Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

« Airbus » de la batterie : 200 emplois en perspective en Charente

Le fameux "Airbus de la batterie" se concrétise peu à peu: le 24 janvier, Bruno Le Maire et son homologue allemand se rendront à Nersac (Charente) où sera érigée d'ici 2022 une usine-pilote de production de cellules li-ion.

« Airbus » de la batterie : 200 emplois en perspective en Charente

Pour qui en doutait encore, la création d’un Airbus de la batterie suit son chemin. Le 24 janvier, le ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire et son homologue allemand se rendront ensemble à Nersac (Charente), où sera érigée d’ici 2022 une usine-pilote de production de cellules lithium-ion. Le site appartient à Saft (groupe Total), et le projet implique également le groupe PSA.

Le ministre en a fait l’annonce hier dans une interview publiée par le Journal du dimanche, précisant que 200 emplois seraient créés dans un premier temps. Plus optimiste, le président de la région Nouvelle Aquitaine Alain Rousset table même lui sur « 300 à 400 emplois ».

Rappelons que début décembre, l’Union européenne avait donné son accord pour la création d’un « Airbus de la batterie » évoqué à de multiples reprises par Caradisiac, avec à la clé le versement de la somme de 3,2 milliards d’euros par 7 états membres à un consortium composé de 17 entreprises.

Avec ce projet, l’Europe va s’attacher à combler son retard sur la Chine, leader incontesté du secteur. Cette dernière représente la quasi-totalité des cellules lithium-ion produites dans le monde, quand l’Europe pèse aujourd’hui 1%.

Selon une étude récemment publiée par le Boston Consulting Group, quelques 2,8 millions de voitures 100 % électriques et hybrides rechargeables ont été produites en 2019 dans le monde. Deux ans plus tôt, le même organisme avait estimé ce chiffre s’établirait 2 millions seulement : le développement est donc plus rapide que prévu, et il est plus que temps pour l'Europe d'accélérer le mouvement.

La même étude du BCG estime que les véhicules 100% électriques atteindront 18% des ventes mondiales à l’horizon 2030, contre seulement 2% aujourd’hui.

 « Quand les États veulent, les États peuvent. ­Arrêtons de penser que seul le ­marché décide. La preuve: nous avons créé une filière européenne de batteries électriques. Le 24 janvier, mon homologue allemand et moi inaugurerons l'usine pilote à Nersac, en Nouvelle-Aquitaine, où 200 emplois vont être créés. En 2022, un site de production verra le jour avec PSA. »

Bruno Le Maire au JDD le 5 janvier

 

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (47)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les filières d'approvisionnement sont aux mains des Chinois et des Coréens.

Par

18 % des ventes mondiales à l’horizon 2011, cela signifie 400 000 VE pour la France. Et où nos guignols de l’info vont-ils trouver l’électricité pour recharger les batteries de nos chères voitures durant les longues soirées d’hiver? Certains prennent pour argent comptant les propositions de « nos écolos », ayatollahs de la décroissance. Ils devraient réfléchir très attentivement aux remarques d’un précédent Haut-Commissaire à l’énergie atomique qui constatait que « la capacité de l’Etat à mener une vision à long terme se délite, alors qu’en même temps il bavarde de plus en plus ». Entre des gens d’une médiocrité crasse, qui ne pensent qu’à construire leur carrière, et d’autres qui ne réfléchissent qu’en termes de décroissance, nos VE vont devenir des pièges qui ne pourront se recharger que pendant la journée. Ils ne seront utilisables qu’un jour sur deux…à moins d’aménager une borne de recharge (payante ?) sur chaque emplacement de parking.

Par

Airbus répondait à un vraie demande lors de sa création, la voiture électrique est un marché de niche avec moins de 2% des ventes automobiles...c'est la grande différence.

Par

En réponse à Didier-971

Commentaire supprimé.

Au moment ou le lithium va être remplacé par des produits plus neutres .... sans parler des nouvelles technologies de batteries, Solid States et autres ....

Par

En réponse à Papygeon

18 % des ventes mondiales à l’horizon 2011, cela signifie 400 000 VE pour la France. Et où nos guignols de l’info vont-ils trouver l’électricité pour recharger les batteries de nos chères voitures durant les longues soirées d’hiver? Certains prennent pour argent comptant les propositions de « nos écolos », ayatollahs de la décroissance. Ils devraient réfléchir très attentivement aux remarques d’un précédent Haut-Commissaire à l’énergie atomique qui constatait que « la capacité de l’Etat à mener une vision à long terme se délite, alors qu’en même temps il bavarde de plus en plus ». Entre des gens d’une médiocrité crasse, qui ne pensent qu’à construire leur carrière, et d’autres qui ne réfléchissent qu’en termes de décroissance, nos VE vont devenir des pièges qui ne pourront se recharger que pendant la journée. Ils ne seront utilisables qu’un jour sur deux…à moins d’aménager une borne de recharge (payante ?) sur chaque emplacement de parking.

Il s'agit de l'horizon 2030, je m'excuse.

Par

En réponse à Papygeon

Il s'agit de l'horizon 2030, je m'excuse.

Votre "haut commissaire a l'énergie atomique" , prend il en compte les dernières avancées aux US , à Huston au Texas une petite centrale au charbon alimente 5000 foyers en ne dégageant plus un gramme de CO2 .

Sachant que les ENR sont 2 fois moins chères que la fission et qu'elles sont proches du gaz , que reste il au nucléaire ??

Votre "haut commissaire" n'est juste qu'un haut salaire loin d'être un visionnaire ...

Par

En réponse à Papygeon

18 % des ventes mondiales à l’horizon 2011, cela signifie 400 000 VE pour la France. Et où nos guignols de l’info vont-ils trouver l’électricité pour recharger les batteries de nos chères voitures durant les longues soirées d’hiver? Certains prennent pour argent comptant les propositions de « nos écolos », ayatollahs de la décroissance. Ils devraient réfléchir très attentivement aux remarques d’un précédent Haut-Commissaire à l’énergie atomique qui constatait que « la capacité de l’Etat à mener une vision à long terme se délite, alors qu’en même temps il bavarde de plus en plus ». Entre des gens d’une médiocrité crasse, qui ne pensent qu’à construire leur carrière, et d’autres qui ne réfléchissent qu’en termes de décroissance, nos VE vont devenir des pièges qui ne pourront se recharger que pendant la journée. Ils ne seront utilisables qu’un jour sur deux…à moins d’aménager une borne de recharge (payante ?) sur chaque emplacement de parking.

400 000 VE

Conso moyenne : 15 kWh/km

Trajet moyen quotidien en France : 25km

Conso totale : 400 000 x 15 x 25 = 150 000 000 kWh ou 150 GWh

Production quotidienne d'électricité en France : environ 1,5 TW ou 1 500 GWh.

Si tous ces véhicules se rechargent en même temps, ça représente 10% de notre capacité quotidienne.

Par

En réponse à ricolapin

Au moment ou le lithium va être remplacé par des produits plus neutres .... sans parler des nouvelles technologies de batteries, Solid States et autres ....

Oui les batteries lithium soufre sont bientôt là

Par

En réponse à GArnaud

Les filières d'approvisionnement sont aux mains des Chinois et des Coréens.

Et la Bolivie également, avec l'éjection de Morales qui doit bien en arranger certains pour l'exploitation du lithium....

Par

En réponse à pdcsq

400 000 VE

Conso moyenne : 15 kWh/km

Trajet moyen quotidien en France : 25km

Conso totale : 400 000 x 15 x 25 = 150 000 000 kWh ou 150 GWh

Production quotidienne d'électricité en France : environ 1,5 TW ou 1 500 GWh.

Si tous ces véhicules se rechargent en même temps, ça représente 10% de notre capacité quotidienne.

T'as, je pense fait une erreur avec tes 15kwh/km,sa fait du 1500kwh/100kms!!!??,s'est pas plutôt 15kwh/100kms

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire