Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Déconfinement - Exclusif Caradisiac : quelles régions roulent (déjà) le plus ?

Dans Pratique / Autres actu pratique

Que cela plaise ou non, nos chers smartphones et autres GPS constituent de parfaits outils de traçage de nos allées et venues. Forts des données fournies par Apple, auxquelles s’ajoutent celles que nous avons récupérées en exclusivité auprès de Waze, nous pouvons vous révéler dans quelles régions cela roule déjà le plus, avec déjà de fortes disparités de l’une à l’autre. Et les "gagnants" sont les...

Déconfinement - Exclusif Caradisiac : quelles régions roulent (déjà) le plus ?

La bonne nouvelle de la semaine est que nous devrions pouvoir partir en vacances en juillet-août, à la condition de rester sur le territoire français. Mais en attendant, les déplacements restent contraints jusqu’à nouvel ordre par la fameuse limite des 100 km à vol d’oiseau.

Cette nouvelle frontière n’empêche pas une part croissante d’entre nous de « déconfiner », pour raisons professionnelles ou non. Ce n’est pas Caradisiac qui le dit, mais les fabricants de GPS et autres fournisseurs d’info-trafic, qui font le plein de datas à mesure que les recherches d’itinéraires augmentent.

Depuis la levée partielle du confinement lundi 11 mai, les Français ont en effet montré qu’ils étaient pris d’une sacrée bougeotte. Waze, le GPS communautaire aux plus de 14 millions d’utilisateurs dans l’hexagone, nous a ainsi précisé ainsi que les distances parcourues avaient augmenté de 4% en moyenne chaque semaine entre le 19 avril et le 3 mai, et ce de manière graduelle et régulière.

Déconfinement - Exclusif Caradisiac : quelles régions roulent (déjà) le plus ?En exclusivité pour Caradisiac, voici les données d'augmentation des distances parcourues dans les 5 plus grandes villes de France relevées par le GPS communautaire Waze. C'est dans Paris que cela re-bouge le plus, même si l'on reste loin des valeurs habituelles.

Son concurrent TomTom note pour sa part une reprise progressive du trafic en Ile-de-France, région à forte densité de circulation s’il en est, avec un taux de congestion approchant les 30% aux heures de pointe, en fin d’après-midi.

C’est certes deux fois inférieur aux taux enregistrés à la même période en 2019 (63%), mais cela démontre bien que les affaires reprennent. Et TomTom de relever que « si le taux de trafic est moitié moins important qu’une journée type de 2019, il est près de 4 fois supérieur à celui observé les premiers jours de confinement, où le taux ne dépassait pas 10%, et plus du double de celui des jours de la semaine dernière (entre 12 et 16%). »

La Bretagne en pole position

En d’autres termes, ça circule, ainsi que notre récent reportage sur le covoiturage l’a d’ailleurs illustré. Mais on observe dans le même temps des disparités importantes d’une région à l’autre, comme on le constate à la consultation des données de demandes d’itinéraires en voiture fournies par Apple (lesquelles sont récupérées à partir du GPS intégré aux iPhone). A la consultation des dernières données disponibles, c’est-à-dire celles publiées ce vendredi matin, on voit que les régions de France « déconfinent » de manière très variable :

Région

Évolution des demandes d’itinéraires au 15 mai 2020*

Bretagne

0%

Normandie

-4%

Pays de la Loire

-8%

Centre - Val de Loire

-10%

Bourgogne - Franche-Comté

-12%

Aquitaine

-12%

Occitanie

-12%

Provence - Alpes - Côte d'Azur

-13%

Auvergne - Rhône-Alpes

-15%

Nord - Pas-de-Calais

-15%

Grand Est

-24%

Corse

-38%

Ile-de-France

-48%

 

A ce jour, la région Bretagne est revenue à un taux normal de demandes d'itinéraires en voiture.
A ce jour, la région Bretagne est revenue à un taux normal de demandes d'itinéraires en voiture.
A l'inverse, l'Ile-de-France reste globalement très confinée, avec des recherches d'itinéraires inférieures de moitié aux valeurs de référence.
A l'inverse, l'Ile-de-France reste globalement très confinée, avec des recherches d'itinéraires inférieures de moitié aux valeurs de référence.

On constate d’énormes disparités d’une région à l’autre, avec un quart nord-ouest (Bretagne, Normandie et Pays de la Loire) nettement plus « dynamique » que les autres régions de France. Ces zones qui figurent d’ailleurs en « zone verte » de la carte déconfinement ont été touchées moins gravement que d’autres par la crise sanitaire.

En Bretagne, on est ainsi revenu au niveau normal de demandes d’itinéraires, et gageons que l’ouverture progressive du littoral ne fera qu’accélérer les choses. Idem pour la façade Manche.

Se dégage ensuite un peloton composé de 7 régions où les recherches d’itinéraires se situent en-deçà de 10 à 15% des valeurs de référence (et dont on rappelle qu’elles étaient toutes descendues à -80% au plus fort de la crise, durant la deuxième quinzaine de mars). Mais là encore, on sent le retour à la normale s’opérer progressivement.

Vient ensuite le quart nord-est, zone la plus touchée de France par la Covid-19 et située au cœur de la « zone rouge », et dont on aurait pu imaginer que le cloisonnement à domicile y perdurerait davantage.

Mais ce sont les Corses et les Franciliens qui semblent avoir pris le plus goût au confinement, avec dans le cas de la région parisienne des recherches d’itinéraires en baisse de moitié par rapport aux valeurs de référence.

Peur de la contamination exacerbée ? Crainte de la thrombose sur les routes en cette première semaine de déconfinement ? Succès du télétravail ? Plusieurs facteurs entrent bien sûr en jeu, mais il est intéressant de constater, dans notre pays ultra-centralisé, que les disparités régionales persistent bel et bien.

Déconfinement - Exclusif Caradisiac : quelles régions roulent (déjà) le plus ?

 

*Données disponibles au 15 mai 2020, en comparaison à un volume de référence datant du 13 janvier 2020. Seules les informations concernant les 12 régions de France métropolitaine et la Corse sont accessibles (source: Apple)

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (18)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est la vie :jap:

Par

Chez moi ça roule plus que pendant le confinement mais toujours pas de bouchons le matin pour aller au travail.

Par

Chez moi ça roule plus que pendant le confinement mais toujours pas de bouchons le matin pour aller au travail.

Par

Lorsque la fameuse boite noire (Janvier 2022) sera intégrée aux véhicules neufs et majoritairement répandue d'ici une dizaine d'années, plus rien ne leurs échappera. :biggrin:

Par

Nous dans le sud-ouest, on est trop bien...C'est les vacances toute l'année. :sol::buzz:

Même en zone verte, on ne ressent pas le besoin de trop bouger. :brosse:

Par

Big brother :bah:

Par

En réponse à mekinsy

Nous dans le sud-ouest, on est trop bien...C'est les vacances toute l'année. :sol::buzz:

Même en zone verte, on ne ressent pas le besoin de trop bouger. :brosse:

C'est chouette, ma fille vit à bordeaux depuis quelques années. Dommage qu'il y pleuve autant. :-)

Par

En réponse à pdcsq

Chez moi ça roule plus que pendant le confinement mais toujours pas de bouchons le matin pour aller au travail.

Pareil. Mais le fait qu'il n'y a pas école aide...

Beaucoup de sociétés sont encore fermées ou en effectifs réduits aussi.

Mais nette augmentation du trafic.

Par

En réponse à v_tootsie

C'est chouette, ma fille vit à bordeaux depuis quelques années. Dommage qu'il y pleuve autant. :-)

Il pleut encore plus à Biarritz. :bah:

La pluie fait partie du climat océanique et c'est juste top. :bien:

Ce climat variée est source de plaisir. :lover:

On ne sait jamais le temps qu'il va faire demain, même en regardant meteo France. :biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire