économie réalisée (ou pas) dépendra du taux horaire du professionnel que vous choisirez.

Même si la pièce et de la même couleur il faudrait qu'elle soit pas ou peu abîmé et surtout qu'elle soit de la bonne variante... Certaines couleurs ont une dizaine de variantes...

Par

En réponse à SkyIs2Roof

Étant carrossier je confirme ce qui se dit, pièce d'occasion = préparation, donc quand au niveau des temps alloué on est déjà ric rac, ce temps de prépa qu'on économise sur pièce neuve est plus avantageux dans le cas d'une réparation au frais de l'assurance. Si c'est à vos frais, l'économie réalisée (ou pas) dépendra du taux horaire du professionnel que vous choisirez.

Même si la pièce et de la même couleur il faudrait qu'elle soit pas ou peu abîmé et surtout qu'elle soit de la bonne variante... Certaines couleurs ont une dizaine de variantes...

le carrossier en effet à pas de temps à perdre....pis c'est l'assurance qui paye..

mon petit garage familial lui propose les pieces d'occaze...

le pére des 2 fils qui ont repris l'affaire va à la casse chaque semaine...

chercher les pieces...

bon faut pas etre pressé...

pour une vielle 106 le hayon te coutera que 150 balles montage compris...environ..

pas forcément de la meme couleur mais c'est pas grave...

pareil pour un commodo ... 50 balles au lieu de 150..

et un montage à 50 balles...

soit 100 balles..

en piece neuve 200...

ce garage familial.. a toujours une solution économique pour ses vieux clients...

qui roulent en vielles caisses....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire