Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

En Allemagne, toujours plus de voitures en ville

Dans Economie / Politique / Marché

En Allemagne, toujours plus de voitures en ville

En Allemagne, malgré la promotion pour les transports publics et le durcissement de la fiscalité sur les carburants, la part de la voiture en ville ne cesse de progresser.

Conséquence du télétravail démocratisé et d'une plus grande liberté de déplacement ou bien volonté de s'autocentrer et de s'éloigner des autres ? Difficile à dire, mais la part de la voiture dans les grandes villes allemandes ne cesse d'augmenter, et ce, malgré les efforts des autorités de promouvoir les transports publics.

L'Autorité fédérale des Transports annonce que la densité de voitures dites "urbaines" (dans le sens où elles circulent et sont immatriculées dans des villes) est passée de 450 à 451 pour 1000 habitants en 2020.

Une hausse légère, mais qui se poursuit, et qui correspond à la moyenne nationale allemande de 580 voitures pour 1000 habitants, en progression continue depuis la crise de 2009. Concrètement, cela signifie que les urbains allemands ont à peine moins de voitures que les ruraux. Une situation un peu inédite, notamment si on la compare à la France. En 2015, il y avait 250 voitures pour 1000 habitants dans Paris intra-muros, alors que la moyenne nationale était de 484 pour 1000 habitants !

Concrètement, cela signifie que l'écart du taux de motorisation entre citadins et ruraux en France est beaucoup plus grand qu'en Allemagne. Les urbains ont nettement moins de voitures que les ruraux et plus généralement provinciaux dans un pays très centralisé, à l'inverse de l'Allemagne, à tendance plutôt décentralisée, où les personnes habitants dans les grandes villes ont à peine moins de voitures que les ruraux.

Toutes les villes allemandes ne suivent toutefois pas le même schéma. Berlin et bien d'autres grandes cités ont vu leur taux de motorisation grimper, tandis que Wolfsburg, Ingolstadt et Munich ont vu leur taux baisser. Tiens, tiens, ces villes sont les sièges de grands groupes automobiles. L'explication serait simple : la plupart des cadres et salariés des marques automobiles étant désormais en télétravail, le nombre de véhicules de fonction aurait grandement chuté.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (16)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quand on est en home office, la voiture de fonction reste au garage et n‘est en aucun cas supprimée!

Par

L'explication serait simple : la plupart des cadres et salariés des marques automobiles étant désormais en télétravail, le nombre de véhicules de fonction aurait.

Complètement faux. Le salarié/cadre qui est passé en télétravail à toujours son véhicule de fonction.

Peut être pour les nouveaux embauchés ? Mais ça n'expliquerai pas tout.

Sinon à titre perso, les nazis ne sont pas un exemple toute manière.

Par

La France devrait suivre ce chemin.

Prenons l'exemple de Paris : le métro c'est quoi :

1./ L'endroit le plus polluer en France :

https://www.ouest-france.fr/economie/transports/ratp/pollution-dans-le-metro-la-ratp-visee-pour-tromperie-aggravee-9f1fd15c-bd40-11eb-9d87-eb28e77a8992

« des concentrations de particules fines jusqu’à dix fois plus élevées qu’à l’extérieur ».

2./ Il faut supporter la faune locale : qui ne connait pas le déodorant, ni les règles de base de courtoisie

https://www.europe1.fr/societe/Le-top-10-des-incivilites-dans-le-metro-860564

3./ Subir la délinquance et la criminalité

https://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/pickpockets-dans-le-metro-le-depot-de-plainte-desormais-possible-dans-256-stations-30-06-2020-8345004.php

https://www.ladepeche.fr/2021/06/22/video-gare-de-lyon-a-paris-une-violente-rixe-eclate-sur-le-quai-trois-personnes-interpellees-9624065.php

4./ Il faut aimer les milieux confinés en période de COVID : idéal pour se faire vacciner par le véritable virus. :bien:

5./ Il faut aimer subir les retards, les annulations, les fermetures, etc...

La voiture c'est pour les gens à la recherche d'une forme de progrès/confort. Les Allemands l'on bien compris.

Alors comment faire en France ? Facile ! On décentralise. Quand on aura dépeuplé les métropoles aujourd'hui surpeuplées à l'image d'une exploitation mise en demeure par L214 et adapté les infrastructures à l'augmentation du nombre de voiture (intrinsèquement lié à l'augmentation de la population en France et à la désertification rurale), les bouchons ne seront qu'un mauvais souvenir.

Sinon y'a la solution préconisée par le PS :

https://www.yadvashem.org/sites/default/files/29_57.jpg

Ca sera sans moi. :bah:

Par

Eux ils se font pas chier ils sont logique c'est tout

Par

En réponse à Axel015

La France devrait suivre ce chemin.

Prenons l'exemple de Paris : le métro c'est quoi :

1./ L'endroit le plus polluer en France :

https://www.ouest-france.fr/economie/transports/ratp/pollution-dans-le-metro-la-ratp-visee-pour-tromperie-aggravee-9f1fd15c-bd40-11eb-9d87-eb28e77a8992

« des concentrations de particules fines jusqu’à dix fois plus élevées qu’à l’extérieur ».

2./ Il faut supporter la faune locale : qui ne connait pas le déodorant, ni les règles de base de courtoisie

https://www.europe1.fr/societe/Le-top-10-des-incivilites-dans-le-metro-860564

3./ Subir la délinquance et la criminalité

https://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/pickpockets-dans-le-metro-le-depot-de-plainte-desormais-possible-dans-256-stations-30-06-2020-8345004.php

https://www.ladepeche.fr/2021/06/22/video-gare-de-lyon-a-paris-une-violente-rixe-eclate-sur-le-quai-trois-personnes-interpellees-9624065.php

4./ Il faut aimer les milieux confinés en période de COVID : idéal pour se faire vacciner par le véritable virus. :bien:

5./ Il faut aimer subir les retards, les annulations, les fermetures, etc...

La voiture c'est pour les gens à la recherche d'une forme de progrès/confort. Les Allemands l'on bien compris.

Alors comment faire en France ? Facile ! On décentralise. Quand on aura dépeuplé les métropoles aujourd'hui surpeuplées à l'image d'une exploitation mise en demeure par L214 et adapté les infrastructures à l'augmentation du nombre de voiture (intrinsèquement lié à l'augmentation de la population en France et à la désertification rurale), les bouchons ne seront qu'un mauvais souvenir.

Sinon y'a la solution préconisée par le PS :

https://www.yadvashem.org/sites/default/files/29_57.jpg

Ca sera sans moi. :bah:

D'accord avec la fin en France on a littéralement abandonné la campagne.

Pour le debut moins d'accord pour être partis plusieurs fois à Berlin en vacances (une très belle ville à visiter et pour faire la fête !) c'est un peu la merde aussi ça pue les gens sont pas très correct etc etc.

Mais sinon oui clairement la France c'est regroupe dans 3-4 grande ville et le reste c'est 'wallou'

Par

J'ai été une fois à Berlin récemment et j'ai gardé le souvenir d'une ville très étendue avec des avenues très larges et une circulation plutôt fluide. Pas vraiment de raison d'abandonner sa voiture. Cela expliquer aussi pourquoi le métro est aussi peu rempli.

Par

En réponse à Honzda13

L'explication serait simple : la plupart des cadres et salariés des marques automobiles étant désormais en télétravail, le nombre de véhicules de fonction aurait.

Complètement faux. Le salarié/cadre qui est passé en télétravail à toujours son véhicule de fonction.

Peut être pour les nouveaux embauchés ? Mais ça n'expliquerai pas tout.

Sinon à titre perso, les nazis ne sont pas un exemple toute manière.

Et surtout qu'elle est le nombre de ces teletravailleurs vs la population totale de la ville ? Quelques pourcents ?

Aucune chance que cela est un impact significatif, même s'ils n'ont plus de voiture.

Par

Quand on est employeur en Allemagne, imaginer recruter certains postes, a fortiori de cadres, sans proposer une voiture de fonction dans le package, c'est se fermer la porte à de nombreux candidats

Plus que chez nous, la voiture de fonction est un véritable symbole de réussite sociale..et beaucoup d'écolos allemands se sont bien privé de refuser le véhicule de fonction qui leur était proposé...même si à l'arrivée ils prennent les transports en commun !

Pour eux, mieux vaut avoir un véhicule de fonction qui ne sert pas...sauf pour les "urgences" de la vie (panne de transports en commun, nécessité immédiate de se rendre rapidement dans un lieu parfois mal desservi...)...et les loisirs où trimbaler la famille en train / bus atteint vite ses limites !

Par

Une phrase me fait un peu sourire dans votre article.

"Concrètement, cela signifie que les urbains allemands ont à peine moins de voitures que les ruraux. Une situation un peu inédite, notamment si on la compare à la France. En 2015, il y avait 250 voitures pour 1000 habitants dans Paris intra-muros, alors que la moyenne nationale était de 484 pour 1000 habitants !"

Donc, vous comparez une moyenne NATIONALE à Paris intra-muros....

Vous avez idée messieurs les journalistes que Paris n'est ni la France, ni représentatif des villes en France?

Si vous me dite que la moyenne du nombre de voitures pour 1000 habitants 20 plus grandes villes de France est représentative du tissu urbain....je dis mouai.

Mais Paris seule.

Paris intra-muros avec son réseau de transport en commun?

RER, TER, Métro, Bus, Tram...permettant d'acheminer de toute l'île de France les travailleurs.

Paris intra-Muros ou la politique de la folasse à la mairie (et par folasse je dis depuis 2001) est uniquement voué à dégouter le Parisien d'avoir une voiture.

Peut-on comparer Paris intra-Muros seule et la moyenne Nationale et en tirer des conclusion pour Marseille, Lyon, Bordeaux, Strasbourg ?

Non messieurs les journalistes. De Berlin à Paris, si vous voulez dégager une "tendance" il faut viser plus large.

Par

"la part de la voiture en ville ne cesse de progresser."

Idem en IDF ! Les bouchons dépassent déjà ceux d'avant-COVID alors qu'il y a soit disant 30% des gens en télétravail !

Du midi au soir tard c'est bouché ! Infernal !

La voiture répond à un besoin, un besoin que les bobos des centre-villes bouffeur de quinoa bio ne peuvent comprendre.

Et vous imaginez que si on reportait 30% du traffic routier vers les TEC déjà surbondés à +100% pour la plupart des lignes (1, 13, RER A/B,...) ca se passerait bien ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire