Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Diexit : ou quand BMW Angleterre veut sortir du diesel…

Dans Economie / Politique / Marché

Alan Froli

Face à une demande en forte baisse de motorisations diesel, BMW Angleterre réduit drastiquement son offre mazout. Une tendance que l’on pourrait bien voir arriver chez nous…

Diexit : ou quand BMW Angleterre veut sortir du diesel…

 

Depuis les années 1980, BMW s'est fait spécialiste du diesel dans toutes les catégories de véhicules, des berlines compactes aux grands SUV en passant par les familiales et même les coupés et cabriolets, avec des mécaniques à quatre, six voire huit cylindres. Mais ça, c'était avant le Dieselgate, la prise en considération de tous les autres rejets polluants et les hausses récentes du prix du gazole.

Maintenant que les diesels sont condamnés à plus ou moins court terme dans les grandes villes, les ventes sont en chute libre, et pas qu'en France. Outre-Manche, le recul des immatriculations de modèles mazouts est tel que BMW a décidé d'en éliminer un grand nombre : ainsi, les 118d, 120d xDrive, 220d Coupé, 420d, 430d, M440d, 520d xDrive, 530d xDrive et tous les X2 fonctionnant au gazole disparaissent-ils des catalogues.

Performante et ultra-sobre, la 118d a encore de nombreux adeptes chez nous mais disparaît totalement du catalogue BMW au Royaume-Uni…
Performante et ultra-sobre, la 118d a encore de nombreux adeptes chez nous mais disparaît totalement du catalogue BMW au Royaume-Uni…

À quoi bon s'acharner, il est vrai, sachant que les ventes de diesels, toutes marques confondues, ont baissé de 14,6 % au Royaume-Uni en février 2023 par rapport au même mois de l’année dernière tandis que, sur la même période, celles des voitures à essence ont augmenté de 34,9 %, celles des hybrides de 40 % et celles des électriques de 18,2 % ?

Comme la France, le Royaume-Uni était très friand de mazout jusqu'au scandale du Dieselagate en 2015. Les diesels y représentaient 47,0 % des ventes de voitures neuves en 2016, puis 37,8 % en 2017. En 2022, leurs parts de marché s'établissaient à 5,1 %, contre 6,3 % pour les hybrides rechargeables et 16,6 % pour les électriques.

Dans l'Hexagone, le diesel tient une position plus importante, mais également bien en deçà de ce que l'on a connu : sur les deux premiers mois de l'année 2023, il concernait seulement 11,5 % des immatriculations de véhicules particuliers, contre 38 % pour les essence, 8,7 % pour les hybrides rechargeables, et 14,4 % pour les électriques. De nombreux constructeurs ont donc déjà réduit la voilure, surtout les Français...

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire