Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Chine et coronavirus : les ventes de voitures s'effondrent, et pas qu'un peu !

Dans Economie / Politique / Marché

Le chiffre est énorme, et quasi incroyable. En Chine, ce n'est pas à un ralentissement des ventes que nous avons affaire, c'est à un véritable effondrement. Un secteur littéralement sinistré. Sur les deux premières semaines de février, les ventes ont chuté de... 92 % ! En cause, évidemment, le coronavirus. Les constructeurs font donc la promotion des ventes via le web.

Chine et coronavirus : les ventes de voitures s'effondrent, et pas qu'un peu !

Déjà au mois de janvier 2020, le recul avait été qualifié "d'historique", avec - 22 %, la plus forte baisse pour un mois de janvier en Chine.

Mais ce n'est rien comparé aux chiffres de début février. En effet, sur les deux premières semaines du mois, les ventes ont subi un véritable effondrement, jamais vu dans l'histoire automobile du pays. Ainsi, le recul est de - 92 % ! Et la première semaine était encore plus catastrophique puisque c'est une baisse de 96 % qui a été observée. Durant cette première semaine, ce sont 811 voitures qui ont trouvé preneur chaque jour en Chine, quand la moyenne habituelle est de plus de 52 000 au mois de février. D'ailleurs, si on calcule, le recul est encore supérieur à 96 %, mais ce sont les chiffres fournis par l'association des constructeurs automobiles chinois.

Le recul pourrait du coup se monter à - 70 % sur l'ensemble du mois de février, encore faut-il que les ventes se redressent. Et cela équivaudrait à - 40 % sur les deux premiers mois de l'année. Si les ventes se redressent après stabilisation de l'épidémie, le recul global sur l'année devrait se situer entre 5 et 10 %, après une année 2019 déjà en baisse de 8,2 %.

 

Il est donc clair que les acheteurs sont restés confinés chez eux. Les chinois ont d'autres priorités que de s'acheter une voiture, et un virus terrasse une industrie tout entière. D'ailleurs il terrasse toutes les activités marchandes en Chine, pas seulement l'automobile, bien sûr.

Les ventes au mois de février ont chuté de 92 % ! Du jamais vu. Les constructeurs tentent de lutter en vendant via internet, puisque les clients ne se déplacent plus. 

 Cui Dongshu, secrétaire général de l'association des constructeurs automobiles chinois a indiqué : "Il n'y avait presque personne chez les concessionnaires automobiles durant la première semaine de février, la plupart des gens restant chez eux".

Ces chiffres mettent en lumière l'ampleur colossale de l'épidémie de coronavirus qui sévit actuellement en Chine, qui est le plus important marché mondial pour l'automobile. Le ministère chinois du commerce a déclaré hier jeudi 20 février qu'il travaillerait avec d'autres ministères sur des mesures supplémentaires pour tenter d'enrayer la chute des ventes, stabiliser le marché et réduire l'impact de l'épidémie sur la demande des consommateurs.

 

Vendre en ligne : la solution de secours

Les constructeurs en place, eux, n'ont pas attendu le gouvernement pour sortir les rames. Et tous ou presque utilisent la même stratégie, logique en cette période : faire la promotion des ventes en ligne.

Ainsi, Geely, un des constructeurs chinois les plus connus chez nous, essentiellement pour sa prise de participation dans les marques Volvo et Daimler, a lancé un service pour ses clients. Leur permettre de configurer et d'acheter une voiture totalement en ligne, et se la faire livrer directement à la maison.

Et si les clients veulent essayer la voiture, c'est possible, à partir de chez eux, en coordination avec le représentant local de la marque.

Si les clients ne vont plus à la voiture, c'est la voiture qui viendra à eux, semble signifier cette initiative. Et Geely n'est pas seul. Tesla, BMW, Mercedes ont également lourdement investi dans la promotion en ligne de leurs modèles.

 

En tous les cas, cette baisse de la production, des ventes, et surtout de l'utilisation des voitures a aussi un effet collatéral très bénéfique pour les Chinois : ils respirent mieux !

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quel désastre ... la pollution !

Par

Ça fait une pause dans la pollution, dans la surproduction, dans les bourses (économie)...

Cette pause fait du bien à tous, il faut faire pchiiit de temps en temps.

Tant pis si le prochain Smartphone a du retard, ça attendra.

Par

Dans moins de 9 mois il y aura un boom des naissances, à rester confiné chez eux ils se sont occupés comme ils peuvent.

Par

Si les chinois restent chez eux et ne circulent pas, pourquoi commanderaient-ils une auto via Internet ? Pour la laisser au garage ?

Par

En réponse à CruchotCars

Ça fait une pause dans la pollution, dans la surproduction, dans les bourses (économie)...

Cette pause fait du bien à tous, il faut faire pchiiit de temps en temps.

Tant pis si le prochain Smartphone a du retard, ça attendra.

Les bourses n'ont pas (encore ?) été impactées ...

Ca viendra peut être lors de la publication des résultats du 1e trimestre (avril) mais en attendant ... les banques centrales continuent d'inonder les marchés de pognon pour maintenir les indices.

Par

pour la bourse sa va venir..ont commence & etre Tput sur indice ...échéance Long

Par

En fait, il s'agit d'une tempête dans un verre d'eau.

Si un particulier ou une entreprise avait un projet d'achat pour une automobile, le projet ne disparaît pas avec le corona-virus (sauf si le client décède du dit virus ^^), il est simplement reporté à plus tard.

Donc les ventes s'effondrent oui, mais vont exploser quand on ne parlera plus du dit virus, qui soit dit en passant à fait en gros 2500 morts dans le monde entier, quand la grippe en fait 10 000 par an juste en France et 500 000 dans le monde (mais ça on s'en fou).

Après en vouloir au média de grossir le problème c'est idiot. Les médias font du sensationnalisme car c'est ce qui maintient le pécore devant son téléviseur. :bien:

Par

faut faire de l'audience épicétout...comme Magazine auto Pouah

Par

Les gens ne vont pas acheter un véhicule tous les mois pour faire plaisir aux économistes. ....Ils ont peut-être le matériel qu'il leur faut. Il me semble qu'en ce début d'année ici ce n'est pas bizance non plus :bah:

Par

En réponse à Axel015

En fait, il s'agit d'une tempête dans un verre d'eau.

Si un particulier ou une entreprise avait un projet d'achat pour une automobile, le projet ne disparaît pas avec le corona-virus (sauf si le client décède du dit virus ^^), il est simplement reporté à plus tard.

Donc les ventes s'effondrent oui, mais vont exploser quand on ne parlera plus du dit virus, qui soit dit en passant à fait en gros 2500 morts dans le monde entier, quand la grippe en fait 10 000 par an juste en France et 500 000 dans le monde (mais ça on s'en fou).

Après en vouloir au média de grossir le problème c'est idiot. Les médias font du sensationnalisme car c'est ce qui maintient le pécore devant son téléviseur. :bien:

merci docteur :areuh::areuh::areuh:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire