Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Audi dévoile la nouvelle RS3

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Même puissance, même moteur, même recette ? Presque. La nouvelle Audi RS3 s'illustre par son mode Drift mais aussi, et enfin, par un système de freinage plus évolué qui pourrait faire oublier le point faible de la génération 8V.

Audi dévoile la nouvelle RS3

Il fallait bien frapper fort pour la dernière Audi RS3 à moteur à combustion de l'histoire. Mais si vous vous attendiez à un bouquet final plein d'explosions, de lumière et de couleurs, vous risquez d'être un peu déçu au premier abord. Audi a reconduit le cinq cylindres 2.5 TFSI (EA855 Evo). Un bloc qui n'a rien de nouveau, puisque son évolution remonte à la fin des années 80, mais avec des changements importants et souvent invisibles au premier coup d'oeil au fil des générations.

La dernière itération, prénommée DNWA (après restylage de 2018/2019) paraissait presque être la copie confirme de la version DAZA que l'on trouvait sur la première phase de la précédente RS3. Mais les apparences étaient trompeuses (transmission, début de ligne d'échappement, collecteur d'admission étaient entre autres nouveaux).

Audi dévoile la nouvelle RS3

Sur cette nouvelle RS3, le bloc EA8855 Evo est à nouveau présent, toujours à 400 ch. Sans donner plus de détails, Audi annonce une puissance maximale atteinte un peu plus tôt qu'auparavant (à 5600 tr/mn) et surtout un couple qui grimpe à 500 Nm (+ 20 Nm). Probablement avec un travail sur la gestion électronique, le turbo ou encore la levée des soupapes.

Autre détail qui a son importance : si l'ancienne RS3 avait bien ses 400 ch en réel, le restylage et l'adjonction d'un filtre à particules et d'une dépollution plus poussée ont légèrement réduit la puissance, dans la réalité plus proche des 380 ch.

Audi dévoile la nouvelle RS3

Cette RS3 là peaufine ainsi une recette magique, tout en améliorant tout ce qui pouvait l'être. A commencer par le freinage ! Le gros point noir de l'ancienne mouture, avec des disques qui chauffaient vite, et une évacuation de la chaleur mal conçue (puis rectifiée par la suite avec une solution très simpliste).

Cette fois, Audi semble avoir pris à coeur les remarques. Les étriers 8 pistons laissent leur place à de nouveaux étriers six pistons plus grands. Et Audi l'assure : "ses disques ventilés et percés à l'intérieur mesurent 375 sur 36 mm à l'avant et 310 sur 22 mm à l'arrière. Ils sont donc plus grands et plus larges que sur le modèle précédent. Les éléments de contrôle du flux d’air améliorent le temps de refroidissement des freins de 20 %. Cela permet de réduire plus rapidement les pics de température lors des freinages brusques, tout en conservant la même sensation à la pédale. En outre, cela réduit également l'usure des plaquettes de frein, qui sont 15 pour cent plus grandes et sans cuivre". Dont acte. Mentionnons par ailleurs la présence des freins carbone en option, qui iront parfaitement avec les pneus semi-slick. Ces derniers font leur entrée au catalogue pour la première fois sur la RS3.

Nouveau look

Audi dévoile la nouvelle RS3

Pour le reste, c'est finalement du grand classique. L'intérieur est assez proche de celui de la nouvelle S3, même s'il se distingue évidemment par de nombreux petits détails (badges RS, affichage spécifique sur le Digital Cockpit, modes de conduites spéciaux). Le fameux mode Drift va permettre d'activer la gestion du couple spécifique sur la roue arrière extérieure afin d'envoyer la poupe en dérive plus facilement, et surtout de la maintenir. Ceci est rendu possible par le tout nouveau différentiel arrière qui intègre deux embrayages multidiques gérant indépendamment les roues. Et Audi l'a montré en vidéo, la nouvelle RS3 tient bon en dérive.

La petite nouveauté technologique : les feux matriciels qui affichent une séquence "RS3" à l'ouverture du véhicule.
La petite nouveauté technologique : les feux matriciels qui affichent une séquence "RS3" à l'ouverture du véhicule.

La plus expressive des berlines compactes du moment (qui a droit à un tout nouvel échappement à valve entièrement variables) sera disponible à la commande à partir de la mi-août. Comptez 70 000 € pour la Sportback et 71 000 € pour la berline, sans les options... et le malus de 30 000 €. Vous vous en sortirez donc à plus de 100 000 €. C'est le prix pour avoir la dernière voiture à moteur cinq cylindres avant de passer au silence.

Portfolio (25 photos)

En savoir plus sur : Audi Rs3

SPONSORISE

Actualité Audi

Toute l'actualité

Commentaires (167)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

«Probablement avec un travail sur la gestion électronique, le turbo ou encore la levée des soupapes.»

Il est difficile d'émettre de telles hypothèses. Obtenir la puissance maxi a plus bas régime veut dire plus d'air neuf dans les cylindres, la pression turbo est la voie la plus facile, la levée de soupape n'offre pas vraiment de marge, pas plus que le calage variable des arbres a cames. Il y a une autre voie qui donne des résultats étonnants, maîtriser les modes vibratoires de la colonne d'air entre turbo et soupapes pour que le remplissage des cylindres soit un poil meilleur au régime visé.

En fait il est plus probable qu'il y ait un mélange de tous ces points là et de toute façon le gain restera impossible a discerner dans la vie ordinaire.

Par

En réponse à GY201

«Probablement avec un travail sur la gestion électronique, le turbo ou encore la levée des soupapes.»

Il est difficile d'émettre de telles hypothèses. Obtenir la puissance maxi a plus bas régime veut dire plus d'air neuf dans les cylindres, la pression turbo est la voie la plus facile, la levée de soupape n'offre pas vraiment de marge, pas plus que le calage variable des arbres a cames. Il y a une autre voie qui donne des résultats étonnants, maîtriser les modes vibratoires de la colonne d'air entre turbo et soupapes pour que le remplissage des cylindres soit un poil meilleur au régime visé.

En fait il est plus probable qu'il y ait un mélange de tous ces points là et de toute façon le gain restera impossible a discerner dans la vie ordinaire.

C'est quoi ton commentaires, tu est journaliste auto.

Par

70 000€ ! :beuh:

....

Hum...

Audi RS3 2012 : à partir de 55.400 €

Audi RS3 2015 : à partir de 56.900 €

Audi RS3 2012 : à partir de 70.000€ ...

Quelque chose me dit que ces 15k€ supplémentaires financeront la R&D des VE.

Donc là, quand un pro VT achète la dernière RS3, quelque part, il achète du VE :bien:

Par

EDIT : Audi RS3 2021 : à partir de 70.000€ ...

Par

En réponse à Angelseed

70 000€ ! :beuh:

....

Hum...

Audi RS3 2012 : à partir de 55.400 €

Audi RS3 2015 : à partir de 56.900 €

Audi RS3 2012 : à partir de 70.000€ ...

Quelque chose me dit que ces 15k€ supplémentaires financeront la R&D des VE.

Donc là, quand un pro VT achète la dernière RS3, quelque part, il achète du VE :bien:

Et les subventions pour les acquéreurs de VE :brosse:

Par

En réponse à T0mmyb0y

Et les subventions pour les acquéreurs de VE :brosse:

J'avoue :buzz: .

Alors les pro VE, soyez bienveillants envers les pro VT. Ce sont quand même eux qui paient une partie de votre "'aspirateur sans âme". :ange:

Par

Probablement une très bonne voiture, mais qui arrive trop tard face à l'arrivée imminente de la quintessence même de l'agressivité automobile : la Peugeot 308. Cette dernière, avec son aileron + spoiler sur le break, ses prises d'air un peu partout, ses logos sur les côtés comme une Ferrari (+ 2 × 50ch), ses moteurs du tonnerre et ses liaisons au sol surnaturelles, n'en fera qu'une bouchée...

Par

J’ai quand même hâte que ce modèle passe en éléctrique, ca rendra les rues de nos centre-villes beaucoup plus calmes du vendredi au dimanche soir…

Par

"Vous vous en sortirez donc à plus de 100 000 €"

Bah voilà tout est dit en une phrase pour une A3. La violence du prix :peur:

Par

En réponse à Angelseed

70 000€ ! :beuh:

....

Hum...

Audi RS3 2012 : à partir de 55.400 €

Audi RS3 2015 : à partir de 56.900 €

Audi RS3 2012 : à partir de 70.000€ ...

Quelque chose me dit que ces 15k€ supplémentaires financeront la R&D des VE.

Donc là, quand un pro VT achète la dernière RS3, quelque part, il achète du VE :bien:

Pour tous ceux qui ne vont pas acheter, ce n'est pas un problème…

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire