Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Déconfinement et circulation : qu'attendre des déclarations ce soir ?

Déconfinement et circulation : qu'attendre des déclarations ce soir ?

La règle des 1 heure/1 km devrait s'assouplir, mais que l'on ne se réjouisse pas trop vite: le déconfinement s'annonce très, très progressif. De toute façon, les Français circulent déjà bien plus qu'au printemps.

L’allocution du Président de la république, programmée ce soir à 20 heures, nous permettra d’en savoir plus concernant de nouvelles règles de circulation. Selon toute vraisemblance, on devrait bien s’acheminer vers un assouplissement de la formule « une heure dans un périmètre de 1 kilomètre de chez soi » qui commence à peser sur le moral des Français, d’autant que l’épidémie semble, confinement aidant, marquer le pas.

Dans une interview accordée au Journal du dimanche publié le 22 novembre, le chef de l’Etat assurait ainsi que « rien n’est pire que l’incertitude et l’impression d’une morosité sans fin », ce qui laisse à penser que le Conseil de défense organisé ce matin validera notamment la réouverture des petits commerces autour du mardi 1 décembre (la date pourrait être avancée au samedi 28 novembre).

Cela permettra d’éviter que les Français ne s’agglutinent dans les magasins dans les dix jours qui précéderont Noël. Une réouverture qui rendra caduque la règle du 1 heure/1 km évoquée plus haut, dans la mesure où cela supposera bien que l’on puisse circuler pour s’y rendre.

Pour autant, il est illusoire d’espérer retrouver les conditions de circulation en vigueur jusqu’au 30 octobre. Il faudra probablement encore composer avec un assouplissement très progressif par paliers kilométriques pendant quelques semaines et quelques mois. S’exprimant lundi soir devant le bureau exécutif de La République en Marche , le Premier ministre Jean Castex a averti : "la situation s'améliore mais elle n'est pas aussi bonne qu'au 11 mai dernier", quand avait pris fin le premier confinement.

Quoi qu’il en soit, les indicateurs sont formels : confinement ou pas, une partie des Français continue de rouler...et pas toujours avec des raisons valables. Le 18 novembre, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin faisait état de 152 000 verbalisations (sur 1,2 million de contrôles) pour non-respect des règles de confinement.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Ce que confirment les données du GPS communautaire Waze : si l’on se réfère aux jours ouvrés depuis le 30 octobre, l’indice de circulation en France n’a jamais baissé de plus de 46%, alors qu’il oscillait autour de -90% lors du premier confinement.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire