Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Attention à la double sanction des voitures radar privées

Dans Pratique / Radars

Cédric Pinatel

Attention à la double sanction des voitures radar privées

Certains automobilistes français se sont fait prendre par deux voitures radar privées circulant sur la même route à quelques minutes d’intervalle. Le procédé semble légal mais paraît potentiellement abusif.

Les nouvelles voitures radar privées fonctionnent à plein régime dans toute la France. En 2021, les quelques 150 automobiles embarquant des systèmes de verbalisation automatique opérées par des sociétés privées ont contrôlé près de sept millions de véhicules sur les routes du pays. Et elles ont permis de dresser plus de 500 000 contraventions pour excès de vitesse. Mais ces autos peuvent-elles parfois user de procédés abusifs ?

Les spécialistes de Radar-Auto rapportent des cas étranges où un même automobiliste se fait contrôler en excès de vitesse deux fois sur le même axe routier, à un intervalle de temps très réduit. Il rapporte même le cas d'un automobiliste ayant reçu chez lui deux PV pour excès de vitesse sur la D948 dans les Deux-Sèvres, à seulement une minute d'intervalle, envoyés par deux véhicules différents. Ces infractions semblent prouver qu'il est possible de croiser deux voitures radar privées sur le même axe de circulation à quelques minutes d'intervalle. En cas d'excès de vitesse, on pourra donc se retrouver avec plusieurs contraventions au lieu d'une seule. Et dans ces cas-là, il n'est pas prévu de pouvoir faire annuler l'une de ces contraventions multiples.

Légal, a priori

Il n'y a malheureusement rien qui interdit à deux voitures radar de rouler sur la même route de manière quasiment simultanée. Même si les parcours empruntés par ces autos sont encadrés avec précision par les forces de l'ordre, le fait qu'elles puissent contrôler à plusieurs reprises un même automobiliste sur le même chemin n'a a priori rien d'illégal. Nos confrères de Radar-Auto s'étonnent tout de même du caractère abusif de cette pratique, qu'on imagine idéale pour dégoûter un peu plus les automobilistes français de ce genre de dispositif. Ils se demandent s'il ne serait pas possible d'empêcher cela, par exemple avec le système de localisation GPS qui pourrait indiquer au conducteur d'une voiture radar privée qu'un autre véhicule travaille sur le même axe de circulation.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire