Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Contrôle technique : pas de délai accordé pour les vendeurs !

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Pour ceux dont le contrôle technique arrivait à échéance pendant la période de confinement, les pouvoirs publics ont octroyé un délai. La date butoir est désormais fixée au 23 juin 2020. Mais il est des personnes qui n'ont droit à aucun délai : les vendeurs. Pour eux, le CT doit avoir moins de six mois. Point.

Contrôle technique : pas de délai accordé pour les vendeurs !

Le contrôle technique (CT) a fait couler pas mal d'encre depuis le 17 mars, date de début du confinement. Comment le réaliser alors que nous étions confinés ? Comment être à jour pour ceux qui devaient utiliser leur voiture ? Risquait-on d'être verbalisé pour ne pas l'avoir fait dans les temps ?

Et si les centres avaient le droit de rester ouverts, en pratique ils ont presque tous fermé pendant la période, face aux risques encourus pour les personnels contrôleurs.

Devant le flottement, les pouvoirs publics ont décidé d'accorder 3 mois de délai pour tous les contrôles arrivant à échéance pendant la période de confinement.

Un délai qui a été depuis modifié. Exit les 3 mois, finalement, la date butoir pour tous les contrôles techniques arrivés à échéance après le 12 mars est fixée au 23 juin 2020 par l'ordonnance 2020-560 du 13 mai 2020.

Un procédé déjà limite, car les nouvelles règles n'ont pas été aussi largement communiquées que les premières. Et ceux dont le CT arrivait à échéance par exemple le 10 mai n'auront donc que 1 mois et 13 jours pour le réaliser, et non 3 mois comme promis au départ. Un délai raccourci qui a d'ailleurs ému la profession, qui exige un report en estimant qu'il sera impossible de réaliser tous les contrôles en retard avant cette date.

 

Un délai de 6 mois qui n'est pas prolongé par les autorités

Mais il y a pire. Vous le savez certainement, lorsque l'on revend sa voiture à un particulier, on doit lui fournir un certificat de contrôle technique de moins de 6 mois. Ce dernier est d'ailleurs indispensable pour refaire la nouvelle carte grise. Si le délai est dépassé, impossible de l'obtenir.

Les vendeurs dont le CT a dépassé les 6 mois pendant le confinement devront obligatoirement le repasser, et donc remettre la main à la poche ! 

Du coup, certains vendeurs, qui avaient mis leur véhicule sur le marché plus de 4 mois avant le confinement, se retrouvent, 55 jours plus tard, le 11 mai, avec un CT de plus de 6 mois. Nous avons contacté l'ANTS (Agence nationale des titres sécurisés), qui est chargée de l'émission des cartes grises, pour savoir ce qu'il en était pour eux.

On aurait pu en effet penser que les autorités, comme pour les autres, prolongeraient la durée de validité, au moins jusqu'au 23 juin. Il n'en est rien !

Résultat, un vendeur, empêché de vendre pendant le confinement, et dont les 6 mois de validité du CT ont expiré, devra obligatoirement repasser son CT pour pouvoir vendre sa voiture, et donc remettre sur la table à nouveau entre 60 et 90 € (un peu plus de 77 € en moyenne).

Rageant, vraiment, quand on sait que pendant presque deux mois, les vendeurs et les acheteurs se voyaient interdits d'être en relation.

En tout cas, vous voilà prévenus, soyez donc attentifs lors d'une revente, à ce que le délai de six mois n'ait pas été dépassé pendant le confinement.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Dernières vidéos

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Commentaires (9)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Rageant, en effet. Sous prétexte de sauver des vies, une poignée de gens vont être légèrement contrariés. Et que fait le gouvernement ? Rien, bien sûr.

Par

top. comme ça, il y aura encore plus de monde pour le CT.

à quand des politicards intelligents ?:bah:

Par

Mon dieu quel magnifique travail d'investigation, bientôt le pulitzer continuez ainsi !

Par

En réponse à springo

Mon dieu quel magnifique travail d'investigation, bientôt le pulitzer continuez ainsi !

Quelqu'un a prétendu que c'était du travail d'investigation ? :confused:

MC

Par

Quand on est vendeur on est rageux ... mais l'acheteur sera lui rassuré de savoir que durant le confinement l'auto n'a pas subi de maltraitances ! Drôle de point de vue de la part de Caradisiac ...

Par

je viens d'appeller mon CT.

ils pouvait me la prendre fin mai..

j'ai refusé et fixé au 22 juin..

pas de petits profits..et en plus il me fait la remise...

c'est la guerre entre centres...

un gros marché juteux jusqu'au 23 juin!!

Par

Etant donné que la finalité principale du CT, c'est de faire acheter des bagnoles, il ne faut pas s'attendre à ce que le gvt fasse de cadeaux vu l'état du marché automobile en ce moment...

Il n'en reste pas moins qu'a trop mettre la pression sur la population le gvt risque de mettre le feu au baril de poudre .....Une etincelle suffira ...

Par

les vendeurs gourmants vont devoir refaire un ct..

désolé mais bon celui qui voulait vendre en janvier février avait fait le CT..

donc ils ont un CT valable encore un mois..

ceux qui ont mis en vente au moment du confinement ont au choix encore 3 mois ou n'avait pas fait encore le CT..

effectivement ils vont perdre 70 balles et leur caisse à décoté 3 mois de plus..

je dirais meme un an vu le peu de chaland..

évidemment s'ils rachetent une caisse neuve;.

ils seront pas perdant..

ils vont perdre peut etre un billet de 1 000!

mais avec des remises à 40% plutot qu'à 25%

bien gratter 3 ou 4 000 balles..

sur le neuf..

évidemment celui qui vend et rachete rien sera perdant>

il vaut mieux qu'il garde sa caisse..

plutot que brader..

l'an prochain la braderie sera terminé..

que ce soit en neuf ou en occaze...

Par

comme si le ct était une garantie... LOL

un truc inutile dans la plupart des cas

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire