Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Royaume-Uni : thermiques et hybrides bannies dès 2035 des concessionsLe bannissement total du moteur thermique au Royaume-Uni se précise : il devait au départ arriver en 2040, comme dans bon nombre de pays européens. Mais le premier ministre vient d'annoncer que la date butoir était avancée à 2035. Les hybrides et hybrides rechargeables sont concernées.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je persiste, GNV et hydrogène... Les milliards d'euros investis dans l "Airbus des batteries" auraient pu l'être dans ces deux technologies... Surtout qu'elles seront nécessaires pour les coupler aux énergies renouvelable pour l'électricité domestique...

Par

Et oui fallait s'y attendre , tout comme en France 2040 est bien une date butoir cela évoluera certainement .

En attendant comme le RU sort de l'Europe y'a peut être encore un petit espoir pour les accros du poêle à fuel , allez ! on y croit !

Par

Et puis , les Anglais ont souvent tiré les premiers :blague:

Par Profil supprimé

What the Fuck ? c'est même pas la faute de l'Europe liberticide si je comprends bien ?

Qu'en pensent les frexiters en herbe ? On salue ou pas le courage des british qui se sont libérés du jouc de Bruxelles et de tous ses technocrates corrompus ? Hâte de vous lire les gars ...

Par

Il a même annoncé la fin de l'automobile pour 2040 avec l'arrivée des soucoupes volantes au nucléaire propre pour cette date...

Il s'en fout, il peut annoncer n'importe quoi, il sera plus en place à cette date, il prend aucun risque!

Par

Ne dites pas "les électriques et les véhicules à hydrogène" car il y a les électriques à batteries et les électriques à hydrogène. C'est la même erreur que les gens pour qui les boîtes auto ne sont que celles utilisant les vieilles technologies, et donc pas les double embrayage.

Par

En réponse à Bruno504

Il a même annoncé la fin de l'automobile pour 2040 avec l'arrivée des soucoupes volantes au nucléaire propre pour cette date...

Il s'en fout, il peut annoncer n'importe quoi, il sera plus en place à cette date, il prend aucun risque!

Ah bon !!! il s'agit d'une politique d'un seul homme , le 1er ministre .

Il n'y a pas de parlement ! ......:brosse:

Par

une bonne nouvelle. vraiment.

Car tout ce qui brûle un carburant pollue.

Et , au cas ou ce serait nécessaire, le CO2 n'est pas un polluant.

Les polluants qui tuent en dizaine de milliers de morts au jourd'hui sont les particules , les oxydes d'azotes ou NO2 ou NOx.

Aucun de ces poluants n'est émis par les electriques.(sauf en quantité infinitésimal, des centaines de fois moins que n'importe quel moteur à pétrole, tous carburants confondus)

Quand au choix voiture à batterie ou à hydrogene, je dirais que le bilan energetique de l'hydrogene est tellement mauvais par rapport à de l'electricité pure, sans compter le transport de l'hydrogene, infiniement plus couteux et dangereux que l'electricité, qu'il n'y a pas photo.

L'hydrogene est en fait la derniere chance de l'industrie du petrole pour conserver une place dans la supply chain du carburant automobile.

Par

Et bien maintenant on sait, l'EU n'y est pour rien dans ce genre de décision !!

La révolution électrique est en marche. $780 l'action Tesla hier, ça calme....

Par

En réponse à Profil supprimé

What the Fuck ? c'est même pas la faute de l'Europe liberticide si je comprends bien ?

Qu'en pensent les frexiters en herbe ? On salue ou pas le courage des british qui se sont libérés du jouc de Bruxelles et de tous ses technocrates corrompus ? Hâte de vous lire les gars ...

Ben non c est bien au contraire, nous les dates sont imposé pas eux lol. Et tu pourras toujous rouler en thermique en plus. :bah:

Si la transition économique n as pas eut le temps de s adapter d ici 15ans ils pourront toujours faire machine arrière plus facilement :bah:

M'enfin ce genre d'annonce c est juste pour faire du buzz, dire qu' ils sortent de l ue et que tout vas bien.

Par

En réponse à Gastor

Et bien maintenant on sait, l'EU n'y est pour rien dans ce genre de décision !!

La révolution électrique est en marche. $780 l'action Tesla hier, ça calme....

le niveau de l'action Tesla ne resume en rien la realité et la solidité de l'entreprise.

Par

En réponse à A200T

une bonne nouvelle. vraiment.

Car tout ce qui brûle un carburant pollue.

Et , au cas ou ce serait nécessaire, le CO2 n'est pas un polluant.

Les polluants qui tuent en dizaine de milliers de morts au jourd'hui sont les particules , les oxydes d'azotes ou NO2 ou NOx.

Aucun de ces poluants n'est émis par les electriques.(sauf en quantité infinitésimal, des centaines de fois moins que n'importe quel moteur à pétrole, tous carburants confondus)

Quand au choix voiture à batterie ou à hydrogene, je dirais que le bilan energetique de l'hydrogene est tellement mauvais par rapport à de l'electricité pure, sans compter le transport de l'hydrogene, infiniement plus couteux et dangereux que l'electricité, qu'il n'y a pas photo.

L'hydrogene est en fait la derniere chance de l'industrie du petrole pour conserver une place dans la supply chain du carburant automobile.

Vous devriez revoir la définition de "polluant" avant d'affirmer que le CO² n'en est pas un.

Ce n'est pas parce que c'est naturellement dans l'atmosphère que ce n'est pas un polluant.

Deuxième incongruité c'est de dire que le bilan énergétique est désastreux comparé à l'électricité pure...

A part les éclairs je vois pas trop d'électricité pure. Le plus souvent elle est produite, par des mécanisme de transformation....et niveau bilan énergétique il y a beaucoup à dire.

Et enfin la troisième...l'hydrogène.

Outre que l'industrie pétrolière investie bien plus dans le photovoltaïque ou l'éolien que dans l'hydrogène, il est illusoire de croire qu'on va continuer durant les 100 prochaines années de produire de l'hydrogène tel qu'aujourd'hui.

Grande nouvelle.....il n'y a pas qu'une ou deux technologie qui évoluent....

Par

On refait un point dans 15ans ?

Par

En réponse à A200T

une bonne nouvelle. vraiment.

Car tout ce qui brûle un carburant pollue.

Et , au cas ou ce serait nécessaire, le CO2 n'est pas un polluant.

Les polluants qui tuent en dizaine de milliers de morts au jourd'hui sont les particules , les oxydes d'azotes ou NO2 ou NOx.

Aucun de ces poluants n'est émis par les electriques.(sauf en quantité infinitésimal, des centaines de fois moins que n'importe quel moteur à pétrole, tous carburants confondus)

Quand au choix voiture à batterie ou à hydrogene, je dirais que le bilan energetique de l'hydrogene est tellement mauvais par rapport à de l'electricité pure, sans compter le transport de l'hydrogene, infiniement plus couteux et dangereux que l'electricité, qu'il n'y a pas photo.

L'hydrogene est en fait la derniere chance de l'industrie du petrole pour conserver une place dans la supply chain du carburant automobile.

C est surtout la fabrication de la dite electrique qui faut regarder, pas le produit fini. Pour parler du bilan energetique je me demande combien de tonnes de pierre on du être extraite pour remplir une batterie par rapport à son poid final. Apparament ce serais moins polluant quand même , des infos ? Je suis preneur :coucou:

Par

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

Ces annonces à des échéances lointaines de 15-20 ans alors que ces gouvernements ne reste en place qu'entre quelques mois à quelques années avec desl horizons politiques qui oscillent entre le mois et le trimestre, quand ce n'est pas simplement de la politique à la petite semaine. C'est risible parfois. Tout basculer en e- alors que l'on compte déjà les premiers morts de froid. Cette mascarade écologique est d'une hypocrisie, l'Angleterre a ouvert il y a peu une centrale électrique qui se nourrie de bois venue du Canada, ceux qui savent faire des bilans net comprendront le désastre. Alors, pour les camions, les bateaux et les jet, c'est pour quand ?

Par

BP Shell...

L'Écosse peut se barrer du Royaume Uni, ils n'auront bientôt plus besoin de pétrole !

Par contre, pour le soleil va falloir aviser pour remplir les batteries...

Par

Très bonne nouvelle, vivement que les autres états fassent la même chose. Entre la pollution et la crise climatique c'est évidemment indispensable. Et ça ne veut pas dire qu'on roulera tous en electriques à grosses batteries, mais plutôt qu'on marchera davantage, qu'on prendra le vélo davantage, qu'on prendra des transports en commun tant en ville que pour l'inter-urbain davantage, et aussi qu'on utilisera des voitures électriques si on a absolument besoin d'une voiture (avec de petites batteries car il y aura des prises partout), et enfin qu'on utilisera des voitures à grosses batteries (plus de 50 kWh) dans les rares scénarios où c'est indispensable.

Par

Le secteur de l'énergie au Royaume-Uni est historiquement marqué par ses mines de charbon, puis par son exploitation du pétrole et du gaz naturel off-shore en mer du Nord. Mais ces ressources sont en voie d'épuisement : en 2018, sa production ne couvre sa consommation qu'à hauteur de 21 % pour le charbon, 66 % pour le pétrole et 51 % pour le gaz naturel, si bien que le pays est devenu l'un des plus gros importateurs de gaz naturel (9e rang mondial).

Par

En réponse à A200T

une bonne nouvelle. vraiment.

Car tout ce qui brûle un carburant pollue.

Et , au cas ou ce serait nécessaire, le CO2 n'est pas un polluant.

Les polluants qui tuent en dizaine de milliers de morts au jourd'hui sont les particules , les oxydes d'azotes ou NO2 ou NOx.

Aucun de ces poluants n'est émis par les electriques.(sauf en quantité infinitésimal, des centaines de fois moins que n'importe quel moteur à pétrole, tous carburants confondus)

Quand au choix voiture à batterie ou à hydrogene, je dirais que le bilan energetique de l'hydrogene est tellement mauvais par rapport à de l'electricité pure, sans compter le transport de l'hydrogene, infiniement plus couteux et dangereux que l'electricité, qu'il n'y a pas photo.

L'hydrogene est en fait la derniere chance de l'industrie du petrole pour conserver une place dans la supply chain du carburant automobile.

Et quand ton électricité vient d'une centrale au charbon?

Par

En réponse à Lycanthr0pe

BP Shell...

L'Écosse peut se barrer du Royaume Uni, ils n'auront bientôt plus besoin de pétrole !

Par contre, pour le soleil va falloir aviser pour remplir les batteries...

Le Royaume Uni ne manque pas de cotes aussi installer des éoliennes offshores n'est pas un problème, et pour les énergies pilotables il y a le nucléaire, sans compter que si les voitures thermiques sont bannies ça fera une quantité fantastique de batteries pour stocker le courant produits par les énergies intermittentes (solaire et éolien). Une voiture passe la grande majorité de son temps stationnées, donc elle peut être quasi toujours branchées sur une simple prise 16A voire 10A utilisée tant pour charger que pour servire de stockage pour le réseau électrique (V2G).

Les solutions de ne manquent pas, il faut juste le courage de tourner la page du pétrole, cette énergie accumulée durant des millions d'années qu'on a gaspillé en un siècle en bousillant notre air et notre climat au passage. Sans compter l'effondrement de notre civilisation planétaire si on n'agit pas tout suite pour se laisser le temps de changer en douceur.

Par

En réponse à Hélène 2 3

Très bonne nouvelle, vivement que les autres états fassent la même chose. Entre la pollution et la crise climatique c'est évidemment indispensable. Et ça ne veut pas dire qu'on roulera tous en electriques à grosses batteries, mais plutôt qu'on marchera davantage, qu'on prendra le vélo davantage, qu'on prendra des transports en commun tant en ville que pour l'inter-urbain davantage, et aussi qu'on utilisera des voitures électriques si on a absolument besoin d'une voiture (avec de petites batteries car il y aura des prises partout), et enfin qu'on utilisera des voitures à grosses batteries (plus de 50 kWh) dans les rares scénarios où c'est indispensable.

Ca veux surtout dire qu'en 2034 on pourras toujours s acheter une full thermique la bas.

y a le temps :bah:

Par

En réponse à Hélène 2 3

Très bonne nouvelle, vivement que les autres états fassent la même chose. Entre la pollution et la crise climatique c'est évidemment indispensable. Et ça ne veut pas dire qu'on roulera tous en electriques à grosses batteries, mais plutôt qu'on marchera davantage, qu'on prendra le vélo davantage, qu'on prendra des transports en commun tant en ville que pour l'inter-urbain davantage, et aussi qu'on utilisera des voitures électriques si on a absolument besoin d'une voiture (avec de petites batteries car il y aura des prises partout), et enfin qu'on utilisera des voitures à grosses batteries (plus de 50 kWh) dans les rares scénarios où c'est indispensable.

C'est effectivement une bonne nouvelle d'acter une date.

Bonne ou mauvaise décision, c'est l'incertitude est pire q tout.

Concernant les batteries, il devient désormais prioritaire de les rendre écologiques, car pour l'instant on est plutôt dans l'exploitation sauvage et polluante.

Par

En réponse à T-ba

Je persiste, GNV et hydrogène... Les milliards d'euros investis dans l "Airbus des batteries" auraient pu l'être dans ces deux technologies... Surtout qu'elles seront nécessaires pour les coupler aux énergies renouvelable pour l'électricité domestique...

Tout à fait d’accord... malheureusement pour le gnv c’est mal parti car c’est un véhicule thermique...

Par

En réponse à T-ba

Je persiste, GNV et hydrogène... Les milliards d'euros investis dans l "Airbus des batteries" auraient pu l'être dans ces deux technologies... Surtout qu'elles seront nécessaires pour les coupler aux énergies renouvelable pour l'électricité domestique...

Le GNV n'est pas la solution face au réchauffement climatique, le N de naturelle ne veut pas dire que c'est bon pour la nature. Ce gaz est aussi naturel que le pétrole qui nous tue.

Le véhicule électrique à hydrogène n'a aucun intérêt :

VE batterie : secteur -> batterie -> moteur

VE hydrogène : secteur -> hydrolyse -> compression -> distribution -> batterie -> moteur

d'autant que tant l'hydrolyse que la compression ont un très mauvais rendement, et la distribution demande de gros investissement (alors qu'on a tous une prise de courant à la maison).

L'hydrogène n'a d'intérêt que pour le stockage lorsque le courant est tellement abondant que les rendements ridicules de cette technologie deviennent supportables, et aussi si on veut stocker du courant longtemps et au froid. En résumé ça n'a aucun intérêt pour les voitures, les camions et les trains, de l'argent publique gaspillée.

Par

Qui vivra verra , mais 15 ans c'est loin , il y aura certainement un crash avant .

Par

En réponse à gibou78

Ca veux surtout dire qu'en 2034 on pourras toujours s acheter une full thermique la bas.

y a le temps :bah:

Très pertinent, comme avant de rendre son dernier souffle, on respire normalement...

Par

En réponse à fabriziod

C'est effectivement une bonne nouvelle d'acter une date.

Bonne ou mauvaise décision, c'est l'incertitude est pire q tout.

Concernant les batteries, il devient désormais prioritaire de les rendre écologiques, car pour l'instant on est plutôt dans l'exploitation sauvage et polluante.

On sait faire une mine en minimisant l'impact, c'est juste qu'une fois de plus on laisse le sale boulot aux autres. C'est pas différent de tout ce qu'on fait venir de pays aux normes sociales et environnementales moins exigeantes que les nôtres. Ça concerne nos vêtements, notre électronique, nos ressources brutes, etc. Il faut le courage de payer au juste prix, même si ça veut dire des produits plus chers, consommons mieux et moins. Ça tombe bien c'est le mois "je vais plus au supermarché". Et il ne faut pas dire que c'est la faute de l'industrie, comme le consommateur achète toujours le moins cher, même à un euro près, et bien les industriels font du pas cher même si c'est de la m####.

Par ailleurs ce qui compose les batteries et les moteurs ne sont pas des consommables, une fois ces produits en fin de vie les métaux et autres terres rares sont toujours là. Il arrivera forcément un moment ou recycler coûtera moins cher que creuser la montagne, raison de plus pour imposer des normes strictes pour les mines afin que le ratio deviene favorable rapidement. On pourrait aussi obliger les constructeurs de batteries à recycler leurs propres produits, aucun doute qu'elles seraient par conception d'autant plus facile à recycler ! Mais ça vaut aussi pour les autres produits : téléphones, téléviseurs, électroménager, etc.

Par

J'adore voir les rageux anti-evolution. Comme dirait un certain humoriste, c'est face au mur qu'on voie le mieu le mur !!!

Évidement la pollution ne vas pas disparaître du jour au le demain et les centrales ne seront pas transformée en 15 ans.

Mais n'est ce pas une bonne première étape de "délocaliser" la pollution hors des ville ?

Fini les nuages de pollution jaune qui flottent sur les grandes ville, et enfin la possibilité d'y respirer un air saint sans un environnement beaucoup plus serain (par le silence des moteurs).

La transformation de la production d'énergie viendra avec, en attendant c'est très simple d'entourer les centrales d'arbre par exemple.

Pour ceux qui pense qu'e. Appart ou maison de rue il n'y a ps de solution, vous ne vous renseignez pas assez. Regardez du côté de fiat qui apporte une très belle révolution dans le milieu du VE.

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2298522

Par

D'ici 2035 il devrait y avoir des VE familiaux abordables et capables, en théorie sur ce point il ne devrait pas y avoir de problème. Reste à savoir d'où proviendra l'énergie. Sachant que les bobos-gauchos-pseudos-écolos font n'importe quoi au quotidien et sont aussi respectueux de l'environnement qu'un pétrolier, ça promet bien des scandales et des tranches de rigolade...

Par

Qu'est ce que je disais... L'hybride n'est qu'une technologie de transition, vouée à disparaitre.

Plexus, trotinette en PLS...

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Vous devriez revoir la définition de "polluant" avant d'affirmer que le CO² n'en est pas un.

Ce n'est pas parce que c'est naturellement dans l'atmosphère que ce n'est pas un polluant.

Deuxième incongruité c'est de dire que le bilan énergétique est désastreux comparé à l'électricité pure...

A part les éclairs je vois pas trop d'électricité pure. Le plus souvent elle est produite, par des mécanisme de transformation....et niveau bilan énergétique il y a beaucoup à dire.

Et enfin la troisième...l'hydrogène.

Outre que l'industrie pétrolière investie bien plus dans le photovoltaïque ou l'éolien que dans l'hydrogène, il est illusoire de croire qu'on va continuer durant les 100 prochaines années de produire de l'hydrogène tel qu'aujourd'hui.

Grande nouvelle.....il n'y a pas qu'une ou deux technologie qui évoluent....

1) Le CO2 n'est pas un polluant mais un gaz à effet de serre, il n'est pour rien dans le demi-million d'européens qui meurent de la pollution de l'air chaque année, mais il contribue fortement à l'enfer sur terre que connaîtront nos enfants du fait de notre incapacité à lutter efficacement contre la crise climatique.

2) Par "pure électrique" il ne faut pas comprendre un "courant pure" mais une voiture électrique avec seulement une batterie, par opposition à une voiture dite "à hydrogène" qui comprend en plus une PAC et un évidemment un réservoire d'hydrogène. On utilise aussi couramment le terme "pure électrique" par opposition aux hybrides (PHEV inclus).

*Merci* SVP d'essayer de comprendre les commentaires avant de répondre.

Par

En réponse à gibou78

Ben non c est bien au contraire, nous les dates sont imposé pas eux lol. Et tu pourras toujous rouler en thermique en plus. :bah:

Si la transition économique n as pas eut le temps de s adapter d ici 15ans ils pourront toujours faire machine arrière plus facilement :bah:

M'enfin ce genre d'annonce c est juste pour faire du buzz, dire qu' ils sortent de l ue et que tout vas bien.

Si la transition n'a pas eu lieu dans 15 ans dites vous bien que votre priorité ne sera pas d'acheter une nouvelle voiture mais un lopin de terre pour y cultiver des patates... Hélas vous ne serez pas le seul...

Par

En réponse à A200T

une bonne nouvelle. vraiment.

Car tout ce qui brûle un carburant pollue.

Et , au cas ou ce serait nécessaire, le CO2 n'est pas un polluant.

Les polluants qui tuent en dizaine de milliers de morts au jourd'hui sont les particules , les oxydes d'azotes ou NO2 ou NOx.

Aucun de ces poluants n'est émis par les electriques.(sauf en quantité infinitésimal, des centaines de fois moins que n'importe quel moteur à pétrole, tous carburants confondus)

Quand au choix voiture à batterie ou à hydrogene, je dirais que le bilan energetique de l'hydrogene est tellement mauvais par rapport à de l'electricité pure, sans compter le transport de l'hydrogene, infiniement plus couteux et dangereux que l'electricité, qu'il n'y a pas photo.

L'hydrogene est en fait la derniere chance de l'industrie du petrole pour conserver une place dans la supply chain du carburant automobile.

Je suis assez d'accord avec ton raisonnement sauf pour les avions où l'hydrogène est bien plus léger à transporter que les batteries bcp plus denses! Bref pour moi automobile et bateau seront électrique pure et l'aviation au kérosène ou hydrogène.

Par

le Brexit c'est électrique :lol:

Par

En réponse à gibou78

Ca veux surtout dire qu'en 2034 on pourras toujours s acheter une full thermique la bas.

y a le temps :bah:

Vous pourrez peut-être l'acheter, mais vous ne pourrez peut-être pas vous en servire, entre le prix de l'essence, les zones interdites aux thermiques, les stations services qui se feront rares, tous les gens qui subiront la crise climatique et vous le feront savoir, etc.

Pour le prix du pétrole, il ne faut pas se baser sur les déclarations des pays producteurs, d'abord parce qu'ils ont tout intérêt à surévaluer les réserves pour avoir des investisseurs, mais aussi parce qu'avoir du pétrole ne veut pas dire qu'on peut le récupérer facilement. Il y a quelques décennies il suffisait de faire un trou pour avoir un geyser de pétrole, puis il fallait un baril de pétrole pour en récolter 100, à présent il faut un baril de pétrole pour en récupérer 10, lorsqu'on arrivera à un pour un dites vous bien que ce ne sera pas pour faire rouler une voiture, mais pour ce qu'on ne sait faire qu'avec du pétrole. Par exemple les engrais sans lesquelles notre magnifique industrie agro n'a aucune chance de pouvoir éviter des famines généralisées. Et oui, notre civilisation "basée sur le pétrole" ce n'est pas que pour se déplacer ! C'est aussi pour se chauffer, pour se nourrir, etc.

Par

En réponse à pxidr

Qu'est ce que je disais... L'hybride n'est qu'une technologie de transition, vouée à disparaitre.

Plexus, trotinette en PLS...

Oui en PLS....

On parle de 2035...dans 15 ans...

Par

En réponse à Hélène 2 3

Si la transition n'a pas eu lieu dans 15 ans dites vous bien que votre priorité ne sera pas d'acheter une nouvelle voiture mais un lopin de terre pour y cultiver des patates... Hélas vous ne serez pas le seul...

J en ai précédé plus d'un alors, en plus le co2 c est très bon pour l agriculture. Y a pu qu a attendre ça travail gratuit !

Sinon dans 15ans je pense la priorité ce seras surtout de sécuriser les sites d extraction du lithium, tungsten et autres joyeusté

Par

Pas grave … les anglais rouleront en vélo ! Ils ne font plus pa

Par

Bonne nouvelle pour EDF qui pourra vendre nombre d'EPR écologique et fiable afin d'alimenter toutes ces voitures électriques.

Par

En réponse à Hélène 2 3

Très bonne nouvelle, vivement que les autres états fassent la même chose. Entre la pollution et la crise climatique c'est évidemment indispensable. Et ça ne veut pas dire qu'on roulera tous en electriques à grosses batteries, mais plutôt qu'on marchera davantage, qu'on prendra le vélo davantage, qu'on prendra des transports en commun tant en ville que pour l'inter-urbain davantage, et aussi qu'on utilisera des voitures électriques si on a absolument besoin d'une voiture (avec de petites batteries car il y aura des prises partout), et enfin qu'on utilisera des voitures à grosses batteries (plus de 50 kWh) dans les rares scénarios où c'est indispensable.

On prendra les chevaux aussi, aller vire à gauche stp

Par

En réponse à LittlePaulie

D'ici 2035 il devrait y avoir des VE familiaux abordables et capables, en théorie sur ce point il ne devrait pas y avoir de problème. Reste à savoir d'où proviendra l'énergie. Sachant que les bobos-gauchos-pseudos-écolos font n'importe quoi au quotidien et sont aussi respectueux de l'environnement qu'un pétrolier, ça promet bien des scandales et des tranches de rigolade...

Je roule en Zoé, pas plus cher qu'une Clio à équipement égal et en prenant en compte le bonus et les économies d'essence et d'entretien, je n'ai même pas eu à installer une borne (simple prise domestique). Pas la peine d'attendre 2035 pour rouler dans le silence et le confort sans polluer ni contribuer à l'effet de serre. Allez, vite en concession ! Quant au courant en France il est très très peu carboné. Et si c'est le nucléaire qui te gêne il suffit de prendre un abonnement 100% renouvelable, ou mieux si tu es en villa de mettre des panneaux photovoltaïques sur ton toit, un bien meilleur investissement que tout ce que les banques proposent, surtout pour nos enfants...

Par

En réponse à Hélène 2 3

Vous pourrez peut-être l'acheter, mais vous ne pourrez peut-être pas vous en servire, entre le prix de l'essence, les zones interdites aux thermiques, les stations services qui se feront rares, tous les gens qui subiront la crise climatique et vous le feront savoir, etc.

Pour le prix du pétrole, il ne faut pas se baser sur les déclarations des pays producteurs, d'abord parce qu'ils ont tout intérêt à surévaluer les réserves pour avoir des investisseurs, mais aussi parce qu'avoir du pétrole ne veut pas dire qu'on peut le récupérer facilement. Il y a quelques décennies il suffisait de faire un trou pour avoir un geyser de pétrole, puis il fallait un baril de pétrole pour en récolter 100, à présent il faut un baril de pétrole pour en récupérer 10, lorsqu'on arrivera à un pour un dites vous bien que ce ne sera pas pour faire rouler une voiture, mais pour ce qu'on ne sait faire qu'avec du pétrole. Par exemple les engrais sans lesquelles notre magnifique industrie agro n'a aucune chance de pouvoir éviter des famines généralisées. Et oui, notre civilisation "basée sur le pétrole" ce n'est pas que pour se déplacer ! C'est aussi pour se chauffer, pour se nourrir, etc.

Ah ouai ? Moi j prends le pari que dans 15 ans y auras toujours des pompes, que la majorité des gens auront une thermique et que le cour du brent va pas exploser.

Par

... ils ne font plus partie de l'Europe et il n'y a plus de constructeur automobile d'importance qui soit Anglais !

Rover disparu chez les chinois et MG essayant de renaitre avec du low cost lui aussi chinois, Jaguar et Land Rover partis chez les Indiens, Mini Bentley et Rolls Royce chez différents allemands. Reste quoi ??? Aston Martin - qui vient de passer sous capitaux américains et repousse l'arrivée de l'électrique ? - et les constructeurs artisanaux ?

Le Brexit va faire du mal à l'automobile made in British … mais cette décision politique va finir de tuer l'industrie automobile dans ce pays dorénavant isolé.

Par

En réponse à Krayia

On prendra les chevaux aussi, aller vire à gauche stp

Si on a de quoi les nourrir, pourquoi pas. Mais j'en doute, sans pétrole les rendements agricoles vont chuter et nourrir la population sera déjà un challenge même dans les pays "riches".

Et je ne vois pas le rapport avec la gauche, la pollution et la crise climatique sont apolitiques. Tout comme l'effondrement brutal de notre société si on n'a pas l'intelligence de s'adapter progressivement (mais sans molir, on a pas plus de 10 ans pour éviter le pire). En fait, si vous êtes de droite c'est probablement que vous avez quelques biens aussi vous devriez être en première ligne car vous avez beaucoup plus à prendre. Dites-vous bien que votre argent ne vous sauvera pas !

Par

En réponse à Hélène 2 3

Si on a de quoi les nourrir, pourquoi pas. Mais j'en doute, sans pétrole les rendements agricoles vont chuter et nourrir la population sera déjà un challenge même dans les pays "riches".

Et je ne vois pas le rapport avec la gauche, la pollution et la crise climatique sont apolitiques. Tout comme l'effondrement brutal de notre société si on n'a pas l'intelligence de s'adapter progressivement (mais sans molir, on a pas plus de 10 ans pour éviter le pire). En fait, si vous êtes de droite c'est probablement que vous avez quelques biens aussi vous devriez être en première ligne car vous avez beaucoup plus à prendre. Dites-vous bien que votre argent ne vous sauvera pas !

Mais ce n'était peut-être pas politique, désolé.

Par

En réponse à JFSS

Bonne nouvelle pour EDF qui pourra vendre nombre d'EPR écologique et fiable afin d'alimenter toutes ces voitures électriques.

C'est une option, en effet.

Vous pouvez aussi mettre du photovoltäique sur votre toit, les prix ont chuté.

On pourra aussi peut-être passer à du 100% renouvelable, c'est impossible sans stockage (30% max) mais avec des voitures électriques et des smartgrids ça devient possible.

Ce qui est sûr c'est que le pétrole c'est fini, et qu'à attendre la dernière goutte on aura (i) toujours plus de morts à cause de la pollution, (ii) une crise climatique qui s'emballe, (iii) une fin du pétrole brutale avec un effondrement ou si c'est trop abstrait "the walking dead" en live dans votre ville.

Par

En réponse à wappa

Tout à fait d’accord... malheureusement pour le gnv c’est mal parti car c’est un véhicule thermique...

Malheureusement...Surtout que les véhicules sont dispos pour tout les budgets !

Et pour répondre à Helene, je me suis mal exprimé je parlais de bio-GNV... Le bilan carbone est quasi neutre, on peut le mettre en place sur des vehicule thermique dont les pièces sont dispos en nombre, rapporte de l'argent aux agriculteurs et permet d'avoir un meilleur engrais. Il faut juste aider ce secteur à se développer, a la campagne ça rame pour les mise en place.. Après je dis ça en tant que connaisseurs on va dire ^^

Pour ce que tu dis sur l'hydrogène tu as raison, l'idée des batteries est plus simple qu'un système complet hydrogène. Mais les batterie sont compliquées à recycler et les problèmes sont encore pris à l'envers... Tu prends une boites qui fait ça en Aveyron, ils sont déjà bien débordés. Et stocker ce qui n'est pas recyclables comme nos déchets nucléaire finaux dans des trous pendant 100 000 comme en Normandie ce n'est pas une solution !

Quant à l'hydrogène son intérêts est de le coupler à des énergies renouvelable, qui ne produisent pas juste le matin et le soir quand tu allumes ta cafetière. Il faut les emmagasiner, comme le font les barrages. L'avantage ici est de produire cette énergie en dehors des heures de forte utilisation de l'électricité, puis de reproduire grâce aux stocks...

Par

En réponse à gibou78

Ah ouai ? Moi j prends le pari que dans 15 ans y auras toujours des pompes, que la majorité des gens auront une thermique et que le cour du brent va pas exploser.

C'est que vous devriez moins fréquenter les "sites de voitures" et davantage lire les conclusions du GIEC, mais aussi essayer de comprendre la place du pétrole dans nos sociétés. Mon pari à moi c'est que la mort du thermique sera bien plus précoce que 2035, parce que lorsque les gens vont commencer à avoir faim (y compris en Europe) le petit lobbying des constructeurs de thermiques sera complètement inaudible.

Par

En réponse à Hélène 2 3

C'est une option, en effet.

Vous pouvez aussi mettre du photovoltäique sur votre toit, les prix ont chuté.

On pourra aussi peut-être passer à du 100% renouvelable, c'est impossible sans stockage (30% max) mais avec des voitures électriques et des smartgrids ça devient possible.

Ce qui est sûr c'est que le pétrole c'est fini, et qu'à attendre la dernière goutte on aura (i) toujours plus de morts à cause de la pollution, (ii) une crise climatique qui s'emballe, (iii) une fin du pétrole brutale avec un effondrement ou si c'est trop abstrait "the walking dead" en live dans votre ville.

Y a auras surtout un panachage des energies , ouai ouai walking dead tout ça , c est pas les réptiliens qui vont nous manger plutot ?

Par

En réponse à Hélène 2 3

C'est que vous devriez moins fréquenter les "sites de voitures" et davantage lire les conclusions du GIEC, mais aussi essayer de comprendre la place du pétrole dans nos sociétés. Mon pari à moi c'est que la mort du thermique sera bien plus précoce que 2035, parce que lorsque les gens vont commencer à avoir faim (y compris en Europe) le petit lobbying des constructeurs de thermiques sera complètement inaudible.

Le giec ahh oui ceux la même qui font des rapports dans le sens des multinationales bien orienté, ah ouai nan je les écoutes pas trop. ( Psss : je crois c est des réptiliens).

Par

En réponse à 1919

Ne dites pas "les électriques et les véhicules à hydrogène" car il y a les électriques à batteries et les électriques à hydrogène. C'est la même erreur que les gens pour qui les boîtes auto ne sont que celles utilisant les vieilles technologies, et donc pas les double embrayage.

une boite auto c'est une boite auto ,une boite double embrayage ,c'est une boite double embrayage, il suffit de regarder un éclaté des différents type pour se rendre compte que ça n'a rien à voir

Par

En réponse à Hélène 2 3

C'est que vous devriez moins fréquenter les "sites de voitures" et davantage lire les conclusions du GIEC, mais aussi essayer de comprendre la place du pétrole dans nos sociétés. Mon pari à moi c'est que la mort du thermique sera bien plus précoce que 2035, parce que lorsque les gens vont commencer à avoir faim (y compris en Europe) le petit lobbying des constructeurs de thermiques sera complètement inaudible.

Oui enfin si le monde crève la dalle c pas des ve qui vont te donner à manger

Par

Je le trouve génial ce Bojo, il a anticipé les vents contraires. Il sait très bien que les constructeurs vont faire du lobbying pour retarder l'échéance de 10 ans ou bien que lesdits constructeurs feront déposer des amendements autorisants les PHEV ou hybrides rechargeables.

Hélas chez nous , on anticipe pas vraiment la résistance que vont opposer les constructeurs, et les députés ou sénateurs élus dans une région liée à l'industrie automobile.

Le cycle WLTP devient la norme dans quelques mois et remplacera le cycle NEDC de 1973 et mis à jour en 1996. C'est bien, mais était-il prévu au départ qu'il s'applique en 2020 ou en 2017?

Par

Il va falloir de très gros investissement pour recharger tout le monde d ici 2035.. Non sérieusement il faut arrêter de délirer.

Par

une voiture électrique sur sa durée de vie permet de réduire sensiblement les émissions de CO2.

ceci au prix d une émission initiale élevée qui prends des années a être compensée.

et c est bien là le problème. une raisonnement sur une voiture, ça revient a raisonner sur un marché de l électrique parfaitement stable ( une voiture )

mais dans l optique du remplacement de toute un parc automobile... et bien si cette année monsieur A change de voiture , l an prochain c est monsieur B qui le fera , et l an suivant monsieur C, chaque production de véhicules neuf annulant les économies d émission des véhicules déjà en circulation.

le passage massivement a l électrique augmenté donc fortement les émissions de CO2 temporairement par rapport aux voiture thermique... et le renouvellement du parc prenant grosso modo 15 ans, et bien ça le fait pour longtemps.

j ai fait des simulations informatiques et les meilleurs moyen de baisser immédiatement les émissions de CO2 c est la voiture au gaz naturel, puis ensuite les voitures hybrides.

le problème de ces solutions c est qu a long terme elle génèrent plus de CO2 que les électrique ...

le meilleur compris c est les phev, avec une relativement petite batterie leur " dette CO2" est payée beaucoup plus rapidement que les électriques, et sur le long terme les électrique pur ne les rattrapent jamais si les trajets quotidiens des phev sont effectués en grande majorité en mode électrique.

donc imposer l électrique a tout le monde c est décider d augmenter fortement les émissions de co2 pendant une bonne dizaine d année pour avoir des vrais bénéfices une fois le parc complet renouvelle ( et retrouver a grande échelle les raisonnements fait sur une voiture - marché stable )

pas sûr que ce soit le meilleur choix

Par

il faut dire que 15 ans, ça laisse du temps.

après, les dernières thermiques ou hybrides vendues pourront toujours rouler pour une période indéterminée.

sauf qu'il deviendra assurément difficile de plus en plus de trouver des stations service proposant de l'essence ou gasole, forcément...

Par

En réponse à Hélène 2 3

Je roule en Zoé, pas plus cher qu'une Clio à équipement égal et en prenant en compte le bonus et les économies d'essence et d'entretien, je n'ai même pas eu à installer une borne (simple prise domestique). Pas la peine d'attendre 2035 pour rouler dans le silence et le confort sans polluer ni contribuer à l'effet de serre. Allez, vite en concession ! Quant au courant en France il est très très peu carboné. Et si c'est le nucléaire qui te gêne il suffit de prendre un abonnement 100% renouvelable, ou mieux si tu es en villa de mettre des panneaux photovoltaïques sur ton toit, un bien meilleur investissement que tout ce que les banques proposent, surtout pour nos enfants...

Combien par mois la loc de batterie de la ZoE? Sûrement de quoi faire rouler la petite Clio sur un bon millier de km. C'est ce qui rend à l'heure actuelle ce genre de VE non rentable économiquement face à un VT. Ajoutons-y une autonomie plus limitée, et la messe est dite. Acheter la batterie ferait exploser le prix de l'auto, et c'est toujours l'inconnue sur leur durée de vie réelle (enfin non: Renault a déjà mis en place un circuit pour bazarder les batteries impropres à l'usage).

En revanche SVP arrêtez de croire que la production d'électricité ne pollue pas: C'est juste faux. Archi-faux. L'hydrau-électricité est l'exception, mais chez nous elle est déjà exploitée à 100% et ne représente qu'environ 10% à 20% des besoins. Le reste, c'est principalement les rares centrales à énergie fossile encore en service et surtout le pléthorique parc nucléaire qui la produisent. Pas (trop) de carbone pour sûr, mais des déchets ultimes dont certains dureront des millions d'années... (pour rappel un humain centenaire aura vécu 0,0001 million d'année...)

Et n'espérez pas voir remplacer l'atome par de l'énergie renouvelable: Même en couvrant le pays d'éoliennes et de panneaux solaires, ça ne suffira pas. Ces technologies ne produisent tout simplement pas assez d'énergie par unité de surface en raison de rendements minables (oui un alternateur éolien a un excellent rendement... Mais pas l'hélice qui l'entraîne, et le vent qui fait tourner ladite hélice est tout sauf constant... Et pour le solaire Dame Nature a beau avoir créé un mécanisme de conversion fabuleux (photosynthèse oxygénique, qui fait verdir et pousser les petites plantes), le rendement de ce système, pourtant amélioré par des millions d'années (encore eux...) d'évolution est prodigieusement mauvais).

Bref pour polluer moins, faudra surtout rouler moins...

Par

En réponse à Hélène 2 3

Le Royaume Uni ne manque pas de cotes aussi installer des éoliennes offshores n'est pas un problème, et pour les énergies pilotables il y a le nucléaire, sans compter que si les voitures thermiques sont bannies ça fera une quantité fantastique de batteries pour stocker le courant produits par les énergies intermittentes (solaire et éolien). Une voiture passe la grande majorité de son temps stationnées, donc elle peut être quasi toujours branchées sur une simple prise 16A voire 10A utilisée tant pour charger que pour servire de stockage pour le réseau électrique (V2G).

Les solutions de ne manquent pas, il faut juste le courage de tourner la page du pétrole, cette énergie accumulée durant des millions d'années qu'on a gaspillé en un siècle en bousillant notre air et notre climat au passage. Sans compter l'effondrement de notre civilisation planétaire si on n'agit pas tout suite pour se laisser le temps de changer en douceur.

Oh oui...Les solutions ne manquent pas. :blague:

Construire des milliers d'éoliennes Offshore (Plus efficaces que les éoliennes terrestres) dont le poids a l'unité (12 000 tonnes) dépasse celui de la tour Eiffel. (10 300 tonnes) :hum:

Les parcs de MILLIONS de panneaux photovoltaïques qui sortent du chapeau du magicien...(Concrètement issus de terres rares dont l'exploitation est désastreuse pour l'écosystème.)

Chez nous en Gironde, ils rasent de grandes parcelles de Pins pour les installer. (J'en connais 5 à date.)

Parcelle de 1km sur 600/700m en moyenne.

Ils ont du oublier que la forêt des Landes a été constituée par Napoléon 3 afin de rendre le bassin aquitain praticable.

D'ailleurs je constate qu'entre ça, le developpement économique des entreprises et les habitations dans notre département...

Certains endroits n'arrivent plus a absorber d'eau. (Alors qu'il y a une dizaine d'années, ces mêmes endroits etaient sec/humide)

Et je n'evoquerai pas les batteries pour véhicules électriques ou hybrides dont les tonnages sont juste totalement irrationnels. (Si je tiens compte des prévisions sur les 10 prochaines années.)

Alors oui, on va sortir de l'ère du pétrole progressivement...Parce que quoi qu'on en dise, les réserves s'épuisent et on à pas le choix.

(Vu que le pétrole on en aura besoon encore longtemps, ne serait ce que pour faire voler les avions et avancer les lourds bateaux de marchandises par exemple...)

Mais ce n'est en aucun cas pour des raisons écologiques. :non:

L'écologie dans le monde que nous connaissons n'existe pas. :nanana:

La priorité absolue de tous les gouvernements/entreprises et d'une écrasante majorité des CITOYENS de cette planète est de croître. :buzz:

Croissance = Destruction de notre planète.

Il ne peut en être autrement au regard de notre technologie actuelle.

Le soucis étant que nous la detruisons très vite...Toujours plus vite.

Alors que nous devrions ralentir sa destruction. (Ca serait déjà un bon début...)

J'ai lu un article il y'a quelques jours dans lequel etait fait état que la carapace des crabes etaient abîmés a cause de l'acidité des océans...

Le véritable problème n'étant pas forcément la dégradation de la planète (C'est inéluctable et on ne peut rien y faire.), mais la rapidité à laquelle on la dégrade. :eek::eek:

Les espèces vivants sur cette planète (Nous compris bien évidemment) vont souffrir, beaucoup souffir d'ici les 30 prochaines années.

Je ne me projette pas au delà de 2050, car je trouve absurde que l'on évoque des dates auxquelles la majorité d'entre nous seront morts. (Et donc ne nous concernent pas directement...Et n'ont aucun impact psychologique.)

On n'a aucun intérêt à établir des plans sur la comète pour 2100 par exemple.

2050 est bien plus pertinent, car l'échéance n'est que de 30 petites années...Et ca nous concerne majoritairement. :bah:

Bref ! L'urgence climatique consisterait (D'après les scientifiques) à réduire de moitié nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 10ans...10 malheureuses petites années.

En 2018, ces memes gazs à effet de serres ont augmenté de 2.3%...:pfff:

Malgré tous les efforts déployés concernant les énergies renouvelables et dont les conséquences sur l'environnement sont dramatiques (Mais moins urgentes a traiter.) au fur et a mesure que l'exploitation/extraction va augmenter.

La croissance nous conduit dans le mur. :tourne:

C'est comme ca. :bah:

Le bon côté de l'histoire...C'est que l'on va payer notre pollution et nos gaspillages...N'ayant pas la possibilité de laisser l'ardoise (Comme la majorité d'entre nous l'esperions) aux générations suivantes. (Comme nous le faisons en stockant plusieurs centaines de mètres sous terres nos déchets nucleaires hautement radioactifs.)

Comprenons nous cela ?

Oui tellemment bien que nous sommes passés du stade de la simple consommation de masse (Changer régulièrement des éléments que nous jugeons indispensables a notre confort) a la SURconsommation de masse (On achete le superflu, l'inutile que l'on entasse dans nos placards et qui lorsque ca deborde de ces derniers, on jette...)

Par

En réponse à Hélène 2 3

C'est que vous devriez moins fréquenter les "sites de voitures" et davantage lire les conclusions du GIEC, mais aussi essayer de comprendre la place du pétrole dans nos sociétés. Mon pari à moi c'est que la mort du thermique sera bien plus précoce que 2035, parce que lorsque les gens vont commencer à avoir faim (y compris en Europe) le petit lobbying des constructeurs de thermiques sera complètement inaudible.

Les conclusions du GIEC ?

François Gervais les a lues aussi... et il en a fait un bouquin qui remet les pendules à l'heure.

Par

En réponse à Yannic

Oui enfin si le monde crève la dalle c pas des ve qui vont te donner à manger

Je pense que vous n'avez pas compris, l'idée c'est d'anticiper la fin du pétrole. Un pétrole qui sert à se déplacer, à transporter des biens et de la nourriture que ce soit globalement ou localement, qui permet de se chauffer, qui fait tourner notre agriculture que ce soit les machines ou les engrais (hélas absolument indispensables avec 8 milliards d'humains), etc. Alors quitte à arrêter autant commencer ASAP pour permettre une transition supportable (même si elle sera difficile), et pour éviter des morts (pollution), et pour essayer d'éviter un emballement climatique (probablement catastrophique). Mon propos est qu'en cas d'échec, dans 15 ans, le problème ne sera pas d'acheter un véhicule thermique ou pas mais de nourrir sa famille.

Par

En réponse à Hélène 2 3

C'est que vous devriez moins fréquenter les "sites de voitures" et davantage lire les conclusions du GIEC, mais aussi essayer de comprendre la place du pétrole dans nos sociétés. Mon pari à moi c'est que la mort du thermique sera bien plus précoce que 2035, parce que lorsque les gens vont commencer à avoir faim (y compris en Europe) le petit lobbying des constructeurs de thermiques sera complètement inaudible.

À propos de lobbies, les adeptes de cette nouvelle religion séculière qu'est le climat ne sont pas en retrait non plus.

Ils ont juste l'impression d'être dans le vrai, comme en son temps l'inquisition était dans le même esprit...

Par

En réponse à Ced b8

Il va falloir de très gros investissement pour recharger tout le monde d ici 2035.. Non sérieusement il faut arrêter de délirer.

Personne n'a jamais dit que la transition se fera à nombre de véhicule constant. Il est probable que la voiture particulière sera réservée à ceux qui en ont absolument besoin. Quant à la voiture essence, en 2035 elle sera plus cher à l'achat, et hors de prix à l'usage, et évidemment interdite en ville ; autant dire que je doute qu'elle ait beaucoup de succès...

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Vous devriez revoir la définition de "polluant" avant d'affirmer que le CO² n'en est pas un.

Ce n'est pas parce que c'est naturellement dans l'atmosphère que ce n'est pas un polluant.

Deuxième incongruité c'est de dire que le bilan énergétique est désastreux comparé à l'électricité pure...

A part les éclairs je vois pas trop d'électricité pure. Le plus souvent elle est produite, par des mécanisme de transformation....et niveau bilan énergétique il y a beaucoup à dire.

Et enfin la troisième...l'hydrogène.

Outre que l'industrie pétrolière investie bien plus dans le photovoltaïque ou l'éolien que dans l'hydrogène, il est illusoire de croire qu'on va continuer durant les 100 prochaines années de produire de l'hydrogène tel qu'aujourd'hui.

Grande nouvelle.....il n'y a pas qu'une ou deux technologie qui évoluent....

Vous n'avez pas compris le terme électricité pure, et ça ne m’étonne pas de votre part.

Vous êtes coutumier de l'incompréhension... un vrai spécialiste du mal entendu...

Il fait beau , je suis heureux en forme et de plus en plus riche(merci Tesla) , je vous explique :

Dans le contexte de mon commentaire , il s'agissait de comparer l’électricité qui alimente le moteur de la voiture, disons, l’électricité dans son étape de vie finale, suivant sa provenance :

Soit elle est stockée dans une batterie, donc sans grande transformation entre sa production d'origine, par exemple générateur à vapeur de centrale nucléaire, et son utilisation finale, depuis la batterie . Entre le générateur à vapeur et la batterie , il y a essentiellement un réseau électrique, donc des câbles (et quelques équipements pas trop mauvais en rendement) .

Mais pas de transformation , c'est en ce sens que cette électricité est plus "pure" que l’électricité transformée de l’hydrogène.

Pour l’hydrogène, on part du pétrole, qu'on crack (vaporeformage et vapocraquage, vous connaissez la route pour aller à wikipedia), donc on sépare l’hydrogène sous forme de gaz. A ce stade , on a eu de la combustion, de la chimie (moult) et toujours pas d’électricité, mais déjà beaucoup de consommation d’énergie.

Puis une fois cet hydrogène produit, on le comprime. Et très fort (en centaines de bars ce qui nécessite de jolis compresseurs et de jolies bonbonnes , pas très simples à fabriquer) . Donc de nouveau grosse conso d’énergie et toujours pas le moindre electron utilisable dans votre moteur de voiture.

Une fois comprimé, il faut le conserver , donc le stocker sans fuite, ce qui n'est pas simple et là aussi , le rendement s'en ressent. A ce stade, toujours pas d’électricité dans votre voiture. Il faut maintenant transporter cet hydrogène en bonbonne, (hautement explosif , qui peut même s'enflammer en se décomprimant, donc une simple fuite de la bonbonne, génial non ?) jusqu'à un lieu de distribution.

A ce stade, toujours rien pour votre moteur. Surtout il est utile de rappeler qu'un des gros avantages des voitures à batterie, c'est qu'elles ont des stations services partout ou il y a une prise. Donc des millions de stations services. En particulier pour les km du quotidien, ceux qui représentent 90% du kilométrage d'une voiture. Autrement dit, il n'y a pas besoin de construire des stations a hydrogènes, pas plus que des camions de transport à hydrogène. Non , il suffit d'avoir une prise électrique 16A ou 32A que toute le monde peut avoir chez soi, contrairement à une station à hydrogène qu'il n'est pas facile de bricoler dans son garage, d’après ce qu'on m'a dit....

Et une fois toute cette énergie perdue pour déplacer l’hydrogène et la stocker(plusieurs fois l’énergie disponible) , il faut que vous consommiez de l’énergie pour aller à la station, puisque , contrairement à la voiture à batterie, vous ne faites pas le plein directement chez vous, la nuit en dormant.

Vous en voulez encore ? Ça tombe bien c'est toujours pas fini ! Donc on rempli la bonbonne de la voiture, sans fuite , et sans se faire exploser, et dieu soit loué , on peut enfin utiliser son moteur électrique. Sauf que , en fait, on a encore des pertes pour produire l'électricité dans la pile à hydrogène.... Mais bon, a ce stade, on a déjà tellement cramé d’énergie, on ne va pas chipoter, un peu plus un peu moins, c'est de toute façon une catastrophe.

Voila donc la différence , simplifiée, entre l'électricité pure de la batterie et l’électricité ultra transformée et super énergivore de l’hydrogène.

Par

Il est amusant de voir le 2ème producteur européen de pétrole se tirer une balle dans le pied ou alors, les anglais veulent-ils vraiment se séparer de l'Ecosse ?

Et ne pas oublier qu'il devrait rester encore environ plus de 20 millions de véhicules thermiques en 2035 !!!

Par

En réponse à Hélène 2 3

Je pense que vous n'avez pas compris, l'idée c'est d'anticiper la fin du pétrole. Un pétrole qui sert à se déplacer, à transporter des biens et de la nourriture que ce soit globalement ou localement, qui permet de se chauffer, qui fait tourner notre agriculture que ce soit les machines ou les engrais (hélas absolument indispensables avec 8 milliards d'humains), etc. Alors quitte à arrêter autant commencer ASAP pour permettre une transition supportable (même si elle sera difficile), et pour éviter des morts (pollution), et pour essayer d'éviter un emballement climatique (probablement catastrophique). Mon propos est qu'en cas d'échec, dans 15 ans, le problème ne sera pas d'acheter un véhicule thermique ou pas mais de nourrir sa famille.

J ai pas vu que berkshire hataway en avait quelque chose à cirer moi, elle est à combien l action en ce moment ?

Par

De toute façon, cela arrivera bien avant , et dans tous les pays européens.

Quel intérêt d acheter un véhicule thermique en 2035 sachant qu il ne vaudra plus rien en 2040 :buzz:

Par

En réponse à Hélène 2 3

Personne n'a jamais dit que la transition se fera à nombre de véhicule constant. Il est probable que la voiture particulière sera réservée à ceux qui en ont absolument besoin. Quant à la voiture essence, en 2035 elle sera plus cher à l'achat, et hors de prix à l'usage, et évidemment interdite en ville ; autant dire que je doute qu'elle ait beaucoup de succès...

Le tout est de savoir comment on définira et qui définira que telle ou telle personne peut posséder une voiture particulière. Comme je suppose qu'on ne fera pas passer les candidats devant un jury ou un tirage au sort, ce sera la sélection par l'argent.

Je n'aime pas ce genre de perspective et je pense que je ne suis pas le seul. N'en déplaise à certains, l'automobile reste un exceptionnel moyen de déplacement et d'autonomie, au moins pour une bonne partie de la population qui ne vit pas dans les grands centres urbains. Auto-mobile = mobile par soi-même. A n'importe quel moment, je peux décider de me déplacer à n'importe quel endroit sans avoir de compte à rendre, même si cette liberté se paye cher en termes de coût et de taxes.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Les conclusions du GIEC ?

François Gervais les a lues aussi... et il en a fait un bouquin qui remet les pendules à l'heure.

Et François Gervais , a t il lu ce rapport ???

"Climat : la révélation d'un rapport confidentiel met Shell en difficulté

D'après un rapport confidentiel datant de 1988, la compagnie pétrolière a été consciente très tôt de l'impact de son industrie sur l'environnement.

Par 6Medias

Publié le 07/04/2018 à 18:16 | Le Point.fr

La compagnie pétrolière Shell a conscience de longue date des risques environnementaux liés à son industrie. C'est ce qui ressort d'un rapport confidentiel d'une centaine de pages intitulé « The Greenhouse Effect » (l'effet de serre) datant de 1988, révélé par un journaliste néerlandais du site De Correspondent, repéré dans Les Échos."

"On estime que tout changement climatique lié au CO2 ne serait pas détectable avant la fin du [XXe, NDLR] siècle. Avec les échelles de temps très longues, il serait tentant pour la société d'attendre jusque-là avant de faire quoi que ce soit. Les implications potentielles pour le monde sont cependant si grandes que les options politiques doivent être considérées beaucoup plus tôt. Et l'industrie de l'énergie doit examiner comment elle devrait jouer son rôle », prévoyait déjà la compagnie pétrolière dans son rapport."

Alors votre Gervais c comme du Allègre réchauffé , lui même désavoué par l'Académie des sciences sur ce sujet .......:brosse:

Par

et bim voila comme les UK reprend la main sur son industrie. dehors les vieux machin a petrole, welcome les VE, hydrogene, etc...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Si le débat est jugé constructif simplement parcequ il n y pas d 'oppostion d' idées a quoi sert le débat ?

Votre discours c est juste de vendre de la peur on dirais, alarmiste (buy the news sell the fear comme ils disent). Nuancé c est mieux aussi :bah:

Par

En réponse à Debian

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

Ces annonces à des échéances lointaines de 15-20 ans alors que ces gouvernements ne reste en place qu'entre quelques mois à quelques années avec desl horizons politiques qui oscillent entre le mois et le trimestre, quand ce n'est pas simplement de la politique à la petite semaine. C'est risible parfois. Tout basculer en e- alors que l'on compte déjà les premiers morts de froid. Cette mascarade écologique est d'une hypocrisie, l'Angleterre a ouvert il y a peu une centrale électrique qui se nourrie de bois venue du Canada, ceux qui savent faire des bilans net comprendront le désastre. Alors, pour les camions, les bateaux et les jet, c'est pour quand ?

le UK a acheter un EPR francais (qui ne troune pas bien sur et qui a vu son cout x4 mini) mal leur en a pris donc ils essaient de compenser la gabgie francaise.

Par

En réponse à Hélène 2 3

Le GNV n'est pas la solution face au réchauffement climatique, le N de naturelle ne veut pas dire que c'est bon pour la nature. Ce gaz est aussi naturel que le pétrole qui nous tue.

Le véhicule électrique à hydrogène n'a aucun intérêt :

VE batterie : secteur -> batterie -> moteur

VE hydrogène : secteur -> hydrolyse -> compression -> distribution -> batterie -> moteur

d'autant que tant l'hydrolyse que la compression ont un très mauvais rendement, et la distribution demande de gros investissement (alors qu'on a tous une prise de courant à la maison).

L'hydrogène n'a d'intérêt que pour le stockage lorsque le courant est tellement abondant que les rendements ridicules de cette technologie deviennent supportables, et aussi si on veut stocker du courant longtemps et au froid. En résumé ça n'a aucun intérêt pour les voitures, les camions et les trains, de l'argent publique gaspillée.

n'hésiez pas a aller devant Alstom pour leur dire que ca marche par car ils ont cree et meme vendues des trains hydrogenes.

https://www.industrie-techno.com/article/comment-fonctionnent-les-27-trains-a-hydrogene-d-alstom-vendus-a-rmv.56155

Par

En réponse à pat d pau

n'hésiez pas a aller devant Alstom pour leur dire que ca marche par car ils ont cree et meme vendues des trains hydrogenes.

https://www.industrie-techno.com/article/comment-fonctionnent-les-27-trains-a-hydrogene-d-alstom-vendus-a-rmv.56155

T'as pas compris.

L'hydrogène sur le transport est techniquement réalisable.

Mais l'hydrogène sur le transport n'est pas efficient vis-à-vis de l'impact écologique et économique.

Par

En réponse à zefberry

Et François Gervais , a t il lu ce rapport ???

"Climat : la révélation d'un rapport confidentiel met Shell en difficulté

D'après un rapport confidentiel datant de 1988, la compagnie pétrolière a été consciente très tôt de l'impact de son industrie sur l'environnement.

Par 6Medias

Publié le 07/04/2018 à 18:16 | Le Point.fr

La compagnie pétrolière Shell a conscience de longue date des risques environnementaux liés à son industrie. C'est ce qui ressort d'un rapport confidentiel d'une centaine de pages intitulé « The Greenhouse Effect » (l'effet de serre) datant de 1988, révélé par un journaliste néerlandais du site De Correspondent, repéré dans Les Échos."

"On estime que tout changement climatique lié au CO2 ne serait pas détectable avant la fin du [XXe, NDLR] siècle. Avec les échelles de temps très longues, il serait tentant pour la société d'attendre jusque-là avant de faire quoi que ce soit. Les implications potentielles pour le monde sont cependant si grandes que les options politiques doivent être considérées beaucoup plus tôt. Et l'industrie de l'énergie doit examiner comment elle devrait jouer son rôle », prévoyait déjà la compagnie pétrolière dans son rapport."

Alors votre Gervais c comme du Allègre réchauffé , lui même désavoué par l'Académie des sciences sur ce sujet .......:brosse:

Voui, et Al Gore désavoué aussi ou il a toujours la cote auprès des tenants de l'escrologie pour ses menteries par omission ?

En attendant, Gervais l'a lu il était mandaté pour, et ne dit pas que des conneries sauf que celles là vous emmerdent.

Comme d'ailleurs Emmanuel Garnier, qu'il est intéressant de lire, au lieu de s'abreuver de la doxa EELV et catastrophisme ambiant. Juste un peu de prise de recul au lieu des conneries dignes de Mme Soleil.

Après je dis ça je dis rien.

Je vois juste que Poutine est en train de balader une plateforme centrale nucléaire pour demain exploiter les ressources de l'Articque, et que ce ne sont pas les discours et mesures de bisounours qui consistent en se tirer une balle dans le pied en se flagellant comme savent le faire les occidentaux, français en tête, pour faire admettre de gré voire de force des modèles de société écolo vertueuses, si d'ici là nous ne sommes pas foutus non pas à cause du réchauffement climatique mais par les mesures prises sous la pression de crétins affolés heureux de se suicider économiquement, accélérant ainsi leur asservissement.

J'aime plus me fier aux prospectives étayées de l'école de guerre que celles des mainates écolo caisseux de caradisiac qui rêvent tout debout.

Comprenne qui veut, et surtout qui peut, ce qui est apparemment difficile...

Par

En réponse à A200T

une bonne nouvelle. vraiment.

Car tout ce qui brûle un carburant pollue.

Et , au cas ou ce serait nécessaire, le CO2 n'est pas un polluant.

Les polluants qui tuent en dizaine de milliers de morts au jourd'hui sont les particules , les oxydes d'azotes ou NO2 ou NOx.

Aucun de ces poluants n'est émis par les electriques.(sauf en quantité infinitésimal, des centaines de fois moins que n'importe quel moteur à pétrole, tous carburants confondus)

Quand au choix voiture à batterie ou à hydrogene, je dirais que le bilan energetique de l'hydrogene est tellement mauvais par rapport à de l'electricité pure, sans compter le transport de l'hydrogene, infiniement plus couteux et dangereux que l'electricité, qu'il n'y a pas photo.

L'hydrogene est en fait la derniere chance de l'industrie du petrole pour conserver une place dans la supply chain du carburant automobile.

Vu que Total distribue désormais de l'électricité, je ne vois pas en quoi les pétroliers ont du souci à se faire. :bah:

Ensuite, et ça deviendrait paradoxal mais pas impossible: rien n'empêche un pétrolier de produire de l'électricité à partir de pétrole.

Enfin, du côté de l'hydrogène, les états poussent les constructeurs à investir dans les véhicules à hydrogène. Donc, si, tout porte à croire que l'avenir est également aux véhicules à hydrogène.

En plus, l'état pourra ainsi taxer facilement l'hydrogène.

Par

En réponse à mekinsy

Oh oui...Les solutions ne manquent pas. :blague:

Construire des milliers d'éoliennes Offshore (Plus efficaces que les éoliennes terrestres) dont le poids a l'unité (12 000 tonnes) dépasse celui de la tour Eiffel. (10 300 tonnes) :hum:

Les parcs de MILLIONS de panneaux photovoltaïques qui sortent du chapeau du magicien...(Concrètement issus de terres rares dont l'exploitation est désastreuse pour l'écosystème.)

Chez nous en Gironde, ils rasent de grandes parcelles de Pins pour les installer. (J'en connais 5 à date.)

Parcelle de 1km sur 600/700m en moyenne.

Ils ont du oublier que la forêt des Landes a été constituée par Napoléon 3 afin de rendre le bassin aquitain praticable.

D'ailleurs je constate qu'entre ça, le developpement économique des entreprises et les habitations dans notre département...

Certains endroits n'arrivent plus a absorber d'eau. (Alors qu'il y a une dizaine d'années, ces mêmes endroits etaient sec/humide)

Et je n'evoquerai pas les batteries pour véhicules électriques ou hybrides dont les tonnages sont juste totalement irrationnels. (Si je tiens compte des prévisions sur les 10 prochaines années.)

Alors oui, on va sortir de l'ère du pétrole progressivement...Parce que quoi qu'on en dise, les réserves s'épuisent et on à pas le choix.

(Vu que le pétrole on en aura besoon encore longtemps, ne serait ce que pour faire voler les avions et avancer les lourds bateaux de marchandises par exemple...)

Mais ce n'est en aucun cas pour des raisons écologiques. :non:

L'écologie dans le monde que nous connaissons n'existe pas. :nanana:

La priorité absolue de tous les gouvernements/entreprises et d'une écrasante majorité des CITOYENS de cette planète est de croître. :buzz:

Croissance = Destruction de notre planète.

Il ne peut en être autrement au regard de notre technologie actuelle.

Le soucis étant que nous la detruisons très vite...Toujours plus vite.

Alors que nous devrions ralentir sa destruction. (Ca serait déjà un bon début...)

J'ai lu un article il y'a quelques jours dans lequel etait fait état que la carapace des crabes etaient abîmés a cause de l'acidité des océans...

Le véritable problème n'étant pas forcément la dégradation de la planète (C'est inéluctable et on ne peut rien y faire.), mais la rapidité à laquelle on la dégrade. :eek::eek:

Les espèces vivants sur cette planète (Nous compris bien évidemment) vont souffrir, beaucoup souffir d'ici les 30 prochaines années.

Je ne me projette pas au delà de 2050, car je trouve absurde que l'on évoque des dates auxquelles la majorité d'entre nous seront morts. (Et donc ne nous concernent pas directement...Et n'ont aucun impact psychologique.)

On n'a aucun intérêt à établir des plans sur la comète pour 2100 par exemple.

2050 est bien plus pertinent, car l'échéance n'est que de 30 petites années...Et ca nous concerne majoritairement. :bah:

Bref ! L'urgence climatique consisterait (D'après les scientifiques) à réduire de moitié nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 10ans...10 malheureuses petites années.

En 2018, ces memes gazs à effet de serres ont augmenté de 2.3%...:pfff:

Malgré tous les efforts déployés concernant les énergies renouvelables et dont les conséquences sur l'environnement sont dramatiques (Mais moins urgentes a traiter.) au fur et a mesure que l'exploitation/extraction va augmenter.

La croissance nous conduit dans le mur. :tourne:

C'est comme ca. :bah:

Le bon côté de l'histoire...C'est que l'on va payer notre pollution et nos gaspillages...N'ayant pas la possibilité de laisser l'ardoise (Comme la majorité d'entre nous l'esperions) aux générations suivantes. (Comme nous le faisons en stockant plusieurs centaines de mètres sous terres nos déchets nucleaires hautement radioactifs.)

Comprenons nous cela ?

Oui tellemment bien que nous sommes passés du stade de la simple consommation de masse (Changer régulièrement des éléments que nous jugeons indispensables a notre confort) a la SURconsommation de masse (On achete le superflu, l'inutile que l'on entasse dans nos placards et qui lorsque ca deborde de ces derniers, on jette...)

"Construire des milliers d'éoliennes Offshore (Plus efficaces que les éoliennes terrestres) dont le poids a l'unité (12 000 tonnes) dépasse celui de la tour Eiffel. (10 300 tonnes) :hum:"

Typiquement le genre d'information qui permettent de complètement changer de sujet. C'est franchement incroyable. C'est juste une catastrophe.

.

L'éolienne dont tu parles génère 15.000 mWh à l'année. C'est à dire que sur 40 ans, elle fait rouler 4 milliards de km.

Pour faire rouler 4 milliards de km un VT, à 7 L/100, il faut 280.000 tonnes de pétrole raffiné, soit 30 tour Eiffel.

.

Je ne parle même pas du fait que le pétrole est non recyclé alors qu'une éolienne c'est 90% d'acier.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

BP Shell...

L'Écosse peut se barrer du Royaume Uni, ils n'auront bientôt plus besoin de pétrole !

Par contre, pour le soleil va falloir aviser pour remplir les batteries...

oui, enfin, pas sûr qu'on voit de sitôt un boeing ou airbus transportant 200 passagers et carburant à l'électricité, ne serait-ce quand on sait qu'un avion a une durée de vie moyenne d'une trentaine d'années.

et puis, on utilise le pétrole pour tout un tas de produits, et notamment il me semble dans la fabrication de plastique. :bah:

Par

En réponse à Turbo95

Qui vivra verra , mais 15 ans c'est loin , il y aura certainement un crash avant .

ça me rappelle qu'en l'an 1985, on considérait encore le 21ème siècle comme de la science-fiction. :biggrin:

oui, 15 ans, c'est long. mais plus on vieillit, plus ça passe vite. :biggrin:

Par

En réponse à mynameisfedo

oui, enfin, pas sûr qu'on voit de sitôt un boeing ou airbus transportant 200 passagers et carburant à l'électricité, ne serait-ce quand on sait qu'un avion a une durée de vie moyenne d'une trentaine d'années.

et puis, on utilise le pétrole pour tout un tas de produits, et notamment il me semble dans la fabrication de plastique. :bah:

Hydrogène c'est jouable.

Sinon Bertrand Piccard s'amuse en avion solaire avec sa fondation sponsorisée par des montres mécaniques.

Choses que je porte (mais pas Breitling, ni Rolex donc j'ai dû rater ma vie).

C'est ma contribution généreuse pour sauver la planète, avec l'E85 pour abreuver mon haras sous le capot. :buzz:

Par

En réponse à GuilaumeC

J'adore voir les rageux anti-evolution. Comme dirait un certain humoriste, c'est face au mur qu'on voie le mieu le mur !!!

Évidement la pollution ne vas pas disparaître du jour au le demain et les centrales ne seront pas transformée en 15 ans.

Mais n'est ce pas une bonne première étape de "délocaliser" la pollution hors des ville ?

Fini les nuages de pollution jaune qui flottent sur les grandes ville, et enfin la possibilité d'y respirer un air saint sans un environnement beaucoup plus serain (par le silence des moteurs).

La transformation de la production d'énergie viendra avec, en attendant c'est très simple d'entourer les centrales d'arbre par exemple.

Pour ceux qui pense qu'e. Appart ou maison de rue il n'y a ps de solution, vous ne vous renseignez pas assez. Regardez du côté de fiat qui apporte une très belle révolution dans le milieu du VE.

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2298522

en fait, la voiture individuelle n'a tout simplement plus sa place dans les grandes villes et métropoles.

donc, électrique ou pas, il faut carrément la bannir de ces endroits, et développer toutes les solutions alternatives, incluant des navettes type taxis robotisées et autonomes pour ceux qui ne veulent pas faire office de moutons.

à la campagne, en revanche, je ne suis pas certain qu'un tracteur ou une moissonneuse batteuse électrique soit la panacée.

Par

En réponse à gibou78

Ca veux surtout dire qu'en 2034 on pourras toujours s acheter une full thermique la bas.

y a le temps :bah:

en revanche, le nombre de stations service risque de diminuer assez rapidement, avant même cette date fatidique.

Par

C'est pas important cette échéance, vraiment. Y'a 2 scénarios possibles :

- 1 : l'infrastructure et les technologies évoluent suffisamment d'ici là pour que le tout VE soit possible. (Car aujourd'hui c'est loin d'être le cas)

- 2 : on repousse l'échéance.

Je vois pas ce qui traumatise les gens.

Par

En réponse à mynameisfedo

en revanche, le nombre de stations service risque de diminuer assez rapidement, avant même cette date fatidique.

Pfff tout sa c de la konnerie .

Moi mon V6 et avance et j'aurai tjs du pétrole mdrrr

Pas kom vos aspirateur a pile mdrrr

Par

En réponse à mynameisfedo

en fait, la voiture individuelle n'a tout simplement plus sa place dans les grandes villes et métropoles.

donc, électrique ou pas, il faut carrément la bannir de ces endroits, et développer toutes les solutions alternatives, incluant des navettes type taxis robotisées et autonomes pour ceux qui ne veulent pas faire office de moutons.

à la campagne, en revanche, je ne suis pas certain qu'un tracteur ou une moissonneuse batteuse électrique soit la panacée.

Pour le Tracteur écoute je sais pas, un moteur électrique a un couple de malade, ça peut bien faire le boulot si on arrive à améliorer les batteries pour que ça tienne toute la journée.

Par

En réponse à Moukeaf

C'est pas important cette échéance, vraiment. Y'a 2 scénarios possibles :

- 1 : l'infrastructure et les technologies évoluent suffisamment d'ici là pour que le tout VE soit possible. (Car aujourd'hui c'est loin d'être le cas)

- 2 : on repousse l'échéance.

Je vois pas ce qui traumatise les gens.

C'est le cas aujourd'hui, arrête tes bêtises.

Par

En réponse à mynameisfedo

en revanche, le nombre de stations service risque de diminuer assez rapidement, avant même cette date fatidique.

Ou pas, dépend de l autonomie des elec et les moyens de les recharger et du prix. Je doute que les anglais accepte de se faire prendre en otage pour aller silloner nos cotes. On verras :bah:

Par

En réponse à mekinsy

Oh oui...Les solutions ne manquent pas. :blague:

Construire des milliers d'éoliennes Offshore (Plus efficaces que les éoliennes terrestres) dont le poids a l'unité (12 000 tonnes) dépasse celui de la tour Eiffel. (10 300 tonnes) :hum:

Les parcs de MILLIONS de panneaux photovoltaïques qui sortent du chapeau du magicien...(Concrètement issus de terres rares dont l'exploitation est désastreuse pour l'écosystème.)

Chez nous en Gironde, ils rasent de grandes parcelles de Pins pour les installer. (J'en connais 5 à date.)

Parcelle de 1km sur 600/700m en moyenne.

Ils ont du oublier que la forêt des Landes a été constituée par Napoléon 3 afin de rendre le bassin aquitain praticable.

D'ailleurs je constate qu'entre ça, le developpement économique des entreprises et les habitations dans notre département...

Certains endroits n'arrivent plus a absorber d'eau. (Alors qu'il y a une dizaine d'années, ces mêmes endroits etaient sec/humide)

Et je n'evoquerai pas les batteries pour véhicules électriques ou hybrides dont les tonnages sont juste totalement irrationnels. (Si je tiens compte des prévisions sur les 10 prochaines années.)

Alors oui, on va sortir de l'ère du pétrole progressivement...Parce que quoi qu'on en dise, les réserves s'épuisent et on à pas le choix.

(Vu que le pétrole on en aura besoon encore longtemps, ne serait ce que pour faire voler les avions et avancer les lourds bateaux de marchandises par exemple...)

Mais ce n'est en aucun cas pour des raisons écologiques. :non:

L'écologie dans le monde que nous connaissons n'existe pas. :nanana:

La priorité absolue de tous les gouvernements/entreprises et d'une écrasante majorité des CITOYENS de cette planète est de croître. :buzz:

Croissance = Destruction de notre planète.

Il ne peut en être autrement au regard de notre technologie actuelle.

Le soucis étant que nous la detruisons très vite...Toujours plus vite.

Alors que nous devrions ralentir sa destruction. (Ca serait déjà un bon début...)

J'ai lu un article il y'a quelques jours dans lequel etait fait état que la carapace des crabes etaient abîmés a cause de l'acidité des océans...

Le véritable problème n'étant pas forcément la dégradation de la planète (C'est inéluctable et on ne peut rien y faire.), mais la rapidité à laquelle on la dégrade. :eek::eek:

Les espèces vivants sur cette planète (Nous compris bien évidemment) vont souffrir, beaucoup souffir d'ici les 30 prochaines années.

Je ne me projette pas au delà de 2050, car je trouve absurde que l'on évoque des dates auxquelles la majorité d'entre nous seront morts. (Et donc ne nous concernent pas directement...Et n'ont aucun impact psychologique.)

On n'a aucun intérêt à établir des plans sur la comète pour 2100 par exemple.

2050 est bien plus pertinent, car l'échéance n'est que de 30 petites années...Et ca nous concerne majoritairement. :bah:

Bref ! L'urgence climatique consisterait (D'après les scientifiques) à réduire de moitié nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 10ans...10 malheureuses petites années.

En 2018, ces memes gazs à effet de serres ont augmenté de 2.3%...:pfff:

Malgré tous les efforts déployés concernant les énergies renouvelables et dont les conséquences sur l'environnement sont dramatiques (Mais moins urgentes a traiter.) au fur et a mesure que l'exploitation/extraction va augmenter.

La croissance nous conduit dans le mur. :tourne:

C'est comme ca. :bah:

Le bon côté de l'histoire...C'est que l'on va payer notre pollution et nos gaspillages...N'ayant pas la possibilité de laisser l'ardoise (Comme la majorité d'entre nous l'esperions) aux générations suivantes. (Comme nous le faisons en stockant plusieurs centaines de mètres sous terres nos déchets nucleaires hautement radioactifs.)

Comprenons nous cela ?

Oui tellemment bien que nous sommes passés du stade de la simple consommation de masse (Changer régulièrement des éléments que nous jugeons indispensables a notre confort) a la SURconsommation de masse (On achete le superflu, l'inutile que l'on entasse dans nos placards et qui lorsque ca deborde de ces derniers, on jette...)

Il n'y a pas de terres rares dans un panneau photovoltaïque, il y a du silicium, de l'argent, du verre, du bore ou du phosphore, du cuivre et de l'étain plomb en quantité mineur pour les soudures. Vous n'y connaissez absolument rien, j'ai arrêté la lecture au bout de 5 lignes. Toujours le même blabla sur les éoliennes.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Voui, et Al Gore désavoué aussi ou il a toujours la cote auprès des tenants de l'escrologie pour ses menteries par omission ?

En attendant, Gervais l'a lu il était mandaté pour, et ne dit pas que des conneries sauf que celles là vous emmerdent.

Comme d'ailleurs Emmanuel Garnier, qu'il est intéressant de lire, au lieu de s'abreuver de la doxa EELV et catastrophisme ambiant. Juste un peu de prise de recul au lieu des conneries dignes de Mme Soleil.

Après je dis ça je dis rien.

Je vois juste que Poutine est en train de balader une plateforme centrale nucléaire pour demain exploiter les ressources de l'Articque, et que ce ne sont pas les discours et mesures de bisounours qui consistent en se tirer une balle dans le pied en se flagellant comme savent le faire les occidentaux, français en tête, pour faire admettre de gré voire de force des modèles de société écolo vertueuses, si d'ici là nous ne sommes pas foutus non pas à cause du réchauffement climatique mais par les mesures prises sous la pression de crétins affolés heureux de se suicider économiquement, accélérant ainsi leur asservissement.

J'aime plus me fier aux prospectives étayées de l'école de guerre que celles des mainates écolo caisseux de caradisiac qui rêvent tout debout.

Comprenne qui veut, et surtout qui peut, ce qui est apparemment difficile...

Lis donc ça concernant le grec

https://jancovici.com/changement-climatique/croire-les-scientifiques/quest-ce-que-le-giec/

Ça t'apprendra peut être des choses

Oui le grand Gervais super, si on écoutait tous les types qui veulent se rendre interessant. Comme si t'y connaissait quelque chose en science pour comprendre les climatologues, incroyable tous ces gens qui ont des avis sur tout, spécialiste en tout en fait

Par

En réponse à Tylan38

Lis donc ça concernant le grec

https://jancovici.com/changement-climatique/croire-les-scientifiques/quest-ce-que-le-giec/

Ça t'apprendra peut être des choses

Oui le grand Gervais super, si on écoutait tous les types qui veulent se rendre interessant. Comme si t'y connaissait quelque chose en science pour comprendre les climatologues, incroyable tous ces gens qui ont des avis sur tout, spécialiste en tout en fait

Le GIEC pas le grec

Par

Toujours aussi cons ces Anglais !!!!!!:violon::violon::violon:

Par

En réponse à Lycanthr0pe

À propos de lobbies, les adeptes de cette nouvelle religion séculière qu'est le climat ne sont pas en retrait non plus.

Ils ont juste l'impression d'être dans le vrai, comme en son temps l'inquisition était dans le même esprit...

https://jancovici.com/changement-climatique/croire-les-scientifiques/quest-ce-que-le-giec/

Voilà ce qu'est le GIEC. Avec un niveau scientifique nul comment voulez vous comprendre comment ça se passe au niveau des comités d'experts et comment est évalué un travail scientifique. Vous pensez que les scientifiques écrivent des livres ??? ,Lisez des publications dans la revue NATURE au lieu de faire du blabla de pmu

Par

En réponse à PINPIN13

Toujours aussi cons ces Anglais !!!!!!:violon::violon::violon:

Pas plus que nous dans les faits.:bah:

Par

En réponse à Tylan38

Lis donc ça concernant le grec

https://jancovici.com/changement-climatique/croire-les-scientifiques/quest-ce-que-le-giec/

Ça t'apprendra peut être des choses

Oui le grand Gervais super, si on écoutait tous les types qui veulent se rendre interessant. Comme si t'y connaissait quelque chose en science pour comprendre les climatologues, incroyable tous ces gens qui ont des avis sur tout, spécialiste en tout en fait

Qu est ce que le grec ouai... Sinon le giec....

https://youtu.be/q3fzvZHtDFY

Par

En réponse à Tylan38

Lis donc ça concernant le grec

https://jancovici.com/changement-climatique/croire-les-scientifiques/quest-ce-que-le-giec/

Ça t'apprendra peut être des choses

Oui le grand Gervais super, si on écoutait tous les types qui veulent se rendre interessant. Comme si t'y connaissait quelque chose en science pour comprendre les climatologues, incroyable tous ces gens qui ont des avis sur tout, spécialiste en tout en fait

Merci, Jancovici je suis de ceux qui se sont faits ses 20+ h de cours à l'école des Mines.

Quand Gervais parle des incertitudes et qu'on est en train de mesurer des valeurs avec de telles incertitudes que... ben ça me suffit. Ça chauffe oui.

Jusque là, il ne le nie pas réchauffement climatique.

Mais c'est vraiment devenu comme l'inquisition : il a été décidé qu'il fallait penser comme la religion séculière du moment sinon c'est le ban.

Ce qui m'intéresse, c'est de ne pas retrouver une société délabrée mentalement par les collapso et romantiques du climat qui prennent leurs délires comme ultimes solutions.

Quand j'entends lobbies du carbone comme lu plus haut, mais on n'ouvre plus un média sans se faire polluer par le discours écolo du matin au soir !

Alors les lobbies, oui !

De tous bords, et ceux du vert greenpeace et consorts pour promouvoir des non solutions débiles.

On a déjà réduit la voilure sur les réacteurs de 4 eme génération, t'es à Grenoble toi le pseudo suffixé 38 ?

Vas voir tes collègues du polygone scientifique sur le sujet des réacteurs à sels fondus s'ils ont les moyens de bosser.

Et pendant ce temps là, on continue d'entendre la promo pour des éoliennes off-shore, c'est juste clownesque.

La Rance, juste pour info, c'est ensable avec le temps (usine marémotrice).

Et la compagnie du Rhône a arrêté ses expérimentations d'hydroliennes pourtant placées dans des endroits à fort courant... Mais vous avez raison, le renouvelable c'est gentil, c'est « propre ».

Pour le reste, t'es physicien plein de brevets ?

T'es pas climatologue ?

Donc incapable comme moi de dire si on te roule ou pas dans la farine, encore qu'apparemment tu puisses aimer ça tant que ça reste au nom de la science.

Mais t'as quand mm un avis et tu le donnes.

Il ne faudrait donc que le tien ?

Raté.

Ah, la science c'est aussi le doute permanent.

Apparemment ce n'est pas le fort de ceux qui s'en réclament et ce n'est pas d'aujourd'hui.

Du scientifique en agro qui faisaient la pluie et le beau temps, dictateurs de vérité avec équations au tableau en blouse blanche qui n'ont jamais mis les mains dans la boue sur le terrain, j'en ai connu aussi. De vrais cons, démentis par la pratique et conspués par les gens de terrain, et quelques décennies après, contredis totalement.

Alors le vocable science agité par des blaireaux à grosse tête qui s'en réclament et colloquent en rond et entre deux, j'ai un doute là aussi sur leur intégrité, et pérennité de leur savoir.

Tschüß.

Par

les anglais vont construire des centrales nucléaires ???, car n'oublions pas que si toutes les voitures sont électriques ,il faut quand même penser à les recharger , non !!!!!!

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Merci, Jancovici je suis de ceux qui se sont faits ses 20+ h de cours à l'école des Mines.

Quand Gervais parle des incertitudes et qu'on est en train de mesurer des valeurs avec de telles incertitudes que... ben ça me suffit. Ça chauffe oui.

Jusque là, il ne le nie pas réchauffement climatique.

Mais c'est vraiment devenu comme l'inquisition : il a été décidé qu'il fallait penser comme la religion séculière du moment sinon c'est le ban.

Ce qui m'intéresse, c'est de ne pas retrouver une société délabrée mentalement par les collapso et romantiques du climat qui prennent leurs délires comme ultimes solutions.

Quand j'entends lobbies du carbone comme lu plus haut, mais on n'ouvre plus un média sans se faire polluer par le discours écolo du matin au soir !

Alors les lobbies, oui !

De tous bords, et ceux du vert greenpeace et consorts pour promouvoir des non solutions débiles.

On a déjà réduit la voilure sur les réacteurs de 4 eme génération, t'es à Grenoble toi le pseudo suffixé 38 ?

Vas voir tes collègues du polygone scientifique sur le sujet des réacteurs à sels fondus s'ils ont les moyens de bosser.

Et pendant ce temps là, on continue d'entendre la promo pour des éoliennes off-shore, c'est juste clownesque.

La Rance, juste pour info, c'est ensable avec le temps (usine marémotrice).

Et la compagnie du Rhône a arrêté ses expérimentations d'hydroliennes pourtant placées dans des endroits à fort courant... Mais vous avez raison, le renouvelable c'est gentil, c'est « propre ».

Pour le reste, t'es physicien plein de brevets ?

T'es pas climatologue ?

Donc incapable comme moi de dire si on te roule ou pas dans la farine, encore qu'apparemment tu puisses aimer ça tant que ça reste au nom de la science.

Mais t'as quand mm un avis et tu le donnes.

Il ne faudrait donc que le tien ?

Raté.

Ah, la science c'est aussi le doute permanent.

Apparemment ce n'est pas le fort de ceux qui s'en réclament et ce n'est pas d'aujourd'hui.

Du scientifique en agro qui faisaient la pluie et le beau temps, dictateurs de vérité avec équations au tableau en blouse blanche qui n'ont jamais mis les mains dans la boue sur le terrain, j'en ai connu aussi. De vrais cons, démentis par la pratique et conspués par les gens de terrain, et quelques décennies après, contredis totalement.

Alors le vocable science agité par des blaireaux à grosse tête qui s'en réclament et colloquent en rond et entre deux, j'ai un doute là aussi sur leur intégrité, et pérennité de leur savoir.

Tschüß.

Ce type ne fait absolument aucune mesure ni analyse, il reprend juste quelques tableaux dans les textes qu'il essaie de démonter. C'est sur il doit se faire du fric avec ses livres. Vous n'avez pas lu comment est composer le giec ? Vous remettez également en cause la communauté scientifique de médecine ? Vous remettez peut être en cause l'efficacité les vaccins ? Alors pourquoi remettez vous en cause les scientifiques du climat où finalement l'expertise de leurs travaux est faite de la même manière qu'en médecine ? C'est incroyable tous ces spécialistes de tout ici

Par

En réponse à motalo

les anglais vont construire des centrales nucléaires ???, car n'oublions pas que si toutes les voitures sont électriques ,il faut quand même penser à les recharger , non !!!!!!

y a un EPR supervisé par EDF en construction au Royaume Uni. :bah:

Par

En réponse à A200T

une bonne nouvelle. vraiment.

Car tout ce qui brûle un carburant pollue.

Et , au cas ou ce serait nécessaire, le CO2 n'est pas un polluant.

Les polluants qui tuent en dizaine de milliers de morts au jourd'hui sont les particules , les oxydes d'azotes ou NO2 ou NOx.

Aucun de ces poluants n'est émis par les electriques.(sauf en quantité infinitésimal, des centaines de fois moins que n'importe quel moteur à pétrole, tous carburants confondus)

Quand au choix voiture à batterie ou à hydrogene, je dirais que le bilan energetique de l'hydrogene est tellement mauvais par rapport à de l'electricité pure, sans compter le transport de l'hydrogene, infiniement plus couteux et dangereux que l'electricité, qu'il n'y a pas photo.

L'hydrogene est en fait la derniere chance de l'industrie du petrole pour conserver une place dans la supply chain du carburant automobile.

Quand on fait comme en Allemagne 36% de l'électricité avec du charbon et du lignite, et bien une Tesla3 75kWh AWD émet avec ce carburant électrique là DOUZE fois plus de NOx qu'une BMW 320d, DEUX fois plus de monoxyde de carbone, autant de CO2 (construction et démantèlement de la batterie comprise) et considérablement plus de Dioxyde de Soufre.

Pas de bol, l'Allemagne avec ses 36% de charbon est dans la moyenne Européenne

Re pas de bol, en Chine et en Inde l'électricité n'est pas faite à 36% avec du charbon mais à plus de 60%

Moralité : il faut interdire les véhicules thermiques pour favoriser les véhicules électriques au Charbon et polluer beaucoup Plus

Alleluia

détails in http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/vehicule-electrique-moyenne-7861265.html

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Merci, Jancovici je suis de ceux qui se sont faits ses 20+ h de cours à l'école des Mines.

Quand Gervais parle des incertitudes et qu'on est en train de mesurer des valeurs avec de telles incertitudes que... ben ça me suffit. Ça chauffe oui.

Jusque là, il ne le nie pas réchauffement climatique.

Mais c'est vraiment devenu comme l'inquisition : il a été décidé qu'il fallait penser comme la religion séculière du moment sinon c'est le ban.

Ce qui m'intéresse, c'est de ne pas retrouver une société délabrée mentalement par les collapso et romantiques du climat qui prennent leurs délires comme ultimes solutions.

Quand j'entends lobbies du carbone comme lu plus haut, mais on n'ouvre plus un média sans se faire polluer par le discours écolo du matin au soir !

Alors les lobbies, oui !

De tous bords, et ceux du vert greenpeace et consorts pour promouvoir des non solutions débiles.

On a déjà réduit la voilure sur les réacteurs de 4 eme génération, t'es à Grenoble toi le pseudo suffixé 38 ?

Vas voir tes collègues du polygone scientifique sur le sujet des réacteurs à sels fondus s'ils ont les moyens de bosser.

Et pendant ce temps là, on continue d'entendre la promo pour des éoliennes off-shore, c'est juste clownesque.

La Rance, juste pour info, c'est ensable avec le temps (usine marémotrice).

Et la compagnie du Rhône a arrêté ses expérimentations d'hydroliennes pourtant placées dans des endroits à fort courant... Mais vous avez raison, le renouvelable c'est gentil, c'est « propre ».

Pour le reste, t'es physicien plein de brevets ?

T'es pas climatologue ?

Donc incapable comme moi de dire si on te roule ou pas dans la farine, encore qu'apparemment tu puisses aimer ça tant que ça reste au nom de la science.

Mais t'as quand mm un avis et tu le donnes.

Il ne faudrait donc que le tien ?

Raté.

Ah, la science c'est aussi le doute permanent.

Apparemment ce n'est pas le fort de ceux qui s'en réclament et ce n'est pas d'aujourd'hui.

Du scientifique en agro qui faisaient la pluie et le beau temps, dictateurs de vérité avec équations au tableau en blouse blanche qui n'ont jamais mis les mains dans la boue sur le terrain, j'en ai connu aussi. De vrais cons, démentis par la pratique et conspués par les gens de terrain, et quelques décennies après, contredis totalement.

Alors le vocable science agité par des blaireaux à grosse tête qui s'en réclament et colloquent en rond et entre deux, j'ai un doute là aussi sur leur intégrité, et pérennité de leur savoir.

Tschüß.

Oui il faut laisser la science aux types qui ont un Qi de 60 et qui passent leur vie au pmu. La science en doute permanent ? La majorité de la science est faite d'expériences et d'analyses. On refait plusieurs fois les meme expériences pour lever le doute. On peut toujours tomber sur un scientifique incompétent ce n'est pas pour cela qu'il faut en faire une généralité , mais quand 99 pour cent des scientifiques disent la même chose il faut peut être se poser les bonnes questions

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Merci, Jancovici je suis de ceux qui se sont faits ses 20+ h de cours à l'école des Mines.

Quand Gervais parle des incertitudes et qu'on est en train de mesurer des valeurs avec de telles incertitudes que... ben ça me suffit. Ça chauffe oui.

Jusque là, il ne le nie pas réchauffement climatique.

Mais c'est vraiment devenu comme l'inquisition : il a été décidé qu'il fallait penser comme la religion séculière du moment sinon c'est le ban.

Ce qui m'intéresse, c'est de ne pas retrouver une société délabrée mentalement par les collapso et romantiques du climat qui prennent leurs délires comme ultimes solutions.

Quand j'entends lobbies du carbone comme lu plus haut, mais on n'ouvre plus un média sans se faire polluer par le discours écolo du matin au soir !

Alors les lobbies, oui !

De tous bords, et ceux du vert greenpeace et consorts pour promouvoir des non solutions débiles.

On a déjà réduit la voilure sur les réacteurs de 4 eme génération, t'es à Grenoble toi le pseudo suffixé 38 ?

Vas voir tes collègues du polygone scientifique sur le sujet des réacteurs à sels fondus s'ils ont les moyens de bosser.

Et pendant ce temps là, on continue d'entendre la promo pour des éoliennes off-shore, c'est juste clownesque.

La Rance, juste pour info, c'est ensable avec le temps (usine marémotrice).

Et la compagnie du Rhône a arrêté ses expérimentations d'hydroliennes pourtant placées dans des endroits à fort courant... Mais vous avez raison, le renouvelable c'est gentil, c'est « propre ».

Pour le reste, t'es physicien plein de brevets ?

T'es pas climatologue ?

Donc incapable comme moi de dire si on te roule ou pas dans la farine, encore qu'apparemment tu puisses aimer ça tant que ça reste au nom de la science.

Mais t'as quand mm un avis et tu le donnes.

Il ne faudrait donc que le tien ?

Raté.

Ah, la science c'est aussi le doute permanent.

Apparemment ce n'est pas le fort de ceux qui s'en réclament et ce n'est pas d'aujourd'hui.

Du scientifique en agro qui faisaient la pluie et le beau temps, dictateurs de vérité avec équations au tableau en blouse blanche qui n'ont jamais mis les mains dans la boue sur le terrain, j'en ai connu aussi. De vrais cons, démentis par la pratique et conspués par les gens de terrain, et quelques décennies après, contredis totalement.

Alors le vocable science agité par des blaireaux à grosse tête qui s'en réclament et colloquent en rond et entre deux, j'ai un doute là aussi sur leur intégrité, et pérennité de leur savoir.

Tschüß.

Commencez donc par vous en prendre au Anglais , VW , les Chinois , Tesla pour leur dire que c'est qu'une bande d'ecolos décérébrés on va bien rigoler . (la Chine c'est le moment, y'a des promos sur les billets aller)

Lorsque les compagnies pétrolières elles même finissent par l'avouer vous continuer à nier .

Malheureusement pour vous , vous ne changerez pas le cours de l'histoire , a moins de tordre le bras aux Chinois !

Par

En réponse à ano22

"Construire des milliers d'éoliennes Offshore (Plus efficaces que les éoliennes terrestres) dont le poids a l'unité (12 000 tonnes) dépasse celui de la tour Eiffel. (10 300 tonnes) :hum:"

Typiquement le genre d'information qui permettent de complètement changer de sujet. C'est franchement incroyable. C'est juste une catastrophe.

.

L'éolienne dont tu parles génère 15.000 mWh à l'année. C'est à dire que sur 40 ans, elle fait rouler 4 milliards de km.

Pour faire rouler 4 milliards de km un VT, à 7 L/100, il faut 280.000 tonnes de pétrole raffiné, soit 30 tour Eiffel.

.

Je ne parle même pas du fait que le pétrole est non recyclé alors qu'une éolienne c'est 90% d'acier.

Tu as mal interprété mon commentaire...

Il n'est pas question de mettre en avant tel tel manière de produire de l'énergie, mais de pointer du doigt notre société de consommation...Basé sur une croissance continue et donc de l'impact que représenterai la production de milliers de Terawatts d'électricité annuel basé sur les énergies renouvelables. (A l'echelle mondial..)

Une transition énergétique qui n'est pas verte/écologique.

Les étapes concernant la fabrication, l'entretien, le démantèlement d'une éolienne ne sont pas anodines. (Tout cela demande une production d'énergie importante avant d'être rentabilisée.)

La durée de vie d'une eolienne Offshore est de 25ans maximum...Je n'ai rien vu affirmant qu'elle peut durer jusqu'à 40ans. :voyons:

Mais si tu as un lien afin de prouver la véracité de tes propos, il sera le bienvenu.

(Sinon refait ton calcul en te basant sur 25ans et non 40ans...)

De plus, l'impact sur l'environnement n'est pas sans conséquences..Même en mer ou l'on estime que des milliers d'éoliennes peuvent avoir une influence sur le climat:

"Le monde a commencé sa transition vers des énergies bas carbone, les énergies renouvelables. Mais ces énergies que l'on nous vend comme capables de résoudre tous nos problèmes sont-elles vraiment sans impact sur l'environnement ? Des chercheurs de Harvard (États-Unis) se sont très sérieusement posé la question.

Leur conclusion se base sur des modèles météorologiques : alimenter grâce à des éoliennes l'ensemble des États-Unis en électricité conduirait à réchauffer la température au sol : de 0,54 °C sur les lieux d'implantation des fermes éoliennes en question et de 0,24 °C (tout de même!) sur le reste du pays. La nuit, le réchauffement pourrait même atteindre 1,5 °C. Ces résultats sont confirmés par des études antérieures faisant état de hausses de températures observées près des parcs éoliens et par des observations satellites."

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/developpement-durable-changement-climatique-fermes-eoliennes-contribuent-elles-vraiment-rechauffer-planete-38486/

Lorsque l'on évoque quelques centaines d'eoliennes disséminées sur l'etendue du globe (Il y a 10ans), ce n'est rien...Mais lorsqu'il est question de plusieurs milliers d'éoliennes (D'ici 10/15ans), la question DOIT se poser.

Concernant l'utilisation de certains matériaux issues des terres rares, à l'echelle mondiale leurs consommations n'est pas négligeable:

"Au niveau mondial, le développement de l’éolien en mer d’ici à 2030 pourrait compter pour « moins de 6% de la production annuelle en néodyme et plus de 30% de la production annuelle en dysprosium » selon les hypothèses retenues par l’Ademe."

https://www.connaissancedesenergies.org/energies-renouvelables-lademe-fait-le-point-sur-les-besoins-de-terres-rares-191127

Le coût aussi est a prendre en compte...

On peut s'attendre a une flambée des tarifs d'électricité d'ici 10ans. (+50% voir 60%...Pas sur que les salaires augmentent autant.)

Ce n'est pas grave en soi, car je suis pour une energie chère, mais j'aurais préféré que tout cet argent soit investit dans la recherche des réacteurs à fusion nucléaire qui sont selon moi, la seule et unique CLÉ viable de combler notre soif d'énergie. (Décroître semblant irréaliste.)

Avec les énergies renouvelables, nous allons dépenser à l'échelle de la planète, des milliers de milliards de dollars/euros sur quelques décennies...

C'est totalement absurde mais evidemment nécessaire à l'heure ou nous n'avons plus le choix et qu'il nous faut limiter a tout prix le rechauffement climatique.

A tout prix...C'est le cas de l'écrire. :roll:

Ca fait plus de 20ans que je rêve de voir la fusion nucléaire enfin être prise au sérieux...Et donc de disposer d'un budget considérable afin d'être développé rapidement...Il n'en a rien été...Pire...On n'a de moins en moins d'argent à lui consacrer...Étant dans l'urgence de resultats à court terme.

Bref ! Le peuple se satisfait de ce qu'il ne voit pas...

Eoliennes offshores par milliers loin des côtes... (On évoque des futurs parcs géants jusqu'a 30km des côtes...)

Panneaux photovoltaïques par millions au milieu de bois deboises pour les installer ou en plein désert...

Mais ce n'est pas grave les ressources sont illimitées en dehors de celles des énergies fossiles...

On peut continuer gaiement à consommer déraisonnablement. :up:

Jusqu'au jour ou le cordon cassera.

(Et je pense que ce jour la arrivera avant 2050...Je serais totalement ravi de me tromper bien évidemment.)

Par

quand j'entends le mot science, je sors mes archives:

https://www.youtube.com/watch?v=0KmimDq4cSU

Par

Je crois que pour mes vieux jours je vais acheter un âne, je l'appellerai Hulot, il aura droit a une carriole jantes alu et des fers en acier inox.

Et je continuerai a faire des nids pour les hulottes et a me lever les nuits de pleine lune pour les admirer et écouter leurs appels.

Par

En réponse à GY201

Je crois que pour mes vieux jours je vais acheter un âne, je l'appellerai Hulot, il aura droit a une carriole jantes alu et des fers en acier inox.

Et je continuerai a faire des nids pour les hulottes et a me lever les nuits de pleine lune pour les admirer et écouter leurs appels.

Achète une partie de forêt tu défiscalise en plus ::wink:

Par

En réponse à GY201

quand j'entends le mot science, je sors mes archives:

https://www.youtube.com/watch?v=0KmimDq4cSU

Sans les sciences...Tu serais encore dans une grotte à peindre sur les murs et manger des sangliers cuits avec ton feu en étant à la merci de tout un tas de prédateurs...maladies...etc...

Ton espérance de vie aurait notamment été divisé par trois. :blague:

Ce sont les sciences (Peut importe les applications) qui t'ont permis d'améliorer considérablement ton confort de vie actuel. :brosse:

Ce sont egalment les sciences qui sont la cause de notre dégradation de notre qualité de vie. (Je n'associe pas confort et qualité de vie...) :cry:

En effet, si nous produions toujours plus vite, c'est surtout grâce à nos supercalculateurs de plus en plus performants permettant de résoudre en quelques jours des équations qui n'auraient jamais pu être résolus, il y a ne serait ce que 30/40 ans de cela...:eek:

Cela n'est pas prêt de s'arrêter avec l'arrivés des premiers super calculateurs exaflopiques d'ici quelques mois (2022 pour l'UE), la puissance informatique aura été multiplié par 1 milliard en à peine 35ans.:eek::eek:

Tout va vite, très vite, trop vite...Rien ne semble plus être maîtrisé. (Suivant le meme rythme de la montée en puissance de notre puissance de calculs.):tourne:

Par

En réponse à mekinsy

Sans les sciences...Tu serais encore dans une grotte à peindre sur les murs et manger des sangliers cuits avec ton feu en étant à la merci de tout un tas de prédateurs...maladies...etc...

Ton espérance de vie aurait notamment été divisé par trois. :blague:

Ce sont les sciences (Peut importe les applications) qui t'ont permis d'améliorer considérablement ton confort de vie actuel. :brosse:

Ce sont egalment les sciences qui sont la cause de notre dégradation de notre qualité de vie. (Je n'associe pas confort et qualité de vie...) :cry:

En effet, si nous produions toujours plus vite, c'est surtout grâce à nos supercalculateurs de plus en plus performants permettant de résoudre en quelques jours des équations qui n'auraient jamais pu être résolus, il y a ne serait ce que 30/40 ans de cela...:eek:

Cela n'est pas prêt de s'arrêter avec l'arrivés des premiers super calculateurs exaflopiques d'ici quelques mois (2022 pour l'UE), la puissance informatique aura été multiplié par 1 milliard en à peine 35ans.:eek::eek:

Tout va vite, très vite, trop vite...Rien ne semble plus être maîtrisé. (Suivant le meme rythme de la montée en puissance de notre puissance de calculs.):tourne:

Pour rappel:

L'exaflop correspond à un milliard de milliard d'opérations par seconde. :coucou:

Par

Le thermique en clairement dans sa phase « descendante »...alors ne parlons même pas du gasoil...en tout cas pour la voiture.

Il se fait déjà cartonner par le E85 en termes de « rentabilité »

Il va se faire degommer petit a petit par le contrôle technique qui devient chaque année plus dur...

Les ventes en neuve sont en chutes.

Franchement un gazout c vraiment la mauvaise affaire...

La trajectoire pour ma part c’est essence e85 puis hybride puis électrique

Si vous avez un gazout vendez le au premier neuneu qui croit faire la bonne affaire lol

Par

En réponse à kernel_panic

Le thermique en clairement dans sa phase « descendante »...alors ne parlons même pas du gasoil...en tout cas pour la voiture.

Il se fait déjà cartonner par le E85 en termes de « rentabilité »

Il va se faire degommer petit a petit par le contrôle technique qui devient chaque année plus dur...

Les ventes en neuve sont en chutes.

Franchement un gazout c vraiment la mauvaise affaire...

La trajectoire pour ma part c’est essence e85 puis hybride puis électrique

Si vous avez un gazout vendez le au premier neuneu qui croit faire la bonne affaire lol

Je plussoie. Je tourne à 8,5 l de moyenne à 0,67€ le litre et vu le type de parcours que je fais impossible que je fasse 4l avec un mazout plus l'encrassement de la vanne egr qui irait avec...

Pareil que toi la prochaine certainement hybride après on verra.

Par

En réponse à gibou78

Achète une partie de forêt tu défiscalise en plus ::wink:

J'ai aussi

Par

à mekinsy

Tu devrais écouter malgré la mauvaise qualité du son et te renseigner sur Richard Feynman. A aucun moment je n'ai pensé du mal de la science, c'est la base de ma formation. En revanche j'ai du mal a voir de la science derrière ce qui motive ces annonces d'interdiction d'une technologie qui a montré une efficacité que n'a pas encore atteint tout ce qui est mu par des électrons puisés dans une batterie. Le pragmatisme serait de voir ces technologies arriver a maturité par le simple jeu du perfectionnement. La voiture ne s'est pas imposée par l'interdiction du train et des autocars mais par le gain en confort et en efficacité.

Il est certains que l'échéance de 2040 prend en compte un espoir d'aboutissement des piles a combustible a hydrogène mais je reste a l’affût et très réservé sur la capacité opérationnelle a grande échelle de cette technologie. La concurrence des carburants liquides est féroce et nous ne sommes pas prés d'arriver a la pénurie, du pétrole, il y en a partout.

.

Par

En réponse à kernel_panic

Le thermique en clairement dans sa phase « descendante »...alors ne parlons même pas du gasoil...en tout cas pour la voiture.

Il se fait déjà cartonner par le E85 en termes de « rentabilité »

Il va se faire degommer petit a petit par le contrôle technique qui devient chaque année plus dur...

Les ventes en neuve sont en chutes.

Franchement un gazout c vraiment la mauvaise affaire...

La trajectoire pour ma part c’est essence e85 puis hybride puis électrique

Si vous avez un gazout vendez le au premier neuneu qui croit faire la bonne affaire lol

Tu fais une erreur a propos du contrôle technique. Les voitures sont jugées en fonction des normes a respecter le jour de la fabrication et pas les normes du jour de passage du contrôle. L'exemple le plus visible concerne le feu de freinage central, les voitures d'avant 1996 sont toujours autorisées a rouler alors qu'elles ne sont pas équipées. Il en est de même pour les normes de pollution.

Là où l'âge d'une voiture en bon état joue, c'est sur la capacité ou non de circuler dans les zones de faible émission.

Par

En réponse à ceyal

Quand on fait comme en Allemagne 36% de l'électricité avec du charbon et du lignite, et bien une Tesla3 75kWh AWD émet avec ce carburant électrique là DOUZE fois plus de NOx qu'une BMW 320d, DEUX fois plus de monoxyde de carbone, autant de CO2 (construction et démantèlement de la batterie comprise) et considérablement plus de Dioxyde de Soufre.

Pas de bol, l'Allemagne avec ses 36% de charbon est dans la moyenne Européenne

Re pas de bol, en Chine et en Inde l'électricité n'est pas faite à 36% avec du charbon mais à plus de 60%

Moralité : il faut interdire les véhicules thermiques pour favoriser les véhicules électriques au Charbon et polluer beaucoup Plus

Alleluia

détails in http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/vehicule-electrique-moyenne-7861265.html

Le sempiternel exemple de l’Allemagne alors que la part de charbon ne fait en réalité qu’y diminuer chaque année, mais bon on aime bien les idées reçues qui véhiculent le contraire...

Par

En réponse à GY201

à mekinsy

Tu devrais écouter malgré la mauvaise qualité du son et te renseigner sur Richard Feynman. A aucun moment je n'ai pensé du mal de la science, c'est la base de ma formation. En revanche j'ai du mal a voir de la science derrière ce qui motive ces annonces d'interdiction d'une technologie qui a montré une efficacité que n'a pas encore atteint tout ce qui est mu par des électrons puisés dans une batterie. Le pragmatisme serait de voir ces technologies arriver a maturité par le simple jeu du perfectionnement. La voiture ne s'est pas imposée par l'interdiction du train et des autocars mais par le gain en confort et en efficacité.

Il est certains que l'échéance de 2040 prend en compte un espoir d'aboutissement des piles a combustible a hydrogène mais je reste a l’affût et très réservé sur la capacité opérationnelle a grande échelle de cette technologie. La concurrence des carburants liquides est féroce et nous ne sommes pas prés d'arriver a la pénurie, du pétrole, il y en a partout.

.

Le problème du pétrole, c'est pas tant les quantités restantes, c'est les difficultés pour aller en chercher. Avant d'être épuisé, on va arriver à un moment où ça va juste devenir trop cher à extraire. C'est là que ça va faire mal.

Sachant que là on est sur la pente descendante.

Par

En réponse à A200T

une bonne nouvelle. vraiment.

Car tout ce qui brûle un carburant pollue.

Et , au cas ou ce serait nécessaire, le CO2 n'est pas un polluant.

Les polluants qui tuent en dizaine de milliers de morts au jourd'hui sont les particules , les oxydes d'azotes ou NO2 ou NOx.

Aucun de ces poluants n'est émis par les electriques.(sauf en quantité infinitésimal, des centaines de fois moins que n'importe quel moteur à pétrole, tous carburants confondus)

Quand au choix voiture à batterie ou à hydrogene, je dirais que le bilan energetique de l'hydrogene est tellement mauvais par rapport à de l'electricité pure, sans compter le transport de l'hydrogene, infiniement plus couteux et dangereux que l'electricité, qu'il n'y a pas photo.

L'hydrogene est en fait la derniere chance de l'industrie du petrole pour conserver une place dans la supply chain du carburant automobile.

On en reparlera quand une centrale nucléaire aura pété en Europe

Par

Et quand va t on s'attaquer aux autres industries hors automobile qui polluent à des degrés différents mais au combien supérieur !

Par

En réponse à Masme

Et quand ton électricité vient d'une centrale au charbon?

C'est quand même mieux. En Allemagne, avec 390g CO²/kWh, un VE rejette indirectement environ 390g /kWh *0,180kWh/km / 85% = 82g.

Et si tu fais cela, faut aussi rajouter le CO² rejeté pour extraire / transporter et rafinner le carburant.

Par

En réponse à T-ba

Malheureusement...Surtout que les véhicules sont dispos pour tout les budgets !

Et pour répondre à Helene, je me suis mal exprimé je parlais de bio-GNV... Le bilan carbone est quasi neutre, on peut le mettre en place sur des vehicule thermique dont les pièces sont dispos en nombre, rapporte de l'argent aux agriculteurs et permet d'avoir un meilleur engrais. Il faut juste aider ce secteur à se développer, a la campagne ça rame pour les mise en place.. Après je dis ça en tant que connaisseurs on va dire ^^

Pour ce que tu dis sur l'hydrogène tu as raison, l'idée des batteries est plus simple qu'un système complet hydrogène. Mais les batterie sont compliquées à recycler et les problèmes sont encore pris à l'envers... Tu prends une boites qui fait ça en Aveyron, ils sont déjà bien débordés. Et stocker ce qui n'est pas recyclables comme nos déchets nucléaire finaux dans des trous pendant 100 000 comme en Normandie ce n'est pas une solution !

Quant à l'hydrogène son intérêts est de le coupler à des énergies renouvelable, qui ne produisent pas juste le matin et le soir quand tu allumes ta cafetière. Il faut les emmagasiner, comme le font les barrages. L'avantage ici est de produire cette énergie en dehors des heures de forte utilisation de l'électricité, puis de reproduire grâce aux stocks...

"bio-GNV... Le bilan carbone est quasi neutre" : c'est pas la question. La question est de ne pas BRULER du carburant qui génère de la pollution et du CO² dans l'atmosphère.

"Mais les batterie sont compliquées à recycler" : non.

D'ailleurs, il a une certaine ironie à citer le recyclage d'une batterie .... pour vanter une PAC (enfin des centaines car dans une Toyota Mirai, il y a >300 PAC) qui pour le coup n'est pas facile à recycler !

"Et stocker ce qui n'est pas recyclables comme nos déchets nucléaire finaux dans des trous pendant 100 000 comme en Normandie ce n'est pas une solution !" : bah c'est une meilleure solution que se chauffer avec des trains de charbons journaliers.

"L'avantage ici est de produire cette énergie en dehors des heures de forte utilisation de l'électricité, puis de reproduire grâce aux stocks..." : pourquoi pas les stocker directement dans les batteries des VE ???

Par

En réponse à gibou78

Le giec ahh oui ceux la même qui font des rapports dans le sens des multinationales bien orienté, ah ouai nan je les écoutes pas trop. ( Psss : je crois c est des réptiliens).

Non, le GIEC ne fait d'études elle-même. C'est une "meta-étude". Cela veut dire que cela s'appuie sur des MILLIERS d'études du monde entier pour en faire une synthèse. Rien que le dernier rapport en a ajouter 6000 !

Donc tu peux dire que tu ne crois pas le résultat de dizaine de milliers d'étude mais tu prouves juste que tu es idiot.

Remarque, tu es peut-être le seul dans ton coin à croire que la terre est plate...

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Les conclusions du GIEC ?

François Gervais les a lues aussi... et il en a fait un bouquin qui remet les pendules à l'heure.

Gervais ? La blague !

Tiens, un peu de matière pour toi : https://www.youtube.com/watch?v=XGq4WRTLfvc

Par

En réponse à Lycanthr0pe

À propos de lobbies, les adeptes de cette nouvelle religion séculière qu'est le climat ne sont pas en retrait non plus.

Ils ont juste l'impression d'être dans le vrai, comme en son temps l'inquisition était dans le même esprit...

Et on en remet une couche... C'est vrai 99% de la communauté scientifique mondiale, c'est une vaste secte conspirationiste !

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Voui, et Al Gore désavoué aussi ou il a toujours la cote auprès des tenants de l'escrologie pour ses menteries par omission ?

En attendant, Gervais l'a lu il était mandaté pour, et ne dit pas que des conneries sauf que celles là vous emmerdent.

Comme d'ailleurs Emmanuel Garnier, qu'il est intéressant de lire, au lieu de s'abreuver de la doxa EELV et catastrophisme ambiant. Juste un peu de prise de recul au lieu des conneries dignes de Mme Soleil.

Après je dis ça je dis rien.

Je vois juste que Poutine est en train de balader une plateforme centrale nucléaire pour demain exploiter les ressources de l'Articque, et que ce ne sont pas les discours et mesures de bisounours qui consistent en se tirer une balle dans le pied en se flagellant comme savent le faire les occidentaux, français en tête, pour faire admettre de gré voire de force des modèles de société écolo vertueuses, si d'ici là nous ne sommes pas foutus non pas à cause du réchauffement climatique mais par les mesures prises sous la pression de crétins affolés heureux de se suicider économiquement, accélérant ainsi leur asservissement.

J'aime plus me fier aux prospectives étayées de l'école de guerre que celles des mainates écolo caisseux de caradisiac qui rêvent tout debout.

Comprenne qui veut, et surtout qui peut, ce qui est apparemment difficile...

Gervais n'a jamais été mandaté pour quoi que ce soit. TOI, c'est clair que tu n'as pas lu le rapport que pourtant tu dénigres.

Tu vois le nom de Gervais quelque part ici sur ces 167 pages ??? : https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/02/SYR_AR5_FINAL_full.pdf

Par

En réponse à ceyal

Quand on fait comme en Allemagne 36% de l'électricité avec du charbon et du lignite, et bien une Tesla3 75kWh AWD émet avec ce carburant électrique là DOUZE fois plus de NOx qu'une BMW 320d, DEUX fois plus de monoxyde de carbone, autant de CO2 (construction et démantèlement de la batterie comprise) et considérablement plus de Dioxyde de Soufre.

Pas de bol, l'Allemagne avec ses 36% de charbon est dans la moyenne Européenne

Re pas de bol, en Chine et en Inde l'électricité n'est pas faite à 36% avec du charbon mais à plus de 60%

Moralité : il faut interdire les véhicules thermiques pour favoriser les véhicules électriques au Charbon et polluer beaucoup Plus

Alleluia

détails in http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/vehicule-electrique-moyenne-7861265.html

"une Tesla3 75kWh AWD émet avec ce carburant électrique là DOUZE fois plus de NOx qu'une BMW 320d, DEUX fois plus de monoxyde de carbone, autant de CO2 (construction et démantèlement de la batterie comprise) et considérablement plus de Dioxyde de Soufre." : ça tombe bien, je n'ai pas une 3 mais une S 75D.

Ce que tu dis est évidemment faux.

Selon ce rapport allemand (synthèse de plein d'autres) : https://www.ifo.de/DocDL/sd-2019-08-sinn-karl-buchal-motoren-2019-04-25.pdf

un VE comme la Tesla (en plus dont la batterie est fait à Fremont avec un bilan carbone bien meilleur que l'étude), rejette évidemment moins, EN ALLEMAGNE, sur le cycle complet qu'une thermique (ici pas une 320D mais une Mercedes 220D).

Pour le reste, j'imagine que tu te bases sur les "tests" de l'ADAC qui prennent, selon leur dire, leur valeur d'ici : https://www.umweltbundesamt.de/sites/default/files/medien/1410/publikationen/2019-11-07_cc-37-2019_emissionsbilanz-erneuerbarer-energien_2018.pdf

Sauf que quand on lit le rapport, bizarrement, page 43, les valeurs ne correspondent pas du tout avec ce que prend l'ADAC ?!? :

- 0.437g NOx / kWh alors que le rapport montre 0,287g pour le charbon et 0,056 pour le nucléaire.

Avec

Par

Il est clair que la course à la pile à combustible est lancée par les anglais. Avec quel ou quels combustibles ? Une partie de poker menteur démarre. Ils vont peut-être nous faire le coup du générateur d’hydrogène autonome ? Ce qui est certain, c’est qu’ils tirent les premiers, comme d’habitude…et qu’ils ont un atout majeur pour se séparer de l’U(E)RSS. Chez nous, un « plan hydrogène » a parait-il été lancé par un ministre, démissionnaire en 2018. Mais avec toutes les couches technocratiques, ou plutôt technocrassiques (les couches de crasse superposées sont difficiles à traverser) qui étouffent et découragent, nous allons nous retrouver en queue de peloton dans le commerce automobile mondial. Je suis pragmatique, et je pense que mon quatre cylindres satisfaisant aux dernières normes environnementales durera encore pendant une bonne trentaine d’années, soit une génération d’énarques imbibés de science peau (de chagrin).

Par

En réponse à d9b66217

Non, le GIEC ne fait d'études elle-même. C'est une "meta-étude". Cela veut dire que cela s'appuie sur des MILLIERS d'études du monde entier pour en faire une synthèse. Rien que le dernier rapport en a ajouter 6000 !

Donc tu peux dire que tu ne crois pas le résultat de dizaine de milliers d'étude mais tu prouves juste que tu es idiot.

Remarque, tu es peut-être le seul dans ton coin à croire que la terre est plate...

Merci de prendre le relai. Je n'en peu plus de ces types qui méprise les scientifiques à longueur de journée et vous envoie une vidéo de 2 vieux qui se tape la discute. Par contre ils utilisent tous les jours leur caisse ou leur téléphone dont les bases ont été inventés par des scientifiques. Ils seraient déjà morts d'une maladie sans doute sans les progrès de la science, mais la puisque c'est le climat ils se permettent de raconter n'importe quoi sans savoir comment est on est jugé dans la communauté scientifique, c'est pitoyable.

Par

En réponse à kernel_panic

Le thermique en clairement dans sa phase « descendante »...alors ne parlons même pas du gasoil...en tout cas pour la voiture.

Il se fait déjà cartonner par le E85 en termes de « rentabilité »

Il va se faire degommer petit a petit par le contrôle technique qui devient chaque année plus dur...

Les ventes en neuve sont en chutes.

Franchement un gazout c vraiment la mauvaise affaire...

La trajectoire pour ma part c’est essence e85 puis hybride puis électrique

Si vous avez un gazout vendez le au premier neuneu qui croit faire la bonne affaire lol

Sautez directement une étape et faites comme moi : hybride E85.

J'ai un coût carburant de 3.98 € / 100 kms...imbattable pour un VT

Seuls les VE font mieux (~2€) mais le surcoût à l'achat est dissuasif pour l'instant

Par

En réponse à Tylan38

Merci de prendre le relai. Je n'en peu plus de ces types qui méprise les scientifiques à longueur de journée et vous envoie une vidéo de 2 vieux qui se tape la discute. Par contre ils utilisent tous les jours leur caisse ou leur téléphone dont les bases ont été inventés par des scientifiques. Ils seraient déjà morts d'une maladie sans doute sans les progrès de la science, mais la puisque c'est le climat ils se permettent de raconter n'importe quoi sans savoir comment est on est jugé dans la communauté scientifique, c'est pitoyable.

Déjà, il y a une part où tu confonds science et technologie.

Personne ne méprise les scientifiques a l'exception de ceux qui refusent les budgets si les études ne vont pas dans le sens du vent du moment. Il y a les exemples de chercheurs de l'INRA placardisés pour des études montrant un niveau de production agricole tout a fait rentable sans utilisation de ce que la technologie et la science produit de plus malfaisant: les pesticides.

La science n'est pas le domaine du consensus mais celui de la démonstration. Newton, Galilée, Pasteur, Wegener sont quelques exemples de ceux qui ont heurté le consensus du moment et ont changé la face de la science.

Tout ça pour dire que le débat actuel est pourri et quand une masse d'ignorant exprime une opinion en se cachant derrière le paravent de la science, il y a méprise. La science n'est pas démocratique, une loi scientifique ne s’établit pas dans un parlement.

Comme je suppose que tu es largement plus jeune que moi, je vais dire ce que je dis a mes enfants sur ce sujet. Il y a tout les moyens d'archiver ce qui ce dit depuis déjà de nombreuses années et de confronter à la réalité lorsque l'échéance de la prévision est arrivée. Conserver une part de doute est une saine distraction et ça permet de transmettre des exemples qui devraient refroidir le débat.

J'ai ça dans l'esprit de cette recommandation, excuse moi si ça vient de l'INA, organisme d'archivage non scientifique.

https://www.ina.fr/video/CAB89027040/rechauffement-terre-video.html

C'est daté de 1989 et la fin du 20° siècle c'était il y a 20 ans. Tes observations aujourd'hui en 2020, 31 ans plus tard permettent de juger de la pertinence de cette note provenant d'un bureau de l'environnement de l'ONU. La diffusion sous couvert de science de peurs diverses n'a pas cessé depuis.

.

J'espère pouvoir comparer les prévisions de 2019 avec la réalité de 2030. Il va y avoir matière a ironiser.

.

Par

En réponse à d9b66217

Et on en remet une couche... C'est vrai 99% de la communauté scientifique mondiale, c'est une vaste secte conspirationiste !

Là n'est pas la question, si on souhaite faire un geste pour le climat, on achète pas une électrique, on fait sans voiture. Le soucis n'est autre que cette société de surconsommation, et le problème ne se résout pas en forçant les conducteurs à remplacer leur voiture fonctionnelle par une électrique.

Ceci dit, sans prendre aucun parti, ce n'est pas parce que 99% de la communauté scientifique défend une même théorie qu'elle est juste pour autant. Il fut un temps, pour reprendre ton exemple, où réfuter la théorie selon laquelle la terre était plate était de l'idiotie. Si à l'heure actuelle le réchauffement globale ne fait aucun doute, il y a débat sur les causes (humaines, solaires, ...)

Bref, au lieu de toujours revenir sur ce débat climatologique à 2 balles, en totale contradiction avec la voiture électrique qui n'est autre que le nouveau vecteur de croissance économique du moment, faudrait surtout pas que l'on arrête cette fièvre acheteuse, on pourrait simplement débattre sur le seul argument recevable vis-à-vis de la voiture électrique, la qualité de l'air et la diminution drastique des émissions de particules fines grâce à cette motorisation.

Par

En réponse à d9b66217

C'est quand même mieux. En Allemagne, avec 390g CO²/kWh, un VE rejette indirectement environ 390g /kWh *0,180kWh/km / 85% = 82g.

Et si tu fais cela, faut aussi rajouter le CO² rejeté pour extraire / transporter et rafinner le carburant.

Amusant, donc les 390g de la production électrique Allemande prendrait en compte l'énergie grise pour l'extraction/transformation des matières premières nécessaires ? Ah ben non. Donc pourquoi faudrait-il rajouter cette énergie grise du coté de l'essence/diesel et non du coté du charbon, lignite, etc. ?

Par

En réponse à pechtoc

Là n'est pas la question, si on souhaite faire un geste pour le climat, on achète pas une électrique, on fait sans voiture. Le soucis n'est autre que cette société de surconsommation, et le problème ne se résout pas en forçant les conducteurs à remplacer leur voiture fonctionnelle par une électrique.

Ceci dit, sans prendre aucun parti, ce n'est pas parce que 99% de la communauté scientifique défend une même théorie qu'elle est juste pour autant. Il fut un temps, pour reprendre ton exemple, où réfuter la théorie selon laquelle la terre était plate était de l'idiotie. Si à l'heure actuelle le réchauffement globale ne fait aucun doute, il y a débat sur les causes (humaines, solaires, ...)

Bref, au lieu de toujours revenir sur ce débat climatologique à 2 balles, en totale contradiction avec la voiture électrique qui n'est autre que le nouveau vecteur de croissance économique du moment, faudrait surtout pas que l'on arrête cette fièvre acheteuse, on pourrait simplement débattre sur le seul argument recevable vis-à-vis de la voiture électrique, la qualité de l'air et la diminution drastique des émissions de particules fines grâce à cette motorisation.

Je suis tout à fait d’accord. Il faut faire avec l’organisation économique, et dans ce domaine, les lois naturelles sur terre restent un invariant : c’est manger ou être mangé. Il faut rester au-dessus du panier pour continuer à voir le soleil, et veiller…Et il faut aussi reconnaitre que certains pensent toujours pouvoir assurer leur domination par d’autres moyens plus définitifs, mais c’est un autre aspect des choses.

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Sautez directement une étape et faites comme moi : hybride E85.

J'ai un coût carburant de 3.98 € / 100 kms...imbattable pour un VT

Seuls les VE font mieux (~2€) mais le surcoût à l'achat est dissuasif pour l'instant

Ah oui c'est encore plus malin :bien:

Par

pourtant le royaume uni est un pays de passionnés d autos

Par

En réponse à freddino83

pourtant le royaume uni est un pays de passionnés d autos

La passion automobile n'est pas dépendante de l'énergie qui la meut...

Les Rolls/Bentley/Jaguar/Aston Martin peuvent très bien être animées par de l'électricité, ça choquera qui?

Il n'y a guère que Lotus et McLaren qui peuvent s'en soucier, mais d'ici là, on verra bien où en est la densité énergétique de l'état de l'art des batteries...

Quand on voit déjà les perfs d'un Tesla Roadster 2, 15 ans avant la date butoir........

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité