Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

E85 : une progression spectaculaire, mais des tarifs qui s'envolent

Le superéthanol E85 affiche une croissance spectaculaire en 2022, malgré un tarif au litre qui a progressé de près de 50% sur un an.

E85 : une progression spectaculaire, mais des tarifs qui s'envolent

Désormais distribué dans un tiers des stations-services de l’Hexagone, l’E85, carburant mêlant de 65 à 85% d’éthanol d’origine agricole à du sans plomb, a vu ses volumes distribués progresser de 83% en 2022. Il représente maintenant 6,5% du marché des essences, contre 4% en 2021.

Le moteur de ce développement repose sur des prix absolument imbattables à la pompe, malgré une hausse de près de 50% (!) enregistrée ces dernières semaines. Celle-ci s’explique notamment  par la signature de nouveaux accords entre les pétroliers et les producteurs d’alcool, qui répercutent ainsi la hausse du prix du gaz et des engrais.

Ainsi, bien qu’il continue de bénéficier d’une taxation très allégée, de l’ordre de 11,83 centimes par litre contre 68,29 centimes pour le SP95, l’E85 s’affiche maintenant à 1,10 € le litre, contre 0,75 € l’an dernier à la même époque.

Selon la filière E85, 1% de la surface agricole française pourrait produire 18 millions d'hectolitres de bioéthanol. Cela permetrait d'alimenter jusqu'à 5 millions de voitures consommant 3,5 l/100 km. Une vision un brin optimiste toutefois, sachant que rares sont les voitures à consommer aussi peu.
Selon la filière E85, 1% de la surface agricole française pourrait produire 18 millions d'hectolitres de bioéthanol. Cela permetrait d'alimenter jusqu'à 5 millions de voitures consommant 3,5 l/100 km. Une vision un brin optimiste toutefois, sachant que rares sont les voitures à consommer aussi peu.
E85 : une progression spectaculaire, mais des tarifs qui s'envolent

Reste qu’avec un sans plomb qui s’affiche en moyenne à 1,87 € par litre, l’E85 conserve un net avantage (en l’occurrence 77 centimes par litre). « Pour un « automobiliste type », c’est près de 35€ de différence à chaque plein. L’E85 est donc toujours compétitif et reste la seule alternative simple et immédiatement accessible pour rouler moins cher et plus vert », commente la société Flexfuel Energy Development dans un communiqué publié ce matin. « En intégrant une surconsommation maximum de 25%, l’E85 permet d’économiser 445€ de carburant par an par rapport au SP95-E10 pour 13 000 kms parcourus et 685€ pour 20 000 kms parcourus. » Cette société a installé en 2022 près de 54 000 boîtiers de conversion au superéthanol (compter entre 700 et 1 500 € l’unité) ce qui en fait le leader de son marché.

Ford a investi le marché du E85 avec succès : l’an dernier, 94% des Puma (photo), 89% des Focus et 77% des Kuga étaient vendues avec ce type de motorisation, représentant un volume de 32 000 voitures.
Ford a investi le marché du E85 avec succès : l’an dernier, 94% des Puma (photo), 89% des Focus et 77% des Kuga étaient vendues avec ce type de motorisation, représentant un volume de 32 000 voitures.

Pour autant, l’E85 connaîtra-t-il un développement serein dans un marché automobile bousculé, où l’électrification rebat toutes les cartes? Malgré la hausse évoquée plus haut, dont le caractère durable est à craindre, la filière se montre optimiste, et vise les 8% de part de marché pour l’E85 en 2023, avec 3 500 points de distribution sur le territoire.

Outre un prix à la pompe qui demeure attractif, l’E85 bénéfice d’une gratuité de la part régionale de la carte grise dans la plupart des régions, à quoi peuvent s’ajouter des aides locales (500 € en Ile-de-France, par exemple). L’E85 reste donc « le carburant du pouvoir d’achat », même si l’effet d’aubaine qui l'accompagnait tend à s’estomper.

 

 

 

 

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire