Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

55 000 tonnes de vieux pneus détruits en 9 ans

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

55 000 tonnes de vieux pneus détruits en 9 ans

Avant l'arrivée de directives réglementant la gestion des pneus usagés, ces mêmes pneus s'entassaient sur des décharges parfois gigantesques. L'association Recyvalor est arrivée au bout de sa quête, longue de neuf ans, durant laquelle elle est venue à bout de quelque 55 000 tonnes de pneumatiques dans l'Hexagone.

Au milieu des années 2000 est apparue une loi visant à encadrer la gestion des pneumatiques usagés, notamment par les centres de montage qui doivent désormais se tourner vers une filière spécifique. Mais avant cela, certaines personnes peu scrupuleuses stockaient les vieux pneus sur des sites, parfois immenses.

C'est là que sont entrés en scène les pouvoirs publics, en collaboration avec les constructeurs automobiles et fabricants de pneus pour créer l'association Recyvalor, qui avait pour but, justement, de venir à bout des vieux pneus traînant partout en France.

Après neuf ans de travaux, l'association annonce être arrivée au bout de son travail, qui l'aura menée sur 54 sites différents en France. Le dernier fut d'ailleurs le plus compliqué puisqu'il s'agissait d'une décharge dans le Lot où s'accumulaient environ 25 000 tonnes d'anciens pneus. Des pneus qui deviennent ensuite de véritables nids à vecteurs parasitaires, comme les moustiques ou les rats, et qui peuvent aussi être la source d'incendies.

La présidente de l'association, Bénédicte Barbry, a confirmé que Recyvalor en avait fini, avec, au total, 55 000 tonnes de pneus qui ont été enlevés. Ils seront ensuite destinés à être utilisés comme combustible, recyclés en granulat ou encore dans le bâtiment, notamment pour le remblais.

Mots clés :

Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Des pneus transformés en râblais ?

J'aurais préféré en Rabelais !:fresh:

Par

:bien:

wouah

:violon:

ah oui l'automobile c'est écologique aujourd'hui

:areuh:

Par

"construction de râblais" : ça veut dire quoi?

Par

Du râble ??!

Vous en avez "plein le dos" et vous nous envoyez un message subliminal ?!

Par

En réponse à duriezro

"construction de râblais" : ça veut dire quoi?

Du remblais durable ! un néologisme de toute beauté ! :-) Pourtant, Matrix n'est pas l'auteur...

Par

Pourvu qu'ils n'aient pas songé à réduire en poudrette quelques uns de ces fabuleux Recam.... même usés à la toile, ça tient le pavé comme pas deux.... aucune Béhème recensée dans les fossés beaucerons équipées de ces gommards là.

C'est dire leur qualité.

Par

12novembre47

Par

Caramba. Encore raté !

Remblai au singulier s’écrit simplement REMBLAI, sans S.

Par

Bravo au travail d'une tel association.

Voilà bien quelque chose qui donne le sourire.

Par

En réponse à SplitNyko

Bravo au travail d'une tel association.

Voilà bien quelque chose qui donne le sourire.

la boite principale qui s'occupe de ça en France s'appelle Aliapur...

https://www.aliapur.fr/fr

Comme tu le vois, à date et pour 2017....c'est l'équivalent de 42 millions de pneus de bagnoles récupérés et recyclés.

ou encore 318 000 tonnes en 11 mois et quelque donc....pas 55 000 tonnes en 9 ans.

Un journaliste aurait pensé à mettre le communiqué de presse en perspective....mais on est sur Cara n'est il pas... :cubitus:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire