Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai longue durée : 3 000 km en Alfa Romeo 4C : "cœur sportif" par excellence

Faire plus de 3 000 km en huit jours au volant d'une Alfa Romeo 4C : félicité ou calvaire ? Ou plutôt les deux en alternance ? La question est de savoir si les hauts seront plus hauts que les bas seront bas : au vu de la fiche technique et du profil général du véhicule, il est certain que l'expérience ne s'annonce physiquement pas de tout repos mais la ligne fabuleuse, les performances de premier ordre et le bruit magnifique permettent-ils de tout oublier ?

Essai longue durée : 3 000 km en Alfa Romeo 4C : "cœur sportif" par excellence

En voilà une qui a provoqué l'hilarité générale quand on l'a découverte dans la liste des voitures de ce road trip transalpin : visiblement, la perspective de faire plus de 3 000 km, dont une bonne moitié d'autoroute, au volant d'une Alfa Romeo 4C, est considérée par mes collègues délicats comme une malédiction à esquiver comme une balle aux prisonniers. À leur décharge, il est vrai que cela fait maintenant plus de six ans qu'elle est la proposition la plus radicale du catalogue du constructeur et pas que d'un peu.

Essai longue durée : 3 000 km en Alfa Romeo 4C : "cœur sportif" par excellence

Essai longue durée : 3 000 km en Alfa Romeo 4C : "cœur sportif" par excellence

 

S'inspirant de la 33 Stradale de 1967, sans aucun doute une des voitures les plus désirables au monde, sa silhouette est ramassée, tassée, semblant prête à bondir et les proportions sont étonnantes : un peu moins de quatre mètres de long, soit plus courte qu'une Renault Clio mais large de près d'1,90 m, soit autant qu'une Talisman. La teinte rouge Rosso Competizione de cette édition limitée à 67 exemplaires « Edizione Speciale » contraste de plus avec les prises d'air latérales en carbone et les jantes au dessin « Téléphone » reconnaissables entre mille.

Essai longue durée : 3 000 km en Alfa Romeo 4C : "cœur sportif" par excellence

Un profil à tomber.

La 4C est construite autour d'une cellule en fibre de carbone prolongée à chaque extrémité par un berceau en aluminium et l'ensemble est recouvert d'une carrosserie en matériaux composites. Installé en position centrale arrière et relié à une boîte de vitesses double embrayage à six rapports, son 4 cylindres 1 750 cm3 turbo développe 240 ch à 6 000 tr/min et 350 Nm de 2 200 à 4 250 tr/min aux roues arrière, ce qui peut paraître modeste en ces temps de compactes sportives dépassant maintenant les 400 ch, mais il n'y a ici que 895 kg à déplacer. Le résultat : 0 à 100 km/h en 4,5 s et 36 mètres pour repasser ensuite à l'arrêt. « Light is right » ou plutôt « La leggerezza è giusta » aurait dit Colin Chapman s'il avait aussi eu accès à l'italien approximatif d'un traducteur en ligne.

Les entrées d'air en carbone de la série limitée "Edizione Speciale".
Les entrées d'air en carbone de la série limitée "Edizione Speciale".
Sans doute les plus belles jantes de l'Histoire de l'automobile.
Sans doute les plus belles jantes de l'Histoire de l'automobile.

Mais autant de compacité et de légèreté a forcément une incidence sur d'autres domaines considérés secondaires dans le cahier des charges initial. Comme l'habitabilité, le volume de coffre ou le confort de façon générale : seules deux personnes peuvent ainsi prendre place à bord et il faudra mesurer moins d'1,85 m pour ne pas avoir à courber l'échine en conduisant, juste 110 litres de coffre chauffés amoureusement par le moteur, soit deux fois moins qu'une citadine et les imperfections du bitume sont retransmises fidèlement jusqu'à vos vertèbres en remontant par les pneus arrière en 235/35R19, les suspensions passives, la cellule en carbone et enfin les sièges baquets à l'assise à l'épaisseur symbolique. Pas de direction assistée, pas de visibilité, pas de système multimédia ni de navigation. Mais tout de même une climatisation et un régulateur de vitesse.

Un geste qu'il a fallu souvent reproduire, mais c'est surtout à cause du petit réservoir que de la consommation, extrêmement raisonnable pour un engin avec de telles performances.
Un geste qu'il a fallu souvent reproduire, mais c'est surtout à cause du petit réservoir que de la consommation, extrêmement raisonnable pour un engin avec de telles performances.

Petit réservoir de 40 litres rempli jusqu'à la goulotte, bagages débordant largement tant sur le siège passager que dans le fidèle Citroën C4 Picasso de la rédaction qui nous accompagne, il est temps de s'élancer direction le sud.

Découvrez les 24 reportages publiés par Caradisiac (essais longue durée, visites de musées… ) à l’occasion de la réalisation cet été de notre road trip en Italie avec les modèles suivants : Alfa Romeo 4C, Giulia, Guilietta, Stelvio, Fiat 500 C, 500 X, Panda, Tipo et Abarth 124.

Tous les reportages et liens dans le sommaire-teasing

Chiffres clés *

  • Longueur : 3,99 m
  • Largeur : 1,86 m
  • Hauteur : 1,18 m
  • Nombre de places : 2 places
  • Volume du coffre : 110 l / NC
  • Boite de vitesse : Auto. à 6 rapports
  • Carburant : NC
  • Taux d'émission de CO2 : 157 g/km
  • Malus : 5715 €
  • Date de commercialisation du modèle : Septembre 2013

* A titre d'exemple pour la version 1750 TBI 240 EDIZIONE SPECIALE.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (45)

SPONSORISE

Essais Coupé

Fiches fiabilité Coupé

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire