Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Des Formula E plus légères et plus puissantes à venir

Dans Sport Auto / Formula E

Des Formula E plus légères et plus puissantes à venir

Les monoplaces survoltées de Formula E bénéficieront dès 2022 d'un moteur électrique principal capable de délivrer sur les roues arrière plus de 400 chevaux. Un poids en baisse contribuera également à une hausse des performances.

Nos confrères de la publication allemande Electrive publient en ligne des informations à propos des spécificités des futures monoplaces électriques de Formula E. La troisième génération attendue pour la saison concernant les années 2022 et 2023 promet des performances en hausse et le retour de l'arrêt au stand pour recharger.

 

Le moteur principal chargé d'animer la monoplace sera toujours placé dans le dos du pilote. Il sera néanmoins rejoint par un moteur avant secondaire destiné uniquement à récupérer de l'énergie au freinage. Comprenez par la que les Formula E resteront des propulsions. Du côté des dimensions et du poids, les autos seront légèrement plus compactes et plus légères avec une longueur de 5 mètres et une largeur de 1,7 mètre pour 780 kilos sur la balance contre 900 kilos auparavant. Des batteries dernier cri sont à l'origine de cette cure d'amaigrissement. Ces dernières pourront par ailleurs être rechargées très rapidement pendant la course. Pour rappel, les pilotes devaient lors des premières saisons de Formula E changer de monoplace à la mi-course. Les batteries sont depuis 2018 plus imposantes afin de durer la totalité de l'épreuve. Le système de recharge rapide promettra donc plus de piquant pour la neuvième saison de la discipline.

 

D'après les bruits de couloir, la puissance des nouvelles Formula E n'est pas encore arrêtée par la FIA. Deux scénarios sont envisagés pour la course et les qualifications : 402 chevaux et 470 chevaux ou 335 chevaux et 402 chevaux. Le règlement de l'épreuve révélant toutes les données techniques à respecter à partir de la neuvième saison sera définitivement arrêté en juin 2020.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (27)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tout ça dans l'indifférence générale. Qui s'intéresse a ça?

Par

Personne....

Déjà que la F1 est devenue quasi inaccessible à la tv ainsi que tout sport auto...

Des moteurs thermique gavé de chevaux et qui polue comme pas possible... C est pas ecolo-proven !

:evil:

Par

La Fe reste une discipline mettant en avant l'efficience et la stratégie vitesse/énergie en avant. Ce sera un œuf plus espide avec une petite recharge possibile mais ça restera une perte de temps. La première saison sera un essai pour trouver le bon compromis vitesse + temps de recharge.

Certainement passionnant pour le pilote et l'équipe derrière, mais comme spectateur c'est limite aussi passionnant qu'une partie d'échec.

Par

*ce sera un peu plus rapide

Vive le correcteur

Par

En réponse à GY201

Tout ça dans l'indifférence générale. Qui s'intéresse a ça?

Mais c'est votre erreur ! C'est au contraire, dans un style différent, aussi intéressant que la F1 !

Par

Tant que cette formule a un châssis/design monotype, aucun intérêts. A cela un pseudo bruit horrible en roulage :bah:

Par

Le seul interet qu'avait cette discipline, c'était les dépassements musclés. Maintenant c'est devenu aussi ennuyant que la F1. Si au moins chaque constructeurs pouvaient proposer son propre chassis et/où moteur, il y aurait plus d’intérêt (et de recherche pour dépasser la concurence, et donc plus d'innovation pour cette motorisation).

Par

La tire fait "bzzzzzz", et le spectateur fait "rzzz...rzzz...rzzz".

Par

Un "moteur électrique" utilisé uniquement pour "récupérer de l'énergie" ça s'appelle une dynamo...

Par

En réponse à clefdedouze

Le seul interet qu'avait cette discipline, c'était les dépassements musclés. Maintenant c'est devenu aussi ennuyant que la F1. Si au moins chaque constructeurs pouvaient proposer son propre chassis et/où moteur, il y aurait plus d’intérêt (et de recherche pour dépasser la concurence, et donc plus d'innovation pour cette motorisation).

Depuis 2016 les équipes peuvent développer leurs propres moteurs, boîtier de contrôle et boîte de vitesse.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire