Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Bien choisir une dashcam (caméra de surveillance de la route): tous nos conseils, toutes nos astuces

Dans Pratique / Conseils d'achat

Depuis quelques années, elles ont éclos derrière les pare-brise : les dashcam ont d’abord touché une clientèle de professionnels de la route (taxis, routiers…) avant de séduire de plus en plus le grand public. Surveiller la route et garder en mémoire la vidéo du déroulement d’un sinistre, voilà une sécurité appréciable en cas de litige. Nous vous expliquons quels sont les critères à prendre en compte pour s’équiper de cette véritable boîte noire.

Bien choisir une dashcam (caméra de surveillance de la route): tous nos conseils, toutes nos astuces

 

LA DASHCAM EN BREF

- Un accessoire sécurisant en cas de problème

- Une sauvegarde automatique des images en cas d’accident

- Un budget d’une centaine d’euros au minimum

 

 

Le mot dashcam vient de l’anglais « dashboard camera » (caméra de planche de bord), ce qui décrit bien ce dont il s’agit : une caméra placée au-dessus de la planche de bord. Tournée vers la route, elle filme en permanence et ne perd pas une miette de ce qui s’y passe.

Dans les meilleurs modèles, les images précédant un accident et pendant son déroulement sont mises en mémoire automatiquement sur une carte mémoire MicroSD, grâce à un accéléromètre intégré qui permet de détecter un choc. En cas de souci (accident, mais aussi accrochage, agression, arnaque, délit de fuite…), la vidéo permettra de montrer sa bonne foi.

Certains assureurs proposent d’ailleurs une réduction (10 à 15 %) aux usagers de ce type d’appareils. Il ne s’agit pas cependant d’une arme absolue mais d’une pièce au dossier, au même titre qu’une photo, un témoignage, un constat amiable ou de police. En stationnement - pour les modèles qui proposent cette fonctionnalité - cela peut permettre aussi d’identifier le responsable d’une dégradation.

Nextbase 522 GW installée derrière le pare-brise.
Nextbase 522 GW installée derrière le pare-brise.

Les dashcams ont connu un grand succès dans des pays comme la Russie ou Taïwan, ce qui a permis la capture d’images assez incroyables il y a quelques années, comme des pluies de fragments de météorites ou un accident d’avion qui percute une autoroute.

70mai Smart Dash Cam.
70mai Smart Dash Cam.

Le Net regorge aussi de vidéos russes d’agressions, accidents sous l’emprise d’alcool ou tentatives d’escroquerie de piétons se jetant sur le capot d’une voiture à l’arrêt.

Chez nous, elles serviront majoritairement en cas d’accident classique. Avec un avantage en forme de cerise sur le gâteau : certaines études affirment en effet que la présence d’une dashcam à bord incite à une conduite plus prudente.

 

Les critères pour choisir le bon modèle

La connectivité : le lien avec le smartphone

Les modèles disposant d’une connectivité Bluetooth et/ou Wi-Fi peuvent être connectés sur un smartphone via une application dédiée, où la lecture des images se fera avec un plus grand confort. Cela permet aussi de facilement sauvegarder ou partager les vidéos.

> L’avis Caradisiac : conseillé

Le détecteur de choc : déclencheur de sauvegarde

En cas de choc, la dashcam le détecte automatiquement grâce à son accéléromètre intégré et cela déclenche la sauvegarde des dernières minutes d’images avant et pendant l’accident. Il est conseillé d’éviter les modèles qui n’en sont pas équipés.

> L’avis Caradisiac : conseillé

La focale : grand angle pour une vision élargie

L’angle de prise de vue est un critère important, même si la plupart des modèles sont conçus de manière efficace, autour de 160°. En place, la caméra devra être positionnée de manière à avoir environ un tiers de ciel dans son cadre. Certains modèles proposent en outre un mode vision de nuit qui peut s’avérer utile selon l’usage.

Autre fonction que l’on trouve chez certains constructeurs, une vue interne dans l’habitacle avec une seconde caméra à l’arrière du boîtier, comme la Garmin Dash Cam Tandem (350 €). Cela permet de compléter les informations au moment d’un sinistre, pour montrer par exemple que le conducteur était bien concentré sur la conduite.

Enfin, il est parfois possible de connecter plusieurs caméras au même système, pour avoir une vue simultanée de l’arrière du véhicule par exemple. Cela peut être utile également pour les appareils proposant une fonction de surveillance en mode stationnement : un vandale pourra être filmé sous plusieurs angles et plus facilement identifié.

> L’avis Caradisiac : un large angle de vue est indispensable. Les autres critères dépendent de vos usages.

Kenwood DRV-830.
Kenwood DRV-830.

Les fonctions connexes : sécurité active améliorée

La présence d’une caméra filmant continuellement la route permet à certains constructeurs d’adjoindre des fonctions de sécurité active. Par exemple, une surveillance du suivi de file grâce à la caméra jugeant de la distance avec les bandes blanches, une alerte en cas de risque de collision si l’on se rapproche trop vite du véhicule qui précède ou encore, une fonction alertant le conducteur si le véhicule précédant a redémarré et s’éloigne. Le modèle DVR-F800PRO de chez Alpine (280 €) propose ces fonctionnalités, tout comme un modèle plus abordable, la caméra Garmin Dash Cam 46 (170 €).

> L’avis Caradisiac : un atout sécurité très utile

Alpine DVR-F800PRO
Alpine DVR-F800PRO

La puce GPS : indispensable localisation

Avec la date et l’heure et la vitesse au moment du choc, les informations des coordonnées GPS permettent de localiser automatiquement le lieu d’un sinistre. De quoi offrir ainsi un contexte complet pour détailler les images. Certains modèles comme la Nextbase 522 GW (230 €) ou la 322 GW (150 €) proposent en outre un service d’appel d’urgence automatique intégré.

> L’avis de Caradisiac : conseillé

Nextbase 522 GW.
Nextbase 522 GW.

La qualité de construction : pour la durabilité

La caméra sera exposée aux grosses chaleurs qui peuvent être atteintes derrière le pare-brise, directement au soleil. Le support et le système d’attache devront être solides pour résister aux nombreuses manipulations, ne serait-ce que pour ranger l’appareil au retour au parking. Il existe aussi certains modèles fixes. Dans tous les cas, ne pas hésiter à prendre une marque reconnue et mettre le prix pour un équipement de qualité. On trouve des offres entre 40 et 350 €, mais pour un équipement de qualité, compter au minimum environ 80 €.

> L’avis de Caradisiac : un point crucial pour garder sa caméra en fonction longtemps

Nextbase 522 GW (contenu de la boîte)
Nextbase 522 GW (contenu de la boîte)

La résolution : gage de qualité d’image

Une résolution de qualité (Full HD, soit 1 920 x 1 080 pixels idéalement) est indispensable pour offrir la précision dans l’image qui permettra la lecture des plaques d’immatriculation, les détails concernant les autres véhicules, les visages, etc. La vitesse d’enregistrement compte aussi pour la qualité du résultat et un rythme de 30 images/seconde est un minimum.

> L’avis de Caradisiac : indispensable

Garmin Dash Cam Tandem.
Garmin Dash Cam Tandem.

Bilan

Une dashcam est un élément sécurisant, qui permettra de mieux se défendre au moment de départager les responsabilités dans un accident. Si les modèles trop bon marché (moins de 80 €) sont à éviter à cause d’une qualité d’image trop pauvre, il n’est pas besoin de trop monter en gamme (autour de 100 €) si les fonctionnalités basiques vous suffisent : une image en forme de preuve en cas de besoin. Mais certains modèles de dashcams peuvent jouer un rôle qui va bien au-delà de cela et offrir à une voiture d’un modèle vieillissant des fonctionnalités modernes (appel d’urgence, sécurité active…) dont elle n’est pas pourvue.

Les clés pour choisir une bonne dashcam dans une tranche de prix de 100 à 150 €

Les points à surveiller

  • Résolution de l'image Full HD et 30 images/s
  • Focale de l'objectif autour de 160°
  • Qualité de construction de la caméra et de son système de fixation

Les équipements indispensables

  • Détecteur de chocs
  • Positionnement GPS

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J’ai fait l’acquisition d’une dashcam il y a 6-7 ans après avoir été témoin d’un accident provoqué par des gens du voy... par des personnes en caravane qui avaient été d’une mauvaise fois crasse vis à vis de la victime (« non je n’ai pas grillé le stop »). Cette petite caméra m’a depuis bien servi. Une première fois suite pour une enquête judiciaire suite à l’attaque d’un cycliste par un chauffard, et une seconde quand un sanglier est venu percuter mon véhicule. A noter une autre caractéristique pratique non mentionnée ici: mon modèle dispose d une fonction qui permet (si activée) de s’allumer à l’arrêt grâce à un détecteur de mouvement (et une batteur intégrée) et d’enregistrer les images d’éventuels curieux rôdant trop près.

Par

« suite à » (A quand la possibilité de corriger ses commentaires..?)

Par

Aimu boulot c'est l'enfer, tu peux être le plus honnete possible c'est toi le fautif quand un responsable pointe le doigt vers l'ecrant et t'accuse avec ce genre d'outils. Lui par contre peut faire ce qu'il veut.

Par

Merci pour cet article, j'y songe de plus en plus avec tous les typicals en BMW qui conduisent comme des cinglés

Par

Ça peut servir à certains pour prouver qu’ils roulent à mach2 avec leur aspirateur.

A bon entendeur....

Par

Pour avoir subi un accident avec délit de fuite, oui une dashcam peut être très utile, maintenant j'en ai une... :bah:

Ça ne coûte pas très cher, pour 150 balles j'en ai trouvé une avec toutes les fonctions de bases : caméras avant et arrière à grand angle, branchement sur la prise OBD pour une alimentation permanente pour la détection de mouvement et de choc en stationnement, enregistrement du son de l'habitacle, capteur GPS pour la vitesse et la localisation, avec une image correcte et une bonne visibilité de nuit.

Les câbles étaient un peu juste pour le RX, c'était ma crainte, mais ça passe quand même, malgré le passage sous l'habillage de l'habitacle pour une installation quasi invisible faite en une petite heure en prenant son temps.

Après installation ça s'oublie totalement, mais ça peut être potentiellement sacrément utile ! :jap:

Par

Sauf erreur, les dashcam n'ont aucune existance légale de la part de la justice et des assurances. Pour les assurances, si ça peut éviter de rembourser, ils reconnaîtront la présence de la dashcam. Dans les autres cas, ce sera à leur bon vouloir. Et le bon vouloir des assurances.. Pour la justice, la dashcam et sa vidéo pourra éventuellement servir à faire avancer un dossier judiciaire. Jamais devant un tribunal pénal. Alors, oui, chacun ira de son propre exemple, ou de sa propre expérience pour "justifier" sa présence sur le tableau de bord. En dehors de très rares situations exceptionnelles, la dashcam ne servira qu'à faire plaisir à son utilisateur. Comme une go-pro..

Par

En réponse à Zoulman

Merci pour cet article, j'y songe de plus en plus avec tous les typicals en BMW qui conduisent comme des cinglés

Si t'en vois tant que ça le problème viens peut être d'ailleurs, tu serais pas du genre à rester sur la voie de gauche ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire