A 73 000 €, le spider 4C n’est franchement pas donné. Petite consolation, avec 161 g/km de C02, son malus de 2 200 € est soutenable (identique à celui du Coupé 4C crédité de 157 g).

Même si Alfa Romeo prétend ne pas avoir de concurrente directe sur le segment, on pense tout de suite à quelques poids plume à quatres cylindres comme la Lotus Elise S ou à la nouvelle série spéciale qui en dérive, la « 20 ème Anniversaire » un peu mieux équipée vendue 55 000 €, qui grâce à ses 914 kg, revendique le 0 à 100 km/h en 4,6 secondes et une consommation normée de 7,5 l/100 (173 g/km de C02). Il y a aussi la Catheram Seven 360 (560 kg, 0 à 100 km/h en 4,8 sec., environ 47000 €), voire la méchante Seven 485 bvm6 (à partir de 55 000 €, annoncée à 3,4 sec sur le 0 à 100 km/h forte de ses 240 ch et de ses 525 kg). Pour rappel, la Caterham 485 R est la championne de notre classement sur le circuit de la Ferté Gaucher avec un temps de 1mn52s66, devant un certain coupé 4C devancé de 6 secondes. La encore plus exclusive KTM X-Bow GT à moteur 2 litres turbo Audi de 285 ch et 420 Nm se négocie à plus de 86 000 € sans le toit en toile optionnel, qui avec un poids à sec de 847 kg (soit 57 kg de plus que la R) revendique le 0 à 100 km/h en 4,1 secondes.

De 4 à 6

Il y a également le clan des six cylindres, plus puissants mais plus lourds, à commencer par la Lotus Exige S Roadster à V6 350 ch proposée entre 67 000 et 83 000 € environ selon l’équipement hors gros malus (0 à 100 km/h en 3,8 sec., 1166 kg) et un trio de Porsche Boxster qui bénéficie d’un équipement plus riche, d’une finition supérieure et d’une plus grande polyvalence : la S 315 ch à bvr7 PDK (67 640 €, 315 ch, 0 à 100 km/h en 5 sec., 1 370 kg), la GTS bvr7 (77 156 €, 330 ch, 0 à 100 km/h en 4,9 sec., 1 375 kg) ou à boîte mécanique 6 rapports quasiment au même prix que le spider 4C (73 670 €), le tout nouveau et plus sportif Boxster 3.8 Spyder bvm6 (82 430 €, 375 ch, 0 à 100 km/h en 4,5 sec., 1 315 kg) qui sera commercialisé dès ce mois de juillet.

Nous n’avons pas retenu parmi les concurrentes du spider Alfa les plus civilisées Audi TTS 2.0 roadster quattro : (61 700 €, 310 ch, 0 à 100 km/h en 4,9 sec.), BMW Z4 sDrive 35is Roadster M Sport bvr7 (65 300 €, 340 ch, 0 à 100 km/h en 4,8 sec.), Jaguar F-Type S roadster bva (75 090 €, 340 ch, 0 à 100 km/h en 5,3c sec.), ou la Mercedes SLK 350 V6 bva7 (56 100 €, 306 ch, 0 à 100 km/h en 5,6 sec.), qui dépassent toutes quatre allègrement 1500 kg. Un autre monde.


Un des avantages de l’Alfa, c’est qu’elle dispose comme Porsche d’un large réseau pour la maintenance, tandis que celui de Lotus qui vient pourtant de s’étoffer ne compte qu’une dizaine de distributeurs en France, et celui de KTM, tout juste trois. A contrario, pour des marques comme Lotus, il est possible d’améliorer son auto (en particulier l’Elise) en commandant des pièces spéciales auprès du constructeur, ou par le biais de quelques officines anglaises compétentes. Il n’est pas certain qu’Alfa cultive un jour ce filon. Pour l’instant ce n’est pas vraiment le cas, mais si la demande venait à croître, il n’est pas impossible qu’il exploite cet étroit mais juteux marché par l’intermédiaire du « owners club » déjà en place.


Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
SPIDER 1750 TBI 240 161 -- 73 000 €