Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info
Des Formula E plus légères et plus puissantes à venirLes monoplaces survoltées de Formula E bénéficieront dès 2022 d'un moteur électrique principal capable de délivrer sur les roues arrière plus de 400 chevaux. Un poids en baisse contribuera également à une hausse des performances.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Tout ça dans l'indifférence générale. Qui s'intéresse a ça?

Par

Personne....

Déjà que la F1 est devenue quasi inaccessible à la tv ainsi que tout sport auto...

Des moteurs thermique gavé de chevaux et qui polue comme pas possible... C est pas ecolo-proven !

:evil:

Par

La Fe reste une discipline mettant en avant l'efficience et la stratégie vitesse/énergie en avant. Ce sera un œuf plus espide avec une petite recharge possibile mais ça restera une perte de temps. La première saison sera un essai pour trouver le bon compromis vitesse + temps de recharge.

Certainement passionnant pour le pilote et l'équipe derrière, mais comme spectateur c'est limite aussi passionnant qu'une partie d'échec.

Par

*ce sera un peu plus rapide

Vive le correcteur

Par

En réponse à GY201

Tout ça dans l'indifférence générale. Qui s'intéresse a ça?

Mais c'est votre erreur ! C'est au contraire, dans un style différent, aussi intéressant que la F1 !

Par

Tant que cette formule a un châssis/design monotype, aucun intérêts. A cela un pseudo bruit horrible en roulage :bah:

Par

Le seul interet qu'avait cette discipline, c'était les dépassements musclés. Maintenant c'est devenu aussi ennuyant que la F1. Si au moins chaque constructeurs pouvaient proposer son propre chassis et/où moteur, il y aurait plus d’intérêt (et de recherche pour dépasser la concurence, et donc plus d'innovation pour cette motorisation).

Par

La tire fait "bzzzzzz", et le spectateur fait "rzzz...rzzz...rzzz".

Par

Un "moteur électrique" utilisé uniquement pour "récupérer de l'énergie" ça s'appelle une dynamo...

Par

En réponse à clefdedouze

Le seul interet qu'avait cette discipline, c'était les dépassements musclés. Maintenant c'est devenu aussi ennuyant que la F1. Si au moins chaque constructeurs pouvaient proposer son propre chassis et/où moteur, il y aurait plus d’intérêt (et de recherche pour dépasser la concurence, et donc plus d'innovation pour cette motorisation).

Depuis 2016 les équipes peuvent développer leurs propres moteurs, boîtier de contrôle et boîte de vitesse.

Par

En réponse à GY201

Tout ça dans l'indifférence générale. Qui s'intéresse a ça?

pas moins que pour la Formule 1.:bah:

perso, les 2 m'intéressent. l'important, c'est le principe d'une course: que le meilleur gagne en essayant d'être le plus performant. :bah:

Par

En réponse à pechtoc

La Fe reste une discipline mettant en avant l'efficience et la stratégie vitesse/énergie en avant. Ce sera un œuf plus espide avec une petite recharge possibile mais ça restera une perte de temps. La première saison sera un essai pour trouver le bon compromis vitesse + temps de recharge.

Certainement passionnant pour le pilote et l'équipe derrière, mais comme spectateur c'est limite aussi passionnant qu'une partie d'échec.

je ne vois pas en quoi ça serait moins passionnant qu'une course de F1.

sachant que dans les 2 cas, l'objectif est le même.

Par

En réponse à pdcsq

Depuis 2016 les équipes peuvent développer leurs propres moteurs, boîtier de contrôle et boîte de vitesse.

Pourtant je ne vois pas passer beaucoup d'info sur leurs évolutions. Parce que personne s'y intéresse ou il y a très peu d'évolution (j'ai vu passer l'allègement du moteur de 30% chez DS et c'est tout) ?

Par

En réponse à FlyAkwa

Un "moteur électrique" utilisé uniquement pour "récupérer de l'énergie" ça s'appelle une dynamo...

ou un alternateur...

Par

En réponse à pis

ou un alternateur...

Plutot un alternateur d'ailleurs, car une dynamo génère un courant continue. alors qu'un alternateur non. (Il faut un redresseur et un régulateur pour faire du DC):biggrin:

Par

Le top du top, c'est la F1.

Saviez-vous que les évènements qui présentent les pires bilan carbone sont les JO, la cdm de football et le tour de France ?

À cause des déplacements de support, de la logistique des formations et des détritus. Et de loin. On ne peut pas en dire autant du sport automobile.

Par

Au moins, tant qu'à faire un truc qui ne sert à rien, celui-là ne cassera pas les oreilles.

Par

En réponse à mynameisfedo

je ne vois pas en quoi ça serait moins passionnant qu'une course de F1.

sachant que dans les 2 cas, l'objectif est le même.

Ça va moins vite. Mais tu as bien raison de différencier le spectacle du sport et de la compétition.

Par

En réponse à LittlePaulie

La tire fait "bzzzzzz", et le spectateur fait "rzzz...rzzz...rzzz".

Ah c'est sûr que les pétomanes spectateurs risquent la frustration à la reconversion : plus de pétarades, plus de puanteurs gazeuses.

Pour les particules de gomme, par contre, ça risque d'envoyer du plus lourd vu les couples en jeu :love:

Povtichoux, il va sans doute falloir envisager bien vite de dépêcher une cellule psychologique au bord des circuits, sous peine de dépressions sévères et de ruée sauvage des désespérés spectateurs sur le lithium des batteries :biggrin::buzz:

Par

En réponse à mynameisfedo

pas moins que pour la Formule 1.:bah:

perso, les 2 m'intéressent. l'important, c'est le principe d'une course: que le meilleur gagne en essayant d'être le plus performant. :bah:

C'est tout a fait ça, autant d'audience que la F1, c'est a dire pas grand chose.

Par

Qui fera la pole à francorchamps :bah:

Par

En réponse à GY201

C'est tout a fait ça, autant d'audience que la F1, c'est a dire pas grand chose.

ceci dit, je préfère voir ces courses, personnellement, que des gugusses se passer la balle pour marquer des buts, même si le football attire bien plus les foules.

par ailleurs, les courses de F1 et Fe ont ceci de bien qu'elles permettent de faire progresser les voitures de monsieur tout le monde.

Par

La preuve en est que la compétition fait avancer les technologies. Mais il va falloir fournir l'électricité nécessaire aux ravitaillements. Cela annoncerait-il un retour des compétitions sur de vrais circuits automobiles ?

Par

En réponse à mynameisfedo

ceci dit, je préfère voir ces courses, personnellement, que des gugusses se passer la balle pour marquer des buts, même si le football attire bien plus les foules.

par ailleurs, les courses de F1 et Fe ont ceci de bien qu'elles permettent de faire progresser les voitures de monsieur tout le monde.

La simulation est largement plus performante sur ce point.

La compétition c'est du gaspillage marketing, comme la pub, rien de plus. Elle coûte une blinde répercutée sur la facture d'achat d'un véhicule.

Par

Non. Le simulateur est bien trop éloigné de la réalité en terme de sensation. ( vitesse, impacts,visibilite, stress)

Suffit de voir l âge des gamers.

Par

En réponse à Lycanthr0pe

La simulation est largement plus performante sur ce point.

La compétition c'est du gaspillage marketing, comme la pub, rien de plus. Elle coûte une blinde répercutée sur la facture d'achat d'un véhicule.

la simulation, ça reste de la simulation. on ne maîtrise jamais toutes les données.

suffit d'ailleurs de constater les déboires de Boeing avec son dernier-né. et pourtant, pas de problème en simulation.

bref, à un moment donné, faut voir ce que ça donne dans la vraie vie.

un autre exemple qui abonde dans ce sens : la voiture autonome. :bah:

Par

Absolument aucun intérêt. Aucune sensation mécanique. Sans le son, la sonorité, l'odeur, aucune saveur.:dodo:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire