Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Voiture électrique : c’est parti, mais vers où ?L'électrique est parti vers un futur meilleur, proclament ses artisans et partisans. Droit dans le mur, alertent des Cassandre. Plus la voiture électrique avance, moins je vois où elle va ; plus j’en apprends, plus j’ai des doutes.

Lire le billet d'humeur»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ajneda en PLS.

Par

Oui ou va t'on, tout est allé et tout va trop vite, avec la voiture électrique, on tue le diesel, à coup d'argument qui ne tient pas debout, tout les moteurs, on fais, d'énorme progrès ( essence ou diesel) ça ne tient qu'aux lobbies divers, bref seul l'avenir nous, dira qui as, raison qui à tort ?

Par

Un très beau résumé.

L'écologie n'est pas si verte que ça avec le VE.

Par

En réponse à mezenc43

Oui ou va t'on, tout est allé et tout va trop vite, avec la voiture électrique, on tue le diesel, à coup d'argument qui ne tient pas debout, tout les moteurs, on fais, d'énorme progrès ( essence ou diesel) ça ne tient qu'aux lobbies divers, bref seul l'avenir nous, dira qui as, raison qui à tort ?

"à coup d'argument qui ne tient pas debout"? Sérieux, là? 2 GRAMMES par kilomètre de NOx pour certains Amarok tdi. Plus de 0,5g/km pour un grand nombre de dCi 1.5 et tDi 1,6 et 2,0, à l'époque du dieselgate. C'était jusqu'à 10 fois plus que la norme Euro5 valable alors !

Il vous faut quoi, comme argument? :mad:

Par

Très bon article :bien:

Par

J'ai trouvé cet article excellent. Car effectivement, le tout électrique n'est sûrement pas très écologique, à moins de le comparer aux pires modèles thermiques. La comparaison avec les nouveaux modèles hybrides et le rappel que le E85 sont effectivement à poser. Et ne le sont pas par les différentes autorités gouvernementales, françaises, européennes ou Us.

Par

Moi je dis: "Savary président"

Bon, il y a quand même une vraie contre-vérité dans l'article: "électricité devenue excédentaire". Non, on ne chauffe pas les étoiles, Monsieur Savary. Notre capacité de prod est supérieure à notre conso, mais notre prod ne l'est globalement jamais (sauf rares cas très courts où nous revendons, parfois à un cours négatif (!!) à nos voisins via le marché spot). On sait réguler notre parc nucléaire, par petits paliers (1% par heure facile), au niveau primaire (je ne parle pas de refroidir plus mais bien de produire moins de chaleur dans le réacteur). On sait couper des réacteurs en été, on sait planifier en tenant compte de la météo. Et on a d'énormes barrages-réservoirs (cf grand-maison) qui nous servent d'accumulateurs qu'on "recharge en eau" la nuit pour consommer lors des pics: les STEP.

La variabilité quotidienne de la conso, c'est par ailleurs peu de choses par rapport aux variations annuelles: ce n'est donc PAS avec 2-3 dizaines de GWh de "creux" nocturne qu'on rechargera un parc VE de quelques millions de VE. Ca ne marche pas. :bah:

Par

En bref le ve pollue un peu plus que le velo et un peu moins que la voiture thermique Reste le confinement qui pollue vraiment pas.

Par

Ah on va bien se marrer sur cet article. :buzz:

"batterie made in Europe" > En 2050 alors, en attendant, piles chinoises pour toute la planète.

"recyclage des batteries" > Dans 10 ans, quand le thermique sera déjà interdit ?

"recharge verte" > valable uniquement en France et dans quelques rares pays du monde. Pour nos voisins c'est full charbon.

Un futur scandale écologique je ne pense pas, on trouvera bien un moyen de recycler les batteries, mais par contre ce greenwashing permanent est insupportable, on veut nous forcer la main sans comprendre le besoin de la population. L'électrique c'est top.... pour 20 à 30% des gens grand max ! Donc qu'on arrête de nous bassiner avec à longueur de journée sur tout type de média.... :colere:

Par

L'Etat et les collectivités n'ont jamais vraiment eu à mettre la main à la poche avec l'ère du carburant, et a même pu profiter de la structuration du marché de la distribution pour s'assurer de disposer d'un minimum de garanties financières dans le cadre des installations commerciales pour les sociétés concessionnaires d'autoroutes par exemple.

Désormais les collectivités doivent se taper les AMO pour faire installer des infrastructures de recharge, et le reste, en particulier sur le réseau autoroutier en concession de service public, ne repose sur aucune création ex-nihilo par un opérateur de stations dédiées. On est plutôt sur un modus operandi de coucou qui n'a guère eu vocation à densifier le réseau de distribution en échange. Et pour le moment, la grande distribution ne semble pas se presser non plus au portillon pour mettre la main à la poche tant qu'il n'y a pas un modèle clair de tarification.

Avec un Etat qui risque de se rendre impécunier à moyen terme avec la dette publique en roues libres, rajouter cette case d'investissements publics sans grosse contrepartie dans les poches de l'Etat va se traduire fatalement par un rattrapage de fiscalité sur l'énergie électrique. Nucléaire ou pas, on ira droit vers une tarification à l'échelle allemande quand ce sera opportun.

Par

Énormément d’approximations et de manque de travail de recherche.

« Faudra-t-il construire plus de centrales électriques ? »

Selon RTE et l’Avere, 15 millions de VE nécessiterait seulement 8% de production supplémentaire. Aucune difficulté majeure. "Des hypothèses que RTE met en relation avec son bilan prévisionnel paru en 2017. Celui-ci démontrait déjà « la faculté du système à accueillir jusqu’à 15 millions de véhicules électriques d’ici 2035 sans difficulté majeure ». En effet, la baisse de consommation observée sur les autres usages permettrait au réseau de fournir la quantité d’énergie nécessaire à la recharge de « plusieurs millions » de véhicules électriques. Ainsi, un parc national composé de 15,6 millions de véhicules branchés représenterait une consommation de 35 à 40 TWh, soit 8% de la production électrique totale française."

« Si la révolution hydrogène est au rendez-vous, nos voitures s’encombreront-elles encore de ces pesants accus ? »

Une station H2 coûte 3 millions d’euros et dispose d’une capacité de refueler 40 à 70 véhicules dans le meilleur des cas. C’est économiquement une hérésie mais on revoit cette antienne revenir depuis 20 ans, sans amélioration depuis -> https://h2stationmaps.com/costs-and-financing#retail-station-costs

Travail un peu baclé M. Savary ! Tout n’est pas à jeter mais insuffisamment exhaustif.

Par

Cette article va faire le bonheur de PLexus sol-air et le malheur de certaines personnes :biggrin:

Par

J'ai cru lire 2040. Mais en 1990 on disait que dans 20 ans nous aurions des étés chauds. C'est fait depuis 2 ou 3 ans. On nous annonce qu il fera 40 et plus chaque été a partir de 2040. On sera cuit à feu doux et nous ne pourrons plus sortir en journée. Il faudra une belle clim pour rafraîchir. Au lieu de rouler.

Par

En réponse à Axel015

Ajneda en PLS.

Moi tout va bien, on se le redemandera dans quelques années, qui est vraiment en PLS :bien:

Évidemment que l'électrique pollue, n'importe quelle voiture pollue ! Mais ce qui n'est pas cité dans cet article (comme à l'accoutumée avec trop de journalistes auto), se sont les études plus que sérieuses qui démontrent bel et bien que dans un pays comme la France ou le Danemark et plein d'autres (c'est à dire fournissant une électricité décarbonnée) l'électrique est bien plus vertueux.

LAISSONS DONC SA CHANCE À L'ÉLECTRIQUE. Beaucoup trop de monde ne fait que râler et partir dans des questionnement lyriques comme dans cet article, alors qu'au début du thermique, les contraintes et les agacements étaient aussi élevés qu'ajd, à l'heure de la "révolution électrique". Encore une fois, évidemment que l'électrique n'est pas LA solution à très long terme mais laissons faire le temps, les avancées sont extrêmement rapides et en valent toutes la peine pour les prochaines années.

Arrêtons donc de perpétuellement se contenter d'un thermique archaïque que l'on arrive plus à dépolluer ces dernières années, si ce n'est en l'électrifiant.

Passons à autre chose, quitte à ce que le début patine, exactement comme à la révolution du moteur à explosion, et vous verrez bien, l'électrique l'emportera et polluera de moins en moins, toujours aussi exactement que le thermique, mais dans des proportions décuplées, et là est le réel gain.

Par

En réponse à Nadir94 Q5

Cette article va faire le bonheur de PLexus sol-air et le malheur de certaines personnes :biggrin:

Le malheur non, article bourré d’approximations que l’avenir se chargera bientôt d’envoyer aux oubliettes. On le ressortira dans quelques années pour se taper des barres de rire.

Par

En réponse à Otonei

Ah on va bien se marrer sur cet article. :buzz:

"batterie made in Europe" > En 2050 alors, en attendant, piles chinoises pour toute la planète.

"recyclage des batteries" > Dans 10 ans, quand le thermique sera déjà interdit ?

"recharge verte" > valable uniquement en France et dans quelques rares pays du monde. Pour nos voisins c'est full charbon.

Un futur scandale écologique je ne pense pas, on trouvera bien un moyen de recycler les batteries, mais par contre ce greenwashing permanent est insupportable, on veut nous forcer la main sans comprendre le besoin de la population. L'électrique c'est top.... pour 20 à 30% des gens grand max ! Donc qu'on arrête de nous bassiner avec à longueur de journée sur tout type de média.... :colere:

1 Sur le lieu de prod des batteries tu n'es pas à jour:

https://datanews.levif.be/ict/actualite/tesla-prevoit-la-production-d-une-nouvelle-technologie-de-batteries-a-berlin/article-news-1384631.html?cookie_check=1613403846

2 effectivement c'est un problème dont parle Savary. Le risque n'est pas nul de se retrouver avec des matériaux inutiles pour la construction des batteries demain car qui dit nouvelle technologie dit nouveau matériaux.

3 "full charbon"? Quel voisin? L'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Belgique c'est moins de 30% de charbon, le Ru 2% (spécialiste du gaz en fait, grâce à la mer du nord). :ange:

Par

En réponse à Xfire

Le malheur non, article bourré d’approximations que l’avenir se chargera bientôt d’envoyer aux oubliettes. On le ressortira dans quelques années pour se taper des barres de rire.

Moi je préfère rigoler maintenant devant la richesse de tes d'arguments! :bien:

:areuh::buzz:

Par

D'ailleurs cet article laisse franchement à désirer sur certains points, comme l'ont précisé certains avant moi.

Et c'est assez triste de lire "article excellent", "savary président" lorsque qu'il subsiste des lacunes aussi fondamentales.

Enfin ça résume bien la mentalité de certains, qui pourraient respirer et boire du diesel à longueur de journée, et insultant de tous les noms d'autres, qui apprécient la motorisation électrique et régulièrement à juste titre...

Par

Quand on vit sur une île, une électrique c'est nettement plus intéressant qu'une thermique mais dans un grand pays autant roulez au diesel :tongue:

Par

En réponse à Ajneda

D'ailleurs cet article laisse franchement à désirer sur certains points, comme l'ont précisé certains avant moi.

Et c'est assez triste de lire "article excellent", "savary président" lorsque qu'il subsiste des lacunes aussi fondamentales.

Enfin ça résume bien la mentalité de certains, qui pourraient respirer et boire du diesel à longueur de journée, et insultant de tous les noms d'autres, qui apprécient la motorisation électrique et régulièrement à juste titre...

Je maintiens "Savary président". Quand à Ajneda, il devrait s'acheter des bonnes lunettes plutôt que d'écrire:

" Mais ce qui n'est pas cité dans cet article (comme à l'accoutumée avec trop de journalistes auto), se sont les études plus que sérieuses qui démontrent bel et bien que dans un pays comme la France ou le Danemark et plein d'autres (c'est à dire fournissant une électricité décarbonnée) l'électrique est bien plus vertueux."

Moi je lis ceci de la plume de Savary:

"Dans le meilleur des cas - batterie made in Europe et recharge à base d’électricité nucléaire et renouvelable comme en France - le gain grimpe à 82 % selon T&E. Et même à 90 % selon l’Ademe."

Purée, faites l'effort de lire en ENTIER AVANT de critiquer!!!!!!!!! :mad:

:hello:

Par

En réponse à Philippe2446

Moi je préfère rigoler maintenant devant la richesse de tes d'arguments! :bien:

:areuh::buzz:

Ouais sauf qu’ils sont sourcés mes arguments. Toi la seule que tu nous as offert durant des années, c’est l’adac reconnue mondialement pour son objectivité légendaire :biggrin:

Par

En réponse à Xfire

Ouais sauf qu’ils sont sourcés mes arguments. Toi la seule que tu nous as offert durant des années, c’est l’adac reconnue mondialement pour son objectivité légendaire :biggrin:

ça fait 6 mois que tu n'as mis 0 lien, alors des barres... :areuh::areuh::areuh:

Par

En réponse à Philippe2446

ça fait 6 mois que tu n'as mis 0 lien, alors des barres... :areuh::areuh::areuh:

Rien que semaine dernière t’as eu droit à un lien explicatif sur l’utilisation des buffer chez Tesla, que tu n’as toujours pas compris, rien d’étonnant :areuh:

Alors t’es gentil mais les barres sont pour moi :ptèdr:

Par

En réponse à Nadir94 Q5

Cette article va faire le bonheur de PLexus sol-air et le malheur de certaines personnes :biggrin:

Le bonheur je ne sais pas, mais de la satisfaction, assurément, de voir qu'il n'y a pas que des moutons abreuvés aux discours commercial des constructeurs et aux mensonges d'Etat, eux-mêmes pourris par les lobbies. :bah:

De toutes façons plus ça va et plus les failles dans les raisonnements se mettent à découvert, y'a qu'à voir les incohérences des 2-3 talibans des électrons qu'on se coltine ici, et qui n'arrivent même pas à être cohérents avec eux-mêmes d'un post à l'autre, à défaut d'être raccord entre eux... :dodo:

Perso j'ai le temps, j'ai plein de popcorn, et à ce jour ma caisse me convient parfaitement et durera encore largement le temps de voir tout ça se décanter. À la limite je préférerais presque avoir tort que raison quand je prédis la fin de la mode électrique, malheureusement les probabilités ne vont pas dans ce sens. :non:

Wait and see, en attendant profitons déjà de ce topic qui promet d'être savoureux... :chut:

Par

En réponse à EBill

J'ai cru lire 2040. Mais en 1990 on disait que dans 20 ans nous aurions des étés chauds. C'est fait depuis 2 ou 3 ans. On nous annonce qu il fera 40 et plus chaque été a partir de 2040. On sera cuit à feu doux et nous ne pourrons plus sortir en journée. Il faudra une belle clim pour rafraîchir. Au lieu de rouler.

5 jours a plus de 30°C et c'est fait, l'été devient caniculaire. Depuis des dizaines d'années, il y a des jours a plus de 30°C chaque été. Une grande partie des records de chaleur sont encore daté de 1948.

Par

En réponse à axoxyxous

Quand on vit sur une île, une électrique c'est nettement plus intéressant qu'une thermique mais dans un grand pays autant roulez au diesel :tongue:

Donc le ve en Île de France c'est pas mal.

Par

En réponse à Xfire

Rien que semaine dernière t’as eu droit à un lien explicatif sur l’utilisation des buffer chez Tesla, que tu n’as toujours pas compris, rien d’étonnant :areuh:

Alors t’es gentil mais les barres sont pour moi :ptèdr:

Mais oui, tu veux dire le lien explicatif qui contredisait ta théorie du "top buffer"? Ou l'autre? Ah, non, y'en avait pas d'autre... :bien::coolfuck:

Par

Pour un membre en particulier , qui nous expliques que le recyclage des batteries c'est tranquillou ...

""""Recycler les batteries ne sera pas un problème. Si on les recycle…

Par

En réponse à Xfire

Ouais sauf qu’ils sont sourcés mes arguments. Toi la seule que tu nous as offert durant des années, c’est l’adac reconnue mondialement pour son objectivité légendaire :biggrin:

L'argument de l'électricité magique qui va apparentée car on va consommer de moins en moins au quotidien c'est un peu utopique.

Mais bon si ça t'aide à dormir

Par

C'est un excellent résumé

Et ça montre bien que le VE est loin d'être la solution parfaite, une solution de circonstance et très dépendante des taxes excessives des carburants fossiles

Une essence avec uniquement 20% de TVA serait autour de 0,65€/L et là y'a plus de VE

Moi je pense que d'un coté les citadins qui veulent moins de voiture dans leurs rues, voir pas de rues du tout, croyant

et une volonté des états/constructeurs de forcer le remplacement du parc auto

Par

En réponse à Xfire

Le malheur non, article bourré d’approximations que l’avenir se chargera bientôt d’envoyer aux oubliettes. On le ressortira dans quelques années pour se taper des barres de rire.

Regarde c'est pas le seul à se rendre compte du niveau de mensonge dans le monde électrique, il commence à y avoir une véritable prise de conscience collective au fur et à mesure que les chiffres sont de mieux en mieux connus :

https://youtu.be/rfGEjhSzNNI

Tu sens le vent, comme il tourne, et fort à propos juste au moment où les aides commencent à se tarir pour bien marquer les esprits et faire comprendre au spectateur de TF1/M6/BFM que l'électrique n'a aucun intérêt ?

Patience, on pourra déjà à mon avis tirer des conclusions dès le début 2022 quand les chiffres 2021 seront connus, ce ne sera même pas la peine d'attendre très longtemps. :chut:

Ce qui serait dingue c'est que les bagnoles électriques disparaissent plus vite que les diesels, ça pour le coup ce serait à la fois cocasse et plutôt triste sur le fonctionnement de notre société... :non:

Par

En réponse à Philippe2446

Mais oui, tu veux dire le lien explicatif qui contredisait ta théorie du "top buffer"? Ou l'autre? Ah, non, y'en avait pas d'autre... :bien::coolfuck:

Non non tu n’a pas su comprendre l’article. Top buffer présent sur toutes les tesla et qui ne masque pas la dégradation. Seule exception sur modèles 2019 (hors sr+), certains avaient un top buffer supplémentaire non garantie en fonction des yields de production. De fait certains avaient plus de capacité que les autres puisque panasonic pouvait uniquement garantir 76 kWh sur les 77,8 normalement à la production soit 2,3% de la capacité.

Si t’as d’autres questions techniques hésite pas hein :bien:

Par

En réponse à Automotoman

L'argument de l'électricité magique qui va apparentée car on va consommer de moins en moins au quotidien c'est un peu utopique.

Mais bon si ça t'aide à dormir

Tes projections meilleures que RTE et l’Avere, vas y postules direct :lol:

Par

En réponse à MotherKaiser

C'est un excellent résumé

Et ça montre bien que le VE est loin d'être la solution parfaite, une solution de circonstance et très dépendante des taxes excessives des carburants fossiles

Une essence avec uniquement 20% de TVA serait autour de 0,65€/L et là y'a plus de VE

Moi je pense que d'un coté les citadins qui veulent moins de voiture dans leurs rues, voir pas de rues du tout, croyant

et une volonté des états/constructeurs de forcer le remplacement du parc auto

Côté constructeurs "historiques", c'est l'inverse qui est certain. Des ONG ont déjà prouvé que les concessionnaires étaient incités financièrement à vendre des thermiques et surtout pas des électriques, par les constructeurs. Ils ont construit leur image sur le thermique, ils veulent vendre du SAV sur le thermique, et ils font plus de marge... sur le thermique.

C'est du complotisme gratuit et sans fondement que de prétendre que les grands constructeurs ont intérêt à favoriser l'électrification. :cry:

Par

En réponse à EBill

Donc le ve en Île de France c'est pas mal.

Tu parles des quelques privilégiés ayant accès à un garage privatif libre et électrifié en Île de France, c'est ça ? :chut:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Non.

Même ces exceptions ont un top et low buffer qui ne masque pas la dégradation, c’est factuellement faux, mais si tu veux le croire fais toi plaisir :fleur:

Par

En réponse à Xfire

Tes projections meilleures que RTE et l’Avere, vas y postules direct :lol:

Ah bon, tu as les projections RTE/Avere fonction du parc VE? Moi jamais vu le graphique. Suis preneur! :bien:

Allez, une petite source? :tourne:

Par

J'ai un défibrillateur chargé pour nos teslaboïzzzzz.

Par

Curieux l'argument de M. Savary sur le fait que les VE ne sont pas forcément plus appropriés pour les villes.

Moi, je pense le contraire et je n'opposerai pas les coûts des infrastructures des VE et ceux dévolus à la rénovation énergétique des bâtiments.

C'est en ville que la pollution due aux voitures est la plus importante, il ne serait donc pas illogique de favoriser au maximum les VE en ville afin de limiter ladite pollution.

De toutes façons, je suis contre les interdictions futures des VT (2030 pour les uns, 2040 pour les autres sachant que les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent).

Je pense qu'il faut laisser le choix (VE ou VT) aux gens en fonction de leurs besoins et de leurs contraintes.

Ce qui me pose question actuellement : sans prime incitative, à combien serait la part de marché des VE en Europe ?

Autre question : combien de personnes ayant acheté un VE le revendent et achètent finalement un VT ? Je n'ai pas le chiffre mais ce serait un bon indicateur de la fidélisation (ou non) des acheteurs de VE.

Malgré l'avalanche de nouveaux modèles et des normes de plus en plus strictes, je verrai bien le VE prendre une part de marché non négligeable (25 à 40% au doigt mouillé) mais, en aucun cas, remplacer intégralement les VT.

Par

En réponse à Xfire

Tes projections meilleures que RTE et l’Avere, vas y postules direct :lol:

La situation actuelle nous abien montré ce que valent les projets ... On a fini par faire faire des masques avec des vieux slips ...

Des projections que il dit mdr

Par

En réponse à PLexus sol-air

Regarde c'est pas le seul à se rendre compte du niveau de mensonge dans le monde électrique, il commence à y avoir une véritable prise de conscience collective au fur et à mesure que les chiffres sont de mieux en mieux connus :

https://youtu.be/rfGEjhSzNNI

Tu sens le vent, comme il tourne, et fort à propos juste au moment où les aides commencent à se tarir pour bien marquer les esprits et faire comprendre au spectateur de TF1/M6/BFM que l'électrique n'a aucun intérêt ?

Patience, on pourra déjà à mon avis tirer des conclusions dès le début 2022 quand les chiffres 2021 seront connus, ce ne sera même pas la peine d'attendre très longtemps. :chut:

Ce qui serait dingue c'est que les bagnoles électriques disparaissent plus vite que les diesels, ça pour le coup ce serait à la fois cocasse et plutôt triste sur le fonctionnement de notre société... :non:

Mais on le sait tous les mytho de cette escroquerie. Le principe de base pour les pigeons c'est.. ça ne fume pas, donc ça ne pollue pas.

Mais bon on l'a dit 10.000.000 de fois, mais bon... n'est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. Ici on a 4 beaux spécimen de compétition.

Par

Si la pollution augmente sur cette planète, c'est surtout et avant tout parce que la démographie en seulement un siècle a explosé.

Mais comme c'est un sujet tabou car intimement lié à la pauvreté, aux religions, au financement des retraites, de la santé, voire à la politique etc... on ne veut pas en parler. Et on préfère donc trouver d'autres causes, de préférence celles qui peuvent emmerder les gueux, à savoir les populations qui se lamentent mais ferment leur gueule.:cyp:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Tu parles des quelques privilégiés ayant accès à un garage privatif libre et électrifié en Île de France, c'est ça ? :chut:

Oui. J'ai toujours une batterie sur mon diesel ...pour le démarreur...

Par

En réponse à Automotoman

La situation actuelle nous abien montré ce que valent les projets ... On a fini par faire faire des masques avec des vieux slips ...

Des projections que il dit mdr

Sauf que personne n’a travaillé sur une pandémie dans ce pays préalablement à celle-ci.

RTE connaît un peu plus son job que toi, t’es bien gentil mais je vais plutôt croire ce qu’ils racontent hein :ange:

Par

En même temps celui qui pense sauver la planète en roulant en électrique, il faut vraiment être un idiot :areuh:

Par

En réponse à Gus76

Curieux l'argument de M. Savary sur le fait que les VE ne sont pas forcément plus appropriés pour les villes.

Moi, je pense le contraire et je n'opposerai pas les coûts des infrastructures des VE et ceux dévolus à la rénovation énergétique des bâtiments.

C'est en ville que la pollution due aux voitures est la plus importante, il ne serait donc pas illogique de favoriser au maximum les VE en ville afin de limiter ladite pollution.

De toutes façons, je suis contre les interdictions futures des VT (2030 pour les uns, 2040 pour les autres sachant que les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent).

Je pense qu'il faut laisser le choix (VE ou VT) aux gens en fonction de leurs besoins et de leurs contraintes.

Ce qui me pose question actuellement : sans prime incitative, à combien serait la part de marché des VE en Europe ?

Autre question : combien de personnes ayant acheté un VE le revendent et achètent finalement un VT ? Je n'ai pas le chiffre mais ce serait un bon indicateur de la fidélisation (ou non) des acheteurs de VE.

Malgré l'avalanche de nouveaux modèles et des normes de plus en plus strictes, je verrai bien le VE prendre une part de marché non négligeable (25 à 40% au doigt mouillé) mais, en aucun cas, remplacer intégralement les VT.

en fait, le problème, c'est le principe des grandes villes et métropoles.

c'est en mettant les gens les uns sur les autres qu'on crée des pour faire simple des goulots d'étranglement et par ricochet de la pollution, voire des pandémies. et on sait cela depuis très longtemps.

la solution est donc de rétablir plus équitablement les gens sur l'ensemble du territoire et de la planète, et en veillant à ne pas dépasser un certain nombre d'habitants par km2, ce qu'on ne fait absolument pas.

en attendant, la superficie des zones émergées sur la planète n'augmente pas, et elle aurait même tendance à diminuer, du fait de la montée des eaux.

alors, plus on est nombreux sur ce caillou, plus on détruit tout, plus on au devant de problèmes de plus en plus conséquents.

Par

En réponse à Xfire

Sauf que personne n’a travaillé sur une pandémie dans ce pays préalablement à celle-ci.

RTE connaît un peu plus son job que toi, t’es bien gentil mais je vais plutôt croire ce qu’ils racontent hein :ange:

Mais ou tu fais bien.

Si c'est si précis dit moi quelles consommation vont disparaitre au profis des recharges des VE...

Vu que tout est prévu par des experts en avenir.

Par

En réponse à GY201

5 jours a plus de 30°C et c'est fait, l'été devient caniculaire. Depuis des dizaines d'années, il y a des jours a plus de 30°C chaque été. Une grande partie des records de chaleur sont encore daté de 1948.

Les projections du GIEC pour 2040 et 50 ne sont pas terribles. De plus les projections du GIEC sont sous estimés. Donc il va faire très chaud.

Par

En réponse à Superlorenzozo

J'ai un défibrillateur chargé pour nos teslaboïzzzzz.

Il y a mieux:

http://www.legorafi.fr/2021/02/09/elon-musk-cree-un-conducteur-de-tesla-qui-ne-dit-pas-a-tout-le-monde-quil-roule-en-tesla/

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Justement, "you proove my point". Ils n'envisagent à aucun moment de tes supers liens une électrification complète du parc. C'est 40% max. Merci, au revoir! :coucou:

Par

Sinon l'article a oublié d'évoquer un point fondamental, c'est de rappeler que la "mobilité" électrique, en favorisant les gros rouleurs (du moins en apparence), a un effet délétère en n'incitant pas les gens à réduire leur "consommation" de voiture. :bah:

Avec le modèle économique actuel, ou celui de demain à base de carburant non fossile, le poste consommation reste suffisamment dissuasif pour limiter les comportements excessifs.

Et on comprends facilement que quand T&E indique un gain de CO2 de 20 à 70%, même sans tenir compte du pipeautage de ce chiffre, augmenter le kilométrage de 100 ou 200%, ou maintenir des kilométrages élevés, ou ne pas remettre ses habitudes en question, génère des émissions de CO2 plus élevées avec des bagnoles électriques non punitives.

Celui qui faisait ses 15.000 km en diesel et qui en passant à l'électricité soit-disant "gratuite" en fera 30.000 n'a aucune chance d'avoir un impact environnemental positif.

De même que celui qui faisait 30.000 bornes en diesel, et dont le passage à l'électrique lui permettra de continuer à les faire, alors que sinon il aurait pris ses dispositions pour n'en faire plus que 15.000 par an, lui non plus n'aura aucun effet positif en passant à l'électricité.

Et ces comportements se voient ici sur le site, avec des gens qui disent ouvertement faire des bornes pour rien, soi-disant parce que "ça ne coûte rien" (tout en revendant systématiquement leurs boîtes à piles avant que le buffer invisible ne soit bouffé pour planquer la perte d'autonomie, mais ceci est une autre histoire...) !

Mais bon, ces comportements sont avalisés par nos politiques, voire incités, donc tout va bien... :dodo:

Par

Apparemment tous le monde peut-être journaliste sur cara vu cette article :bah:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Formidable, je poste une vidéo à 17h13 qui dure 17 minutes, et à seulement 17h16 t'arrives à dire qu'elle est pourrie et m'en donne une autre, que je devine aller évidemment dans ton sens ! :biggrin:

Le biais de confirmation élevé au rang d'art ! :buzz:

Mais c'est bien, merci de démontrer avec autant de force que tu n'es qu'un pipeauteur de bas étage perclus de dissonances cognitives. :bien:

Par

En réponse à fedoismyname

Si la pollution augmente sur cette planète, c'est surtout et avant tout parce que la démographie en seulement un siècle a explosé.

Mais comme c'est un sujet tabou car intimement lié à la pauvreté, aux religions, au financement des retraites, de la santé, voire à la politique etc... on ne veut pas en parler. Et on préfère donc trouver d'autres causes, de préférence celles qui peuvent emmerder les gueux, à savoir les populations qui se lamentent mais ferment leur gueule.:cyp:

L'argument démographique est faux : d'une part les "problèmes" n'ont généralement aucun lien direct avec la démographie, et de deux les projections alarmistes ne tiennent pas compte de la transition démographique. Il y a pas mal de publications scientifiques sur le sujet s'il t'intéresse sérieusement. :bah:

Par

En réponse à KM69

En même temps celui qui pense sauver la planète en roulant en électrique, il faut vraiment être un idiot :areuh:

On a pourtant quelques spécimens ici qui ont osé l'écrire noir sur blanc... :oops:

Par

En réponse à GY201

Il y a mieux:

http://www.legorafi.fr/2021/02/09/elon-musk-cree-un-conducteur-de-tesla-qui-ne-dit-pas-a-tout-le-monde-quil-roule-en-tesla/

Merci, je l'avais raté, celui-là ! :areuh:

Par

En réponse à fedoismyname

en fait, le problème, c'est le principe des grandes villes et métropoles.

c'est en mettant les gens les uns sur les autres qu'on crée des pour faire simple des goulots d'étranglement et par ricochet de la pollution, voire des pandémies. et on sait cela depuis très longtemps.

la solution est donc de rétablir plus équitablement les gens sur l'ensemble du territoire et de la planète, et en veillant à ne pas dépasser un certain nombre d'habitants par km2, ce qu'on ne fait absolument pas.

en attendant, la superficie des zones émergées sur la planète n'augmente pas, et elle aurait même tendance à diminuer, du fait de la montée des eaux.

alors, plus on est nombreux sur ce caillou, plus on détruit tout, plus on au devant de problèmes de plus en plus conséquents.

Tu as tout à fait raison sur le fond : on est très (trop) nombreux et parfois beaucoup trop concentrés.

Néanmoins, il n'y a aucune solution simple et rapide à ce problème.

Qui va dire demain que les villes ne doivent pas dépasser 300 000 habitants ?

Pour rester en France, tu fais quoi de Paris et de sa banlieue ?

Autre exemple : le Bangladesh a une population 10 fois plus dense (environ) que la France métropolitaine : on les met où ?

Pour revenir au sujet, le combo VE - centrales nucléaires - bornes de recharge urbaines nombreuses et de qualité pourrait peut-être permettre d'assainir l'air de nos villes et d'inciter donc, ceux qui le peuvent / veulent à acheter un VE.

Je trouverai ça très bien et on n'aurait pas besoin d'aller interdire les VT (ou alors vraiment les plus polluants).

A mon avis, le parc automobile de demain sera forcément mixte : VE, VT et hybride.

Par

Tu as tout à fait raison sur le fond : on est très (trop) nombreux et parfois beaucoup trop concentrés.

Néanmoins, il n'y a aucune solution simple et rapide à ce problème.

Qui va dire demain que les villes ne doivent pas dépasser 300 000 habitants ?

Pour rester en France, tu fais quoi de Paris et de sa banlieue ?

Autre exemple : le Bangladesh a une population 10 fois plus dense (environ) que la France métropolitaine : on les met où ?

Pour revenir au sujet, le combo VE - centrales nucléaires - bornes de recharge urbaines nombreuses et de qualité pourrait peut-être permettre d'assainir l'air de nos villes et d'inciter donc, ceux qui le peuvent / veulent à acheter un VE.

Je trouverai ça très bien et on n'aurait pas besoin d'aller interdire les VT (ou alors vraiment les plus polluants).

A mon avis, le parc automobile de demain sera forcément mixte : VE, VT et hybride.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Sinon l'article a oublié d'évoquer un point fondamental, c'est de rappeler que la "mobilité" électrique, en favorisant les gros rouleurs (du moins en apparence), a un effet délétère en n'incitant pas les gens à réduire leur "consommation" de voiture. :bah:

Avec le modèle économique actuel, ou celui de demain à base de carburant non fossile, le poste consommation reste suffisamment dissuasif pour limiter les comportements excessifs.

Et on comprends facilement que quand T&E indique un gain de CO2 de 20 à 70%, même sans tenir compte du pipeautage de ce chiffre, augmenter le kilométrage de 100 ou 200%, ou maintenir des kilométrages élevés, ou ne pas remettre ses habitudes en question, génère des émissions de CO2 plus élevées avec des bagnoles électriques non punitives.

Celui qui faisait ses 15.000 km en diesel et qui en passant à l'électricité soit-disant "gratuite" en fera 30.000 n'a aucune chance d'avoir un impact environnemental positif.

De même que celui qui faisait 30.000 bornes en diesel, et dont le passage à l'électrique lui permettra de continuer à les faire, alors que sinon il aurait pris ses dispositions pour n'en faire plus que 15.000 par an, lui non plus n'aura aucun effet positif en passant à l'électricité.

Et ces comportements se voient ici sur le site, avec des gens qui disent ouvertement faire des bornes pour rien, soi-disant parce que "ça ne coûte rien" (tout en revendant systématiquement leurs boîtes à piles avant que le buffer invisible ne soit bouffé pour planquer la perte d'autonomie, mais ceci est une autre histoire...) !

Mais bon, ces comportements sont avalisés par nos politiques, voire incités, donc tout va bien... :dodo:

C'est certain que quelqu'un veut que nous continuons à se déplacer comme avant alors que l'écologie par principe c'est un déplacement local. Donc le ve avec 500 km d'autonomie c'est pas écolo c'est essayer de maintenir le business de déplacement actuel.

Par

Tu as tout à fait raison sur le fond : on est très (trop) nombreux et parfois beaucoup trop concentrés.

Néanmoins, il n'y a aucune solution simple et rapide à ce problème.

Qui va dire demain que les villes ne doivent pas dépasser 300 000 habitants ?

Pour rester en France, tu fais quoi de Paris et de sa banlieue ?

Autre exemple : le Bangladesh a une population 10 fois plus dense (environ) que la France métropolitaine : on les met où ?

Pour revenir au sujet, le combo VE - centrales nucléaires - bornes de recharge urbaines nombreuses et de qualité pourrait peut-être permettre d'assainir l'air de nos villes et d'inciter donc, ceux qui le peuvent / veulent à acheter un VE.

Je trouverai ça très bien et on n'aurait pas besoin d'aller interdire les VT (ou alors vraiment les plus polluants).

A mon avis, le parc automobile de demain sera forcément mixte : VE, VT et hybride.

Par

Tu as tout à fait raison sur le fond : on est très (trop) nombreux et parfois beaucoup trop concentrés.

Néanmoins, il n'y a aucune solution simple et rapide à ce problème.

Qui va dire demain que les villes ne doivent pas dépasser 300 000 habitants ?

Pour rester en France, tu fais quoi de Paris et de sa banlieue ?

Autre exemple : le Bangladesh a une population 10 fois plus dense (environ) que la France métropolitaine : on les met où ?

Pour revenir au sujet, le combo VE - centrales nucléaires - bornes de recharge urbaines nombreuses et de qualité pourrait peut-être permettre d'assainir l'air de nos villes et d'inciter donc, ceux qui le peuvent / veulent à acheter un VE.

Je trouverai ça très bien et on n'aurait pas besoin d'aller interdire les VT (ou alors vraiment les plus polluants).

A mon avis, le parc automobile de demain sera forcément mixte : VE, VT et hybride.

Par

On peut se faire le calcul par nous-même, sans avoir besoin d'aller sur tel ou tel lien.

La France consomme chaque année pour les véhicules 7,5 millions de m3 de SP et 19 millions de m3 de gazole.

A 35,5KJ/l pour le SP et 38,1KJ/l pour le gazole, le pays "mange 74,5+202,7 = 277,2GWh bruts par an.

Et si on passe tout ça en électrique ?

Commençons par prendre en compte le rendement du moteur thermique. A 30% en moyenne de rendement, on est à 83 TWh "utiles" dans les véhicules thermiques.

Prenons maintenant en compte le surpoids des véhicules électriques par rapport à leurs équivalents thermiques.

Une "compacte" électrique (type Zoé), du fait de son poids, va nécessiter 14KW pour rouler à 90Km/h, alors qu'une compacte thermique (type 308) ne va consommer que 11KW à la même vitesse. On a donc une surconsommation d'énergie d'environ 30%.

In fine, si tout le parc automobile français passe à l'électrique, c'est 108 TWh de plus par an qu'il faudra produire, soit 23% de plus (conso globale actuelle =474TWh/an).

C'est pas vraiment neutre...

Petite remarque au passage à propos de la ville : plus on roule vite, plus les frottements aérodynamiques prennent le dessus. L'équilibre se fait vers les 90Km/h en général.

C'est donc quand on roule lentement (en ville) que le surpoids lié aux batteries grève le plus (en proportion) la consommation d'énergie.

Par

Vivement la téléportation.

Par

En réponse à Gus76

Tu as tout à fait raison sur le fond : on est très (trop) nombreux et parfois beaucoup trop concentrés.

Néanmoins, il n'y a aucune solution simple et rapide à ce problème.

Qui va dire demain que les villes ne doivent pas dépasser 300 000 habitants ?

Pour rester en France, tu fais quoi de Paris et de sa banlieue ?

Autre exemple : le Bangladesh a une population 10 fois plus dense (environ) que la France métropolitaine : on les met où ?

Pour revenir au sujet, le combo VE - centrales nucléaires - bornes de recharge urbaines nombreuses et de qualité pourrait peut-être permettre d'assainir l'air de nos villes et d'inciter donc, ceux qui le peuvent / veulent à acheter un VE.

Je trouverai ça très bien et on n'aurait pas besoin d'aller interdire les VT (ou alors vraiment les plus polluants).

A mon avis, le parc automobile de demain sera forcément mixte : VE, VT et hybride.

Ah désolé, ça a buggé.

Je répondais à Fedo.

Par

En réponse à Philippe2446

Justement, "you proove my point". Ils n'envisagent à aucun moment de tes supers liens une électrification complète du parc. C'est 40% max. Merci, au revoir! :coucou:

N'importe qui peut faire le calcul par lui-même.

En prenant pour base la consommation annuelle de SP et de gazole des véhicules français, on arrive à 108TWh de plus par an, soit 23% de la consommation actuelle d'électricité.

Par

En réponse à EBill

C'est certain que quelqu'un veut que nous continuons à se déplacer comme avant alors que l'écologie par principe c'est un déplacement local. Donc le ve avec 500 km d'autonomie c'est pas écolo c'est essayer de maintenir le business de déplacement actuel.

Non, pas le business, juste le principe que chacun doit être poussé individuellement à moins rouler/consommer. :bah:

Les solutions qui donnent l'illusion de "gratuité" ou de "zéro" émissions sont contre-productives et à fuir comme la peste. :nanana:

Sans l'illusion du diesel pas cher entretenue à tort à la fois par les constructeurs (à coup de triche) et par les pouvoirs publics (asservis aux lobbies), il y aurait probablement beaucoup moins de gros rouleurs aujourd'hui si ceux-ci avaient payé leurs kilomètres au juste prix. :pfff:

Et l'électricité c'est exactement pareil, en n'incitant pas les gens à changer de comportements et d'habitudes on décale juste le problème à plus tard. :non:

Par

En réponse à Twingomatix

N'importe qui peut faire le calcul par lui-même.

En prenant pour base la consommation annuelle de SP et de gazole des véhicules français, on arrive à 108TWh de plus par an, soit 23% de la consommation actuelle d'électricité.

Oui, c'est joli, mais ça n'a pas la moindre importance, la conso annuelle. LA question, c'est la gestion de sa variation, et de la variation de la partie de la prod (hydro fil de l'eau, éolien, solaire) qu'on ne peut pas maîtriser. Et là, c'est beaucoup plus compliqué, avec notamment une crête hivernale tout à fait conséquente. :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

On a pourtant quelques spécimens ici qui ont osé l'écrire noir sur blanc... :oops:

Je les écoute plus:violon:

Effectivement, moi j'ai mon opinion, j'ai roulé une aprem en TM3, pour le moment je vais attendre encore avant de passer au VE...

Attendre des plombes pour recharger inconcevable, je ne peut pas recharger chez moi en plus:biggrin:

Par

Si le transport était le premier émetteur de CO2... Mais Pas du tout !!! Qu'on s'attaque aux plus gros émetteurs, on verra pour le transport après...

Par

Je ne les écoute plus:violon:

Effectivement, moi j'ai mon opinion, j'ai roulé une aprem en TM3, pour le moment je vais attendre encore avant de passer au VE...

Attendre des plombes pour recharger inconcevable, avec 4 cartes d'abonnements, des bornes qui marchent 1 sur 4 ... c'est du délire :areuh:

Par

Je ne comprends pas trop....(sans aucune mauvaise foi de ma part) mais des images frisent la caricature....

"Quand le villageois ou le banlieusard installe sa petite wall box à 900 € dans son garage sans rien demander à personne".....implique une ligne renforcée à partir du disjoncteur et parfois même un changement d'abonnement.Si tous les villageois de la même rue s'y mettent ça implique une surcharge du réseau local imopsant un renforcement de la ligne du secteur.On le voit , quand une dizaine de maisons sont construites dans un quartier de village....:voyons:

En ville "Car on ne pose pas une borne de 11 ou 22 kW en se repiquant sur un lampadaire." là, c'est gênant ...et pour la même raison?

L'air plus pur en ville c'est en supprimant le CO2 ou le CO et les NOX des véhicules thermiques.

L'article pose des questions que beaucoup trop occultent, c'est son côté positif mais il aurait peut-être demandé un peu plus de préparation et de"cohérence" ...:bah:

Par

Je ne comprends pas trop....(sans aucune mauvaise foi de ma part) mais des images frisent la caricature....

"Quand le villageois ou le banlieusard installe sa petite wall box à 900 € dans son garage sans rien demander à personne".....implique une ligne renforcée à partir du disjoncteur et parfois même un changement d'abonnement.Si tous les villageois de la même rue s'y mettent ça implique une surcharge du réseau local imopsant un renforcement de la ligne du secteur.On le voit , quand une dizaine de maisons sont construites dans un quartier de village....:voyons:

En ville "Car on ne pose pas une borne de 11 ou 22 kW en se repiquant sur un lampadaire." là, c'est gênant ...et pour la même raison?

L'air plus pur en ville c'est en supprimant le CO2 ou le CO et les NOX des véhicules thermiques.

L'article pose des questions que beaucoup trop occultent, c'est son côté positif mais il aurait peut-être demandé un peu plus de préparation et de"cohérence" ...:bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Formidable, je poste une vidéo à 17h13 qui dure 17 minutes, et à seulement 17h16 t'arrives à dire qu'elle est pourrie et m'en donne une autre, que je devine aller évidemment dans ton sens ! :biggrin:

Le biais de confirmation élevé au rang d'art ! :buzz:

Mais c'est bien, merci de démontrer avec autant de force que tu n'es qu'un pipeauteur de bas étage perclus de dissonances cognitives. :bien:

Une preuve de plus si on en avait besoin.... :redface:

Par

En réponse à NIPSEN

Si le transport était le premier émetteur de CO2... Mais Pas du tout !!! Qu'on s'attaque aux plus gros émetteurs, on verra pour le transport après...

Je dirais même plus :

Si la France était le premier émetteur de CO2... Mais Pas du tout !!! Qu'on s'attaque aux plus gros émetteurs, on verra pour la France après...

Le transport en France c'est quoi ? 0,2% de la pollution mondiale ? C'est pour la planète qu'on vous dit ! Tout comme les voitures radars privées qui roulent H24 sont pour votre sécurité ! Mais bien sûr !

Par

En réponse à NIPSEN

Si le transport était le premier émetteur de CO2... Mais Pas du tout !!! Qu'on s'attaque aux plus gros émetteurs, on verra pour le transport après...

Je dirais même plus :

Si la France était le premier émetteur de CO2... Mais Pas du tout !!! Qu'on s'attaque aux plus gros émetteurs, on verra pour la France après...

Le transport en France c'est quoi ? 0,2% de la pollution mondiale ? C'est pour la planète qu'on vous dit !

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Ah, donc pour toi, c'est une hypothèse acceptable que seuls 20-40% des kilomètres seront parcourus en VE dans 14 ans? Sérieux? Alors que l'électrification touche évidemment avant tout les gros rouleurs? Et que toi-même nous annonces l'arrivée en "rouleau-compresseur" des VE?

Tu n'es décidément pas à une contradiction près... :areuh:

Par

En réponse à Philippe2446

Ah, donc pour toi, c'est une hypothèse acceptable que seuls 20-40% des kilomètres seront parcourus en VE dans 14 ans? Sérieux? Alors que l'électrification touche évidemment avant tout les gros rouleurs? Et que toi-même nous annonces l'arrivée en "rouleau-compresseur" des VE?

Tu n'es décidément pas à une contradiction près... :areuh:

Tu crois qu’on renouvelle un parc auto en 15 ans ?

Quel naïveté, c’est pitoyable :lol:

Par

"Et si on la comparait plutôt aux récentes hybrides" où on retrouve le même problème que sur les voitures électriques, à savoir la batterie ?

"2 % des surfaces agricoles, contre 70 % pour la seule alimentation animale. La consommation de viande, notamment bovine, étant un des plus forts émetteurs de gaz à effets de serre (CO2 et méthane) à l’échelle mondiale, je vous laisse tirer vos conclusions. " La conclusion c'est que pour remplacer la protéine animale, il faut cultiver des champs d'aliments remplaçant la protéine perdu. Donc des énormes champs de soja (entre autre) ce qui ne libère pas temps que ça de place, surtout pour du tout éthanol.

Je n'ai pas réussi à lire la suite vu les premiers constats biaisé.

Dans tous les cas, la voiture électrique est une bonne chose. Mais comme pour l'essence, dépendre d'une seule énergie est trop risqué et souvent polluant. Un mix de plusieurs techno (électrique, hydrogène, éthanol) seraient probablement le moins pire. Dommage, je ne retrouve plus l’article scientifique qui en parlait.

Par

En réponse à clefdedouze

"Et si on la comparait plutôt aux récentes hybrides" où on retrouve le même problème que sur les voitures électriques, à savoir la batterie ?

"2 % des surfaces agricoles, contre 70 % pour la seule alimentation animale. La consommation de viande, notamment bovine, étant un des plus forts émetteurs de gaz à effets de serre (CO2 et méthane) à l’échelle mondiale, je vous laisse tirer vos conclusions. " La conclusion c'est que pour remplacer la protéine animale, il faut cultiver des champs d'aliments remplaçant la protéine perdu. Donc des énormes champs de soja (entre autre) ce qui ne libère pas temps que ça de place, surtout pour du tout éthanol.

Je n'ai pas réussi à lire la suite vu les premiers constats biaisé.

Dans tous les cas, la voiture électrique est une bonne chose. Mais comme pour l'essence, dépendre d'une seule énergie est trop risqué et souvent polluant. Un mix de plusieurs techno (électrique, hydrogène, éthanol) seraient probablement le moins pire. Dommage, je ne retrouve plus l’article scientifique qui en parlait.

"Un mix de plusieurs techno (électrique, hydrogène, éthanol) " Rien que ça .....c'est sélectif......Et il est bien là le VRAI problème!:peur:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Le bonheur je ne sais pas, mais de la satisfaction, assurément, de voir qu'il n'y a pas que des moutons abreuvés aux discours commercial des constructeurs et aux mensonges d'Etat, eux-mêmes pourris par les lobbies. :bah:

De toutes façons plus ça va et plus les failles dans les raisonnements se mettent à découvert, y'a qu'à voir les incohérences des 2-3 talibans des électrons qu'on se coltine ici, et qui n'arrivent même pas à être cohérents avec eux-mêmes d'un post à l'autre, à défaut d'être raccord entre eux... :dodo:

Perso j'ai le temps, j'ai plein de popcorn, et à ce jour ma caisse me convient parfaitement et durera encore largement le temps de voir tout ça se décanter. À la limite je préférerais presque avoir tort que raison quand je prédis la fin de la mode électrique, malheureusement les probabilités ne vont pas dans ce sens. :non:

Wait and see, en attendant profitons déjà de ce topic qui promet d'être savoureux... :chut:

"y'a qu'à voir les incohérences des 2-3 talibans des électrons qu'on se coltine ici, et qui n'arrivent même pas à être cohérents avec eux-mêmes d'un post à l'autre"

:lol: c'est tellement ça ...

Par

En réponse à PLexus sol-air

Le bonheur je ne sais pas, mais de la satisfaction, assurément, de voir qu'il n'y a pas que des moutons abreuvés aux discours commercial des constructeurs et aux mensonges d'Etat, eux-mêmes pourris par les lobbies. :bah:

De toutes façons plus ça va et plus les failles dans les raisonnements se mettent à découvert, y'a qu'à voir les incohérences des 2-3 talibans des électrons qu'on se coltine ici, et qui n'arrivent même pas à être cohérents avec eux-mêmes d'un post à l'autre, à défaut d'être raccord entre eux... :dodo:

Perso j'ai le temps, j'ai plein de popcorn, et à ce jour ma caisse me convient parfaitement et durera encore largement le temps de voir tout ça se décanter. À la limite je préférerais presque avoir tort que raison quand je prédis la fin de la mode électrique, malheureusement les probabilités ne vont pas dans ce sens. :non:

Wait and see, en attendant profitons déjà de ce topic qui promet d'être savoureux... :chut:

"y'a qu'à voir les incohérences des 2-3 talibans des électrons qu'on se coltine ici, et qui n'arrivent même pas à être cohérents avec eux-mêmes d'un post à l'autre"

:lol::lol:

C'est exactement ça !

Par

En réponse à PLexus sol-air

Le bonheur je ne sais pas, mais de la satisfaction, assurément, de voir qu'il n'y a pas que des moutons abreuvés aux discours commercial des constructeurs et aux mensonges d'Etat, eux-mêmes pourris par les lobbies. :bah:

De toutes façons plus ça va et plus les failles dans les raisonnements se mettent à découvert, y'a qu'à voir les incohérences des 2-3 talibans des électrons qu'on se coltine ici, et qui n'arrivent même pas à être cohérents avec eux-mêmes d'un post à l'autre, à défaut d'être raccord entre eux... :dodo:

Perso j'ai le temps, j'ai plein de popcorn, et à ce jour ma caisse me convient parfaitement et durera encore largement le temps de voir tout ça se décanter. À la limite je préférerais presque avoir tort que raison quand je prédis la fin de la mode électrique, malheureusement les probabilités ne vont pas dans ce sens. :non:

Wait and see, en attendant profitons déjà de ce topic qui promet d'être savoureux... :chut:

:lol::lol::lol:

C'est vrai !

Par

En réponse à PLexus sol-air

Le bonheur je ne sais pas, mais de la satisfaction, assurément, de voir qu'il n'y a pas que des moutons abreuvés aux discours commercial des constructeurs et aux mensonges d'Etat, eux-mêmes pourris par les lobbies. :bah:

De toutes façons plus ça va et plus les failles dans les raisonnements se mettent à découvert, y'a qu'à voir les incohérences des 2-3 talibans des électrons qu'on se coltine ici, et qui n'arrivent même pas à être cohérents avec eux-mêmes d'un post à l'autre, à défaut d'être raccord entre eux... :dodo:

Perso j'ai le temps, j'ai plein de popcorn, et à ce jour ma caisse me convient parfaitement et durera encore largement le temps de voir tout ça se décanter. À la limite je préférerais presque avoir tort que raison quand je prédis la fin de la mode électrique, malheureusement les probabilités ne vont pas dans ce sens. :non:

Wait and see, en attendant profitons déjà de ce topic qui promet d'être savoureux... :chut:

C'est exactement ça !

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Hop, encore pris les pieds dans le tapis : cette vidéo a moins de 24h, mais évidemment tu la "connaissais" ! :biggrin:

Pipeauteur professionnel, jusqu'au bout, même quand on lui met le nez dedans il en redemande ! :buzz:

Pitoyable, à l'image du reste. :violon:

Par

En réponse à PLexus sol-air

On a pourtant quelques spécimens ici qui ont osé l'écrire noir sur blanc... :oops:

Oui je vois ca, il y a une grandes différence entre que les fantasmeurs racontent ici et la réalité, j'y fais plus gaffe :chut:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Pourtant le type ancré dans le passé qui croit qu'il arrivera encore à maintenir son kilométrage des années 90 en refusant toute remise en cause sociétale, c'est bien toi. :oops:

Moi je vis avec mon temps, en adaptant mes comportements et mes habitudes aux contingences du monde, toi tu mets des œillères. :bah:

Sinon Spritmonitor dit 8,6l, mais t'as raison, une approximation de 3,4l, soit 40%, c'est pas grand-chose face à tes pipeaux habituels. :chut:

:violon:

Par

Heureusement qu'il est bien indiqué qu'il s'agit d'un "billet d'humeur", sans quoi il se serait opportun de se demander à quoi sert véritablement un tel article.

Une fois que l'on a déterminé qu'une technologie était globalement la plus efficiente et la plus apte à combattre le réchauffement climatique, soit la motorisation électrique, à quoi bon ressasser toujours les désavantages maintes fois entendus depuis près de 10 ans contre cette même technologie, en les amalgamant à d'autres sujets de société plus ou moins proches afin de globalement toujours faire douter du besoin de cette rupture technologique.

Ne serait-il pas au contraire plus sain et positif de s'engager avec audace et volontarisme dans cette voie, certes présentant encore plein d'inconnues, en gardant bien à l'esprit que le domaine du transport constitue l'un des facteurs du réchauffement climatiques et qu'il se doit à cet égard, comme les autres, engager sa révolution vers davantage de sobriété en matière de rejets carbone.

Il est toujours désolant de constater toutes ces lamentations au sujet de la voiture électrique et quasiment jamais envers la voiture thermique. Décidément, certaines générations ou profils (souvent âgés) ont du mal à remettre en cause leurs schémas éprouvés de fonctionnement de la société. Quelle pesanteur! Que de gémissements!

Par

" Décidément, certaines générations ou profils (souvent âgés) ont du mal à remettre en cause leurs schémas éprouvés de fonctionnement de la société. Quelle pesanteur! Que de gémissements!"

NO COMMENT!

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Normaique tu te marre, assis dans ton dildo...

En attendant ton triumphe qui arrivera jamais...

Mais aujourd'hui t'es que un urluberlu privé de la dousseur du cuir et du vrombissement d'une mécanique de caractère...

Ça doit être long et chiant.

Par

En réponse à Automotoman

Normaique tu te marre, assis dans ton dildo...

En attendant ton triumphe qui arrivera jamais...

Mais aujourd'hui t'es que un urluberlu privé de la dousseur du cuir et du vrombissement d'une mécanique de caractère...

Ça doit être long et chiant.

T'inquiètes le futur te réserve un hiver comme t'en as jamais connu , sans moteur thermique tu va assister à sa disparition en direct live ...:bien:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

C'est clair , la chose est entendue :bien: j'imagine très bien les adorateurs du cheval et de la carriole se plaindre de l'arrivée de l'automobile ...au début du siècle dernier ...

C'est la même chose aujourd'hui les anciennes générations n'admettent pas le changement irréversible :blague:

Par

En réponse à fedoismyname

Si la pollution augmente sur cette planète, c'est surtout et avant tout parce que la démographie en seulement un siècle a explosé.

Mais comme c'est un sujet tabou car intimement lié à la pauvreté, aux religions, au financement des retraites, de la santé, voire à la politique etc... on ne veut pas en parler. Et on préfère donc trouver d'autres causes, de préférence celles qui peuvent emmerder les gueux, à savoir les populations qui se lamentent mais ferment leur gueule.:cyp:

Je suis complètement d'accord.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Pinaise, il continue à causer d'une vidéo qu'il n'a toujours pas vue, en racontant n'importe quoi et en niant l'évidence, c'est épique ! :biggrin:

Si j'avais rêvé qu'il s'humilie tout seul je n'aurais pas rêvé mieux : je crois que même THQG est battu, et pourtant c'était déjà du hi-level ! :lol:

:areuh:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Marrant mais il me semble que quand YouTube va dans ton sens, c'est la réalité vraie... :chut:

Sinon tu pourras causer des soit-disant "erreurs de calcul" de la vidéo quand tu l'auras enfin vue... :cubitus:

:violon:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Sinon l'article a oublié d'évoquer un point fondamental, c'est de rappeler que la "mobilité" électrique, en favorisant les gros rouleurs (du moins en apparence), a un effet délétère en n'incitant pas les gens à réduire leur "consommation" de voiture. :bah:

Avec le modèle économique actuel, ou celui de demain à base de carburant non fossile, le poste consommation reste suffisamment dissuasif pour limiter les comportements excessifs.

Et on comprends facilement que quand T&E indique un gain de CO2 de 20 à 70%, même sans tenir compte du pipeautage de ce chiffre, augmenter le kilométrage de 100 ou 200%, ou maintenir des kilométrages élevés, ou ne pas remettre ses habitudes en question, génère des émissions de CO2 plus élevées avec des bagnoles électriques non punitives.

Celui qui faisait ses 15.000 km en diesel et qui en passant à l'électricité soit-disant "gratuite" en fera 30.000 n'a aucune chance d'avoir un impact environnemental positif.

De même que celui qui faisait 30.000 bornes en diesel, et dont le passage à l'électrique lui permettra de continuer à les faire, alors que sinon il aurait pris ses dispositions pour n'en faire plus que 15.000 par an, lui non plus n'aura aucun effet positif en passant à l'électricité.

Et ces comportements se voient ici sur le site, avec des gens qui disent ouvertement faire des bornes pour rien, soi-disant parce que "ça ne coûte rien" (tout en revendant systématiquement leurs boîtes à piles avant que le buffer invisible ne soit bouffé pour planquer la perte d'autonomie, mais ceci est une autre histoire...) !

Mais bon, ces comportements sont avalisés par nos politiques, voire incités, donc tout va bien... :dodo:

Je n'avais jamais pensé à relativiser avec la surconsommation. Merci

Par

En réponse à GY201

Il y a mieux:

http://www.legorafi.fr/2021/02/09/elon-musk-cree-un-conducteur-de-tesla-qui-ne-dit-pas-a-tout-le-monde-quil-roule-en-tesla/

Je reconnais que ça m'a fait sourire :biggrin:

Par

En réponse à PLexus sol-air

L'argument démographique est faux : d'une part les "problèmes" n'ont généralement aucun lien direct avec la démographie, et de deux les projections alarmistes ne tiennent pas compte de la transition démographique. Il y a pas mal de publications scientifiques sur le sujet s'il t'intéresse sérieusement. :bah:

Bonsoir, si je peux me permettre...

Plus d'habitants sur cette planète égal plus de consommateurs non?

La donnée me semble évidente non?

Par

En réponse à Automotoman

Normaique tu te marre, assis dans ton dildo...

En attendant ton triumphe qui arrivera jamais...

Mais aujourd'hui t'es que un urluberlu privé de la dousseur du cuir et du vrombissement d'une mécanique de caractère...

Ça doit être long et chiant.

Le Bescherelle et toi par contre, vous êtes pas copains. :ange:

Par

Sinon la massification de l'E85 est une lubie totale, compte tenue que ce sont des terres utilisées pour normalement nourrir des hommes. Ca va quand le parc auto E85 reste faible, mais le faire généraliser à l'ensemble des autos, c'est juste pas possible.

Et quel est le réel impact de cet éthanol, compte tenu que l'agriculture est énorme consommatrice d'eau ?

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

"Majorité de Français ?" :voyons:

Mais mec, la moyenne en France c'est moins de 15.000 bornes, t'es tout seul à prendre ton pied comme un esclave moderne, obligé de te farcir un tour du monde chaque année coincé dans ta boîte en fer-blanc ! :dodo:

Le monde moderne, et celui à venir, est fait de mobilités douces, de télétravail, de courts trajets à vélo pour aller bosser, avec des bagnoles en time-sharing ou qui restent au garage plusieurs jours de suite : les serfs du volant comme toi n'ont plus leur place dans le futur, t'es juste une anomalie, une relique du passé de la voiture fumante toute-puissante, la seule différence étant que ta fumée à toi est produite loin des regards grâce à ton gazogène moderne. :hum:

Mais t'as raison, raccroche-toi à ton petit monde qui s'effrite, retiens-toi au pinceau électrique le temps qu'on retire l'échelle provisoire des subventions et des aides idiotes, la tendance de fond finira bien par te rattraper tôt ou tard. :chut:

Par

Ça ira vers l'infini et au-delà !!! :biggrin:

En vrai j'ai même pas lu l'article en entier tellement dès les premières phrases on voit que c'est un article de gros boomer :buzz:

Allez Jean...je te troll un peu... continue tes articles mais l'avenir ne se dessine jamais depuis le passé.

Le thermique c'était bien on a bien rigolé, peut être trop mais maintenant c'est terminé, kaput, merci et au revoir.

Les avancées technologiques dans ce domaine vont crescendo...et très vite en plus maintenant que l'argent coule à flot dans ce domaine :buzz:

Par

En réponse à Philippe2446

Moi je préfère rigoler maintenant devant la richesse de tes d'arguments! :bien:

:areuh::buzz:

C'est sur quand le sage montre la lune, l'idiot... peut etre qu'un jour tu verras le doigt

Par

Paradoxalement, cet article a l'un des plus "documenté" que j'ai lu de la part d'un journaliste du vieux monde ( en meme temps au royaume des aveugles). On a l'impression qu'il manque pas grande chose pour qu'il comprenne

Par

En réponse à JVC95

Je n'avais jamais pensé à relativiser avec la surconsommation. Merci

Y'a un nom pour ça, que j'ai oublié, mais c'est un effet bien connu de tout ce qui peut se présenter comme une économie : celui qui chauffait à 19 avec du fioul sera à 21 avec une PAC, même moi je suis à 23 dans mon salon grâce à mon bois et ma bonne isolation, et probablement que je n'aurais pas 300cv si l'hybride n'existait pas... :jap:

C'est pour ça que l'Etat dois légiférer, et éventuellement taxer, afin que les nouvelles solutions ne se présentent pas comme des prétextes à surconsommer, au lieu d'inciter les profiteurs professionnels comme le font aujourd'hui les abrutis au gouvernement... :dodo:

Par

En réponse à pxidr

Je reconnais que ça m'a fait sourire :biggrin:

C'est beau l'auto-dérision :bien:

Par

Pour une fois, un article dont le fond n'a visiblement pas été pompé ailleurs. Très bien.

Pour la pointe d'électricité, qu'EDF favorise les panneaux solaire en rachetant un prix correct les kW des propriétaires et d'ailleurs, avec les prix qui vont monter en flèche, beaucoup de propriétaires de maison individuelle devraient renforcer leur isolation pour viser le zéro kW/h acheté, c'est plus que possible dès maintenant. Des villages entiers pourrait mutualiser leur production par panneaux solaires, éoliennes individuelles, etc..; ils pourraient ainsi limiter au stricte minimum la demande à EDF et donc baisser leur facture énergétique. Cela se fait déjà en France, mais surtout en Allemagne, Belgique.

Mais en France, les nuages s'arrêtent à nos frontières, la pollution et le CO2 viennent des villes, le nucléaire ne polluent pas sauf pour les déchets, mais comme on verra cela plus tard, tout va bien. Les centrales nucléaires ont besoin de beaucoup d'eau pour leur refroidissement mais toutes ne fonctionnent pas en recyclage et surtout toute ne diminuent pas la température des rejets des eaux après utilisation, mais surtout nos fleuves subissent et vont subir encore la hausse des températures et donc la diminution de leur niveau et la hausse de la température de l'eau...... Pas sur que certaines d’entre elles ne soient délester en partie en été et comme la demande en été va monter en flèche, toujours avec la hausse des températures, finit la production les été avec une faible demande des consommateurs!!!

Je pourrai continuer, mais je pense que le pire est à venir notamment pour l'eau et toutes les conséquences directes et indirectes sur notre vie pour boire et manger entre autre...... Pensez-y, car à la voiture ne sera pas, plus, la première préoccupation des humains des pays développés!!!!

Par

En réponse à JVC95

Bonsoir, si je peux me permettre...

Plus d'habitants sur cette planète égal plus de consommateurs non?

La donnée me semble évidente non?

Oui, mais ce n'est pas une raison pour faire un lien simpliste entre le nombre de personnes sur Terre et les problèmes actuels. :bah:

Dans la réalité c'est bien plus complexe, et les augmentations de la population qu'on constate sont généralement le marqueur d'une transition démographique générant un accroissement temporaire de la population, pas d'une croissance constante et exponentielle qui nous ferait aller droit dans le mur qu'on agite comme un épouvantail. :jap:

Par

En réponse à Philippe2446

Je maintiens "Savary président". Quand à Ajneda, il devrait s'acheter des bonnes lunettes plutôt que d'écrire:

" Mais ce qui n'est pas cité dans cet article (comme à l'accoutumée avec trop de journalistes auto), se sont les études plus que sérieuses qui démontrent bel et bien que dans un pays comme la France ou le Danemark et plein d'autres (c'est à dire fournissant une électricité décarbonnée) l'électrique est bien plus vertueux."

Moi je lis ceci de la plume de Savary:

"Dans le meilleur des cas - batterie made in Europe et recharge à base d’électricité nucléaire et renouvelable comme en France - le gain grimpe à 82 % selon T&E. Et même à 90 % selon l’Ademe."

Purée, faites l'effort de lire en ENTIER AVANT de critiquer!!!!!!!!! :mad:

:hello:

AAAhhh, merci Philippe.

J'étais à deux doigts d'envisager de faire des billets d'humeur avec 1/3 de mon mauvais français habituel et les 2/3 suivant de copié collé de latin.

Par

En réponse à pxidr

Sinon la massification de l'E85 est une lubie totale, compte tenue que ce sont des terres utilisées pour normalement nourrir des hommes. Ca va quand le parc auto E85 reste faible, mais le faire généraliser à l'ensemble des autos, c'est juste pas possible.

Et quel est le réel impact de cet éthanol, compte tenu que l'agriculture est énorme consommatrice d'eau ?

D'une produire de l'ethanol pourrait se faire sans révolution si les ressources sont prises sur la surproduction de viande, en matière de réduction des émissions de CO2 fossile ça reste diablement efficace, plus en tout cas que ta boîte à piles qui apparaît comme étant de moins en moins propre à mesure que les discours commerciaux sont un peu muselés... :bah:

De deux il reste encore d'énormes marges de progression, acérées celles-ci à l'inverse de celles très hypothétiques sur les batteries, dans la mesure où certaines de ces améliorations potentielles existent déjà dans d'autres secteurs, mais pas encore à la production d'ethanol.

Car produire de l'ethanol hydrponique, par des bactéries ou par d'autres moyens bien plus efficaces qu'aujourd'hui me semble en tout cas être un futur bien plus probable et réaliste que la fusion nucléaire, la seule finalement qui pourrait justifier la voiture à piles que tu défends. :oops:

Par

En réponse à Automotoman

Normaique tu te marre, assis dans ton dildo...

En attendant ton triumphe qui arrivera jamais...

Mais aujourd'hui t'es que un urluberlu privé de la dousseur du cuir et du vrombissement d'une mécanique de caractère...

Ça doit être long et chiant.

Mécanique de caractère poussive :blague:

Et pour le cuir, ne va pas faire une attaque hein :biggrin: -> https://www.caradisiac.com/la-fin-du-cuir-dans-nos-autos-187876.htm

Par

Totalement faux concernant les particules

Il y a celles des pneus et celles de l usure du bitume

Et plus le véhicule est lourd , plus il en rejette

La Renault Zoé en rejette plus que la Clio :buzz:

Par

En réponse à PLexus sol-air

C'est beau l'auto-dérision :bien:

Il faut en avoir, de temps en temps :bien:

Par

En réponse à PLexus sol-air

"Majorité de Français ?" :voyons:

Mais mec, la moyenne en France c'est moins de 15.000 bornes, t'es tout seul à prendre ton pied comme un esclave moderne, obligé de te farcir un tour du monde chaque année coincé dans ta boîte en fer-blanc ! :dodo:

Le monde moderne, et celui à venir, est fait de mobilités douces, de télétravail, de courts trajets à vélo pour aller bosser, avec des bagnoles en time-sharing ou qui restent au garage plusieurs jours de suite : les serfs du volant comme toi n'ont plus leur place dans le futur, t'es juste une anomalie, une relique du passé de la voiture fumante toute-puissante, la seule différence étant que ta fumée à toi est produite loin des regards grâce à ton gazogène moderne. :hum:

Mais t'as raison, raccroche-toi à ton petit monde qui s'effrite, retiens-toi au pinceau électrique le temps qu'on retire l'échelle provisoire des subventions et des aides idiotes, la tendance de fond finira bien par te rattraper tôt ou tard. :chut:

Tout ce qui tu viens de dire aurait pu être écrit par un scribe d’Anne Hidalgo :lol:

Mobilités douces, transports en commun, covoiturage à l’heure du covid et des 60% de Français qui vivent dans le péri urbain. C’est toi la chimère d’un futur qui n’existera que dans tes rêves d’urbain complètement déconnecté des réalités :areuh:

Par

En réponse à Flo133

C'est sur quand le sage montre la lune, l'idiot... peut etre qu'un jour tu verras le doigt

C’est très loin d’être acquis le concernant :biggrin:

Par

En réponse à PLexus sol-air

D'une produire de l'ethanol pourrait se faire sans révolution si les ressources sont prises sur la surproduction de viande, en matière de réduction des émissions de CO2 fossile ça reste diablement efficace, plus en tout cas que ta boîte à piles qui apparaît comme étant de moins en moins propre à mesure que les discours commerciaux sont un peu muselés... :bah:

De deux il reste encore d'énormes marges de progression, acérées celles-ci à l'inverse de celles très hypothétiques sur les batteries, dans la mesure où certaines de ces améliorations potentielles existent déjà dans d'autres secteurs, mais pas encore à la production d'ethanol.

Car produire de l'ethanol hydrponique, par des bactéries ou par d'autres moyens bien plus efficaces qu'aujourd'hui me semble en tout cas être un futur bien plus probable et réaliste que la fusion nucléaire, la seule finalement qui pourrait justifier la voiture à piles que tu défends. :oops:

Les biocarburants, ça fait des décennies qu'on en entend parler... sans que ça décolle vraiment.

Puis, pour l'E85... j'ai trouvé ça :

https://www.actu-environnement.com/ae/news/pollution_ethanol_air_2537.php4

Puis, le problème sera toujours de cramer 70% de l'énergie fournie en chaleur pour un moteur thermique.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Elles sont trop belles tes œillères. :fleur:

Par

En réponse à Xfire

Tout ce qui tu viens de dire aurait pu être écrit par un scribe d’Anne Hidalgo :lol:

Mobilités douces, transports en commun, covoiturage à l’heure du covid et des 60% de Français qui vivent dans le péri urbain. C’est toi la chimère d’un futur qui n’existera que dans tes rêves d’urbain complètement déconnecté des réalités :areuh:

C'est pourtant le monde du futur, plus de place pour les forçats de la route dans ton genre, perso si j'ai plus d'un quart d'heure pour rentrer chez moi après le boulot c'est trop. :oui:

Dommage que le temps que tu perds sur la route, surtout vu ta vitesse d'escargot, ne te permette pas de regarder des vidéos intéressante : si t'avais eu le temps de t'informer correctement t'aurais peut-être pas acheté une Tesla ! :biggrin:

:buzz:

Par

Je crois qu'il aurait été plus judicieux d'essayer de réduire l'empreinte carbone des technologies actuelles fortement émettrices, plutôt que de déplacer le curseur vers des technologies simplistes (moteur électrique) qui associées à la transition énergétique (production intermittente et de mauvaise qualité , sautes de vent, passages nuageux, forte houle en éolien off shore) nous mènent vers l'inconnu.

Finalement ce Trump qui prônait des filières charbon plus propres était plus pragmatique que nos illuminés de la transition énergétique.

Il aurait été meilleur d'investir les centaines de milliards d'€ dans la modernisation et la réduction carbone des grosses unités actuelles de production plutôt que multiplier à l'infini les petits points de productions d'une électricité dite renouvelable mais intermittente et de mauvaise qualité incompatible avec la gestion efficiente et économiquement supportable d'un réseau de distribution aujourd'hui encore performant.

Par

En réponse à pxidr

Les biocarburants, ça fait des décennies qu'on en entend parler... sans que ça décolle vraiment.

Puis, pour l'E85... j'ai trouvé ça :

https://www.actu-environnement.com/ae/news/pollution_ethanol_air_2537.php4

Puis, le problème sera toujours de cramer 70% de l'énergie fournie en chaleur pour un moteur thermique.

Pas 70%, ça c'était au siècle dernier, depuis on est à 60%. Puis une partie de la chaleur soi-disant "gaspillée" sert à chauffer l'habitacle : ça évite de devoir mettre deux pulls et des moufles comme toi quand tu prends la route en hiver ! :lol:

Sinon pour l'ethanol ce n'est ni toi ni moi qui déciderons, mais le marché en fonctions des contingences environnementales. Regarde le succès des rares bagnoles flexfuel qui existent, pourtant pas très sobres ni très aguichantes, et demande-toi ce que donnerait des hybrides bien plus sobres à la base, déjà bien soutenues par le marché actuel malgré les subventions des autres solutions, si elles acceptaient nativement l'E85. :bien:

Aucune autre bagnole ne peut lutter niveau écologie ou coût global avec une Prius ou une Corolla hybride à l'E85 : alors pignolez-vous avec vos petites piles à roulettes de 400cv dont personne ne veut, même subventionnée, et regardez ce que veulent les gens pour savoir de quoi demain sera fait. :jap:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

En attendant en 2020 Lexus a vendu plus de 700.000 bagnoles quand Tesla n'est même pas arriver à pipeauter de quoi arriver aux 500.000, et ce malgré les incitations, malgré les subventions... et malgré tes propres litanies et pipeaux ! :biggrin:

L'hybride au biocarburant arrive : tu sens venir la fin ? Un conseil : liquide tes éventuels boni sur tes actions Tesla en laissant les pertes aux autres, au moins tu ne perdras de l'argent QUE sur ta voiture. :lol:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Pas 70%, ça c'était au siècle dernier, depuis on est à 60%. Puis une partie de la chaleur soi-disant "gaspillée" sert à chauffer l'habitacle : ça évite de devoir mettre deux pulls et des moufles comme toi quand tu prends la route en hiver ! :lol:

Sinon pour l'ethanol ce n'est ni toi ni moi qui déciderons, mais le marché en fonctions des contingences environnementales. Regarde le succès des rares bagnoles flexfuel qui existent, pourtant pas très sobres ni très aguichantes, et demande-toi ce que donnerait des hybrides bien plus sobres à la base, déjà bien soutenues par le marché actuel malgré les subventions des autres solutions, si elles acceptaient nativement l'E85. :bien:

Aucune autre bagnole ne peut lutter niveau écologie ou coût global avec une Prius ou une Corolla hybride à l'E85 : alors pignolez-vous avec vos petites piles à roulettes de 400cv dont personne ne veut, même subventionnée, et regardez ce que veulent les gens pour savoir de quoi demain sera fait. :jap:

60% dans quelles conditions ? En labo, à température constante et a charge/vitesse constante ?

Et est-ce que les pertes dans la transmission sont prises en compte (chose qu'un VE ne possède pas) ?

Non je suis vraiment désolé, l'hybride à commencé a installer les moteurs électriques sous nos capots par la petite porte, sauf que le moteur élec se fait de plus en plus gros et va laisser des miettes au moteur thermique, qui reste et restera toujours un truc polluant et inefficient.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Quelle déconfiture ? C'est peu probable, mais si d'extraordinaire les batteries devenaient rentables dans quelques années, bah je roulerais avec des batteries, perso j'ai rien à perdre quel que soit le "gagnant". :bien:

Toi par contre avec tes actions Tesla qui risquent de valoir zéro, ou ta caisse à piles payée plus de 60.000 balles risquant de te coûter le recyclage des batteries pour t'en débarrasser, tu joues gros. :chut:

Moi tout ce que je risque c'est juste des frais de popcorn un peu plus élevés que prévu si l'affaire s'éternise ! :biggrin:

:buzz:

Par

En réponse à Xfire

Mécanique de caractère poussive :blague:

Et pour le cuir, ne va pas faire une attaque hein :biggrin: -> https://www.caradisiac.com/la-fin-du-cuir-dans-nos-autos-187876.htm

Une attaque pour quoi, je ne suis pas client de ce type de véhicule..ni de la culture vegan...

Le plastique me va pour ma lunette de toilette, pour mon siège je préfère le cuir..

Par

En réponse à pxidr

60% dans quelles conditions ? En labo, à température constante et a charge/vitesse constante ?

Et est-ce que les pertes dans la transmission sont prises en compte (chose qu'un VE ne possède pas) ?

Non je suis vraiment désolé, l'hybride à commencé a installer les moteurs électriques sous nos capots par la petite porte, sauf que le moteur élec se fait de plus en plus gros et va laisser des miettes au moteur thermique, qui reste et restera toujours un truc polluant et inefficient.

Pipeau, mon moulin tourne 95% du temps (quand il tourne) à 1300 tours qui est son régime d'efficience max.

Et moi non plus je n'ai pas de pertes de frictions, mes variations de régime étant assurés par les moteurs électriques que tu adores, idem pour les 4RM qui fonctionne sur le même système que le tien. :oui:

Par contre toi en hiver une part significative de tes petites batteries servent à te chauffer quand chez moi c'est pompé sur les 60% émis sous forme de chaleur.

60% de pertes que tu subis également, sans espoir de les récupérer pour le coup, quand ton électricité est produite à partir de l'énergie primaire, les turbines à vapeur (nucléaire comme gaz ou charbon) présentant le même rendement qu'un moteur de Prius, les pertes de transport de l'électricité, de conversion HT/BT ou de chargement de la batterie venant en plus. :chut:

Bref, viens pas causer rendement, et surtout pas avec des chiffres pipeautés. :redface:

Par

En réponse à PLexus sol-air

En attendant en 2020 Lexus a vendu plus de 700.000 bagnoles quand Tesla n'est même pas arriver à pipeauter de quoi arriver aux 500.000, et ce malgré les incitations, malgré les subventions... et malgré tes propres litanies et pipeaux ! :biggrin:

L'hybride au biocarburant arrive : tu sens venir la fin ? Un conseil : liquide tes éventuels boni sur tes actions Tesla en laissant les pertes aux autres, au moins tu ne perdras de l'argent QUE sur ta voiture. :lol:

Tesla est limité dans sa production par son outil industriel. Lexus sera enterré d’ici un an ou deux, on prend les paris ?

Par

En réponse à PLexus sol-air

Quelle déconfiture ? C'est peu probable, mais si d'extraordinaire les batteries devenaient rentables dans quelques années, bah je roulerais avec des batteries, perso j'ai rien à perdre quel que soit le "gagnant". :bien:

Toi par contre avec tes actions Tesla qui risquent de valoir zéro, ou ta caisse à piles payée plus de 60.000 balles risquant de te coûter le recyclage des batteries pour t'en débarrasser, tu joues gros. :chut:

Moi tout ce que je risque c'est juste des frais de popcorn un peu plus élevés que prévu si l'affaire s'éternise ! :biggrin:

:buzz:

Le jour où tu rouleras en VE comme tout le monde, évite de traîner sur Cara pendant un temps, tu va te faire bâcher sévère :areuh:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Pour quoi , je peu changer...il y a du V6 du V8 du flat 6 au menu...du stator rotor j'en a dans mon aspirateur ..;-)

Par

En réponse à Xfire

Tesla est limité dans sa production par son outil industriel. Lexus sera enterré d’ici un an ou deux, on prend les paris ?

Moi je prends les paris que Musk partira avec la caisse de Tesla en refourguant ses 20% à un ou plusieurs pigeons juste avant la faillite ! :biggrin:

Mais je répète que j'en ai rien à battre de qui vendra des bagnoles tant que je trouve chaussure à mon pied : j'ai roulé en Honda, je roule en Lexus et demain je choisirais ce qui se fait de mieux pour un prix correct.:bien:

Si c'est une Tesla bah je pourrais remercier les premiers pigeons de la marque d'avoir subventionné ma caisse, et si c'est une Lexus je te renverrais ce post :

Pile je gagne, face tu perds ! :lol:

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

C'est pas demain la veille... Ils auront beau interdire dans 10 ou 20 ans la commercialisation des véhicules thermiques particuliers Beaucoup resteront encore sur les route car c'est pas demain la veilles qu'on verra une offre de véhicule complète et un réseau de recharge performant.

Par

En réponse à Taro.H

C'est pas demain la veille... Ils auront beau interdire dans 10 ou 20 ans la commercialisation des véhicules thermiques particuliers Beaucoup resteront encore sur les route car c'est pas demain la veilles qu'on verra une offre de véhicule complète et un réseau de recharge performant.

Et même si c'est interdit demain..on ira en ville en tram ..se balader sur les routes piétonnes...

Et quand on aura envie de promenade une petite 911 pour apprécier le confort au doux son du glouglou du flat6...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Le changement est irréversible car imposé par la loi. Pour le moment le rapport cout / prestation d'un VE surtout en occasion reste très inférieur, à un VT.

Pour le reste, ce qui intéresse le client, c'est le rapport coût prestations. Actuellement la mise de fond est de 50 000 euros pour avoir une prestation presque acceptable Tesla M3 LR (pas pour tous les usages mais un maximum). Pour les plus débrouillard on peut acheter pour 3000 euros une voiture qui offre les prestations de base équivalentes et qui va rouler encore un moment.

Donc oui l'ane peut avancer sans carottes mais avec des coups de bâtons.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Tu n’auras pas 400 ch pour 19k€ soit le prix que le monégasque a accepté de recevoir pour se débarrasser de son engin de chantier assoiffé.

Par

En réponse à Xfire

Tu n’auras pas 400 ch pour 19k€ soit le prix que le monégasque a accepté de recevoir pour se débarrasser de son engin de chantier assoiffé.

Mince, moi qui croyais que rouler en électrique était si bon marché : on m'aurait menti ? :chut:

Par

Bel article !

Et on n'oublie pas l'agriculture grosse pollueuse et pourvoyeuse de CO2 qu'on ne remet jamais en cause. Même avec 10 voitures électriques pour 1 vache ou 1 mètre carré pesticidé on ne s'en sortira pas.

Par

Encore un qui a pris son chèque pour casser du sucre sur le VE... avec un titre bien putaclic... franchement c affligeant...

Et évidemment le pétrole tombe du ciel... tout le monde sait que le moteur thermique est d'une sobriété remarquable qui ne transforme pas 60% à 70% de l'enerj en chaleur et ne rejette pas tout un tas de saloperie avec un filtre symbolique... comme disait l'autre le diesout c plus propre quand ça sort que quand ça rentre... le mazout gate n'a jamais existé, les pétro-constructeurs sont d’honnêtes gens et de gentils Bisounours qui disent toujours toute que la vérité...

Sinon les constructeurs mondiaux se prennent la plus grosse baffe de leur existence par un petit Tesla qui révèle leur médiocrité à tous... quand on voit les VE que les constructeurs osent sortir c juste à MDR, à ce niveau d'incompétence il vaut mieux ne rien faire, si c pour faire semblant c est encore pire, ils passent juste pour des crétins finis...

Les constructeurs espèrent sans doute pouvoir encore renverser la tendance... la leçon GM n'a pas suffi apparemment... tout ce qu'ils vont arriver à faire c de laisser une autoroute aux Chinois, qui vont se faire une plaisir de remplacer tous ces constructeurs européens arrogants mais complétement à la ramasse qui restent sur leurs acquis et qui sont devenus incapables de penser à long terme... comme les Chinois, et comme nous à une autre époque ce qui nous a permis de créer des empires commerciaux... c lamentable...

Avec ce genre de visionnaires je crois que malheureusement pour l'industrie bagnole européenne, on pourra en parler au passé...

Par

En réponse à Taro.H

C'est pas demain la veille... Ils auront beau interdire dans 10 ou 20 ans la commercialisation des véhicules thermiques particuliers Beaucoup resteront encore sur les route car c'est pas demain la veilles qu'on verra une offre de véhicule complète et un réseau de recharge performant.

Des Audi thermiques qui resteront encore longtemps sur route? Je ne crois pas :areuh:

Par

En réponse à mdb92

Encore un qui a pris son chèque pour casser du sucre sur le VE... avec un titre bien putaclic... franchement c affligeant...

Et évidemment le pétrole tombe du ciel... tout le monde sait que le moteur thermique est d'une sobriété remarquable qui ne transforme pas 60% à 70% de l'enerj en chaleur et ne rejette pas tout un tas de saloperie avec un filtre symbolique... comme disait l'autre le diesout c plus propre quand ça sort que quand ça rentre... le mazout gate n'a jamais existé, les pétro-constructeurs sont d’honnêtes gens et de gentils Bisounours qui disent toujours toute que la vérité...

Sinon les constructeurs mondiaux se prennent la plus grosse baffe de leur existence par un petit Tesla qui révèle leur médiocrité à tous... quand on voit les VE que les constructeurs osent sortir c juste à MDR, à ce niveau d'incompétence il vaut mieux ne rien faire, si c pour faire semblant c est encore pire, ils passent juste pour des crétins finis...

Les constructeurs espèrent sans doute pouvoir encore renverser la tendance... la leçon GM n'a pas suffi apparemment... tout ce qu'ils vont arriver à faire c de laisser une autoroute aux Chinois, qui vont se faire une plaisir de remplacer tous ces constructeurs européens arrogants mais complétement à la ramasse qui restent sur leurs acquis et qui sont devenus incapables de penser à long terme... comme les Chinois, et comme nous à une autre époque ce qui nous a permis de créer des empires commerciaux... c lamentable...

Avec ce genre de visionnaires je crois que malheureusement pour l'industrie bagnole européenne, on pourra en parler au passé...

Dis-moi, coco : le gaz, le charbon, l'uranium et le ciment des barrages qui produisent l'électricité, et le cuivre et l'acier pour l'acheminer, ça "tombe du ciel", peut-être ? :chut:

AUCUNE énergie n'est propre, et surtout pas l'électricité consommée par un gazogène moderne. :dodo:

Par

En réponse à pxidr

Des Audi thermiques qui resteront encore longtemps sur route? Je ne crois pas :areuh:

Elles resteront (malheureusement) encore là pour plusieurs décennies même dans ton scénario utopique, le temps qu'elles sortent naturellement du parc une fois l'éventuelle interdiction de vente promulguée. :bah:

Mais dis-toi que tant qu'une bagnole électrique équivalente à une Clio n'existera pas, une telle interdiction sera toujours repoussée à "plus tard", donc une fois de plus le succès des bagnoles à piles est suspendu à une très hypothétique révolution technologiques permettant une petite polyvalente logeable comme une Clio, à 20.000 balles, d'une autonomie réelle de 600 km, rechargeable en moins de 10 minutes, et avec des batteries dotées d'une durée de vie d'au moins 15 ans, si possible construites sans matériaux polluants.

Sans ça aucune chance de lutter contre une hybride à l'E85 qui elle permet déjà ça aujourd'hui tout en étant moins émettrice de CO2. :chut:

Par

En réponse à Ajneda

Moi tout va bien, on se le redemandera dans quelques années, qui est vraiment en PLS :bien:

Évidemment que l'électrique pollue, n'importe quelle voiture pollue ! Mais ce qui n'est pas cité dans cet article (comme à l'accoutumée avec trop de journalistes auto), se sont les études plus que sérieuses qui démontrent bel et bien que dans un pays comme la France ou le Danemark et plein d'autres (c'est à dire fournissant une électricité décarbonnée) l'électrique est bien plus vertueux.

LAISSONS DONC SA CHANCE À L'ÉLECTRIQUE. Beaucoup trop de monde ne fait que râler et partir dans des questionnement lyriques comme dans cet article, alors qu'au début du thermique, les contraintes et les agacements étaient aussi élevés qu'ajd, à l'heure de la "révolution électrique". Encore une fois, évidemment que l'électrique n'est pas LA solution à très long terme mais laissons faire le temps, les avancées sont extrêmement rapides et en valent toutes la peine pour les prochaines années.

Arrêtons donc de perpétuellement se contenter d'un thermique archaïque que l'on arrive plus à dépolluer ces dernières années, si ce n'est en l'électrifiant.

Passons à autre chose, quitte à ce que le début patine, exactement comme à la révolution du moteur à explosion, et vous verrez bien, l'électrique l'emportera et polluera de moins en moins, toujours aussi exactement que le thermique, mais dans des proportions décuplées, et là est le réel gain.

ok c est un fait de décarboner nos automobiles car il est temps de "changer d air" .Oui ,le monde du VE n est qu à ces balbutiements mais comme je le répète souvent dans les sujets de caradisiac, il est surtout temps de changer nos méthodes de commercialisation et de politiques d incitation car ce n est pas avec 7000 euros qu un ménage moyen peut remplacer sa berline familiale qui va bien plus loin que bon nombre de VE (infrastructures et temps de recharge peu performant par rapport à un thermique)

il faut changer nos façons de faire car une fois de plus ce n est pas le français moyen qui s enrichie le plus dans cette révolution automobile, ce sont les mêmes qu hier qui n hésitaient pas à vendre des voitures "tricheuses".

Alors nous gagnerons cette décarbonisation à partir du moment où grands constructeurs et pouvoirs publiques se consacreront vraiment à faire autre chose que du profit car pour le moment ,comme à chaque fois d ailleurs, c'est est le maillon le plus bas de la chaîne financière qui doit consentir aux plus gros efforts.

En attendant, je mange moins de viande ,je trie mes déchets, je respecte les limitations de vitesse et j organise et mutualise mes déplacements.

je pense que si chacun faisait cet effort ( c est pas le cas de tous :voir l article sur les records de vitesse du week end) on continuerait à ralentir notre goût pour l usage du pétrole ).

Enfin ce n'est que mon avis mais la solution de l hydrogène reste quand même plus séduisante.

Par

Je reviens sur l’histoire de la batterie branchée sur la wallbox de la maison, qui permettrait de « soulager » le réseau. En clair, elle fournirait de l’électricité au réseau. Quelle serait la conséquence sur la durée de vie de la batterie ?

Quel serait le risque de retrouver le matin sa batterie non rechargée, suite à un problème sur le réseau alimenté en flux tendu, à cause d’un problème de sécheresse, de manque de vent, … ?

Par

En réponse à skobido

Bel article !

Et on n'oublie pas l'agriculture grosse pollueuse et pourvoyeuse de CO2 qu'on ne remet jamais en cause. Même avec 10 voitures électriques pour 1 vache ou 1 mètre carré pesticidé on ne s'en sortira pas.

Qui est prêt a arrêter de manger pour sauver le reste du monde?

Par

"Faire tourner une électrique en ville, c’est un pur gâchis environnemental."

Je n'en suis pas si sûr, d'accord il faut faire bcp de km pour rentabiliser le VE mais il est bcp plus vite rentabilisé en ville ou le delta avec le thermique est fort: la consommation y est supérieure à la moyenne pour le thermique et inférieur à la moyenne sur l'électrique. C'est aussi l'endroit où l'on cherche à limiter les émissions de CO2 non pas à l'échelle de la planète mais plutôt de la ville.

Ce qui est compliqué c'est que peu de citadins peuvent accéder à une borne de recharge.

Il y aussi un axe d'amélioration sur la capture du CO2 lors de la production des batteries, l'étape la plus énergivore du VE.

Bref, moi aussi je m'y perds et à l'heure actuelle sans amélioration majeure (poids, prix, autonomie) j'ai peur qu'on y soit perdants mais j'ai l'impression que c'est un passage obligé, le VE a encore une belle marge de progression :fleur:

Par

En réponse à gordini12

Le changement est irréversible car imposé par la loi. Pour le moment le rapport cout / prestation d'un VE surtout en occasion reste très inférieur, à un VT.

Pour le reste, ce qui intéresse le client, c'est le rapport coût prestations. Actuellement la mise de fond est de 50 000 euros pour avoir une prestation presque acceptable Tesla M3 LR (pas pour tous les usages mais un maximum). Pour les plus débrouillard on peut acheter pour 3000 euros une voiture qui offre les prestations de base équivalentes et qui va rouler encore un moment.

Donc oui l'ane peut avancer sans carottes mais avec des coups de bâtons.

Tout ce qui est régit par la loi est réversible, ce qui s'impose par son utilité est beaucoup plus durable. Combien de fois la nécessité a obligé les législateurs a autoriser quelque chose contre leur volonté.

Il est un adage qui dit "nécessité fait loi".

Par

En réponse à GY201

Qui est prêt a arrêter de manger pour sauver le reste du monde?

Y'a une différence entre "arrêter de manger" et "plus bouffer de la viande au kilo dans un all-you-can-eat". :bah:

Perso je suis un viandard assumé, mais je trouverais ça logique, au vu de l'impact écologique indéniable de la production de viande (70% de mémoire des émissions de CO2 de l'agriculture), que la consommation et la production soient un peu régulées et réduites. :jap:

Si à titre individuel le prix de la viande augmente un peu, bah tant pis, j'en mangerais un peu moins ou aurait un budget un peu plus important, et bénéficierais aussi d'une qualité probablement en hausse. :bien:

Par

En réponse à GY201

Tout ce qui est régit par la loi est réversible, ce qui s'impose par son utilité est beaucoup plus durable. Combien de fois la nécessité a obligé les législateurs a autoriser quelque chose contre leur volonté.

Il est un adage qui dit "nécessité fait loi".

C'est exactement pour ça que je me marre quand les politiques cherchent à faire évoluer un marché : le diesel hier ou l'électricité aujourd'hui montrent bien que les politiques sont là pour accompagner une tendance ou l'accélérer, pour inciter à faire ou ne pas faire, mais en aucun cas ne peuvent créer un marché ex nihilo (à l'exception des Norvégiens ou des Saoudiens, mais ceci est une autre histoire...). :bah:

Par

En réponse à Xfire

Tu crois qu’on renouvelle un parc auto en 15 ans ?

Quel naïveté, c’est pitoyable :lol:

Pour plus de 20%, oui. :areuh:

:fresh:

Par

En réponse à Papygeon

Je reviens sur l’histoire de la batterie branchée sur la wallbox de la maison, qui permettrait de « soulager » le réseau. En clair, elle fournirait de l’électricité au réseau. Quelle serait la conséquence sur la durée de vie de la batterie ?

Quel serait le risque de retrouver le matin sa batterie non rechargée, suite à un problème sur le réseau alimenté en flux tendu, à cause d’un problème de sécheresse, de manque de vent, … ?

Il faut un système auquel tu dis "je veux tel taux de charge demain à telle heure, je ne revends l'électricité que s'il y a un gain de x centimes / kWh, et je ne descends jamais en-dessous de xx% (pour minimiser l'usure de la batterie)"

Le premier point sera déjà souhaitable même sans revendre, quand on aura un tarif plus variable qu'aujourd'hui selon l'heure où on consomme: ça permettra de charger au moindre coût.

Au minimum, il est évident qu'il faut programmer une limite de la décharge, mais sans calcul et maîtrise du gain financier de la revente, je conseillerais de ne jamais revendre.

Les autres points sont fortement conseillés pour ne pas user sa batterie de manière non-rentable.

Autre possibilité: si tu as un contrat (qui n'existe pas encore mais qui pourrait arriver un jour accompagné d'un tarif avantageux) qui te limite à 3 kW pendant les gros pics de consommation, tu pourras avoir envie d'utiliser un peu de l'électricité de la voiture pour avoir le droit de faire la cuisine sans couper le chauffage. Ça ne sera pas de la revente mais quand-même une utilisation de la batterie pour soulager le réseau.

Mais ça sera plus compliqué de calculer la rentabilité par rapport à un contrat qui ne limite pas la consommation à certaines heures.

Enfin, si tu as un VE dont l'autonomie est déjà juste pour un certain trajet que tu effectues souvent, ton intérêt sera de ne surtout pas perdre d'autonomie, donc minimiser l'usure de la batterie, et de ne jamais revendre d'électricité tant que ta batterie de permet de faire le trajet en question sans arrêt pour recharger. Alors qu'au contraire, si tu n'as pas ce besoin et que tu as déjà atteint le stade où tu envisages un remplacement de la batterie, l'usure de la batterie n'aura pas d'importance.

Mais c'est sûr qu'il ne faudra pas se précipiter pour revendre sans regarder les conditions.

Par

Il faut un système auquel tu dis "je veux tel taux de charge demain à telle heure, je ne revends l'électricité que s'il y a un gain de x centimes / kWh, et je ne descends jamais en-dessous de xx% (pour minimiser l'usure de la batterie)"

Le premier point sera déjà souhaitable même sans revendre, quand on aura un tarif plus variable qu'aujourd'hui selon l'heure où on consomme: ça permettra de charger au moindre coût.

Au minimum, il est évident qu'il faut programmer une limite de la décharge, mais sans calcul et maîtrise du gain financier de la revente, je conseillerais de ne jamais revendre.

Les autres points sont fortement conseillés pour ne pas user sa batterie de manière non-rentable.

Autre possibilité: si tu as un contrat (qui n'existe pas encore mais qui pourrait arriver un jour accompagné d'un tarif avantageux) qui te limite à 3 kW pendant les gros pics de consommation, tu pourras avoir envie d'utiliser un peu de l'électricité de la voiture pour avoir le droit de faire la cuisine sans couper le chauffage. Ça ne sera pas de la revente mais quand-même une utilisation de la batterie pour soulager le réseau.

Mais ça sera plus compliqué de calculer la rentabilité par rapport à un contrat qui ne limite pas la consommation à certaines heures.

Enfin, si tu as un VE dont l'autonomie est déjà juste pour un certain trajet que tu effectues souvent, ton intérêt sera de ne surtout pas perdre d'autonomie, donc minimiser l'usure de la batterie, et de ne jamais revendre d'électricité tant que ta batterie de permet de faire le trajet en question sans arrêt pour recharger. Alors qu'au contraire, si tu n'as pas ce besoin et que tu as déjà atteint le stade où tu envisages un remplacement de la batterie, l'usure de la batterie n'aura pas d'importance.

Mais c'est sûr qu'il ne faudra pas se précipiter pour revendre sans regarder les conditions.

Par

En réponse à mdb92

Encore un qui a pris son chèque pour casser du sucre sur le VE... avec un titre bien putaclic... franchement c affligeant...

Et évidemment le pétrole tombe du ciel... tout le monde sait que le moteur thermique est d'une sobriété remarquable qui ne transforme pas 60% à 70% de l'enerj en chaleur et ne rejette pas tout un tas de saloperie avec un filtre symbolique... comme disait l'autre le diesout c plus propre quand ça sort que quand ça rentre... le mazout gate n'a jamais existé, les pétro-constructeurs sont d’honnêtes gens et de gentils Bisounours qui disent toujours toute que la vérité...

Sinon les constructeurs mondiaux se prennent la plus grosse baffe de leur existence par un petit Tesla qui révèle leur médiocrité à tous... quand on voit les VE que les constructeurs osent sortir c juste à MDR, à ce niveau d'incompétence il vaut mieux ne rien faire, si c pour faire semblant c est encore pire, ils passent juste pour des crétins finis...

Les constructeurs espèrent sans doute pouvoir encore renverser la tendance... la leçon GM n'a pas suffi apparemment... tout ce qu'ils vont arriver à faire c de laisser une autoroute aux Chinois, qui vont se faire une plaisir de remplacer tous ces constructeurs européens arrogants mais complétement à la ramasse qui restent sur leurs acquis et qui sont devenus incapables de penser à long terme... comme les Chinois, et comme nous à une autre époque ce qui nous a permis de créer des empires commerciaux... c lamentable...

Avec ce genre de visionnaires je crois que malheureusement pour l'industrie bagnole européenne, on pourra en parler au passé...

On est reparti sur la comparaison à la c*n basée sur le rendement du seul moteur. Purée, ça me manquait, ça faisait longtemps. C'est d'ailleurs toujours aussi débile. Mon radiateur il a un rendement de 100%, il est mieux que le moteur de ton VE. Que dire de la PaC de mon frère qui a un rendement de 200%, alors? :kaola:

Par ailleurs, si les constructeurs mondiaux se prennent une baffe, ce n'est pas tant parce qu'il y a un nouvel entrant dans un marché de 70M de voitures par an, qui peine à atteindre 500000 caisses (moins de 1%). C'est à cause d'un truc qui s'appelle le Covid. :hello:

Mais bon, chacun voit midi à sa porte, n'est-ce pas? :ange:

Par

En réponse à Philippe2446

On est reparti sur la comparaison à la c*n basée sur le rendement du seul moteur. Purée, ça me manquait, ça faisait longtemps. C'est d'ailleurs toujours aussi débile. Mon radiateur il a un rendement de 100%, il est mieux que le moteur de ton VE. Que dire de la PaC de mon frère qui a un rendement de 200%, alors? :kaola:

Par ailleurs, si les constructeurs mondiaux se prennent une baffe, ce n'est pas tant parce qu'il y a un nouvel entrant dans un marché de 70M de voitures par an, qui peine à atteindre 500000 caisses (moins de 1%). C'est à cause d'un truc qui s'appelle le Covid. :hello:

Mais bon, chacun voit midi à sa porte, n'est-ce pas? :ange:

Ton ordinateur a un rendement de 0%: le calcul n'est pas une forme d'énergie, 100% de l'électricité consommée part en chaleur :tongue:

Même la lumière de ton écran, à part la faible part qui sort par la fenêtre.

Mais effectivement, parler du rendement de la partie la plus simple de la chaîne (celle qui n'essaie pas de récupérer l'énergie thermique) est stupide.

C'est valable aussi pour le chauffage avec résistance électrique, que ça soit dans une voiture ou dans une maison.

Par

En réponse à Philippe2446

On est reparti sur la comparaison à la c*n basée sur le rendement du seul moteur. Purée, ça me manquait, ça faisait longtemps. C'est d'ailleurs toujours aussi débile. Mon radiateur il a un rendement de 100%, il est mieux que le moteur de ton VE. Que dire de la PaC de mon frère qui a un rendement de 200%, alors? :kaola:

Par ailleurs, si les constructeurs mondiaux se prennent une baffe, ce n'est pas tant parce qu'il y a un nouvel entrant dans un marché de 70M de voitures par an, qui peine à atteindre 500000 caisses (moins de 1%). C'est à cause d'un truc qui s'appelle le Covid. :hello:

Mais bon, chacun voit midi à sa porte, n'est-ce pas? :ange:

Moi aussi je sais faire : quand je fais le plein, j'ai un rendement de 100% entre la cuve et mon réservoir ! :biggrin:

Par

Tout est pourtant tellement simple, est-ce que Monsieur Savary est prêt à ce pari? S'enfermer une heure dans un box avec une thermique moteur tournant, contre quelqu'un qui fait la même chose dans le box voisin avec un VE. Le premier qui meurt à perdu.

Partant d'une telle évidence basique, tout le reste est billevesées.

Par

En réponse à DinkyBoy

Tout est pourtant tellement simple, est-ce que Monsieur Savary est prêt à ce pari? S'enfermer une heure dans un box avec une thermique moteur tournant, contre quelqu'un qui fait la même chose dans le box voisin avec un VE. Le premier qui meurt à perdu.

Partant d'une telle évidence basique, tout le reste est billevesées.

C'est une réponse NIMB (Not In My Backyard) de citadin, ça.

Ceux qui habitent à proximité d'une centrale électrique thermique vous suggéreront de fabriquer votre propre électricité par vous même, ce qui permettra le démantèlement de la centrale qui est près de chez eux.

Ce n'est pas parce que la pollution est chez les autres qu'elle n'existe pas.

Par

En réponse à DinkyBoy

Tout est pourtant tellement simple, est-ce que Monsieur Savary est prêt à ce pari? S'enfermer une heure dans un box avec une thermique moteur tournant, contre quelqu'un qui fait la même chose dans le box voisin avec un VE. Le premier qui meurt à perdu.

Partant d'une telle évidence basique, tout le reste est billevesées.

Et tu veux bien essayer de passer une heure dans la cheminée d'une centrale à charbon? stocker du combustible nucléaire usagé dans ta chambre? donner ton jardin pour qu'on y prenne du lithium, du cobalt ou autre, tant pis si ta maison s'écroule parce qu'on aura trop creusé à côté ?

mettre la poussière de pneus de ton VE dans ta cuisine?

Par

En réponse à DinkyBoy

Tout est pourtant tellement simple, est-ce que Monsieur Savary est prêt à ce pari? S'enfermer une heure dans un box avec une thermique moteur tournant, contre quelqu'un qui fait la même chose dans le box voisin avec un VE. Le premier qui meurt à perdu.

Partant d'une telle évidence basique, tout le reste est billevesées.

"Tout est pourtant tellement simple.... partant d'une évidence basique.."

No Comment!

Par

En réponse à W A V E

Et tu veux bien essayer de passer une heure dans la cheminée d'une centrale à charbon? stocker du combustible nucléaire usagé dans ta chambre? donner ton jardin pour qu'on y prenne du lithium, du cobalt ou autre, tant pis si ta maison s'écroule parce qu'on aura trop creusé à côté ?

mettre la poussière de pneus de ton VE dans ta cuisine?

Ces choses que tu énumères ne se trimballent pas sous nos narines dans nos rues et routes que je sache. La merde sui sort des pots et qui tue 48000 personnes par en France, oui par contre. Donc je répète: est ce que les rejets tuent, oui ou non? La réponse est oui. Et si tu crains le lithium, commence par ne plus utiliser les appareils qui te permettent d'écrire ici, ça se recycle très bien dorénavant, contrairement à la tonne de pétrole à jamais brûlée nécessaire pour faire 10000 bornes avec ta charrette du temps d'avant.

Par

En réponse à DinkyBoy

Ces choses que tu énumères ne se trimballent pas sous nos narines dans nos rues et routes que je sache. La merde sui sort des pots et qui tue 48000 personnes par en France, oui par contre. Donc je répète: est ce que les rejets tuent, oui ou non? La réponse est oui. Et si tu crains le lithium, commence par ne plus utiliser les appareils qui te permettent d'écrire ici, ça se recycle très bien dorénavant, contrairement à la tonne de pétrole à jamais brûlée nécessaire pour faire 10000 bornes avec ta charrette du temps d'avant.

T'as vu où que les centrales à charbon ne tuent pas? et la poussière de pneus?

les morts de la pollution c'est aussi ça, ainsi que le chauffage, les usines... tout ne vient pas du pot d'échappement.

T'es sans doute d'accord pour qu'on arrête immédiatement chez nous et chez nos voisins toute centrale à charbon ou au fioul?

Dans ce cas, il va falloir commencer à rationner ta consommation électrique. Hors de question que tu consommes plus que le moyenne, donc déjà avec un VE tu commences mal. Tu vas le laisser au garage tout le temps où on n'a pas de surplus d'électricité propre. Puis partager le peu de surplus avec 30 millions de VE. Le temps qu'on construire davantage de centrales propres, tu rouleras le plus souvent à vélo.

Dans tous les cas, ce qui te tuerait dans un local fermé avec un véhicule thermique, c'est pas ce qui tue dans la vraie vie. ça ne serait ni cancer, ni insuffisance respiratoire, mais le CO qui n'a aucun effet aux doses où on le respire dans la vraie vie.

Preuve que tu mélanges tout et que la réalité est bien plus complexe que tes raisonnements.

Quand aux mines, en plus de faire crever ceux qui y travaillent, les dégâts environnementaux sont considérables, ce qui fait aussi des dégâts humains, et en fera encore plus au fur et à mesure qu'on manque de place à la fois pour les humains et pour préserver l'équilibre écologique de la planète.

A moins que tu espères que 300 kg de batteries par habitant tombent du ciel, je sais pas si tu réalises la quantité dont on a besoin.

En attendant, si aucun thermique (hybride ou pas) n'est une solution durable du point de vue du CO2 tant qu'on ne sait pas faire de carburant synthétique propre, les meilleurs thermiques/hybrides contribuent extrêmement peu à la pollution toxique, certainement moins qu'un VE.

Par

En réponse à DinkyBoy

Ces choses que tu énumères ne se trimballent pas sous nos narines dans nos rues et routes que je sache. La merde sui sort des pots et qui tue 48000 personnes par en France, oui par contre. Donc je répète: est ce que les rejets tuent, oui ou non? La réponse est oui. Et si tu crains le lithium, commence par ne plus utiliser les appareils qui te permettent d'écrire ici, ça se recycle très bien dorénavant, contrairement à la tonne de pétrole à jamais brûlée nécessaire pour faire 10000 bornes avec ta charrette du temps d'avant.

Vous répétez la même chose que plus haut : la pollution vous dérange quand elle est proche de vous, mais pas lorsqu'elle est proche des autres.

Si vous pensez aux décès liés particules fines, effectivement, c'est une réalité.

Mais penser que supprimer les voitures diesel va changer la donne est une illusion. Avant la généralisation des FAP, les échappements des voitures diesel émettaient environ 7% des particules fines (source Airparif). Autant dire qu'aujourd'hui, c'est de plus en plus réduit, ce qui n'est pas le cas des émissions de particules fines liées par exemple aux pneumatiques. La preuve en est que l'endroit le plus pollué aux particules fines, c'est le métro et en particulier ses lignes pneumatiques... qui fonctionnent à l'électricité !

Par

En réponse à Philippe2446

On est reparti sur la comparaison à la c*n basée sur le rendement du seul moteur. Purée, ça me manquait, ça faisait longtemps. C'est d'ailleurs toujours aussi débile. Mon radiateur il a un rendement de 100%, il est mieux que le moteur de ton VE. Que dire de la PaC de mon frère qui a un rendement de 200%, alors? :kaola:

Par ailleurs, si les constructeurs mondiaux se prennent une baffe, ce n'est pas tant parce qu'il y a un nouvel entrant dans un marché de 70M de voitures par an, qui peine à atteindre 500000 caisses (moins de 1%). C'est à cause d'un truc qui s'appelle le Covid. :hello:

Mais bon, chacun voit midi à sa porte, n'est-ce pas? :ange:

Arrête ton pipeau, le moteur thermique à le pire rendement qui existe, dans la réalité c entre 12 et 15% à régime variable... juste minable, pourri, médiocre,... c pas la peine de le nier... et que dire si on prend toute la chaine de l'extraction à la conso? bizarrement il y a omerta de la part des pétroliers, évidemment, si on savait réellement le pétrole aurait été banni depuis longtemps, surtout quand on parle de pétrole de schiste et de sables bitumineux US/Canada...

Je ne vais pas re rentrer dans ce débat puéril et inutile... le moteur thermique n'a plus aucune chance... il aurait du disparaitre depuis longtemps déjà, au moins pour la propulsion... sa seule raison d’être c de bouffer un max du pétrole 100% importé...

Quand à Tesla je ne parlais pas des ventes mais techniquement, c une raclée magistrale, et les autres constructeurs ont beau faire ils n'y arrivent pas, malgré leurs moyens soit disant colossaux, qui ça aussi se révèle être du pipeau...

Les gens ont bien compris qu'il se passait qq chose avec le VE, ils ont arrêté d'acheter des thermiques inutiles, polluantes et jetables, ils se contentent de leurs véhicules pour l'instant et attendent pour voir... ceux qui veulent des VE, et il y en de + en + malgré les défauts, continuent à en acheter... le covid n'y change strictement rien...

Par

En réponse à PLexus sol-air

L'argument démographique est faux : d'une part les "problèmes" n'ont généralement aucun lien direct avec la démographie, et de deux les projections alarmistes ne tiennent pas compte de la transition démographique. Il y a pas mal de publications scientifiques sur le sujet s'il t'intéresse sérieusement. :bah:

C'est pourtant mathématique.

prends par exemple ton logement et imagine 100 personnes à l'intérieur au lieu d'une poignée.

ben la Terre, c'est la même chose.

A chaque nouvel individu sur la planète:

- c'est une bouche de plus à nourrir => plus de nourriture à produire = plus d'agriculture et élevage = plus de supermarché, plus de transport, plus de déchet...

- plus de logement à construire

- plus d'école, d'entreprise, hôpitaux, administrations, cinémas, commerces, etc...

- plus de moyens de transports: ferroviaire, aérien, route, etc...

- plus de problématique de gestion de l'eau douce, eau usée à traiter... + électricité, gaz, pétrole...

- plus de consommation d'oxygène...

- plus de dégradation du paysage (vacances et reste du temps)

etc, etc...

Donc, si, désolé, plus on est nombreux sur terre, plus c'est la merde.

Et si le but est de tous vivre comme les indiens d'Amazonie (du moins comme ceux qui vivent encore en harmonie avec la nature), non seulement, on sait que ça n'est pas ce que veulent les gens, mais de toute façon, c'est illusoire.

Par

@plexus-sol-air

C'est pourtant mathématique.

prends par exemple ton logement et imagine 100 personnes à l'intérieur au lieu d'une poignée.

ben la Terre, c'est la même chose.

A chaque nouvel individu sur la planète:

- c'est une bouche de plus à nourrir => plus de nourriture à produire = plus d'agriculture et élevage = plus de supermarché, plus de transport, plus de déchet...

- plus de logement à construire

- plus d'école, d'entreprise, hôpitaux, administrations, cinémas, commerces, etc...

- plus de moyens de transports: ferroviaire, aérien, route, etc...

- plus de problématique de gestion de l'eau douce, eau usée à traiter... + électricité, gaz, pétrole...

- plus de consommation d'oxygène...

- plus de dégradation du paysage (vacances et reste du temps)

etc, etc...

Donc, si, désolé, plus on est nombreux sur terre, plus c'est la merde.

Et si le but est de tous vivre comme les indiens d'Amazonie (du moins comme ceux qui vivent encore en harmonie avec la nature), non seulement, on sait que ça n'est pas ce que veulent les gens, mais de toute façon, c'est illusoire.

Par

En réponse à mdb92

Arrête ton pipeau, le moteur thermique à le pire rendement qui existe, dans la réalité c entre 12 et 15% à régime variable... juste minable, pourri, médiocre,... c pas la peine de le nier... et que dire si on prend toute la chaine de l'extraction à la conso? bizarrement il y a omerta de la part des pétroliers, évidemment, si on savait réellement le pétrole aurait été banni depuis longtemps, surtout quand on parle de pétrole de schiste et de sables bitumineux US/Canada...

Je ne vais pas re rentrer dans ce débat puéril et inutile... le moteur thermique n'a plus aucune chance... il aurait du disparaitre depuis longtemps déjà, au moins pour la propulsion... sa seule raison d’être c de bouffer un max du pétrole 100% importé...

Quand à Tesla je ne parlais pas des ventes mais techniquement, c une raclée magistrale, et les autres constructeurs ont beau faire ils n'y arrivent pas, malgré leurs moyens soit disant colossaux, qui ça aussi se révèle être du pipeau...

Les gens ont bien compris qu'il se passait qq chose avec le VE, ils ont arrêté d'acheter des thermiques inutiles, polluantes et jetables, ils se contentent de leurs véhicules pour l'instant et attendent pour voir... ceux qui veulent des VE, et il y en de + en + malgré les défauts, continuent à en acheter... le covid n'y change strictement rien...

Avec les valeurs de rendement des moteurs thermiques que vous annoncez, une compacte type 308 consommerait au moins 9,5l/100Km sur nationale et 21,6l/100Km sur autoroute... :buzz:

Vous êtes certain de vos valeurs ? :voyons:

Quant au tout électrique automobile, il pose, qu'on le veuille ou non, la question de comment on va fabriquer l'énergie correspondante.

Un calcul rapide et faisable par n'importe qui montre que remplacer le gazole et le SP consommés en France par de l'électricité nécessite d'être compensé par environ 108TWh de plus par an.

A titre indicatif, c'est 23% de la production d'électricité nucléaire de la France (28% de la partie nucléaire).

Par

En réponse à mdb92

Arrête ton pipeau, le moteur thermique à le pire rendement qui existe, dans la réalité c entre 12 et 15% à régime variable... juste minable, pourri, médiocre,... c pas la peine de le nier... et que dire si on prend toute la chaine de l'extraction à la conso? bizarrement il y a omerta de la part des pétroliers, évidemment, si on savait réellement le pétrole aurait été banni depuis longtemps, surtout quand on parle de pétrole de schiste et de sables bitumineux US/Canada...

Je ne vais pas re rentrer dans ce débat puéril et inutile... le moteur thermique n'a plus aucune chance... il aurait du disparaitre depuis longtemps déjà, au moins pour la propulsion... sa seule raison d’être c de bouffer un max du pétrole 100% importé...

Quand à Tesla je ne parlais pas des ventes mais techniquement, c une raclée magistrale, et les autres constructeurs ont beau faire ils n'y arrivent pas, malgré leurs moyens soit disant colossaux, qui ça aussi se révèle être du pipeau...

Les gens ont bien compris qu'il se passait qq chose avec le VE, ils ont arrêté d'acheter des thermiques inutiles, polluantes et jetables, ils se contentent de leurs véhicules pour l'instant et attendent pour voir... ceux qui veulent des VE, et il y en de + en + malgré les défauts, continuent à en acheter... le covid n'y change strictement rien...

Les gens ont arrêté d'acheter des thermiques?

C'est bizarre, sur ma planète c'est encore la majorité des ventes même sans la moindre pseudo-hybridation légère. Quelle est la tienne (de planète)?

Pas beaucoup de ces thermiques ont un rendement aussi mauvais que tu le dis, et seulement en ville en été (parce qu'en hiver on chauffe, c'est pas gratuit en électrique).

Pendant ce temps, y'a encore des gens qui chargent des VE alimentés par des moteurs thermiques, principalement sur les îles, même si c'est en train de changer doucement: la différence entre le présent et ton futur rêvé que tu confonds avec le présent.

Regarde la consommation aux 100 km de ton VE. Regarde combien ça représente de CO2 avec une centrale à charbon. Et compare à la consommation d'essence d'un thermique équivalent. Tu verras que t'as intérêt à rester en ville avec pas trop de chauffage, et à faire beaucoup de km pour justifier la fabrication de ta batterie. Tu veilleras à ne pas compter qu'on roule au pétrole de schiste puisque ça n'est pas vraiment le cas aujourd'hui (oui, encore cette distinction présent/futur, je sais c'est compliqué). Par contre la réalité c'est qu'il n'y a presque jamais un seul moment, au moins à cette saison, où on arrête toutes les centrales à charbon. Il faudrait sans doute débrancher quelque VE pour y parvenir. Donc, évites de dire que tu roules au nucléaire puisqu'on attends que tu arrêtes de recharger pour arrêter de cramer du charbon. Ou qu'on ait davantage de centrales propres. Futur, pas présent encore une fois.

Recyclage des batteries?

Avant d'utiliser des batteries recyclées il faut déjà en fabriquer une première fois pour tout le monde.

Actuellement le volume à recycler est ridicule face au volume vendu, ça devrait être très facile de tout recycler. Et pourtant c'est pas le cas.

C'est facile de cultiver une betterave sans aucun produit chimique dans mon jardin, de faire 50g d'alcool, de déplacer ma voiture avec sur le parking, et d'en déduire que je peux rouler avec zéro CO2. Mais ça n'en fait pas une solution généralisable et encore moins ce qui est pratiqué aujourd'hui. C'est pareil pour l'électrique propre aujourd'hui.

Par

En réponse à Twingomatix

Avec les valeurs de rendement des moteurs thermiques que vous annoncez, une compacte type 308 consommerait au moins 9,5l/100Km sur nationale et 21,6l/100Km sur autoroute... :buzz:

Vous êtes certain de vos valeurs ? :voyons:

Quant au tout électrique automobile, il pose, qu'on le veuille ou non, la question de comment on va fabriquer l'énergie correspondante.

Un calcul rapide et faisable par n'importe qui montre que remplacer le gazole et le SP consommés en France par de l'électricité nécessite d'être compensé par environ 108TWh de plus par an.

A titre indicatif, c'est 23% de la production d'électricité nucléaire de la France (28% de la partie nucléaire).

Le Marabout Diseur de Boniments nous ressort toujours, lui et ses compères d'ailleurs, ses comparaisons de rendement à la noix ! A ce petit jeu on peut en effet comparer le moteur d'un VE à un convecteur électrique, aux rendements très élevés !

Toutefois, par ailleurs, tu as raison, le VT peut avoir aujourd'hui des rendements bien plus élevés que les chiffres que mdb nous ressasse à l'envie. Un bon moteur hybridé fait du 40 %, toutes les fois où il fabrique de l'électricité, c'est à dire très souvent ! Mais la stratégie des sectaires est de toujours prendre les chiffres les meilleurs ou les moins bons (sans aucune nuance) comme ca les arrange !

Par

"Le job de la watture, ce qui justifie la révolution industrielle en cours et les gros sacrifices à venir, c’est de réduire les émissions mondiales de C02, point barre."

Non, pas point barre. Egalement de réduire fortement notre consommation de pétrole, ressource tarissable (rappelons-le quand même, hein) et dont l'extraction sera quoi qu'on dise de plus en plus chère et/ou de plus en plus polluante.

Recourir aux carburants "alternatifs" ne supprime pas non plus le problème de la qualité de l'air, et pour vous en convaincre je vous conseille de passer un moment dans un garage fermé en compagnie d'un moteur GPL, GNV ou Flexfuel en fonctionnement.

La plupart de ces carburants ont d'ailleurs l'étiquette verte car on ne s'intéresse pas (encore) aux polluants non réglementés en France. C'est pourtant bien une des raisons pour lesquelles l'éthanol a été enterré dans plusieurs pays.

L'éthanol enfin, c'est viable tant que c'est marginal. Si l'E85 devenait le carburant majoritaire, les surfaces de production deviendraient d'abord significatives puis insupportables et, sérieusement, a-t-on réellement envie de remplacer le blé ou le maïs dans nos champs par de la betterave juste pour faire avancer nos bagnoles ?!

"La comparaison n’est pas idiote. Ces milliards ne seraient-ils pas plus utilement consacrés à la rénovation énergétique de nos logements et bâtiments publics ?"

Des milliards pour la rénovation thermique, au lieu de la construction d'un réseau de recharge ? Mais pouvez-vous expliquer pourquoi l'un empêcherait l'autre, exactement ? Si on veut réduire franchement les émission de CO2, il faut s'attaquer à toutes les émissions, donc transport ET logement. Car il faut bien comprendre que l'un comme l'autre, au final, sont des investissements RENTABLES pour l'état. Nous voyons la dépense, l'état voit le retour sur investissement ; comme n'importe quel investisseur.

Par

Sinon M.Savary, vos réflexions sont intéressantes, mais il y a une solution que vous n'abordez pas : le VE à prolongateur d'autonomie (intégré façon BMW I3, ou amovible façon EP Tender). Cette solution permet de rouler en "zéro émission" au quotidien sans surdimensionner les batteries, de réduire le prix d'achat et de malgré tout se déplacer loin sans contrainte. On inverse la priorité par rapport à un PHEV : c'est plus simple mécaniquement, et plus plaisant à conduire puisque c'est équivalent à un VE. Le prolongateur intégré peut être flexfuel, et le prolongateur remorqué peut être thermique comme électrique. Ca me semble une solution de transition très intéressante, pourtant ça ne prend pas... pourquoi ? Le sujet d'un prochain article, peut-être ? Ou d'une interview du créateur de l'EP Tender ?

Par

En quoi un PHEV devrait-il être plus complexe qu'un VE à prolongateur d'autonomie? quelle est la différence entre les 2?

C'est juste une question de vocabulaire hein, et si certains constructeurs d'amusent à mettre des turbos, des boîtes de vitesses compliquées, ou des injections directes difficiles à dépolluer, c'est pas obligatoire du tout, d'ailleurs en général le rendement est moins bon :ptèdr:

Un vrai PHEV a une puissance électrique suffisante pour ne pas avoir besoin de démarrer le thermique tant que la batterie est assez chargée. Ensuite la question est de dimentionner la batterie en fonction des besoins quotidiens.

Par

En réponse à Xfire

Tesla est limité dans sa production par son outil industriel. Lexus sera enterré d’ici un an ou deux, on prend les paris ?

Tu es sérieux quand tu écris ça :blague:

Par

En réponse à W A V E

En quoi un PHEV devrait-il être plus complexe qu'un VE à prolongateur d'autonomie? quelle est la différence entre les 2?

C'est juste une question de vocabulaire hein, et si certains constructeurs d'amusent à mettre des turbos, des boîtes de vitesses compliquées, ou des injections directes difficiles à dépolluer, c'est pas obligatoire du tout, d'ailleurs en général le rendement est moins bon :ptèdr:

Un vrai PHEV a une puissance électrique suffisante pour ne pas avoir besoin de démarrer le thermique tant que la batterie est assez chargée. Ensuite la question est de dimentionner la batterie en fonction des besoins quotidiens.

Ce n'est pas qu'une question de vocabulaire.

Deux raisons :

- Un VE à prolongateur d'autonomie n'a tout simplement pas besoin de boîte de vitesse, qu'elle soit aussi fiable mécaniquement que les HSD ou inutilement complexe comme chez tous les autres ; mais le fait est qu'on a plus qu'un rapport fixe, comme sur un VE, et qu'il n'y a plus de liaion mécanique entre ICE et roues.

- Le prolongateur d'autonomie, même s'il est thermique (ce qu'il n'est pas forcément, cf l'EP Tender) n'a jamais à mouvoir seul la voiture. Il peut donc être miniaturisé, comme il l'était sur la BMW I3 ou comme il le sera vraisemblablement chez Mazda avec la nouvelle version du moteur rotatif. Fonctionnant potentiellement à régime constant et sans exiger un couple important, il est de fait clairement moins sollicité en charge que sur un PHEV ; les contraintes sont en tout cas totalement différentes, autorisant de nouvelles pistes de développement comme Mazda semble les explorer.

Et si on roule majoritairement en électrique, avec une puissante motorisation électrique, quel intérêt de trimballer un gros moteur thermique ? Le Rav4 par exemple est très abouti en tant que PHEV, mais dès qu'on atteint une autonomie électrique significative, ce qui est requis pour un VE à prolongateur, pourquoi s'encombrer de la sorte ?

Par

En réponse à BigL

Ce n'est pas qu'une question de vocabulaire.

Deux raisons :

- Un VE à prolongateur d'autonomie n'a tout simplement pas besoin de boîte de vitesse, qu'elle soit aussi fiable mécaniquement que les HSD ou inutilement complexe comme chez tous les autres ; mais le fait est qu'on a plus qu'un rapport fixe, comme sur un VE, et qu'il n'y a plus de liaion mécanique entre ICE et roues.

- Le prolongateur d'autonomie, même s'il est thermique (ce qu'il n'est pas forcément, cf l'EP Tender) n'a jamais à mouvoir seul la voiture. Il peut donc être miniaturisé, comme il l'était sur la BMW I3 ou comme il le sera vraisemblablement chez Mazda avec la nouvelle version du moteur rotatif. Fonctionnant potentiellement à régime constant et sans exiger un couple important, il est de fait clairement moins sollicité en charge que sur un PHEV ; les contraintes sont en tout cas totalement différentes, autorisant de nouvelles pistes de développement comme Mazda semble les explorer.

Et si on roule majoritairement en électrique, avec une puissante motorisation électrique, quel intérêt de trimballer un gros moteur thermique ? Le Rav4 par exemple est très abouti en tant que PHEV, mais dès qu'on atteint une autonomie électrique significative, ce qui est requis pour un VE à prolongateur, pourquoi s'encombrer de la sorte ?

Un HSD n'a pas de boîte de vitesses. Juste des engrenages comme tous les véhicules sauf ceux qui ont un moteur électrique dans chaque roue.

Honda a un seul rapport fixe qui ne sert jamais en ville. On ne peut pas parler de boîte de vitesses. Tu l'appelles comment?

Une locomotive Diesel qui n'a aucune transmission mécanique, c'est un VE à prolongateur d'autonomie (avec autonomie initiale de 0 km)?

Je maintiens que c'est une question de vocabulaire. On a un véhicule capable de rouler totalement en électrique, à partir d'un certain moment on a besoin d'un thermique et on le relie aux roues comme on veut, en essayant d'obtenir le meilleur rendement possible ou en rognant sur le coût de fabrication ou de R&D, c'est tout.

Vouloir fonctionner à régime constant est stupide, à moins de chercher à charger la batterie au plus vite, ce qui n'est certainement pas le but d'un prolongateur d'autonomie.

Un PHEV a souvent un moteur surdimentionné, c'est le choix des constructeurs. Le Rav4 PHEV supporterait très bien le 3 cylindres de la Yaris, ça suffirait à tenir les 130 en continu (avec la batterie aidant pour le relief), mais Toyota a préféré garder la même puissance que la version non-rechargeable.

Si tu veux discuter de la puissance thermique à partir de laquelle on doit parler de PHEV au lieu de prolongateur d'autonomie, c'est bien une question de vocabulaire et pas de passage à une techno différente.

Par

En réponse à W A V E

Un HSD n'a pas de boîte de vitesses. Juste des engrenages comme tous les véhicules sauf ceux qui ont un moteur électrique dans chaque roue.

Honda a un seul rapport fixe qui ne sert jamais en ville. On ne peut pas parler de boîte de vitesses. Tu l'appelles comment?

Une locomotive Diesel qui n'a aucune transmission mécanique, c'est un VE à prolongateur d'autonomie (avec autonomie initiale de 0 km)?

Je maintiens que c'est une question de vocabulaire. On a un véhicule capable de rouler totalement en électrique, à partir d'un certain moment on a besoin d'un thermique et on le relie aux roues comme on veut, en essayant d'obtenir le meilleur rendement possible ou en rognant sur le coût de fabrication ou de R&D, c'est tout.

Vouloir fonctionner à régime constant est stupide, à moins de chercher à charger la batterie au plus vite, ce qui n'est certainement pas le but d'un prolongateur d'autonomie.

Un PHEV a souvent un moteur surdimentionné, c'est le choix des constructeurs. Le Rav4 PHEV supporterait très bien le 3 cylindres de la Yaris, ça suffirait à tenir les 130 en continu (avec la batterie aidant pour le relief), mais Toyota a préféré garder la même puissance que la version non-rechargeable.

Si tu veux discuter de la puissance thermique à partir de laquelle on doit parler de PHEV au lieu de prolongateur d'autonomie, c'est bien une question de vocabulaire et pas de passage à une techno différente.

C'est une question de vocabulaire si tu veux. Mais tu m'as demandé de t'expliquer en quoi un VE à prolongateur était plus simple qu'un PHEV, même HSD, et je l'ai fait.

Après, ta défense obsessionnelle du HSD ne m'intéresse pas, j'en reconnais les grandes qualités pour en avoir possédé mais ce n'est pas le sujet et un HSD actuel n'a rien à voir avec un "vrai" VE à prolongateur d'autonomie.

Par

En réponse à W A V E

Les gens ont arrêté d'acheter des thermiques?

C'est bizarre, sur ma planète c'est encore la majorité des ventes même sans la moindre pseudo-hybridation légère. Quelle est la tienne (de planète)?

Pas beaucoup de ces thermiques ont un rendement aussi mauvais que tu le dis, et seulement en ville en été (parce qu'en hiver on chauffe, c'est pas gratuit en électrique).

Pendant ce temps, y'a encore des gens qui chargent des VE alimentés par des moteurs thermiques, principalement sur les îles, même si c'est en train de changer doucement: la différence entre le présent et ton futur rêvé que tu confonds avec le présent.

Regarde la consommation aux 100 km de ton VE. Regarde combien ça représente de CO2 avec une centrale à charbon. Et compare à la consommation d'essence d'un thermique équivalent. Tu verras que t'as intérêt à rester en ville avec pas trop de chauffage, et à faire beaucoup de km pour justifier la fabrication de ta batterie. Tu veilleras à ne pas compter qu'on roule au pétrole de schiste puisque ça n'est pas vraiment le cas aujourd'hui (oui, encore cette distinction présent/futur, je sais c'est compliqué). Par contre la réalité c'est qu'il n'y a presque jamais un seul moment, au moins à cette saison, où on arrête toutes les centrales à charbon. Il faudrait sans doute débrancher quelque VE pour y parvenir. Donc, évites de dire que tu roules au nucléaire puisqu'on attends que tu arrêtes de recharger pour arrêter de cramer du charbon. Ou qu'on ait davantage de centrales propres. Futur, pas présent encore une fois.

Recyclage des batteries?

Avant d'utiliser des batteries recyclées il faut déjà en fabriquer une première fois pour tout le monde.

Actuellement le volume à recycler est ridicule face au volume vendu, ça devrait être très facile de tout recycler. Et pourtant c'est pas le cas.

C'est facile de cultiver une betterave sans aucun produit chimique dans mon jardin, de faire 50g d'alcool, de déplacer ma voiture avec sur le parking, et d'en déduire que je peux rouler avec zéro CO2. Mais ça n'en fait pas une solution généralisable et encore moins ce qui est pratiqué aujourd'hui. C'est pareil pour l'électrique propre aujourd'hui.

C dingue de tout mélanger à ce point là...

Déjà on ne calcule pas la conso aux 100km avec un VE mais sur toute l'année...

Que vient faire la betterave la dedans?

Les batteries seront recyclées quand elles seront disponibles, parce que pour l'instant elles sont encore soit dans les VE soit en stockage stationnaire pour encore de nombreuses années...

Ce n'est pas moi qu ait parlé des ventes de VE, encore faudrait savoir lire, Philippe parlait du covid... je parlais technologie...

On commence à acheter du pétrole de schiste US (1er exportateur mondial), renseigne toi mieux...

On ne produit pratiquement plus d’électricité au charbon en France, mais au gaz ou nucléaire ou solaire, ou éolien, ou hydraulique, ou bio-masse... on n'est pas en Allemagne...

La production d'électricité est marginale pour le VE, mais principalement pour nos besoins élémentaires... pour moi le pétrole est de trop puisqu'on a deja une production electrique ultra performante en surproduction, et dont on peut réduire la conso, même avec le VE qui se recharge tout seul la nuit...

Tu auras beau dire, le moteur thermique à le pire rendement qui existe, le moteur electrique à le meilleur, c comme ça...

Sinon l'actualité, même sur cara est devenue principalement sur l’électrique, donc moi je veux bien mais à un moment il va falloir se réveiller, ça veut bien dire ce que ça veut dire, les atermoiements des trolls cara ne font pas le poids... la lame de fond electrique va balayer le full thermique archaïque comme un merde, surtout le 4 pattes au mazout dont personne n'a rien à foutre... et si on ne se bouge pas le cul c les chinois qui en profiteront... c ce que tu veux?

Par

En réponse à DinkyBoy

Ces choses que tu énumères ne se trimballent pas sous nos narines dans nos rues et routes que je sache. La merde sui sort des pots et qui tue 48000 personnes par en France, oui par contre. Donc je répète: est ce que les rejets tuent, oui ou non? La réponse est oui. Et si tu crains le lithium, commence par ne plus utiliser les appareils qui te permettent d'écrire ici, ça se recycle très bien dorénavant, contrairement à la tonne de pétrole à jamais brûlée nécessaire pour faire 10000 bornes avec ta charrette du temps d'avant.

Pourquoi tu ne fais pas une demande d'intégrer une communauté Amish ? C'est manifestement ton rêve, car pour le reste, ce n'est que de la pollution, de l'extraction de ressources, bref de la destruction de la planète ce n'est que simplement rallonger le délai.

Par

En réponse à mdb92

Arrête ton pipeau, le moteur thermique à le pire rendement qui existe, dans la réalité c entre 12 et 15% à régime variable... juste minable, pourri, médiocre,... c pas la peine de le nier... et que dire si on prend toute la chaine de l'extraction à la conso? bizarrement il y a omerta de la part des pétroliers, évidemment, si on savait réellement le pétrole aurait été banni depuis longtemps, surtout quand on parle de pétrole de schiste et de sables bitumineux US/Canada...

Je ne vais pas re rentrer dans ce débat puéril et inutile... le moteur thermique n'a plus aucune chance... il aurait du disparaitre depuis longtemps déjà, au moins pour la propulsion... sa seule raison d’être c de bouffer un max du pétrole 100% importé...

Quand à Tesla je ne parlais pas des ventes mais techniquement, c une raclée magistrale, et les autres constructeurs ont beau faire ils n'y arrivent pas, malgré leurs moyens soit disant colossaux, qui ça aussi se révèle être du pipeau...

Les gens ont bien compris qu'il se passait qq chose avec le VE, ils ont arrêté d'acheter des thermiques inutiles, polluantes et jetables, ils se contentent de leurs véhicules pour l'instant et attendent pour voir... ceux qui veulent des VE, et il y en de + en + malgré les défauts, continuent à en acheter... le covid n'y change strictement rien...

Ah, ça y est le pro-Tesla-sans-Tesla revient vomir son flot de pipeaux ! :biggrin:

Un thermique d'hybride c'est un rendement de 40%,et c'est pas variable puisque c'est la partie électrique qui encaisse les variations. :bien:

Un hybride ne bouffe pas 100% de pétrole importé, et j'espère bien que d'ici peu il n'en bouffera plus que 15%.:chut:

La voiture à piles bouffe quand à elle majoritairement du gaz et du charbon, plus un peu de nucléaire, et marginalement de l'hydroélectricité et des ENR : très propre tant qu'on ne regarde pas dans la bonne direction... :cubitus:

Par conséquence la techno la plus propre n'est pas celle qui requiert une demie-tonne de batterie au lithium pour se traîner de SUC en SUC... :dodo:

:violon:

Par

En réponse à Nadir94 Q5

Tu es sérieux quand tu écris ça :blague:

Laisse, on garde son post bien au chaud et on lui ressort dans les deux ans qu'il annonce... quand Musk se sera barré avec la caisse en laissant ses actionnaires au tapis : ce sera un grand moment ! :biggrin:

Par

En réponse à W A V E

Un HSD n'a pas de boîte de vitesses. Juste des engrenages comme tous les véhicules sauf ceux qui ont un moteur électrique dans chaque roue.

Honda a un seul rapport fixe qui ne sert jamais en ville. On ne peut pas parler de boîte de vitesses. Tu l'appelles comment?

Une locomotive Diesel qui n'a aucune transmission mécanique, c'est un VE à prolongateur d'autonomie (avec autonomie initiale de 0 km)?

Je maintiens que c'est une question de vocabulaire. On a un véhicule capable de rouler totalement en électrique, à partir d'un certain moment on a besoin d'un thermique et on le relie aux roues comme on veut, en essayant d'obtenir le meilleur rendement possible ou en rognant sur le coût de fabrication ou de R&D, c'est tout.

Vouloir fonctionner à régime constant est stupide, à moins de chercher à charger la batterie au plus vite, ce qui n'est certainement pas le but d'un prolongateur d'autonomie.

Un PHEV a souvent un moteur surdimentionné, c'est le choix des constructeurs. Le Rav4 PHEV supporterait très bien le 3 cylindres de la Yaris, ça suffirait à tenir les 130 en continu (avec la batterie aidant pour le relief), mais Toyota a préféré garder la même puissance que la version non-rechargeable.

Si tu veux discuter de la puissance thermique à partir de laquelle on doit parler de PHEV au lieu de prolongateur d'autonomie, c'est bien une question de vocabulaire et pas de passage à une techno différente.

Le régime constant a l'avantage d'être calé sur le point de rendement donc de consommation spécifique optimale.

Pour l'hybridation, on peut effectivement tout imaginer, comme un Ve avec un moteur thermique et une boite de vitesses ou équivalent sur l'arrière, bref un groupe propulseur totalement indépendant. Cela permettrait a des VE avec une relative petites batterie d'avoir une autonomie WE, plus grande et sans contrainte. Bref tout n'est qu'une question de compromis de taille de batterie et du moteur thermique.

Par

HSD ou pas, c'est pas la question. Je dis juste que si on essaie de donner une définition technique pour différentier le prolongateur d'autonomie du PHEV, on finit avec des absurdités comme considérer qu'une loco 100% diesel est un VE à prolongateur d'autonomie. Il n'y a pas de frontière technique entre les 2.

Le fait que les constructeurs préfèrent mettre un gros thermique dans les PHEV est un choix, pas une rupture technologique avec le même genre de véhicule qui aurait un thermique plus petit.

Par

En réponse à fedoismyname

C'est pourtant mathématique.

prends par exemple ton logement et imagine 100 personnes à l'intérieur au lieu d'une poignée.

ben la Terre, c'est la même chose.

A chaque nouvel individu sur la planète:

- c'est une bouche de plus à nourrir => plus de nourriture à produire = plus d'agriculture et élevage = plus de supermarché, plus de transport, plus de déchet...

- plus de logement à construire

- plus d'école, d'entreprise, hôpitaux, administrations, cinémas, commerces, etc...

- plus de moyens de transports: ferroviaire, aérien, route, etc...

- plus de problématique de gestion de l'eau douce, eau usée à traiter... + électricité, gaz, pétrole...

- plus de consommation d'oxygène...

- plus de dégradation du paysage (vacances et reste du temps)

etc, etc...

Donc, si, désolé, plus on est nombreux sur terre, plus c'est la merde.

Et si le but est de tous vivre comme les indiens d'Amazonie (du moins comme ceux qui vivent encore en harmonie avec la nature), non seulement, on sait que ça n'est pas ce que veulent les gens, mais de toute façon, c'est illusoire.

Sauf que les données brutes ne viennent pas à l'appui de cette belle théorie : lors des transitions démographiques la population augmente, mais les richesses augmentent aussi plus vite. Et on constate la plupart du temps une totale décorrélation entre le PIB (ou les indicateurs de bien-être) et les variations démographiques. :bah:

Ce genre de raisonnements est surtout relayé par ceux qui veulent entretenir la peur de l'étranger, les adeptes du grand remplacement et autres théories néo-nazies édulcorées, mais n'a aucun fondement scientifique (enfin à part Malthus, mais bon, comme source il y a plus précis et plus récent... :dodo: ).

Par

En réponse à mdb92

C dingue de tout mélanger à ce point là...

Déjà on ne calcule pas la conso aux 100km avec un VE mais sur toute l'année...

Que vient faire la betterave la dedans?

Les batteries seront recyclées quand elles seront disponibles, parce que pour l'instant elles sont encore soit dans les VE soit en stockage stationnaire pour encore de nombreuses années...

Ce n'est pas moi qu ait parlé des ventes de VE, encore faudrait savoir lire, Philippe parlait du covid... je parlais technologie...

On commence à acheter du pétrole de schiste US (1er exportateur mondial), renseigne toi mieux...

On ne produit pratiquement plus d’électricité au charbon en France, mais au gaz ou nucléaire ou solaire, ou éolien, ou hydraulique, ou bio-masse... on n'est pas en Allemagne...

La production d'électricité est marginale pour le VE, mais principalement pour nos besoins élémentaires... pour moi le pétrole est de trop puisqu'on a deja une production electrique ultra performante en surproduction, et dont on peut réduire la conso, même avec le VE qui se recharge tout seul la nuit...

Tu auras beau dire, le moteur thermique à le pire rendement qui existe, le moteur electrique à le meilleur, c comme ça...

Sinon l'actualité, même sur cara est devenue principalement sur l’électrique, donc moi je veux bien mais à un moment il va falloir se réveiller, ça veut bien dire ce que ça veut dire, les atermoiements des trolls cara ne font pas le poids... la lame de fond electrique va balayer le full thermique archaïque comme un merde, surtout le 4 pattes au mazout dont personne n'a rien à foutre... et si on ne se bouge pas le cul c les chinois qui en profiteront... c ce que tu veux?

L'actualité parle plus souvent de ce qui est nouveau, quoi d'étonnant?

Au lieu de tout mélanger, j'essaie de te montrer que justement, ton monde parfait avec VE non-polluant n'existe pas aujourd'hui. Ça n'a rien à voir avec l'avenir qui sera peut-être électrique et propre, ou pas.

Ton raisonnement est à base de

on sait recycler une batterie --> les batteries sont à 100% recyclées

on sait faire de l'électricité propre -> la charge de mon VE est propre

mon moteur a un bon rendement -> la chaîne énergétique a un bon rendement

mon moteur ne rejette rien -> mes kms effectués ne polluent pas

C'est fatigant et s'il est possible de croire qu'on s'en approchera dans le futur, les affirmations fausses sur le présent n'aident à pas y croire, bien au contraire.

Par

En réponse à gordini12

Le régime constant a l'avantage d'être calé sur le point de rendement donc de consommation spécifique optimale.

Pour l'hybridation, on peut effectivement tout imaginer, comme un Ve avec un moteur thermique et une boite de vitesses ou équivalent sur l'arrière, bref un groupe propulseur totalement indépendant. Cela permettrait a des VE avec une relative petites batterie d'avoir une autonomie WE, plus grande et sans contrainte. Bref tout n'est qu'une question de compromis de taille de batterie et du moteur thermique.

Si pour obtenir le point de rendement maximal (qui est à peine meilleur que le rendement maxi à un régime un peu différent), on se force à charger ou vider la batterie inutilement, ça n'a aucun intérêt.

On peut être très proche du rendement maxi de 1500 à 3500 tours par exemple, en s'adaptant au besoin au lieu de générer des pertes par effet Joule dans la batterie.

Idem, quand on peut transmettre un mouvement aux roues sans pertes par effet jours dans 1 générateur, 1 moteur et l'électronique de puissance, on va pas s'en priver pour obtenir le label "prolongateur d'autonomie plus mieux bien que le PHEV"

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

On a presque assez d'électricité décarbonnée pour ne faire rouler aucun VE.

Et encore, notre taux de nucléaire n'est viable que parce qu'on le partage avec nos voisins, qui partagent leur charbon.

Parce que c'est bien trop cher d'avoir assez de nucléaire pour les pics de consommation si on n'a pas de client aux heures creuses. Résultat on n'a pas assez de nucléaire pour les plus gros pics (qu'on comble au charbon, même celui des voisins), et pas assez non plus pour que nos voisins, en l'achetant, arrêtent le charbon.

Mais avec ton raisonnement, on pourrait définir un véhicule thermique qui consommerait 20 l/100 et en recyclerait 5 comme très propre puisque produisant quelque chose (5l/100 de carburant), et pouvant être potentiellement, dans un futur plus ou moins lointain, être alimenté par une source décarbonnée (alcool, tant pis si personne ne sait comment en faire pour tout le monde).

Aujourd'hui les batteries ne sont pas intégralement recyclées alors qu'elles représentent une part infime de la consommation de nouvelle batteries: c'est ça la réalité, pas le contraire.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Vérifie par toi même, toi qui est obnubilé par le rendement. L'humain a un très mauvais rendement moins de 25 %, donc si tu es en accord avec tes convictions..... Cela démontre bien que de parler de rendement est d'une stupidité totale, ou alors tu en tires les conséquences.

Par

En réponse à W A V E

HSD ou pas, c'est pas la question. Je dis juste que si on essaie de donner une définition technique pour différentier le prolongateur d'autonomie du PHEV, on finit avec des absurdités comme considérer qu'une loco 100% diesel est un VE à prolongateur d'autonomie. Il n'y a pas de frontière technique entre les 2.

Le fait que les constructeurs préfèrent mettre un gros thermique dans les PHEV est un choix, pas une rupture technologique avec le même genre de véhicule qui aurait un thermique plus petit.

En fait le prolongateur d'autonomie a une faiblesse face aux HEV Honda, Toyota ou PHEV Mitsubishi. Il n'y a jamais de liaison mécanique entre le moteur thermique et les roues. En régime stabilisé a haute vitesse, laisser le moteur entraîner les roues directement via une liaison mécanique simple permet d'avoir des pertes électriques moindres, un coût diminué pour cette même partie électrique sans complexité majeure. Le réducteur étant de toute façon là aussi pour le moteur électrique, il n'y a qu'un surcoût minime a tailler un pignon de plus. Toyota introduit une notion de liaison permanente malgré un fonctionnement intermittent avec le HSD.

L'idée du prolongateur d'autonomie est farfelue, surtout sous forme de remorque. C'est le retour a ceci http://grumlt.citrina.lt/autos/TractionAvant/1941_TA_Gazogene.jpg

Par

En réponse à GY201

En fait le prolongateur d'autonomie a une faiblesse face aux HEV Honda, Toyota ou PHEV Mitsubishi. Il n'y a jamais de liaison mécanique entre le moteur thermique et les roues. En régime stabilisé a haute vitesse, laisser le moteur entraîner les roues directement via une liaison mécanique simple permet d'avoir des pertes électriques moindres, un coût diminué pour cette même partie électrique sans complexité majeure. Le réducteur étant de toute façon là aussi pour le moteur électrique, il n'y a qu'un surcoût minime a tailler un pignon de plus. Toyota introduit une notion de liaison permanente malgré un fonctionnement intermittent avec le HSD.

L'idée du prolongateur d'autonomie est farfelue, surtout sous forme de remorque. C'est le retour a ceci http://grumlt.citrina.lt/autos/TractionAvant/1941_TA_Gazogene.jpg

C'est le monde à l'envers, pendant la guerre, on mettait l'énergie sur le toit (bouteilles de gazogène) en 2020 on la case dans le plancher.

https://www.pinterest.fr/pin/424042121144034631/

Par

En réponse à PLexus sol-air

Ah, ça y est le pro-Tesla-sans-Tesla revient vomir son flot de pipeaux ! :biggrin:

Un thermique d'hybride c'est un rendement de 40%,et c'est pas variable puisque c'est la partie électrique qui encaisse les variations. :bien:

Un hybride ne bouffe pas 100% de pétrole importé, et j'espère bien que d'ici peu il n'en bouffera plus que 15%.:chut:

La voiture à piles bouffe quand à elle majoritairement du gaz et du charbon, plus un peu de nucléaire, et marginalement de l'hydroélectricité et des ENR : très propre tant qu'on ne regarde pas dans la bonne direction... :cubitus:

Par conséquence la techno la plus propre n'est pas celle qui requiert une demie-tonne de batterie au lithium pour se traîner de SUC en SUC... :dodo:

:violon:

La techno la plus propre n'est pas non plus celle qui nécessite pour 15000 km de brûler chaque année pour une auto moyenne une tonne de carburant qui arrive de très loin. Que l'on sache, ce carburant qui empoisonne en brûlant ne tombe pas du ciel comme la pluie ! Bonjour la prospection et l'extraction ! Il ne vient pas à pieds du désert ou de la mer ! Il n'arrive pas tout prêt à remplir le réservoir, bonjour le raffinage ! Il ne traverse pas les mers à la nage, bonjour les supertankers et leur consommation insensée, sans compter les marées noires. Et quand il arrive dans notre pays, il ne va pas des citernes à la station service à pieds. Faut se faire une raison, c'est inéluctable: j'étais en thermique jusqu'en 2010 (essence quand même faut pas deconner), ensuite 10 ans d'hybride Honda puis Toyota, que du bonheur, puis électrique depuis 2020, encore plus de bonheur, c'est le cheminement logique après les hybrides qui n'étaient qu'une transition, même si j n'aime beaucoup les Lexus qui sont des super voitures.

Par

En réponse à W A V E

T'as vu où que les centrales à charbon ne tuent pas? et la poussière de pneus?

les morts de la pollution c'est aussi ça, ainsi que le chauffage, les usines... tout ne vient pas du pot d'échappement.

T'es sans doute d'accord pour qu'on arrête immédiatement chez nous et chez nos voisins toute centrale à charbon ou au fioul?

Dans ce cas, il va falloir commencer à rationner ta consommation électrique. Hors de question que tu consommes plus que le moyenne, donc déjà avec un VE tu commences mal. Tu vas le laisser au garage tout le temps où on n'a pas de surplus d'électricité propre. Puis partager le peu de surplus avec 30 millions de VE. Le temps qu'on construire davantage de centrales propres, tu rouleras le plus souvent à vélo.

Dans tous les cas, ce qui te tuerait dans un local fermé avec un véhicule thermique, c'est pas ce qui tue dans la vraie vie. ça ne serait ni cancer, ni insuffisance respiratoire, mais le CO qui n'a aucun effet aux doses où on le respire dans la vraie vie.

Preuve que tu mélanges tout et que la réalité est bien plus complexe que tes raisonnements.

Quand aux mines, en plus de faire crever ceux qui y travaillent, les dégâts environnementaux sont considérables, ce qui fait aussi des dégâts humains, et en fera encore plus au fur et à mesure qu'on manque de place à la fois pour les humains et pour préserver l'équilibre écologique de la planète.

A moins que tu espères que 300 kg de batteries par habitant tombent du ciel, je sais pas si tu réalises la quantité dont on a besoin.

En attendant, si aucun thermique (hybride ou pas) n'est une solution durable du point de vue du CO2 tant qu'on ne sait pas faire de carburant synthétique propre, les meilleurs thermiques/hybrides contribuent extrêmement peu à la pollution toxique, certainement moins qu'un VE.

Mes batteries c'est 2 à 300kg, mais une seule fois ou 2 dans la vie de la voiture. Une thermique moyenne c'est 1 à 2 tonnes de carburant annuelles. Sur 10 ans, juste en transport: 200kg contre 10 tonnes, doit 50 fois plus !!!! Avec toute la chaîne de l'extraction à la pompe (il ne vient pas du désert à pieds) Rien qu'avec cette énergie

Par

En réponse à DinkyBoy

Mes batteries c'est 2 à 300kg, mais une seule fois ou 2 dans la vie de la voiture. Une thermique moyenne c'est 1 à 2 tonnes de carburant annuelles. Sur 10 ans, juste en transport: 200kg contre 10 tonnes, doit 50 fois plus !!!! Avec toute la chaîne de l'extraction à la pompe (il ne vient pas du désert à pieds) Rien qu'avec cette énergie

Mauvaise manip: avant même de brûler une goutte d'essence dans ton réservoir, son trajet a déjà gaspillé des années de conso d'un VE.

Par

En réponse à W A V E

Si pour obtenir le point de rendement maximal (qui est à peine meilleur que le rendement maxi à un régime un peu différent), on se force à charger ou vider la batterie inutilement, ça n'a aucun intérêt.

On peut être très proche du rendement maxi de 1500 à 3500 tours par exemple, en s'adaptant au besoin au lieu de générer des pertes par effet Joule dans la batterie.

Idem, quand on peut transmettre un mouvement aux roues sans pertes par effet jours dans 1 générateur, 1 moteur et l'électronique de puissance, on va pas s'en priver pour obtenir le label "prolongateur d'autonomie plus mieux bien que le PHEV"

D'abord merci de tes diverses interventions qui sont généralement très claires et sensées... du moins à mon sens !

Par contre là, je n'ai pas bien compris ce que tu voulais dire ! En effet, le principe de l'hybridation est (hors récupération de l'énergie cinétique quand c'est possible) de faire fonctionner le moteur thermique à son meilleur rendement toutes les fois ou c'est possible. Dans de l'hybride série, on le cale à une charge élevée, ce qui donne un très bon rendement. Dans de l'hybride parallèle... on fait pareil en combinant la charge nécessaire à l'avancement à une charge associée à la fabrication de l'électricité. D'ailleurs je suis d'accord avec toi sur le fait que PHEV et prolongateur d'autonomie se rapprochent beaucoup sur le plan des principes de base.

Par

Faudra aussi parler des VE quand ils seront nombreux à se faire cramer à la Saint Silvestre. Les fumées toxiques, la pollution aux métaux lourds qui ira dans le caniveau puis dans la rivière...

Par

En réponse à DinkyBoy

Mes batteries c'est 2 à 300kg, mais une seule fois ou 2 dans la vie de la voiture. Une thermique moyenne c'est 1 à 2 tonnes de carburant annuelles. Sur 10 ans, juste en transport: 200kg contre 10 tonnes, doit 50 fois plus !!!! Avec toute la chaîne de l'extraction à la pompe (il ne vient pas du désert à pieds) Rien qu'avec cette énergie

Ah après les comparaisons douteuses sur les rendements et quantités d'énergie, on va nous comparer des masses de matériau M1 à des masses de matériau M2. Et j'adore le "une seule fois"... là on a tout démontré en disant cela !

Par

En réponse à gordini12

Vérifie par toi même, toi qui est obnubilé par le rendement. L'humain a un très mauvais rendement moins de 25 %, donc si tu es en accord avec tes convictions..... Cela démontre bien que de parler de rendement est d'une stupidité totale, ou alors tu en tires les conséquences.

Et il insiste en plus, mais tu sais que ton ânerie reste une ânerie? rien d'autre...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Les 40% sont annoncés par Toyota, donc au moins aussi crédible que tous les pipeaux de Tesla dont tu te fais le relais : espères-tu une réduction quand tu te décideras enfin à en acheter une après en avoir fait l'article pendant des années ? :biggrin:

Quant à tes taux du mix français, ils ne prouvent en aucun cas la viabilité des électriques puisque la France est une exception, d'ailleurs en voie de disparition vu l'amour du grand public pour le nucléaire... :dodo:

Sinon recycler les ineptes batteries des Tesla est très energivore et consomme aussi du pétrole...

Et à l'inverse des Nimh, recycler des lithium n'est pas rentable financièrement, donc pour l'instant elle s'empilent discrètement dans des hangars de pays pas trop regardants, bien à l'abri des regards en attendant le prochain ~gate... :chut:

Par

En réponse à DinkyBoy

La techno la plus propre n'est pas non plus celle qui nécessite pour 15000 km de brûler chaque année pour une auto moyenne une tonne de carburant qui arrive de très loin. Que l'on sache, ce carburant qui empoisonne en brûlant ne tombe pas du ciel comme la pluie ! Bonjour la prospection et l'extraction ! Il ne vient pas à pieds du désert ou de la mer ! Il n'arrive pas tout prêt à remplir le réservoir, bonjour le raffinage ! Il ne traverse pas les mers à la nage, bonjour les supertankers et leur consommation insensée, sans compter les marées noires. Et quand il arrive dans notre pays, il ne va pas des citernes à la station service à pieds. Faut se faire une raison, c'est inéluctable: j'étais en thermique jusqu'en 2010 (essence quand même faut pas deconner), ensuite 10 ans d'hybride Honda puis Toyota, que du bonheur, puis électrique depuis 2020, encore plus de bonheur, c'est le cheminement logique après les hybrides qui n'étaient qu'une transition, même si j n'aime beaucoup les Lexus qui sont des super voitures.

Aucune énergie ne tombe du ciel, c'est évident. :bah:

Sauf que rouler à l'électricité ne règle aucun problème : ni le lithium des batteries ni le gaz pour produire l'électricité qui remplacera à terme le nucléaire ne sont produits en France. :redface:

Et en comparaison d'une électrique à batteries tournant au gaz avec un rendement grosso merdo équivalent aux meilleures thermiques, finalement une bête hybride à l'E85 (85% pouvant être produit en France) est moins cher et moins émetteur de CO2 fossile.

Alors sérieusement, pourquoi s'emmerder avec des bagnoles importées, des recharges trop lentes et émettrices de CO2 , des autonomies merdiques, des batteries énormes à produire avec des matériaux importés et à recycler avec encore des émissions de CO2 et de la pollution...? :voyons:

Hybride transition vers l'elec ? Je ne crois pas. :violon:

Par

En réponse à Lucky06200

D'abord merci de tes diverses interventions qui sont généralement très claires et sensées... du moins à mon sens !

Par contre là, je n'ai pas bien compris ce que tu voulais dire ! En effet, le principe de l'hybridation est (hors récupération de l'énergie cinétique quand c'est possible) de faire fonctionner le moteur thermique à son meilleur rendement toutes les fois ou c'est possible. Dans de l'hybride série, on le cale à une charge élevée, ce qui donne un très bon rendement. Dans de l'hybride parallèle... on fait pareil en combinant la charge nécessaire à l'avancement à une charge associée à la fabrication de l'électricité. D'ailleurs je suis d'accord avec toi sur le fait que PHEV et prolongateur d'autonomie se rapprochent beaucoup sur le plan des principes de base.

Pour situer, sache que la conversion thermique vers la batterie peut faire perdre 30% de l'énergie : c'est énorme, et ça explique deux choses :

1/ que l'hybride série n'a été osé par presque personne, et pour cause

2/ que pour consommer le moins possible en hybride Toy, il faut utiliser la batterie le moins possible. Les consos plus élevées que trouvent les rageux crachant sur le RX sont des gens qui pensent qu'en forçant le mode EV le plus souvent possible ils consomment moins, ce qui est faux. :bah:

Par

En réponse à mdb92

Et il insiste en plus, mais tu sais que ton ânerie reste une ânerie? rien d'autre...

Tu es dos au mur cher marabout. Ton rendement est mauvais, quitte le forum.

Par

Allez, pour ceux que la généralisation des centaines de kilogrammes de batteries inquiète, une petite lueur d'espoir :

https://www.industrie-techno.com/article/la-technologie-d-electrolyse-du-cea-qu-exploitera-genvia-pour-produire-de-l-hydrogene-atteint-99-de-rendement-se-rejouit-julie-mougin-du-cea-liten.63839

Je suis content de voir qu'une technologie dont je surveille les évolutions depuis près de 20 ans est sur le point de passer au stade industriel.

Évidemment, pas question que ça soit le seul vecteur d'énergie, mais le fait de savoir fabriquer de l'H2 avec un fort rendement et un faible coût rend évidemment plus viable les utilisations de l'hydrogène.

On peut même envisager des bons vieux moteurs thermiques fonctionnant à l'hydrogène... :buzz:

Par

En réponse à W A V E

HSD ou pas, c'est pas la question. Je dis juste que si on essaie de donner une définition technique pour différentier le prolongateur d'autonomie du PHEV, on finit avec des absurdités comme considérer qu'une loco 100% diesel est un VE à prolongateur d'autonomie. Il n'y a pas de frontière technique entre les 2.

Le fait que les constructeurs préfèrent mettre un gros thermique dans les PHEV est un choix, pas une rupture technologique avec le même genre de véhicule qui aurait un thermique plus petit.

Je vois ce que tu veux dire, mais tu ne prends en compte qu'un seul cas de VE à prolongateur, c'est à dire celui conçu et intégré de série en usine. Or le prolongateur d'autonomie sur un VE peut être optionnel (comme sur l'I3 et le MX-30 a priori), ou remorquable/amovible (comme dans le cas de l'EP Tender) et dans ce dernier cas même thermique ou électrique.

Ce n'est jamais qu'un groupe électrogène à brancher sur la batterie, pour simplifier. Et cette voie pourrait permettre de produire et vendre plus facilement des VE (de toutes tailles) à "petite" batterie donc à prix raisonnable, évolutifs, sans limiter les grands déplacements ni attendre un réseau de bornes qui sera toujours mal dimensionné ou mal réparti en phase de croissance.

Un projet comme l'EP Tender mériterait d'être endossé par un constructeur pour une intégration optimale.

L'idée est en tout cas de rendre l'ICE secondaire, voire superflu pour certains usages, tout en produisant un véhicule abordable et nativement compatible avec tous les usages. Un PHEV comme on le fait aujourd'hui ne se destine qu'à un type d'usage bien précis, et pour un coût prohibitif.

Prenons un cas bien précis : si Renault se mettait à produire et mettre à disposition des EP Tender, un grand nombre d'automobilistes pourraient bientôt acheter une Spring (11000€, nous dit-on), largement suffisante pour le quotidien (urbain comme rural), et louer un EP Tender pour partir en vacances. Pour embarquer la famille, ne resterait plus qu'à sortir une Spring break (si j'ose dire :) ).

Par

En réponse à Twingomatix

Allez, pour ceux que la généralisation des centaines de kilogrammes de batteries inquiète, une petite lueur d'espoir :

https://www.industrie-techno.com/article/la-technologie-d-electrolyse-du-cea-qu-exploitera-genvia-pour-produire-de-l-hydrogene-atteint-99-de-rendement-se-rejouit-julie-mougin-du-cea-liten.63839

Je suis content de voir qu'une technologie dont je surveille les évolutions depuis près de 20 ans est sur le point de passer au stade industriel.

Évidemment, pas question que ça soit le seul vecteur d'énergie, mais le fait de savoir fabriquer de l'H2 avec un fort rendement et un faible coût rend évidemment plus viable les utilisations de l'hydrogène.

On peut même envisager des bons vieux moteurs thermiques fonctionnant à l'hydrogène... :buzz:

Bon, article à prendre avec beaucoup de pincettes, mais j'en connais 2-3 ici qui vont en faire des cauchemars et en avoir le sillon inter-fessier tout humide ! :biggrin:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Pour situer, sache que la conversion thermique vers la batterie peut faire perdre 30% de l'énergie : c'est énorme, et ça explique deux choses :

1/ que l'hybride série n'a été osé par presque personne, et pour cause

2/ que pour consommer le moins possible en hybride Toy, il faut utiliser la batterie le moins possible. Les consos plus élevées que trouvent les rageux crachant sur le RX sont des gens qui pensent qu'en forçant le mode EV le plus souvent possible ils consomment moins, ce qui est faux. :bah:

Je suis bien d'accord que toute conversion induit certaines pertes. Toutefois je serais moins "catégorique" que toi sur les 2 points que tu évoques.

1/ Pour l'hybride série, Honda s'y est bien frotté avec une certain succès. Que ce soit le CRV ou la Jazz, les consos (du moins en ville) sont très honorables et rejoignent les bons chiffres des HSD. Certes la nécessité de passer en direct sur le thermique à vitesse élevé pour pallier aux fortes consos en EV, ternit un peu le tableau, mais pas tant que cela !

2/ Ta phrase est contradictoire.... car si tu dis qu'il faut utiliser l'électricité le moins possible, on a du mal à comprendre le principe de l'hybridation ! Comme tu l'as dit par ailleurs, le rendement du thermique est de 40% est obtenu en forçant le moteur à toujours fonctionner à forte charge (d'où haut rendement). Mais il faut bien utiliser l'électricité produite... sinon on est perdant ! Je ne comprends donc pas du tout ton assertion sur le fait que forcer le mode EV est néfaste à la conso ! D'ailleurs sur mon PHEV (certes une "bonne") c'est même le fonctionnement normal en mode Sport. Il doit y avoir une autre explication à ton commentaire pour les HSD. Mais je crois que l'on a déjà eu une petite discussion la dessus par le passé !

Par

En tout cas, pour revenir à l'article de Savary, je le trouve intéressant car il a le mérite de poser les bons questionnements. Certains y trouvent des lacunes... car ils n'y trouvent pas les réponses qui iraient "dans leur sens", mais pour ma part je le trouve globalement assez équilibré. Sauf que, comme un autre forumeur, le laïus sur le thème "ville et EV" m'a paru bien obscur dans ses arguments !

Par

En réponse à PLexus sol-air

Bon, article à prendre avec beaucoup de pincettes, mais j'en connais 2-3 ici qui vont en faire des cauchemars et en avoir le sillon inter-fessier tout humide ! :biggrin:

Ca c'est sûr ! mdr !

Par

Un autre problème dont on parle peu mais qui concerne le tout électrique : la gestion de l'eau (nécessaire à la création des métaux rares utilisés par les produits électriques) :

https://www.ledauphine.com/environnement/2021/02/17/les-pressions-sur-l-eau-face-ignoree-de-la-transition-energetique-cymn

Par

En réponse à Lucky06200

Je suis bien d'accord que toute conversion induit certaines pertes. Toutefois je serais moins "catégorique" que toi sur les 2 points que tu évoques.

1/ Pour l'hybride série, Honda s'y est bien frotté avec une certain succès. Que ce soit le CRV ou la Jazz, les consos (du moins en ville) sont très honorables et rejoignent les bons chiffres des HSD. Certes la nécessité de passer en direct sur le thermique à vitesse élevé pour pallier aux fortes consos en EV, ternit un peu le tableau, mais pas tant que cela !

2/ Ta phrase est contradictoire.... car si tu dis qu'il faut utiliser l'électricité le moins possible, on a du mal à comprendre le principe de l'hybridation ! Comme tu l'as dit par ailleurs, le rendement du thermique est de 40% est obtenu en forçant le moteur à toujours fonctionner à forte charge (d'où haut rendement). Mais il faut bien utiliser l'électricité produite... sinon on est perdant ! Je ne comprends donc pas du tout ton assertion sur le fait que forcer le mode EV est néfaste à la conso ! D'ailleurs sur mon PHEV (certes une "bonne") c'est même le fonctionnement normal en mode Sport. Il doit y avoir une autre explication à ton commentaire pour les HSD. Mais je crois que l'on a déjà eu une petite discussion la dessus par le passé !

L'idéal est d'alterner autant que possible entre les phases où on demande suffisamment de puissance au thermique, et les phases où on ne demande rien, ni au thermique, ni à l'électrique. En gros, ne pas limiter volontairement l'accélération en-dessous du minimum de puissance que peut fournir le thermique... quand c'est pas une accélération inutile bien-sûr.

Mais on ne peut pas faire ça dès le démarrage (en-dessous de 5 km/h on ne peut pas utiliser des dizaines de chevaux sauf sur un dragster), donc on commence toujours par l'électrique: c'est un moindre mal, et à ce moment la batterie est bénéfique. D'autant plus qu'on y consomme surtout ce qu'on a régénéré au freinage précédent: la batterie est bien utile, mais le plus efficace est de la réserver à ces situations.

Ensuite, quand on utilise suffisamment le thermique, on pourrait croire que l'hybride ne sert pas mais:

-C'est grâce à l'hybride qu'on a un thermique qui n'est pas plus puissant et donc qu'on peut l'utiliser à pleine charge dans un tas de situation où un thermique plus puissant serait en sous-charge.

-c'est grâce à l'hybride qu'on peut être en cycle atkinson, sans quoi, en étant régulièrement à charge partielle, on aurait davantage de pertes par pompage qu'une petite cylindrée turbo à taux de compression minable.

-c'est grâce à la transmission partiellement électrique (mais pas à la batterie) que le moteur tourne tout le temps au meilleur régime.

C'est pas contradictoire de ne pas abuser de l'usage de la batterie et de bénéficier de l'hybride presque en permanence.

Sinon, les 30% de pertes en passant par la batterie, ça ne signifie pas qu'on a 30% de pertes dans la transmission électrique, même chez Honda à mon avis: si ça passe directement du générateur au moteur électrique, les pertes sont bien moindre que s'il faut passer par la batterie en adaptant au passage la tension à l'entrée et à la sortie.

Par

En réponse à Lucky06200

Je suis bien d'accord que toute conversion induit certaines pertes. Toutefois je serais moins "catégorique" que toi sur les 2 points que tu évoques.

1/ Pour l'hybride série, Honda s'y est bien frotté avec une certain succès. Que ce soit le CRV ou la Jazz, les consos (du moins en ville) sont très honorables et rejoignent les bons chiffres des HSD. Certes la nécessité de passer en direct sur le thermique à vitesse élevé pour pallier aux fortes consos en EV, ternit un peu le tableau, mais pas tant que cela !

2/ Ta phrase est contradictoire.... car si tu dis qu'il faut utiliser l'électricité le moins possible, on a du mal à comprendre le principe de l'hybridation ! Comme tu l'as dit par ailleurs, le rendement du thermique est de 40% est obtenu en forçant le moteur à toujours fonctionner à forte charge (d'où haut rendement). Mais il faut bien utiliser l'électricité produite... sinon on est perdant ! Je ne comprends donc pas du tout ton assertion sur le fait que forcer le mode EV est néfaste à la conso ! D'ailleurs sur mon PHEV (certes une "bonne") c'est même le fonctionnement normal en mode Sport. Il doit y avoir une autre explication à ton commentaire pour les HSD. Mais je crois que l'on a déjà eu une petite discussion la dessus par le passé !

Oui le système Honda est presque un hybride série, c'est d'ailleurs la limite de leur système, très agréable et fiable au demeurant, car il a probablement tendance à sur-utiliser la batterie et à lui coller plus de cycles qu'un HSD. Mais ça reste à vérifier sur la durée si les batteries sont moins durables, peut-être que je me trompe, j'avoue que je connais moins en détail le système Honda que celui de Toyota. :jap:

Concernant l'utilisation de l'électricité dans un HSD, il y a une différence entre "le système pioche dans la batterie ou l'alimente un peu pour pallier aux variations du thermiques" (puissance de quelques kw), et "rouler en EV moteur thermique coupé" (jusqu'à une trentaine de kw).

Autant la première phase est inévitable et inhérente au fonctionnement normal de l'hybride, autant la 2ème est à éviter au maximum, tant pour limiter la conso (en évitant les pertes de conversion pouvant jusqu'à 30%, à l'aller, puis 30% au retour, c'est significatif) que pour réduire les cycles de la batterie.

À titre indicatif, rouler en EV pur peut consommer autant de cycle de batterie que 30 ou 40 km en roulage avec le thermique allumé !

Éviter de forcer l'EV en dehors de besoins spécifiques très ponctuels est la quasi-certitude de garder sa batterie toute la durée de vie de la bagnole, sachant qu'elle a été dimensionnée pour.

En sachant qu'en plus les phases en EV font chauffer la batterie, ce qui n'est pas non plus bon pour sa longévité même s'il y a des limiteurs qui se mettent en place dès qu'on sort des zones de confort de la batterie.

Donc quand le bonhomme vert rageux trouve des posts avec des consos de RX excessives, dépassant de 20 ou 25% la moyenne Spritmonitor, ce sont tout simplement des gens qui n'ont rien pigé au fonctionnement de leur bagnole.

J'ai d'ailleurs déjà donné ce genre de tuyaux à plusieurs clients taxis qui forcaient l'EV en permanence, d'abord incrédules, et qui sont tous revenus plus tard en me disant que la diminution de conso était miraculeuse. :oui:

Voilà, tu sais tout ! :bien:

Par

En réponse à skobido

Un autre problème dont on parle peu mais qui concerne le tout électrique : la gestion de l'eau (nécessaire à la création des métaux rares utilisés par les produits électriques) :

https://www.ledauphine.com/environnement/2021/02/17/les-pressions-sur-l-eau-face-ignoree-de-la-transition-energetique-cymn

C'est loin : NIMBY, donc OK. :violon:

Par

En réponse à W A V E

L'idéal est d'alterner autant que possible entre les phases où on demande suffisamment de puissance au thermique, et les phases où on ne demande rien, ni au thermique, ni à l'électrique. En gros, ne pas limiter volontairement l'accélération en-dessous du minimum de puissance que peut fournir le thermique... quand c'est pas une accélération inutile bien-sûr.

Mais on ne peut pas faire ça dès le démarrage (en-dessous de 5 km/h on ne peut pas utiliser des dizaines de chevaux sauf sur un dragster), donc on commence toujours par l'électrique: c'est un moindre mal, et à ce moment la batterie est bénéfique. D'autant plus qu'on y consomme surtout ce qu'on a régénéré au freinage précédent: la batterie est bien utile, mais le plus efficace est de la réserver à ces situations.

Ensuite, quand on utilise suffisamment le thermique, on pourrait croire que l'hybride ne sert pas mais:

-C'est grâce à l'hybride qu'on a un thermique qui n'est pas plus puissant et donc qu'on peut l'utiliser à pleine charge dans un tas de situation où un thermique plus puissant serait en sous-charge.

-c'est grâce à l'hybride qu'on peut être en cycle atkinson, sans quoi, en étant régulièrement à charge partielle, on aurait davantage de pertes par pompage qu'une petite cylindrée turbo à taux de compression minable.

-c'est grâce à la transmission partiellement électrique (mais pas à la batterie) que le moteur tourne tout le temps au meilleur régime.

C'est pas contradictoire de ne pas abuser de l'usage de la batterie et de bénéficier de l'hybride presque en permanence.

Sinon, les 30% de pertes en passant par la batterie, ça ne signifie pas qu'on a 30% de pertes dans la transmission électrique, même chez Honda à mon avis: si ça passe directement du générateur au moteur électrique, les pertes sont bien moindre que s'il faut passer par la batterie en adaptant au passage la tension à l'entrée et à la sortie.

+1 le Pulse and Drive est de loin la méthode la plus efficace du point de vue conso et sauvegarde de la batterie pour mener un HSD, c'est avec cette méthode qu'on réalise les consos les plus basses et qu'on se rapproche des limites des rendements théoriques. :bien:

Cela dit la conduite en restant dans la zone éco (verte supérieure) sans faire d'ev est déjà une méthode très simple et accessible à n'importe qui pour facilement réaliser d'excellentes consos. :jap:

Par

En réponse à W A V E

L'idéal est d'alterner autant que possible entre les phases où on demande suffisamment de puissance au thermique, et les phases où on ne demande rien, ni au thermique, ni à l'électrique. En gros, ne pas limiter volontairement l'accélération en-dessous du minimum de puissance que peut fournir le thermique... quand c'est pas une accélération inutile bien-sûr.

Mais on ne peut pas faire ça dès le démarrage (en-dessous de 5 km/h on ne peut pas utiliser des dizaines de chevaux sauf sur un dragster), donc on commence toujours par l'électrique: c'est un moindre mal, et à ce moment la batterie est bénéfique. D'autant plus qu'on y consomme surtout ce qu'on a régénéré au freinage précédent: la batterie est bien utile, mais le plus efficace est de la réserver à ces situations.

Ensuite, quand on utilise suffisamment le thermique, on pourrait croire que l'hybride ne sert pas mais:

-C'est grâce à l'hybride qu'on a un thermique qui n'est pas plus puissant et donc qu'on peut l'utiliser à pleine charge dans un tas de situation où un thermique plus puissant serait en sous-charge.

-c'est grâce à l'hybride qu'on peut être en cycle atkinson, sans quoi, en étant régulièrement à charge partielle, on aurait davantage de pertes par pompage qu'une petite cylindrée turbo à taux de compression minable.

-c'est grâce à la transmission partiellement électrique (mais pas à la batterie) que le moteur tourne tout le temps au meilleur régime.

C'est pas contradictoire de ne pas abuser de l'usage de la batterie et de bénéficier de l'hybride presque en permanence.

Sinon, les 30% de pertes en passant par la batterie, ça ne signifie pas qu'on a 30% de pertes dans la transmission électrique, même chez Honda à mon avis: si ça passe directement du générateur au moteur électrique, les pertes sont bien moindre que s'il faut passer par la batterie en adaptant au passage la tension à l'entrée et à la sortie.

Beaucoup de moteur fonctionnent actuellement sur certaines phases de fonctionnement en cycle Atkinson, grâce à la distribution, variable, et même les petits moteurs turbo, peuvent être en cycle Miller.

Par

En réponse à gordini12

Beaucoup de moteur fonctionnent actuellement sur certaines phases de fonctionnement en cycle Atkinson, grâce à la distribution, variable, et même les petits moteurs turbo, peuvent être en cycle Miller.

Oui, mais avec les variations auxquelles sont soumis les petits moteurs turbo downsizés, à moins d'une conduite en mode super-papy impossible à tenir dans le trafic, ils seront très souvent hors plages optimales et consommeront beaucoup, il n'y a pas de miracle. :bah:

D'autant plus que les boîtes automatiques n'aident pas à corriger le problème, même si la multiplication des rapports (au détriment de la fiabilité et du coût) vient en partie corriger le problème.

Finalement la solution grosse cylindrée + transmission avec une infinité de rapports reste la meilleure solution pour bénéficier au mieux du cycle Atkinson en restant toujours dans la plage moteur optimale, même en circulation à un rythme normal. :bien:

Par

En réponse à gordini12

Beaucoup de moteur fonctionnent actuellement sur certaines phases de fonctionnement en cycle Atkinson, grâce à la distribution, variable, et même les petits moteurs turbo, peuvent être en cycle Miller.

Ça peut réduire les pertes par pompage (c'est déjà la base de l'intérêt du turbo, puisque permettant de réduire la cylindrée), mais le taux de compression, ou plutôt de détente, reste plus faible que sur un moteur atmosphérique classique, lui-même inférieur à ce qu'on a sur un moteur qui ne tourne qu'en atkinson.

J'ai entendu parler de futur taux de compression variable chez Renault (+ turbo, sur E-Tech), on verra ce que ça donne si la rumeur est vraie. Si c'est pour afficher une grosse pmax qui ne sert jamais, et donc tourner presque tout le temps avec un taux de compression élevé, pourquoi pas, mais ça fait beaucoup de complexité pour une réserve de puissance qui ne sert presque jamais. Autant augmenter un peu la capacité de la batterie pour cet usage, c'est pas plus cher/complexe/lourd qu'un turbo et taux de compression variable, c'est bon pour la fiabilité à long terme et pour la récupération d'énergie lors des freinages longs ou brusques.

Dans le cas inverse, si c'est pas pour avoir une puissance plus importante que nécessaire, ça tournera souvent avec un taux de détente de moteur turbo classique.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Oui le système Honda est presque un hybride série, c'est d'ailleurs la limite de leur système, très agréable et fiable au demeurant, car il a probablement tendance à sur-utiliser la batterie et à lui coller plus de cycles qu'un HSD. Mais ça reste à vérifier sur la durée si les batteries sont moins durables, peut-être que je me trompe, j'avoue que je connais moins en détail le système Honda que celui de Toyota. :jap:

Concernant l'utilisation de l'électricité dans un HSD, il y a une différence entre "le système pioche dans la batterie ou l'alimente un peu pour pallier aux variations du thermiques" (puissance de quelques kw), et "rouler en EV moteur thermique coupé" (jusqu'à une trentaine de kw).

Autant la première phase est inévitable et inhérente au fonctionnement normal de l'hybride, autant la 2ème est à éviter au maximum, tant pour limiter la conso (en évitant les pertes de conversion pouvant jusqu'à 30%, à l'aller, puis 30% au retour, c'est significatif) que pour réduire les cycles de la batterie.

À titre indicatif, rouler en EV pur peut consommer autant de cycle de batterie que 30 ou 40 km en roulage avec le thermique allumé !

Éviter de forcer l'EV en dehors de besoins spécifiques très ponctuels est la quasi-certitude de garder sa batterie toute la durée de vie de la bagnole, sachant qu'elle a été dimensionnée pour.

En sachant qu'en plus les phases en EV font chauffer la batterie, ce qui n'est pas non plus bon pour sa longévité même s'il y a des limiteurs qui se mettent en place dès qu'on sort des zones de confort de la batterie.

Donc quand le bonhomme vert rageux trouve des posts avec des consos de RX excessives, dépassant de 20 ou 25% la moyenne Spritmonitor, ce sont tout simplement des gens qui n'ont rien pigé au fonctionnement de leur bagnole.

J'ai d'ailleurs déjà donné ce genre de tuyaux à plusieurs clients taxis qui forcaient l'EV en permanence, d'abord incrédules, et qui sont tous revenus plus tard en me disant que la diminution de conso était miraculeuse. :oui:

Voilà, tu sais tout ! :bien:

Merci... je t'avais effectivement tendu la perche en te parlant d'une autre raison pour justifier le fait de ne pas forcer le mode EV sur une HEV... et tu l'as bien rattrapée ! Bravo en effet, c'est bien la recherche de la préservation de la batterie qui est la justification majeure de ne pas forcer à naviguer de ~80% à ~20%. A 2 ou 3 km à chaque fois, tu risques de "rincer" ta batterie" avant de faire bcp de km, même à 10 000 cycles ! Le fonctionnement normal de l'hybride (et tu en avais déjà parlé je crois) est bien de faire des cycles très fréquents mais très limités .... ce qui ne veut pas dire que tu n'utilises pas beaucoup d'électricité, mais que tu l'utilises très souvent et à petites doses, ce qui influe quasi pas sur la longévité de la batterie.

Par contre, je ne suis toujours pas persuadé sur ton discours sur l'aspect conso ! Car les pertes de conversion que tu mentionnes (ce n'est pas le sujet, mais les 30% me semblent un peu exagérés) tu les as certes quand tu fais de l'EV forcé... mais tu les as aussi en fonctionnement normal de l'hybride parallèle ! Quand tu fabriques un peu d'élec pour augmenter la charge du moteur thermique (et donc son rendement), que ferais-tu de l'électricité sinon la mettre dans la batterie pour l'utiliser en aidant le thermique quelques instants plus tard (et là la charge du thermique a baissé, le rendement aussi, mais pas grave car tu injectes moins d'essence !). Ce sont d'ailleurs les petits cycles mentionnés plus haut !

Ce qui me fait dire (mais difficile de trouver de la littérature accessible sur ce sujet) que les pertes de conversion que tu mentionnes pour l'hybride série... et bien tu les as aussi sur l'hybride parallèle ! Après tout est question de balance entre les gains d'un côté (rendement du moteur) et les pertes de l'autre (conversion). Pas facile de conclure sans simulations !

En tout cas les chiffres A+ de consos en ville et en moyenne de la Jazz (3,7 l et 4,8 l) et du CR-V (5,2 l et 6,8 l) valent bien celles de la Yaris (4,1 l et 4,8 l) et du RAV4 (5,5 l et 6,7 l) ! Ce qui supporte bien (sans toutefois les prouver !) mes dires sur la comparaison hybride série et hybride parallèle (ou série/parallèle !)

Par

En réponse à W A V E

L'idéal est d'alterner autant que possible entre les phases où on demande suffisamment de puissance au thermique, et les phases où on ne demande rien, ni au thermique, ni à l'électrique. En gros, ne pas limiter volontairement l'accélération en-dessous du minimum de puissance que peut fournir le thermique... quand c'est pas une accélération inutile bien-sûr.

Mais on ne peut pas faire ça dès le démarrage (en-dessous de 5 km/h on ne peut pas utiliser des dizaines de chevaux sauf sur un dragster), donc on commence toujours par l'électrique: c'est un moindre mal, et à ce moment la batterie est bénéfique. D'autant plus qu'on y consomme surtout ce qu'on a régénéré au freinage précédent: la batterie est bien utile, mais le plus efficace est de la réserver à ces situations.

Ensuite, quand on utilise suffisamment le thermique, on pourrait croire que l'hybride ne sert pas mais:

-C'est grâce à l'hybride qu'on a un thermique qui n'est pas plus puissant et donc qu'on peut l'utiliser à pleine charge dans un tas de situation où un thermique plus puissant serait en sous-charge.

-c'est grâce à l'hybride qu'on peut être en cycle atkinson, sans quoi, en étant régulièrement à charge partielle, on aurait davantage de pertes par pompage qu'une petite cylindrée turbo à taux de compression minable.

-c'est grâce à la transmission partiellement électrique (mais pas à la batterie) que le moteur tourne tout le temps au meilleur régime.

C'est pas contradictoire de ne pas abuser de l'usage de la batterie et de bénéficier de l'hybride presque en permanence.

Sinon, les 30% de pertes en passant par la batterie, ça ne signifie pas qu'on a 30% de pertes dans la transmission électrique, même chez Honda à mon avis: si ça passe directement du générateur au moteur électrique, les pertes sont bien moindre que s'il faut passer par la batterie en adaptant au passage la tension à l'entrée et à la sortie.

Je pense que l'on dit beaucoup de choses similaires... mais de façons différentes !

Je note ainsi que, me semble-t-il, on est tous d'accord sur le fait que c'et grâce à l'hybridation que l'on peut faire fonctionner le moteur à haut rendement (et un "bon" si il est Atkinson !) en le "mettant" très souvent en situation de forte charge.

Là où l'on semble "différer", c'est sur l'utilisation de la batterie. Je ne te comprends pas quand tu dis "c'est grâce à la transmission partiellement électrique (mais pas à la batterie) que le moteur tourne tout le temps au meilleur régime." Tourner au meilleur régime n'est pas l'objectif premier, c'est surtout d'être à quasi pleine charge ! Et il faut donc bien alors stocker l'énergie supplémentaire (électrique en l'occurence) quelque part ... et donc dans une batterie ! Cela reste à vérifier, mais pour le système Honda par exemple, je pense que l'on a très rarement un passage direct "unique" du thermique au générateur (sauf à fortes et peut-être faibles puissances), sinon je ne comprends plus le principe de l'hybride ! A puissance moyenne, on met le thermique à puissance élevée, on utilise en effet "directement" ce dont on a besoin vers le moteur électrique, mais le reste on le met bien dans la batterie.

Par

En réponse à PLexus sol-air

+1 le Pulse and Drive est de loin la méthode la plus efficace du point de vue conso et sauvegarde de la batterie pour mener un HSD, c'est avec cette méthode qu'on réalise les consos les plus basses et qu'on se rapproche des limites des rendements théoriques. :bien:

Cela dit la conduite en restant dans la zone éco (verte supérieure) sans faire d'ev est déjà une méthode très simple et accessible à n'importe qui pour facilement réaliser d'excellentes consos. :jap:

Oui d'accord ... mais bon ! Le Pulse and Glide est aussi largement bénéfique sur une non-hybride : recherche du haut rendement dans une accélération et recherche des pertes minimales en se laissant glisser sans freiner ! Quasi inutilisable en circulation urbaine et péri-urbaine !

Et sur le HSD, tu ne charges pas ta batterie à l'accélération ?! M'est avis que si... principe de l'hybride !

Par

En outre, en y réfléchissant un peu plus, je pense en fait que le P&G sur un HSD n'apporte pas grand chose ! D'ailleurs tu le dis toi même ci-dessus ! En restant dans la zone éco, sans faire d'EV (bizarre de lire ca, car qd tu lâches l'accélérateur tu passes bien en EV, mais bon je vois ce que tu veux dire !) tu réalises déjà d'excellentes consos !

Ce que tu gagnes éventuellement en faisant le P&G (le vrai, donc sans freiner !), c'est pour beaucoup je pense sur la vitesse moyenne... forcément plus basse qu'en conduite normale, mais ce n'est pas sur le rendement du moteur !

Par

En réponse à Lucky06200

Merci... je t'avais effectivement tendu la perche en te parlant d'une autre raison pour justifier le fait de ne pas forcer le mode EV sur une HEV... et tu l'as bien rattrapée ! Bravo en effet, c'est bien la recherche de la préservation de la batterie qui est la justification majeure de ne pas forcer à naviguer de ~80% à ~20%. A 2 ou 3 km à chaque fois, tu risques de "rincer" ta batterie" avant de faire bcp de km, même à 10 000 cycles ! Le fonctionnement normal de l'hybride (et tu en avais déjà parlé je crois) est bien de faire des cycles très fréquents mais très limités .... ce qui ne veut pas dire que tu n'utilises pas beaucoup d'électricité, mais que tu l'utilises très souvent et à petites doses, ce qui influe quasi pas sur la longévité de la batterie.

Par contre, je ne suis toujours pas persuadé sur ton discours sur l'aspect conso ! Car les pertes de conversion que tu mentionnes (ce n'est pas le sujet, mais les 30% me semblent un peu exagérés) tu les as certes quand tu fais de l'EV forcé... mais tu les as aussi en fonctionnement normal de l'hybride parallèle ! Quand tu fabriques un peu d'élec pour augmenter la charge du moteur thermique (et donc son rendement), que ferais-tu de l'électricité sinon la mettre dans la batterie pour l'utiliser en aidant le thermique quelques instants plus tard (et là la charge du thermique a baissé, le rendement aussi, mais pas grave car tu injectes moins d'essence !). Ce sont d'ailleurs les petits cycles mentionnés plus haut !

Ce qui me fait dire (mais difficile de trouver de la littérature accessible sur ce sujet) que les pertes de conversion que tu mentionnes pour l'hybride série... et bien tu les as aussi sur l'hybride parallèle ! Après tout est question de balance entre les gains d'un côté (rendement du moteur) et les pertes de l'autre (conversion). Pas facile de conclure sans simulations !

En tout cas les chiffres A+ de consos en ville et en moyenne de la Jazz (3,7 l et 4,8 l) et du CR-V (5,2 l et 6,8 l) valent bien celles de la Yaris (4,1 l et 4,8 l) et du RAV4 (5,5 l et 6,7 l) ! Ce qui supporte bien (sans toutefois les prouver !) mes dires sur la comparaison hybride série et hybride parallèle (ou série/parallèle !)

Je pense qu'une bonne partie des pertes vient de la charge/décharge de la batterie. Ça signifie donc nettement moins de pertes quand on passe seulement par l'électricité sans passer par la batterie.

Sinon les hybrides série auraient vraiment un mauvais rendement.

Entre série et HSD (je ne veux pas l'appeler parallèle car une partie passe presque toujours par l'électrique, c'est intermédiaire entre série et parallèle), la différence est que le HSD fait passer une partie de la puissance par des engrenages, évitant autant d'effet Joule.

Sur Honda on a donc théoriquement un peu plus de pertes par effet Joule mais pas tant que ça car je ne vois aucune raison que la politique de gestion de la batterie soit différente. La problématique à gérer est la même tant qu'on reste dans des situations où on peut choisir librement le régime du thermique. Ça ne veut pas dire que Honda a fait exactement les même choix que Toyota, mais la différence de politique de gestion de la batterie n'est, à mon avis, pas dictée par l'architecture de la transmission.

Dans la réalité, il me semble quand-même que Honda ne descend pas aussi bas que Toyota (pour peu qu'on puisse comparer le poids et le SCx), sans que ça soit dans des proportions démesurées.

Par

En réponse à Lucky06200

Je pense que l'on dit beaucoup de choses similaires... mais de façons différentes !

Je note ainsi que, me semble-t-il, on est tous d'accord sur le fait que c'et grâce à l'hybridation que l'on peut faire fonctionner le moteur à haut rendement (et un "bon" si il est Atkinson !) en le "mettant" très souvent en situation de forte charge.

Là où l'on semble "différer", c'est sur l'utilisation de la batterie. Je ne te comprends pas quand tu dis "c'est grâce à la transmission partiellement électrique (mais pas à la batterie) que le moteur tourne tout le temps au meilleur régime." Tourner au meilleur régime n'est pas l'objectif premier, c'est surtout d'être à quasi pleine charge ! Et il faut donc bien alors stocker l'énergie supplémentaire (électrique en l'occurence) quelque part ... et donc dans une batterie ! Cela reste à vérifier, mais pour le système Honda par exemple, je pense que l'on a très rarement un passage direct "unique" du thermique au générateur (sauf à fortes et peut-être faibles puissances), sinon je ne comprends plus le principe de l'hybride ! A puissance moyenne, on met le thermique à puissance élevée, on utilise en effet "directement" ce dont on a besoin vers le moteur électrique, mais le reste on le met bien dans la batterie.

Tourner au bon régime, c'est ce qui permet d'être à pleine charge, en réduisant le régime autant que nécessaire... sauf quand on peut pas descendre plus bas, bien-sûr.

C'est vrai, la batterie permet de tourner plus facilement à pleine charge (en alternant les phases thermique+charge et les phases EV), mais c'est clairement la situation la moins optimale, celle qu'on essaie d'éviter avec le pulse&glide.

Par contre, le fait d'avoir un thermique moins puissant (autorisé par la disponibilité de la batterie en cas de besoin), facilite grandement le fait de le faire tourner à pleine charge.

Pour le système Honda je suis d'accord, les situations où le moteur est à une charge suffisante pour avoir un meilleur rendement qu'en transmission électrique doivent être assez limitées. La batterie peut aider un peu, mais je suis prêt à parier que sans ce rapport on ne consommerait pas sensiblement plus.

Par

En réponse à W A V E

Je pense qu'une bonne partie des pertes vient de la charge/décharge de la batterie. Ça signifie donc nettement moins de pertes quand on passe seulement par l'électricité sans passer par la batterie.

Sinon les hybrides série auraient vraiment un mauvais rendement.

Entre série et HSD (je ne veux pas l'appeler parallèle car une partie passe presque toujours par l'électrique, c'est intermédiaire entre série et parallèle), la différence est que le HSD fait passer une partie de la puissance par des engrenages, évitant autant d'effet Joule.

Sur Honda on a donc théoriquement un peu plus de pertes par effet Joule mais pas tant que ça car je ne vois aucune raison que la politique de gestion de la batterie soit différente. La problématique à gérer est la même tant qu'on reste dans des situations où on peut choisir librement le régime du thermique. Ça ne veut pas dire que Honda a fait exactement les même choix que Toyota, mais la différence de politique de gestion de la batterie n'est, à mon avis, pas dictée par l'architecture de la transmission.

Dans la réalité, il me semble quand-même que Honda ne descend pas aussi bas que Toyota (pour peu qu'on puisse comparer le poids et le SCx), sans que ça soit dans des proportions démesurées.

J'essaie de raisonner de façon énergétique "globale" (raisonnement "système" et non raisonnement analytique détaillé). Les basses consos d'une hybride (série ou série/parallèle) sont dues, à l'exclusion de la récup d'énergie cinétique que je mets à part puisque identique dans les 2 systèmes, à l'amélioration du rendement du moteur thermique.

Or dans les 2 systèmes, l'amélioration du rendement passe par la production d'électricité.... que tu dois bien stocker pour réutilisation future dans une batterie. Ceci dit, globalement, on va dans les 2 systèmes, pour viser le même résultat de gain sur les rendements, devoir produire la même quantité d'électricité à stocker, donc avoir les mêmes sources de pertes par conversions ! Et je ne vois pas de différence fondamentale qui expliquerait des écarts de conso... ce qui se justifie semble-t-il sur les exemples que j'ai donné.

Par

En réponse à Lucky06200

Oui d'accord ... mais bon ! Le Pulse and Glide est aussi largement bénéfique sur une non-hybride : recherche du haut rendement dans une accélération et recherche des pertes minimales en se laissant glisser sans freiner ! Quasi inutilisable en circulation urbaine et péri-urbaine !

Et sur le HSD, tu ne charges pas ta batterie à l'accélération ?! M'est avis que si... principe de l'hybride !

Sur le HSD, s'il y a un besoin urgent (batterie vide) il charge tant qu'on ne demande pas toute la puissance du thermique.

Sinon il charge seulement quand il peut le faire avec un bon rendement, et plus doucement. Qu'on ait besoin de charger le thermique ou pas, il arrêtera la charge de la batterie à peu près au même niveau: il n'ira pas jusqu'à remplir la batterie pour augmenter la charge du thermique.

Quand le catalyseur est chaud et que le thermique continue à tourner pour chauffer l'habitacle, il peut éventuellement charger un peu plus que le niveau habituel, sans aller jusqu'au maxi.

Je pense que pour chauffer le catalyseur il allume le mélange le plus tardivement possible, EGR fermée, le but étant de rejeter des gaz très chauds en leur prenant le moins possible d'énergie avant: ça ne produit quasiment pas de travail mécanique.

Alors qu'ensuite, pour chauffer le bloc, le mieux est d'avoir de la pression dans les cylindres, ce qui s'obtient à peu près de la même manière que la puissance mécanique: à pleine charge en allumant le mélange aussi tôt que possible. Ça fait un surplus d'énergie dont on ne sait pas toujours quoi faire, comme une descente. D'où le fait qu'il peut s'autoriser à charger la batterie au-delà de la consigne habituelle.

Par

En réponse à Lucky06200

J'essaie de raisonner de façon énergétique "globale" (raisonnement "système" et non raisonnement analytique détaillé). Les basses consos d'une hybride (série ou série/parallèle) sont dues, à l'exclusion de la récup d'énergie cinétique que je mets à part puisque identique dans les 2 systèmes, à l'amélioration du rendement du moteur thermique.

Or dans les 2 systèmes, l'amélioration du rendement passe par la production d'électricité.... que tu dois bien stocker pour réutilisation future dans une batterie. Ceci dit, globalement, on va dans les 2 systèmes, pour viser le même résultat de gain sur les rendements, devoir produire la même quantité d'électricité à stocker, donc avoir les mêmes sources de pertes par conversions ! Et je ne vois pas de différence fondamentale qui expliquerait des écarts de conso... ce qui se justifie semble-t-il sur les exemples que j'ai donné.

Si tu parles de ce qui passe dans la batterie: oui, c'est pareil pour les 2 systèmes. Et c'est là que les pertes sont les plus importantes, d'où le fait que le rendement global est assez proche.

Mais le plus gros de l'énergie ne passe pas par la batterie, va du moteur aux roues en passant par ce qui sert de transmission. C'est là que le HSD a un léger avantage car une partie ne passe pas par un générateur puis un moteur électrique, mais directement par des engrenages.

Tes exemples ne me semblent pas le reflet exact de la réalité, si je prends la totalité des tests que j'ai vus, généralement il me semble qu'il y a un léger avantage pour le HSD. Pour la consommation normalisée aussi, ça vaut ce que ça vaut mais je ne pense pas que la méthodologie de mesure avantage Toyota.

Reste l'inconnue de l'utilité du rapport fixe Honda: quelle est sa part d'utilité pour le rendement, quelle est sa part d'utilité pour que le conducteur entende la vitesse à l'oreille? Je parie qu'il ne sert pas à grand chose. Et qu'il ne soulage aucunement les allergiques aux CVT puisqu'il se débraye quand on appuie à fond.

Par

En réponse à W A V E

Tourner au bon régime, c'est ce qui permet d'être à pleine charge, en réduisant le régime autant que nécessaire... sauf quand on peut pas descendre plus bas, bien-sûr.

C'est vrai, la batterie permet de tourner plus facilement à pleine charge (en alternant les phases thermique+charge et les phases EV), mais c'est clairement la situation la moins optimale, celle qu'on essaie d'éviter avec le pulse&glide.

Par contre, le fait d'avoir un thermique moins puissant (autorisé par la disponibilité de la batterie en cas de besoin), facilite grandement le fait de le faire tourner à pleine charge.

Pour le système Honda je suis d'accord, les situations où le moteur est à une charge suffisante pour avoir un meilleur rendement qu'en transmission électrique doivent être assez limitées. La batterie peut aider un peu, mais je suis prêt à parier que sans ce rapport on ne consommerait pas sensiblement plus.

"Tourner au bon régime, c'est ce qui permet d'être à pleine charge, en réduisant le régime autant que nécessaire... sauf quand on peut pas descendre plus bas, bien-sûr."

Ouh là j'ai de plus en plus de mal à te suivre ! Quel que soit le régime du moteur, on peut très bien le mettre à pleine charge ! Non ? Encore une fois C'EST le principe de base de l'hybridation : viser le rendement max (obtenu pour une quasi pleine charge) pour un régime donné. Certes ce rendement max dépend du régime, mais pas tant que cela, du moins sur une large plage de régime.

Ce que tu décris "en réduisant le régime autant que nécessaire" correspond à rouler sur le rapport le plus haut.... mais pas grand chose à voir avec l'hybridation.

Par

En réponse à W A V E

Sur le HSD, s'il y a un besoin urgent (batterie vide) il charge tant qu'on ne demande pas toute la puissance du thermique.

Sinon il charge seulement quand il peut le faire avec un bon rendement, et plus doucement. Qu'on ait besoin de charger le thermique ou pas, il arrêtera la charge de la batterie à peu près au même niveau: il n'ira pas jusqu'à remplir la batterie pour augmenter la charge du thermique.

Quand le catalyseur est chaud et que le thermique continue à tourner pour chauffer l'habitacle, il peut éventuellement charger un peu plus que le niveau habituel, sans aller jusqu'au maxi.

Je pense que pour chauffer le catalyseur il allume le mélange le plus tardivement possible, EGR fermée, le but étant de rejeter des gaz très chauds en leur prenant le moins possible d'énergie avant: ça ne produit quasiment pas de travail mécanique.

Alors qu'ensuite, pour chauffer le bloc, le mieux est d'avoir de la pression dans les cylindres, ce qui s'obtient à peu près de la même manière que la puissance mécanique: à pleine charge en allumant le mélange aussi tôt que possible. Ça fait un surplus d'énergie dont on ne sait pas toujours quoi faire, comme une descente. D'où le fait qu'il peut s'autoriser à charger la batterie au-delà de la consigne habituelle.

Cette fois, je comprends et je suis complètement d'accord avec ce que tu dis.

Mais je confirme (ce que j'ai d'ailleurs constaté), à charge de batterie normale, le système recharge à l'accélération normale (sauf "plein pot" !).

Par

En réponse à W A V E

Si tu parles de ce qui passe dans la batterie: oui, c'est pareil pour les 2 systèmes. Et c'est là que les pertes sont les plus importantes, d'où le fait que le rendement global est assez proche.

Mais le plus gros de l'énergie ne passe pas par la batterie, va du moteur aux roues en passant par ce qui sert de transmission. C'est là que le HSD a un léger avantage car une partie ne passe pas par un générateur puis un moteur électrique, mais directement par des engrenages.

Tes exemples ne me semblent pas le reflet exact de la réalité, si je prends la totalité des tests que j'ai vus, généralement il me semble qu'il y a un léger avantage pour le HSD. Pour la consommation normalisée aussi, ça vaut ce que ça vaut mais je ne pense pas que la méthodologie de mesure avantage Toyota.

Reste l'inconnue de l'utilité du rapport fixe Honda: quelle est sa part d'utilité pour le rendement, quelle est sa part d'utilité pour que le conducteur entende la vitesse à l'oreille? Je parie qu'il ne sert pas à grand chose. Et qu'il ne soulage aucunement les allergiques aux CVT puisqu'il se débraye quand on appuie à fond.

Là encore je te suis ! En effet, le HSD permet du passage mécanique direct. Mais difficile de savoir exactement le niveau de gain. "Léger" est sans doute le bon mot ! Les consos que je donne sont mesurées par A+ selon un protocole a priori sérieux, mais je reconnais que cela ne veut pas dire que c'est parfait. La Jazz est-elle au dessus, pareil ou au dessous de la Yaris. Je ne saurais dire avec certitude, mais je pense aussi que l'écart doit être "léger". Sur autoroute je pense qu'il s'accentue.

Le rapport fixe ? J'ai crû comprendre que l'augmentation de conso des moteurs électriques avec la vitesse était plus importante qu'avec un thermique (chute du rendement pour l'EV aux rotations rapides). C'est en tout cas l'explication que j'ai vu donner. Et il débraye en cas de besoin pour récupérer couple et puissance, vu qu'il n'y a pas de boite !

Par

En réponse à Lucky06200

"Tourner au bon régime, c'est ce qui permet d'être à pleine charge, en réduisant le régime autant que nécessaire... sauf quand on peut pas descendre plus bas, bien-sûr."

Ouh là j'ai de plus en plus de mal à te suivre ! Quel que soit le régime du moteur, on peut très bien le mettre à pleine charge ! Non ? Encore une fois C'EST le principe de base de l'hybridation : viser le rendement max (obtenu pour une quasi pleine charge) pour un régime donné. Certes ce rendement max dépend du régime, mais pas tant que cela, du moins sur une large plage de régime.

Ce que tu décris "en réduisant le régime autant que nécessaire" correspond à rouler sur le rapport le plus haut.... mais pas grand chose à voir avec l'hybridation.

je vais essayer d'être plus clair.

pleine charge, c'est papillon des gaz ouvert: pas de pertes par pompage, le moteur fournir autant de puissance qu'il peut par rapport à son régime, le rapport entre la puissance fournie et les frottements est le plus favorable.

Ça peut se faire à n'importe quel régime.

Sans stocker dans une batterie, il faut toujours essayer d'avoir le moteur qui ne tourne pas plus vite que nécessaire, sans quoi on doit fermer le papillon des gaz et faire chuter le rendement.

Sur une boîte classique, le dernier rapport n'est presque jamais assez long pour être à pleine charge à vitesse constante sur du plat. Quand il l'est ça demande un rétrogradage au moindre effort, impensable sur une BVM.

Le reste du temps, il reste un écart sensible entre 2 rapports de vitesses, empêchant souvent d'être au régime idéal, et le fait que ça n'est pas confortable de devoir changer de rapport au moindre mouvement du pied droit. La seule solution est de conserver un peu de marge, en étant globalement en sous-charge, ce qui autorise à accélérer un peu sans rétrograder.

Une transmission à variation continue permet d'être facilement et tout le temps au régime optimal, c'est à dire le plus bas qui suffise aux besoins, sans nécessiter de changer de rapport au moindre mouvement du pied droit.

C'est déjà un gros gain, quand cette transmission ne produit pas trop de pertes (les courroies des CVT mécaniques produisent pas mal de frottements).

On l'a vu et on est d'accord, charger/décharger la batterie n'est pas gratuit du tout.

Donc on va commencer par essayer de ne pas en avoir besoin, c'est à dire à rester au régime le plus bas possible. Quand on a plus de puissance que nécessaire pour faire avancer la voiture, on va commencer par diminuer le régime. C'est seulement quant ça ne suffit pas, et que même au régime minimal on a trop de puissance, qu'on va préférer charger la batterie plutôt que de fermer le papillon des gaz.

De toutes façons, surproduire de l'énergie à un régime élevé dépasserait rapidement la puissance de la batterie.

Un maniaque du pulse & glide qui ferait des démarrages assez forts ne se retrouverait jamais dans cette situation où on charge la batterie pour faire travailler davantage le thermique. Avec un peu de pluse & glide et d'attention, sans en devenir maniaque et sauf conditions de conduite très particulières, on sera globalement assez peu dans cette situation.

Le plus gros gain (hors récupération au freinage) ne viendra pas de la batterie mais de fait d'avoir une transmission continue qui a un assez bon rendement.

C'est pas un hasard s'ils robotisent et ajoutent de plus en plus de rapports aux boîtes classiques, c'est cher et je suis pas sûr que ça soit toujours pour l'agrément de conduite, mais plutôt pour faire baisser les rejets de CO2.

Après, en conduisant au régulateur, on ne peut pas faire de pulse&glide, donc la batterie va servir davantage à faible vitesse. Mais les routes à faible vitesse étant souvent des routes traversant des villes ou avec des virages qu'on ne passe pas à vitesse constante, on en revient au fait que c'est pas si fréquent.

Par

En réponse à W A V E

Ça peut réduire les pertes par pompage (c'est déjà la base de l'intérêt du turbo, puisque permettant de réduire la cylindrée), mais le taux de compression, ou plutôt de détente, reste plus faible que sur un moteur atmosphérique classique, lui-même inférieur à ce qu'on a sur un moteur qui ne tourne qu'en atkinson.

J'ai entendu parler de futur taux de compression variable chez Renault (+ turbo, sur E-Tech), on verra ce que ça donne si la rumeur est vraie. Si c'est pour afficher une grosse pmax qui ne sert jamais, et donc tourner presque tout le temps avec un taux de compression élevé, pourquoi pas, mais ça fait beaucoup de complexité pour une réserve de puissance qui ne sert presque jamais. Autant augmenter un peu la capacité de la batterie pour cet usage, c'est pas plus cher/complexe/lourd qu'un turbo et taux de compression variable, c'est bon pour la fiabilité à long terme et pour la récupération d'énergie lors des freinages longs ou brusques.

Dans le cas inverse, si c'est pas pour avoir une puissance plus importante que nécessaire, ça tournera souvent avec un taux de détente de moteur turbo classique.

En fait avec la distribution variable et la gestion de la suralimentation, tu fais en quelque sorte du taux variable. Si tu suralimentes à 0.6 bar ou à 1 bar, tu a une détente différente car plus de gaz compressé. Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas que la technique pure dans un projet, mais une somme de contraintes comme les usines de fabrications dans différents pays, les volumes écoulés dans ces pays, les réglementations locales, les facilités d'homologation, les fournisseurs disponibles localement, le cout, etc....Donc la solution Toyota par ex est adaptée à toyota et aux différents marchés Toy et volumes de ventes associés. Donc il faut éviter de tirer des conclusions techniques hâtives comme certains le font car nous n'avons pas tous les éléments pour juger.

Par

En réponse à gordini12

En fait avec la distribution variable et la gestion de la suralimentation, tu fais en quelque sorte du taux variable. Si tu suralimentes à 0.6 bar ou à 1 bar, tu a une détente différente car plus de gaz compressé. Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas que la technique pure dans un projet, mais une somme de contraintes comme les usines de fabrications dans différents pays, les volumes écoulés dans ces pays, les réglementations locales, les facilités d'homologation, les fournisseurs disponibles localement, le cout, etc....Donc la solution Toyota par ex est adaptée à toyota et aux différents marchés Toy et volumes de ventes associés. Donc il faut éviter de tirer des conclusions techniques hâtives comme certains le font car nous n'avons pas tous les éléments pour juger.

Ce qui fait le taux de compression et détermine le rendement maxi, c'est la cylindrée divisée par le volume de la chambre de combustion.

Quand le taux ne peut pas varier, il est limité en fonction de la pression d'admission maximale, afin d'éviter le cliquetis.

Un atmosphérique supporte un taux supérieur à un moteur turbo, un atkinson supporte un taux encore supérieur, au prix d'une interdiction de remplir totalement les cylindres de mélange.

Un taux de compression variable, c'est un mécanisme qui permet de faire varier le volume de la chambre de combustion, c'est pas pareil qu'une pression de remplissage variable.

Renault a fait un moteur atmosphérique atkinson sur la clio E-Tech, je ne vois pas quelle norme obligerait à mettre un turbo sur la prochaine génération.

Le 1.5 de la Yaris 4 fournit au moins 45 chevaux à 2750 tours (si on compte la moitié de la pmax à la moitié du régime de pmax, ce qui est largement pessimiste). C'est un régime tout à fait acceptable à 130 dans une voiture bien insonorisée, et c'est suffisant pour tenir les 130 sur du plat avec une grosse berline. Quand la puissance des batteries ne fait qu'augmenter à chaque génération, on peut considérer que le thermique n'a pas d'autre obligation que de fournir de quoi rouler à 130 sur du plat, le surplus temporaire étant fourni par la batterie. Sans pour autant interdire une montée en régime si besoin, sinon il faut prendre un Diesel ou un VE.

Certes il doit encore exister quelques pays avec une taxe sur la cylindrée, mais on ne devrait pas avoir besoin d'envisager de grosses cylindrées à l'avenir, du moins pour le plus gros du marché. Je ne pense pas qu'il y ait un gros marché où il faut descendre sous les 1.5 de cylindrée pour une berline, sous les 2l pour un gros 4x4, au point que ça justifie de négliger le rejet de CO2 bien puni chez nous.

J'ai du mal à imaginer où Renault pourrait espérer vendre beaucoup, et où solution Toyota/Honda serait un handicap fiscal à cause de la cylindrée.

La contrainte des usines? A part la contrainte de continuer à faire des turbo je vois pas: on ne parle pas d'augmenter les cylindrées par rapport à une bonne partie de ce qui est produit actuellement. Quand bien même, pour un constructeur qui pensait passer au tout-électrique, il devrait maintenant donner la priorité au maintien de la même cylindrée?

Désolé je n'arrive pas à y croire. A moins que Renault pense continuer à vendre la majorité de ses blocs sans hybridation, mais ça me parait très hasardeux aussi. Au point d'abandonner le 1.6 atmosphérique de l'E-Tech actuel?

Peut-être que tout ça n'est qu'une intox ou une fausse rumeur causée par une techno qui était en préparation mais n'est pas sortie à temps, c'est encore la version que je préfèrerais.

Par

En réponse à W A V E

Ce qui fait le taux de compression et détermine le rendement maxi, c'est la cylindrée divisée par le volume de la chambre de combustion.

Quand le taux ne peut pas varier, il est limité en fonction de la pression d'admission maximale, afin d'éviter le cliquetis.

Un atmosphérique supporte un taux supérieur à un moteur turbo, un atkinson supporte un taux encore supérieur, au prix d'une interdiction de remplir totalement les cylindres de mélange.

Un taux de compression variable, c'est un mécanisme qui permet de faire varier le volume de la chambre de combustion, c'est pas pareil qu'une pression de remplissage variable.

Renault a fait un moteur atmosphérique atkinson sur la clio E-Tech, je ne vois pas quelle norme obligerait à mettre un turbo sur la prochaine génération.

Le 1.5 de la Yaris 4 fournit au moins 45 chevaux à 2750 tours (si on compte la moitié de la pmax à la moitié du régime de pmax, ce qui est largement pessimiste). C'est un régime tout à fait acceptable à 130 dans une voiture bien insonorisée, et c'est suffisant pour tenir les 130 sur du plat avec une grosse berline. Quand la puissance des batteries ne fait qu'augmenter à chaque génération, on peut considérer que le thermique n'a pas d'autre obligation que de fournir de quoi rouler à 130 sur du plat, le surplus temporaire étant fourni par la batterie. Sans pour autant interdire une montée en régime si besoin, sinon il faut prendre un Diesel ou un VE.

Certes il doit encore exister quelques pays avec une taxe sur la cylindrée, mais on ne devrait pas avoir besoin d'envisager de grosses cylindrées à l'avenir, du moins pour le plus gros du marché. Je ne pense pas qu'il y ait un gros marché où il faut descendre sous les 1.5 de cylindrée pour une berline, sous les 2l pour un gros 4x4, au point que ça justifie de négliger le rejet de CO2 bien puni chez nous.

J'ai du mal à imaginer où Renault pourrait espérer vendre beaucoup, et où solution Toyota/Honda serait un handicap fiscal à cause de la cylindrée.

La contrainte des usines? A part la contrainte de continuer à faire des turbo je vois pas: on ne parle pas d'augmenter les cylindrées par rapport à une bonne partie de ce qui est produit actuellement. Quand bien même, pour un constructeur qui pensait passer au tout-électrique, il devrait maintenant donner la priorité au maintien de la même cylindrée?

Désolé je n'arrive pas à y croire. A moins que Renault pense continuer à vendre la majorité de ses blocs sans hybridation, mais ça me parait très hasardeux aussi. Au point d'abandonner le 1.6 atmosphérique de l'E-Tech actuel?

Peut-être que tout ça n'est qu'une intox ou une fausse rumeur causée par une techno qui était en préparation mais n'est pas sortie à temps, c'est encore la version que je préfèrerais.

Je n'ai absolument pas évoqué Renault, ni même penser au sujet.

Ensuite, le taux de compression ou rapport volumétrique, n'est qu'un chiffre théorique et un des paramètres qui détermine la pression moyenne effective.

Quand tu suralimente tu diminue "plutot" le taux car tu remplis mieux , et quand tu fais du Atkinson, tu peux augmenter le taux car tu remplis moins.

Pour moi, c'est dans le même compromis. Au cours de mise au point moteur sur banc, j'ai été confronté par exemple à des inégalités de remplissage dues à des vidages différents suite à des longueurs de tube d'échappement différents. cliquetis, résultat trou dans le piston. Tu ne remplis pas, tu ne met pas de taux tu peux mettre de l'avance allumage, si tu rempli et que tu as du taux tu as de faible avance. Le gain du Atkinson est dans la course sans compression donc sans freinage. Je pense que l'on est pas encore au bout du moteur explosion, n'en déplaise à certains car il y a en marine des moteurs à plus de 50% de rendement. Pour revenir au sujet, pour avoir connu cela de l'intérieur de l'entreprise, il y a quelquefois des choix qui n'ont rien à voir avec le technique pure. Il y a par exemple le fait qu'une ligne de moteur est existante (comme le 1.6 que tu citais) et qu'il serai peut être plus judicieux de faire un 1.5 ou 1.7 , mais qu'il n'y a pas besoin de réinvestir. La suralimentation permettrait pas exemple d'utiliser le même moteur sur une petite et une plus grosse voiture. sans réinvestir quitte à perdre un peu en rendement. Bref nous ne pouvons pas toujours tout comprendre!

Par

En réponse à Lucky06200

Merci... je t'avais effectivement tendu la perche en te parlant d'une autre raison pour justifier le fait de ne pas forcer le mode EV sur une HEV... et tu l'as bien rattrapée ! Bravo en effet, c'est bien la recherche de la préservation de la batterie qui est la justification majeure de ne pas forcer à naviguer de ~80% à ~20%. A 2 ou 3 km à chaque fois, tu risques de "rincer" ta batterie" avant de faire bcp de km, même à 10 000 cycles ! Le fonctionnement normal de l'hybride (et tu en avais déjà parlé je crois) est bien de faire des cycles très fréquents mais très limités .... ce qui ne veut pas dire que tu n'utilises pas beaucoup d'électricité, mais que tu l'utilises très souvent et à petites doses, ce qui influe quasi pas sur la longévité de la batterie.

Par contre, je ne suis toujours pas persuadé sur ton discours sur l'aspect conso ! Car les pertes de conversion que tu mentionnes (ce n'est pas le sujet, mais les 30% me semblent un peu exagérés) tu les as certes quand tu fais de l'EV forcé... mais tu les as aussi en fonctionnement normal de l'hybride parallèle ! Quand tu fabriques un peu d'élec pour augmenter la charge du moteur thermique (et donc son rendement), que ferais-tu de l'électricité sinon la mettre dans la batterie pour l'utiliser en aidant le thermique quelques instants plus tard (et là la charge du thermique a baissé, le rendement aussi, mais pas grave car tu injectes moins d'essence !). Ce sont d'ailleurs les petits cycles mentionnés plus haut !

Ce qui me fait dire (mais difficile de trouver de la littérature accessible sur ce sujet) que les pertes de conversion que tu mentionnes pour l'hybride série... et bien tu les as aussi sur l'hybride parallèle ! Après tout est question de balance entre les gains d'un côté (rendement du moteur) et les pertes de l'autre (conversion). Pas facile de conclure sans simulations !

En tout cas les chiffres A+ de consos en ville et en moyenne de la Jazz (3,7 l et 4,8 l) et du CR-V (5,2 l et 6,8 l) valent bien celles de la Yaris (4,1 l et 4,8 l) et du RAV4 (5,5 l et 6,7 l) ! Ce qui supporte bien (sans toutefois les prouver !) mes dires sur la comparaison hybride série et hybride parallèle (ou série/parallèle !)

La différence c'est que en HSD tu ne subis la perte que sur 2-3kw de puissance environ, quand sur un hybride série tu la subis sur 100%.:bah:

Et oui, ça use moins (voire pas) la batterie, mais ce n'est pas une concession, c'est juste le fonctionnement normal, c'est user la batterie en EV, qui n'a aucun intérêt, qui n'est pas un usage normal. :bien:

Par

En réponse à Lucky06200

Oui d'accord ... mais bon ! Le Pulse and Glide est aussi largement bénéfique sur une non-hybride : recherche du haut rendement dans une accélération et recherche des pertes minimales en se laissant glisser sans freiner ! Quasi inutilisable en circulation urbaine et péri-urbaine !

Et sur le HSD, tu ne charges pas ta batterie à l'accélération ?! M'est avis que si... principe de l'hybride !

Sans faire du vrai P&D, dans la circulation je fais souvent du pseudo P&D sans forcer, juste en faisant des relances franches (limite haute de la zone éco, juste avant la zone power, c'est maintenant devenu une habitude), et en évitant de freiner n'importe comment, avec une conduite coulée et surtout en anticipant. Même un 50 stabilisé dans le trafic peut se tenir comme ça très naturellement, en oscillant entre 55 et 50, du moment que tu roules sans régulateur. :bah:

Double bénéfice de la conso, sans se traîner, et de la préservation de la batterie. :bien:

Par

En réponse à Lucky06200

En outre, en y réfléchissant un peu plus, je pense en fait que le P&G sur un HSD n'apporte pas grand chose ! D'ailleurs tu le dis toi même ci-dessus ! En restant dans la zone éco, sans faire d'EV (bizarre de lire ca, car qd tu lâches l'accélérateur tu passes bien en EV, mais bon je vois ce que tu veux dire !) tu réalises déjà d'excellentes consos !

Ce que tu gagnes éventuellement en faisant le P&G (le vrai, donc sans freiner !), c'est pour beaucoup je pense sur la vitesse moyenne... forcément plus basse qu'en conduite normale, mais ce n'est pas sur le rendement du moteur !

Le "vrai" P&G représente l'optimum de la conso puisqu'il n'utilise QUE la partie optimisée du thermique en ne subissant quasiment aucune perte de conversion. :smile:

Et toute conduite qui s'en rapproche sera immédiatement bonifiée par une conso très basse. :good:

Pour la petite histoire, pour avoir déjà fait plusieurs tests, une conduite franchement dynamique (relances systématiquement en mode power), mais avec un freinage correct, donc restant en zone bleue, donne d'ailleurs paradoxalement de bien meilleures consos réelles que le même trajet fait en mode forçage d'EV systématique en se traînant comme une limace avec des relances de papy.

En tout cas avec le RX, qui avec la particularité de son gros V6, reste un peu à part par rapport aux HSD les plus courants. :jap:

Ce qui prouve bien que les pertes de conversion restent significatives dans le fonctionnement d'un HSD, et à bien prendre en compte quand on parle de recherche d'efficience. :oui:

Par

En réponse à W A V E

Tourner au bon régime, c'est ce qui permet d'être à pleine charge, en réduisant le régime autant que nécessaire... sauf quand on peut pas descendre plus bas, bien-sûr.

C'est vrai, la batterie permet de tourner plus facilement à pleine charge (en alternant les phases thermique+charge et les phases EV), mais c'est clairement la situation la moins optimale, celle qu'on essaie d'éviter avec le pulse&glide.

Par contre, le fait d'avoir un thermique moins puissant (autorisé par la disponibilité de la batterie en cas de besoin), facilite grandement le fait de le faire tourner à pleine charge.

Pour le système Honda je suis d'accord, les situations où le moteur est à une charge suffisante pour avoir un meilleur rendement qu'en transmission électrique doivent être assez limitées. La batterie peut aider un peu, mais je suis prêt à parier que sans ce rapport on ne consommerait pas sensiblement plus.

C'est à la fois la force et la faiblesse du RX, dont le gros V6 et son régime d'efficience à 1300 tours peut vite pousser au "crime" de l'EV en étant capable de très vite recharger la batterie (rouler au régulateur à 50 montre très bien l'alternance des cycles charges très rapides et décharges bien plus longues), mais qui restera aussi bien plus souvent dans son régime d'efficience même sans rouler cool ou sur route ou autoroute, où même à 145 il reste en zone éco. :bien:

C'est pour ça que l'écart est bien plus grand sur le RX entre ceux qui savent rouler avec ou pas (qui ont compris ou pas comment fonctionne un bloc hybride), comparé à une Prius où on constate beaucoup moins d'écart, car même en roulant "mal" on subira beaucoup moins de pertes de conversion qu'en RX, sachant que sur la Prius c'est aussi plus compliqué de se retrouver naturellement dans la zone d'efficience max, car pour le coup il faut adopter une conduite très tranquille. :oui:

Dit autrement, la "volatilité" (ou l'écart-type) des consos est plus élevé pour un RX que pour une Prius. :jap:

Par

En réponse à PLexus sol-air

La différence c'est que en HSD tu ne subis la perte que sur 2-3kw de puissance environ, quand sur un hybride série tu la subis sur 100%.:bah:

Et oui, ça use moins (voire pas) la batterie, mais ce n'est pas une concession, c'est juste le fonctionnement normal, c'est user la batterie en EV, qui n'a aucun intérêt, qui n'est pas un usage normal. :bien:

Sur le HSD, la pmax des moteurs électriques, infiniment supérieure à la batterie, est bien utilisée pour faire passer le mouvement du thermique aux roues. Alors c'est dans le pire des cas, ça dépend du régime moteur et de la vitesse de la voiture, mais c'est quand-même à mon avis bien supérieur à 3 kW en moyenne. Bien-sûr ça reste largement inférieur à un hybride série, c'est l'intérêt du train planétaire (en plus de réduire la taille des moteurs électriques).

Et puis c'est indépendant de la batterie, dont l'usage n'est sûrement pas très différent chez Toyota ou Honda.

L'hybride série n'oblige pas à faire travailler davantage la batterie, ni même de manière différente. C'est juste que l'un a des bobines de cuivre plus grosses pour remplacer des engrenages (et éviter les problèmes de brevets Toyota ou raccourcir la R&D).

Par

En réponse à W A V E

Sur le HSD, la pmax des moteurs électriques, infiniment supérieure à la batterie, est bien utilisée pour faire passer le mouvement du thermique aux roues. Alors c'est dans le pire des cas, ça dépend du régime moteur et de la vitesse de la voiture, mais c'est quand-même à mon avis bien supérieur à 3 kW en moyenne. Bien-sûr ça reste largement inférieur à un hybride série, c'est l'intérêt du train planétaire (en plus de réduire la taille des moteurs électriques).

Et puis c'est indépendant de la batterie, dont l'usage n'est sûrement pas très différent chez Toyota ou Honda.

L'hybride série n'oblige pas à faire travailler davantage la batterie, ni même de manière différente. C'est juste que l'un a des bobines de cuivre plus grosses pour remplacer des engrenages (et éviter les problèmes de brevets Toyota ou raccourcir la R&D).

Non, vraiment en usage tel que décrit plus haut (pas d'EV), il n'y a que quelques kwh qui sortent ou entrent dans la batterie, les seules pointes sont vraiment très courtes (besoin ponctuel de puissance, freinage un peu plus appuyé, etc), mais sur un trajet normal les flux moyens ne sont que de quelques kw en moyenne. :jap:

Si ça t'intéresse je peux te donner quelques graphes qui montrent ça de manière très explicite. :smile:

Après pour Honda vu les consommations moyennes ils ont forcément réussi à contourner autrement ce problème de rendement aux entrées/sorties de la batterie, mais comme je connais beaucoup moins bien ce système, je ne saurais pas en parler comme du HSD, n'ayant en plus pas accès à des données aussi détaillées. :sol:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Non, vraiment en usage tel que décrit plus haut (pas d'EV), il n'y a que quelques kwh qui sortent ou entrent dans la batterie, les seules pointes sont vraiment très courtes (besoin ponctuel de puissance, freinage un peu plus appuyé, etc), mais sur un trajet normal les flux moyens ne sont que de quelques kw en moyenne. :jap:

Si ça t'intéresse je peux te donner quelques graphes qui montrent ça de manière très explicite. :smile:

Après pour Honda vu les consommations moyennes ils ont forcément réussi à contourner autrement ce problème de rendement aux entrées/sorties de la batterie, mais comme je connais beaucoup moins bien ce système, je ne saurais pas en parler comme du HSD, n'ayant en plus pas accès à des données aussi détaillées. :sol:

Ok, si tu parles de ton usage courant, je crois volontiers que tu utilises peu la batterie. Mais je ne vois pas en quoi le système Honda demanderait de l'utiliser davantage. Le thermique est tout autant capable de fournir de la puissance quand on veut ou de s'arrêter quand il n'est pas nécessaire.

Bien-sûr, ça reste dépendant de choix du constructeur comme essayer de garder le silence plus longtemps au démarrage sans se soucier de l'usure de la batterie, mais c'est une autre histoire, et ça n'était sans doute pas faisable avant les batteries Lithium. Honda semble de toutes façons avoir cherché l'efficience puisque les consommations restent raisonnables malgré une conception qui augmente les pertes par effet Joule.

Je serais vraiment étonné que tu ne puisses pas conduire une Honda de la même manière en sollicitant aussi peu la batterie. Sauf sur route/autoroute quand elle engage le rapport physique: comme le régime n'est forcément presque jamais idéal, faut charger ou décharger un peu pour maintenir une charge correcte sur le thermique.

Par

En réponse à PLexus sol-air

La différence c'est que en HSD tu ne subis la perte que sur 2-3kw de puissance environ, quand sur un hybride série tu la subis sur 100%.:bah:

Et oui, ça use moins (voire pas) la batterie, mais ce n'est pas une concession, c'est juste le fonctionnement normal, c'est user la batterie en EV, qui n'a aucun intérêt, qui n'est pas un usage normal. :bien:

"Et oui, ça use moins (voire pas) la batterie, mais ce n'est pas une concession, c'est juste le fonctionnement normal, c'est user la batterie en EV, qui n'a aucun intérêt, qui n'est pas un usage normal. "

Oui, c'est le fonctionnement normal, on est bien d'accord et ce n'est pas une concession. Mais ne pas rouler en EV... est une concession pour ne pas user la batterie, car sur le plan bilan énergétique, cela est positif, quoi que vous (car je crois que Wave est de ton avis) en pensiez en mettant en avant les pertes de conversion. Car, non, les pertes de conversion ne sont pas forcément prépondérantes ! Il faut en fait, comme je l'ai déjà dit, considérer la balance entre ces pertes et le gain obtenu sur le rendement du moteur thermique quand on le force à fonctionner au meilleur rendement ! Je ne comprends pas que l'on réfute cela... puisque c'est la base du principe de l'hybridation ! Sinon pourquoi s'amuserait-on à fabriquer de l'électricité "en roulant" si tu étais toujours perdant !

Ainsi pour une PHEV, selon qu'il s'agit d'une "bonne" ou d'une "mauvaise", c'est à dire basé sur un moteur d'hybride simple ou non), tu seras gagnant ou perdant en roulant en mode recharge forcée pour récupérer de l'autonomie électrique.

Par

En réponse à PLexus sol-air

La différence c'est que en HSD tu ne subis la perte que sur 2-3kw de puissance environ, quand sur un hybride série tu la subis sur 100%.:bah:

Et oui, ça use moins (voire pas) la batterie, mais ce n'est pas une concession, c'est juste le fonctionnement normal, c'est user la batterie en EV, qui n'a aucun intérêt, qui n'est pas un usage normal. :bien:

"La différence c'est que en HSD tu ne subis la perte que sur 2-3kw de puissance environ, quand sur un hybride série tu la subis sur 100%."

Aurais-tu quelques sources là-dessus ? Ca m'intéresserait, car je suis loin d'être convaincu ! Il faut encore une fois ne pas se focaliser sur les pertes de conversion, mais aussi considérer le rendement du thermique. Peut-être le série permet-il de faire fonctionner le thermique à un rendement en moyenne plus élevé ?! Juste une hypothèse, mais sinon

comment expliques-tu donc les chiffres de conso quasi équivalentes entre Jazz et Yaris et CR-V et RAV4 ?

Par

En réponse à PLexus sol-air

Sans faire du vrai P&D, dans la circulation je fais souvent du pseudo P&D sans forcer, juste en faisant des relances franches (limite haute de la zone éco, juste avant la zone power, c'est maintenant devenu une habitude), et en évitant de freiner n'importe comment, avec une conduite coulée et surtout en anticipant. Même un 50 stabilisé dans le trafic peut se tenir comme ça très naturellement, en oscillant entre 55 et 50, du moment que tu roules sans régulateur. :bah:

Double bénéfice de la conso, sans se traîner, et de la préservation de la batterie. :bien:

Là OK, je fais souvent pareil ! Mais franchement, tous ceux (la majorité !) qui conduisent sans cela, crois-tu vraiment qu'ils usent vraiment plus leurs batteries ? Comme dit par ailleurs on voit très rarement le besoin de changer une batterie sur une Toy !

Par

En réponse à PLexus sol-air

Le "vrai" P&G représente l'optimum de la conso puisqu'il n'utilise QUE la partie optimisée du thermique en ne subissant quasiment aucune perte de conversion. :smile:

Et toute conduite qui s'en rapproche sera immédiatement bonifiée par une conso très basse. :good:

Pour la petite histoire, pour avoir déjà fait plusieurs tests, une conduite franchement dynamique (relances systématiquement en mode power), mais avec un freinage correct, donc restant en zone bleue, donne d'ailleurs paradoxalement de bien meilleures consos réelles que le même trajet fait en mode forçage d'EV systématique en se traînant comme une limace avec des relances de papy.

En tout cas avec le RX, qui avec la particularité de son gros V6, reste un peu à part par rapport aux HSD les plus courants. :jap:

Ce qui prouve bien que les pertes de conversion restent significatives dans le fonctionnement d'un HSD, et à bien prendre en compte quand on parle de recherche d'efficience. :oui:

Encore une fois, c'est très bizarre cette focalisation sur les pertes de conversion ! Tu ne vois pas la contradiction de ton discours : dire d'un côté que l'hybridation c'est génial, et de l'autre dire que les pertes de conversion sont néfastes !

Autre chose : dire "Le "vrai" P&G représente l'optimum de la conso", là aussi je dis non, le P&G représente sans doute le minimum, mais pas l'optimum. Je suis de plus en plus convaincu que le gain principal du P&G est dans la vitesse moyenne ! Quand tu dois passer de 50 à 0 en roue libre, tu auras une vitesse moyenne de disons 25 pour simplifier, alors que avec un freinage final (même raisonnable) tu auras une vitesse moyenne plus élevé. Donc forcément là tu consommes plus pour 2 raisons majeures. Mais les histoires de pertes de conversion, certes elles existent, mais ce n'est pas, d'après moi, le point majeur.

Par

En réponse à W A V E

je vais essayer d'être plus clair.

pleine charge, c'est papillon des gaz ouvert: pas de pertes par pompage, le moteur fournir autant de puissance qu'il peut par rapport à son régime, le rapport entre la puissance fournie et les frottements est le plus favorable.

Ça peut se faire à n'importe quel régime.

Sans stocker dans une batterie, il faut toujours essayer d'avoir le moteur qui ne tourne pas plus vite que nécessaire, sans quoi on doit fermer le papillon des gaz et faire chuter le rendement.

Sur une boîte classique, le dernier rapport n'est presque jamais assez long pour être à pleine charge à vitesse constante sur du plat. Quand il l'est ça demande un rétrogradage au moindre effort, impensable sur une BVM.

Le reste du temps, il reste un écart sensible entre 2 rapports de vitesses, empêchant souvent d'être au régime idéal, et le fait que ça n'est pas confortable de devoir changer de rapport au moindre mouvement du pied droit. La seule solution est de conserver un peu de marge, en étant globalement en sous-charge, ce qui autorise à accélérer un peu sans rétrograder.

Une transmission à variation continue permet d'être facilement et tout le temps au régime optimal, c'est à dire le plus bas qui suffise aux besoins, sans nécessiter de changer de rapport au moindre mouvement du pied droit.

C'est déjà un gros gain, quand cette transmission ne produit pas trop de pertes (les courroies des CVT mécaniques produisent pas mal de frottements).

On l'a vu et on est d'accord, charger/décharger la batterie n'est pas gratuit du tout.

Donc on va commencer par essayer de ne pas en avoir besoin, c'est à dire à rester au régime le plus bas possible. Quand on a plus de puissance que nécessaire pour faire avancer la voiture, on va commencer par diminuer le régime. C'est seulement quant ça ne suffit pas, et que même au régime minimal on a trop de puissance, qu'on va préférer charger la batterie plutôt que de fermer le papillon des gaz.

De toutes façons, surproduire de l'énergie à un régime élevé dépasserait rapidement la puissance de la batterie.

Un maniaque du pulse & glide qui ferait des démarrages assez forts ne se retrouverait jamais dans cette situation où on charge la batterie pour faire travailler davantage le thermique. Avec un peu de pluse & glide et d'attention, sans en devenir maniaque et sauf conditions de conduite très particulières, on sera globalement assez peu dans cette situation.

Le plus gros gain (hors récupération au freinage) ne viendra pas de la batterie mais de fait d'avoir une transmission continue qui a un assez bon rendement.

C'est pas un hasard s'ils robotisent et ajoutent de plus en plus de rapports aux boîtes classiques, c'est cher et je suis pas sûr que ça soit toujours pour l'agrément de conduite, mais plutôt pour faire baisser les rejets de CO2.

Après, en conduisant au régulateur, on ne peut pas faire de pulse&glide, donc la batterie va servir davantage à faible vitesse. Mais les routes à faible vitesse étant souvent des routes traversant des villes ou avec des virages qu'on ne passe pas à vitesse constante, on en revient au fait que c'est pas si fréquent.

OK merci de ces détails, c'est en effet plus clair !

Je comprends ainsi maintenant que tu raisonnais "à partir du HSD" et de son système épicycloïdal qui permet effectivement d'être presque toujours sur la courbe du meilleur rendement. Pour ma part je raisonnais plutôt "à partir de la DCT6" de mon Niro PHEV (bien que j'ai en outre une Yaris et ai eu une Auris) !

Avec la DCT6 du Niro, on ne peut toujours être exactement sur la courbe de meilleur rendement uniquement en jouant sur le régime moteur (même en changeant de rapport ! comme tu le dis). Donc le Niro est souvent en mode fabrication d'électricité pour faire "remonter" le point de fonctionnement vers la courbe de meilleur rendement ! Mais comme tu le dis il vaut mieux, EN PRIORITE, faire fonctionner le moteur à faible régime, et j'ai pris l'habitude (après plusieurs tests !) de rouler sur route ou autoroute plutôt en mode semi-manuel permis par la boîte. Il permet de rouler très bas dans les tours (si on descend trop le rétrogradage est automatique) ; la batterie se recharge petit à petit ; je bénéficie du support électrique dans les reprises sans rétrograder... et je consomme aussi très peu.

Juste une remarque : d'après les courbes de rendement moteur, je comprends que le rendement optimal est obtenu en fait un peu en-dessous de la pleine charge, et non à la pleine charge 100 %.

Par

Une autre remarque ! Quand tu dis "Le plus gros gain (hors récupération au freinage) ne viendra pas de la batterie mais de fait d'avoir une transmission continue qui a un assez bon rendement. C'est pas un hasard s'ils robotisent et ajoutent de plus en plus de rapports aux boîtes classiques, c'est cher et je suis pas sûr que ça soit toujours pour l'agrément de conduite, mais plutôt pour faire baisser les rejets de CO2."

On est bien d'accord sur l'intérêt de rouler à bas régime. Mais je trouve que tu minimises quand même trop l'apport de l'hybridation. En effet il me semble que même une m-HEV (sensée récupérer l'énergie du freinage) et pourvue d'une très bonne CVT n'obtiendra pas des consos aussi basses qu'une full hybride. N'est ce pas la preuve que l'hybridation (donc la batterie) apporte bien un gros plus ?!

Par

En réponse à PLexus sol-air

Non, vraiment en usage tel que décrit plus haut (pas d'EV), il n'y a que quelques kwh qui sortent ou entrent dans la batterie, les seules pointes sont vraiment très courtes (besoin ponctuel de puissance, freinage un peu plus appuyé, etc), mais sur un trajet normal les flux moyens ne sont que de quelques kw en moyenne. :jap:

Si ça t'intéresse je peux te donner quelques graphes qui montrent ça de manière très explicite. :smile:

Après pour Honda vu les consommations moyennes ils ont forcément réussi à contourner autrement ce problème de rendement aux entrées/sorties de la batterie, mais comme je connais beaucoup moins bien ce système, je ne saurais pas en parler comme du HSD, n'ayant en plus pas accès à des données aussi détaillées. :sol:

Ah je crois que l'on en a dsicuté il y a qques mois déjà !

D'abord tu n'es pas très clair car tu nous parles de kW et de kWh en même temps ! Quelques kWh sur une batterie qui en contient 1 ou 1,5 ce n'est pas rien ! Peux tu détailler ?

Ensuite notre précédente conversation à ce sujet c'était un peu terminé dans le vide ! Tu me parlais de SoC variant très peu sur un parcours de 40 km, et moi je te disais que ce que te donnait tes indicateurs était peut-être plutôt la différence de SoC entre le départ et l'arrivée et non pas les échanges de kWh effectués ! As-tu vérifié ?