Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Mazda 3 (2017) : profil bas

Dans Nouveautés / Restyling

Alexandre Bataille

La compacte de Mazda passe par l’habituel restylage de milieu de carrière. De légères retouches esthétiques accompagnent l’arrivée de quelques améliorations techniques. La Mazda 3 saura-telle enfin se faire connaître à sa juste valeur ?

Essai vidéo - Mazda 3 (2017) : profil bas

En bref

À partir de 23 500 €

G-Vectoring de série

La Mazda 3 passe par la case restylage après 3 ans d’une carrière timide. En effet la compacte, pourtant bien née, n’a jamais vraiment réussi à percer sur le marché européen archi-dominé par les Volkswagen Golf, Peugeot 308 et Ford Focus et notamment en France (1 600 ventes cette année). En cause, un déficit de notoriété certain dont le constructeur a bien conscience.

Essai vidéo - Mazda 3 (2017) : profil bas

Essai vidéo - Mazda 3 (2017) : profil bas

 

Le chemin sera long pour Mazda qui jouit pourtant d’une belle côte d’amour de la part des propriétaires et des connaisseurs. En attendant ce jour, la compacte reste prudente. En effet, sur le plan esthétique les retouches sont très légères car son look est l’un de ses principaux atouts. L’élégante japonaise voit ses antibrouillards remodelés, sa calandre modifiée et le placement de son logo abaissé. Difficile de trouver les différences entre l’actuel et la nouvelle.

A gauche le millésime 2016.
A gauche le millésime 2016.
A droite le millésime 2017.
A droite le millésime 2017.

A bord, c’est encore plus timide. Le cockpit bien dessiné renforce l’ergonomie avec l’apparition d’un nouveau volant, de type MX-5 et de nouveaux sièges plus creusés afin de faire d’avantage « corps » avec la voiture. De nouveaux coloris et quelques inserts font aussi leur apparition tout comme, l’affichage tête haute qui passe à la couleur.

L'ambiance à bord respire la qualité.
L'ambiance à bord respire la qualité.
La boîte mécanique est un régal à utiliser.
La boîte mécanique est un régal à utiliser.

De menus changements qui ne bouleversent pas la physionomie de l’environnement, à la fois qualitatif et moderne. L’habitabilité reste bonne à toutes les places et la capacité du coffre dans la moyenne basse de la catégorie (350 litres).

 

L'habitabilité est correcte aux places arrière.
L'habitabilité est correcte aux places arrière.
Le volume de coffre est dans la fourchette basse avec 350 litres.
Le volume de coffre est dans la fourchette basse avec 350 litres.

C’est surtout la liste d’équipement qui s’enrichit, en série, du système G-Vectoring qui régule le couple de manière électronique entre les roues pour améliorer la motricité et limiter au maximum le sous-virage. Un frein de stationnement électrique, un système de détection des piétons jusqu’à 80 km/h et l’éclairage à LED adaptatif font leur apparition au catalogue. Il s'ajoutent à la liste déjà très complète (cf page suivante), ce qui justifie les tarifs salés pratiqués par la Mazda 3 pour la catégorie puisqu’elle débute à 23 500 € quand une Renault Mégane 4 en réclame 18 200 €.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,47 m
  • Largeur : 1,79 m
  • Hauteur : 1,46 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 364 l / 1263 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 99 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Septembre 2016

* A titre d'exemple pour la version III (2) 2.0 SKYACTIV-G 120 SELECTION.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (21)

Mots clés :

En savoir plus sur : Mazda 3 (3e Generation)

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Achetez votre Mazda 3

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire