Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Bordeaux : vers une interdiction totale de la voiture ?

Bordeaux : vers une interdiction totale de la voiture ?

A peine élu, le nouveau maire EELV de Bordeaux se voit déjà repenser la place de l'automobile dans la capitale girondine. Au point de ne pas écarter le fait de la bannir totalement.

Petit bras, Anne Hidalgo ? La maire de Paris, qui est régulièrement visée par la critique pour sa politique de gestion des transports et du réseau routier, pourrait bien n'être qu'un tendre agneau en comparaison de Pierre Hurmic, le tout nouveau maire EELV de Bordeaux, historiquement toujours tourné à droite.

Interviewé sur sa vision des choses pour Bordeaux dans le futur, et plus particulièrement sur le thème - sensible - des transports, Pierre Hurmic n'y va pas par quatre chemins : "Dans les aménagements urbains, 70% de la voirie est consacrée à la voiture, or elle représente 29% des déplacements à Bordeaux... je ne veux pas interdire la voiture, mais rééquilibrer les choses, même si à terme je pense qu’on ira vers une interdiction. le piéton a le droit de marcher au milieu de la route, et la voiture s’adapte. Par ces mesures, vous pouvez dégoûter progressivement l’automobiliste d’emprunter ces chaussées", a-t-il confié à 20 Minutes.

Par la suite, Pierre Hurmic est rapidement revenu, dans un communiqué, sur des propos "mal compris" : "Les propos rapportés par le 20 Minutes Bordeaux et repris dans d’autres médias sont approximatifs et mal compris. L’interdiction de la voiture dans les centres-villes correspond à une vision de long terme et sur certains périmètres urbains, vision qui est déjà partagée par de nombreuses villes européennes. Pour nous l’urgence est de mettre tout en œuvre pour proposer aux habitants des solutions alternatives."

"Dégoûter" l'automobiliste plutôt que de voter des décrets bannissant les automobiles, voilà en tout cas une technique détournée de bannir la voiture de Bordeaux. S'il y parvient, il aura alors réussi à faire ce que d'autres maires, Anne Hidalgo en tête, n'ont pas encore pu réaliser. Mais cela ne saurait probablement tarder pour Paris. Heureusement pour les Bordelais, Pierre Hurmic montre déjà son intérêt pour les bus à hydrogène et le développement des transports en commun.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire