Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Chine : c'est confirmé, le gouvernement veut une bascule de l'électrique vers l'hydrogène

Chine : c'est confirmé, le gouvernement veut une bascule de l'électrique vers l'hydrogène

Wan Gang, le vice-président du Conseil national pour l’élaboration des politiques, a confirmé à Bloomberg que la Chine allait mettre le paquet sur l'hydrogène pour créer une "société de l'hydrogène". L'Empire du Milieu veut "surmonter" tous les problèmes de la pile à combustible.

Si l'on pensait récemment que la Chine allait mettre à la fois le paquet sur l'électrique et sur l'hydrogène, visiblement, on se trompait. Wan Gang, un des dirigeants du régime politique de Pékin, a confirmé à Bloomberg que la Chine allait désormais se concentrer sur l'hydrogène et la pile à combustible, alors que l'Empire du Milieu est pourtant déjà largement leader dans le domaine des ventes de voitures électriques et que les autos à batteries semblaient être le futur.

"Nous devons créer une société de l’hydrogène. Nous allons surmonter tous les problèmes qui ont empêché le développement du véhicule à pile à combustible", a commenté Wan Gang, qui confirme ainsi la tendance politique en matière d'investissements dans les énergies.

Preuve de cet engagement, la Chine a arrêté les bonus écologiques et aides publiques pour l'achat de voitures électriques à batteries afin de financer la recherche pour l'hydrogène.

D'ici 2030, la Chine prévoit au moins un million de voitures à hydrogène sur les routes. Mais avant cela, il faudra toujours régler le problème de la production d'hydrogène, très carbonée : elle repose en effet sur la technique du vaporeformage, très polluante et qui est basée principalement sur l'utilisation du méthane, un gaz à fort effet de serre.

Il faudra aussi trouver une solution au coût de la pile à combustible, toujours très onéreux à cause de certains matériaux comme le platine, utilisé comme catalyseur. Des solutions existent en laboratoire (graphène, biopile...), mais aucune n'a réussi à passer au stade de l'industrialisation jusqu'à maintenant, malgré des années de recherche. 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire