Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Drive in - La Ferrari 212 Export "Burano" de The Racers

Dans Loisirs / Cinéma

Serge Bellu

Pendant l’été, la Route de Nuit vous emmène au drive-in. Au cours des semaines qui viennent nous vous invitons à découvrir les voitures qui ont joué les premiers rôles au cinéma.

La Ferrari 212 Export alias Burano au cours du tournage du film The Racers.
La Ferrari 212 Export alias Burano au cours du tournage du film The Racers.

 Enzo Ferrari n’aimait pas que l’on plaisante avec ses voitures et que l’on se servir de son nom à tort et à travers. Ainsi, le Commendatore s’oppose à ce que la voiture vedette du film The Racers (Le cercle infernal) porte son nom et même que l’on puisse reconnaître une des nobles machines sorties des usines de Maranello.

L’affiche du film Le cercle infernal, en version originale The Racers.
L’affiche du film Le cercle infernal, en version originale The Racers.

Ainsi, la Ferrari 212 Export n° 0102/E carrossée par Touring en « Spyder da Corsa » ne porte pas le cavallino rampante et elle est rebaptisée « Burano ».

Achetée en 1953 par les studios de la 20th Century Fox de Hollywood, la Ferrari est aussitôt envoyée dans les ateliers de la Carrozzeria Autodromo. Les parties avant et arrière sont allongées et les bas de caisse sont flanqués d’imposants tuyaux d’échappement. Ces modifications rendent la Ferrari méconnaissable.

La voiture se trouve en effet au cœur de l’intrigue du film The Racers réalisé par Henry Hathaway d’après un roman de Hans Ruesch, avec Kirk Douglas et Gilbert Roland dans les principaux rôles. Ainsi transformée, la 212 Export est engagée dans les Mille Miglia sous le n° 555 afin de tourner des images dans la véritable ambiance de la course, avec Giannino Marzotto au volant.

La Burano dans une collection allemande en 2011.
La Burano dans une collection allemande en 2011.

Après cet épisode, la Burano reste aux États-Unis. En octobre 2007, elle est récupérée par le collectionneur allemand Martin Gaensler. Pour courir sans risque, il prévoit une réplique de la caisse de la Burano tout en mettant de côté l’originale.

Lors d’un concours à Daytona Beach, en avril 2017, la 212 Export n° 0102/E est présentée par Thomas Peck. Surprise ! Elle a perdu sa silhouette de Burano et elle a retrouvé les traits de la carrosserie originale de Spyder da Corsa créée par Touring en 1951. Le nouveau propriétaire préfère en effet le dessin original de la voiture que la version d’opérette qui avait été modifiée pour la circonstance.

Ainsi ressuscitée, l'auto participera même à la célébration des 70 ans de Ferrari à Pebble Beach en 2017.

 

La 212 Export a retrouvé sa carrosserie Touring d’origine en 2018.
La 212 Export a retrouvé sa carrosserie Touring d’origine en 2018.

Mots clés :

En savoir plus sur : Ferrari 212

SPONSORISE

Actualité Ferrari

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire