Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Batteries solides : seraient-elles enfin au point ?

Une start-up américaine vient d'annoncer que ses batteries solides allaient entrer en phase de test chez BMW et Ford, une dernière étape avant leur commercialisation. Les fameuses cellules doublant l'autonomie des voitures électriques seraient-elles enfin opérationnelles ?

Les ingénieurs de SolidPower l'affirment : leurs cellules sont désormais prêtes à être fabriquées en série.
Les ingénieurs de SolidPower l'affirment : leurs cellules sont désormais prêtes à être fabriquées en série.

C’est à la fois la quête du Graal et un serpent de mer pour les constructeurs et les pouvoirs public. Les batteries, dites solides, à l’autonomie doublée et à la pollution diminuée par rapport à nos bonnes vieilles cellules à lithium-ion, tout le monde en veut, tout le monde les cherche et, pour l’instant, tout le monde est rentré bredouille. Mais voilà que, dans la myriade des start-up de la tech qui tentent de décrocher le jackpot de la décennie à venir, les fameuses cellules « sèches » leur autre petit nom, l’une d’elles se détache et sort du bois.

Un dernier test réalisé avant la fin de l'année

SolidPower, une entreprise du Colorado affirme que ça y est, que son système est au point et qu’il n’y a plus qu’à le faire valider par les constructeurs auto. Ford et BMW, qui ont participé l’an passé à un tour de table pour que la start-up puisse lever les 130 millions de dollars nécessaires à ce développement, sont partants. D’ici la fin de l’année, les deux marques vont tester et retester les batteries SolidPower, histoire de vérifier si elles tiennent leurs promesses.

Et ces promesses sont assez énormes. Les cellules en question vont non seulement doubler l’autonomie des voitures électriques, et SolidPower envisage sans complexe d’atteindre 800 km. Mais en plus, les batteries du Colorado ne chauffent plus, peuvent supporter des recharges extrèmes et ne risquent pas de déclencher des incendies. Cerise sur le gâteau à watts : elles ne se dégradent pas aux basses températures et, hiver comme été, elles auront le même excellent rendement.

Les batteries sèches, comme les actuelles, pourront être implantées dans le plancher des voitures et fabriquées sur les mêmes chaînes de gigafctorys que les batteries à lithium-ion
Les batteries sèches, comme les actuelles, pourront être implantées dans le plancher des voitures et fabriquées sur les mêmes chaînes de gigafctorys que les batteries à lithium-ion

C’est presque trop beau pour y croire puisque, grâce à cette nouvelle technologie, les autos électriques seraient à la hauteur des voitures thermiques, voir bien meilleures, puisqu’elles ne polluent pas à l’usage, et que leur fabrication serait moins salissante et moins utilisatrice d’eau.

Une course dans laquelle l'ensemble de l'industrie automobile est engagé

Un doux rêve ou un proche avenir ? La plupart des constructeurs penchent plutôt pour la seconde solution, et ont posé de l’argent sur la table pour y parvenir. Alors que Ford et BMW, mais aussi Hyundai se sont acoquinés à SolidPower, Volkswagen lui a préféré QuantumScape, autre spécialiste. De Stellantis à Mercedes en passant Toyota et l’intégralité des constructeurs chinois, tout le monde cherche sa batterie, en finançant des recherches extérieures ou en les menant à bien en interne.

Reste que l’annonce de SolidPower pourrait bien bousculer un calendrier préétabli dans lequel les nouvelles batteries ne devaient être exploitables, selon les dirigeants de BMW, que vers 2030. Les nouveaux rebondissements de ces derniers jours pourraient bien les rendre opérationnelles dès 2025.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Bmw

Toute l'actualité

Forum Bmw

Commentaires ()

Déposer un commentaire