Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Des VO toujours plus chers, malgré une offre qui repart à la hausse

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Cailliot Manuel

Selon le baromètre du site européen "Le parking", qui agrège les annonces de plusieurs pays, dont la France, les stocks de véhicules d'occasion ont repris des couleurs, et l'offre est en hausse. Mais cela n'empêche pas les prix de continuer à subir une inflation galopante...

Des VO toujours plus chers, malgré une offre qui repart à la hausse

En agrégeant et en ayant accès aux annonces passées sur divers sites de petites annonces, partout à travers l'Europe, le site "Le Parking" a les moyens de dresser régulièrement des baromètres concernant le marché de l'occasion.

On le sait, il est tendu en ce moment, avec jusqu'ici un manque de voitures sur le marché, phénomène qui s'est produit dans presque tous les pays d'Europe, dont la France. Ainsi, au mois de janvier 2022, il s'est vendu en France 9,4 % de "VO" (véhicules d'occasion) en moins par rapport à 2021.

Mais selon les données du Parking, on observe, en Europe comme en France, un retournement de situation.

Ainsi, en regroupant le nombre de véhicules en vente en Allemagne, France, Espagne, Italie et Belgique, soit 2 996 880 annonces en ligne au 15 février, cela représente une hausse de 2,4 %, un premier chiffre positif après des mois de baisse continue. Un rebond soutenu en grande partie par nos voisins d'Outre-Rhin, où avec 1 125 258 véhicules particuliers d'occasion en vente (+ 6,2 %) et 54 405 véhicules utilitaires d'occasion (+ 1,4 %), les annonces ont bondi de 6 % sur un mois. L'Italie est aussi en hausse de 5,3 %.

Et la France dans tout ça ? Eh bien, si ce n'est pas encore la grosse joie du côté de l'offre, avec une progression de seulement 0,2 %, soit 829 520 annonces en ligne, cela permet au moins de renverser la tendance à la baisse.

 

Des prix cependant toujours plus chers !

Malgré donc une offre qui se stabilise, voire qui augmente dans certains pays, les prix des véhicules d'occasion ne cessent d'augmenter.

À l'échelle européenne, l'inflation a encore été de 1,6 % par rapport au baromètre du mois précédent.

En France, c'est encore pire, et même les diesels ont vu leurs prix continuer à augmenter. Ainsi, les modèles diesels se vendent en moyenne 2,6 % plus cher qu'en janvier, soit 17 213 €. Et pour les modèles essence, la hausse atteint + 3,2 % sur un mois (22 451 € en moyenne), ce qui est énorme ! les hybrides s'apprécient de 1,1 % et les électriques de 1,2 %.

Et le phénomène touche autant les ventes par des pros (+ 2,3 % à 24 003 € en moyenne) que celles par les particuliers (+ 3,5 % et 12 265 € en moyenne). Les vendeurs particuliers français sont donc bien gourmands, puisque par exemple, en Allemagne, les particuliers ont en moyenne baisse leurs prix de 2,4 %, un prix moyen qui reste plus élevé qu'en France cependant, à 13 254 €.

Jusqu'ou cela pourra-t-il encore monter ? Nul ne le sait. Cela dépendra en partie de la reprise ou non du marché du neuf, qui souffre toujours d'un gros déficit de voitures à vendre, de délais de livraison à rallonge, ce qui favorise le marché de l'occasion et renchérit les prix sur celui-ci. Mais cela dépendra aussi des finances des Français. Au bout d'un moment, les prix deviendraient tout simplement trop hauts pour eux. Où est la limite ? Les retournements de tendance nous le dirons.

 

Source : avec Le Parking et Journalauto.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire