Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Faut-il baisser le prix des péages en cas de travaux ?

Faut-il baisser le prix des péages en cas de travaux ?

Sur autoroute, vous payez pour un service : emprunter une route qui vous fait gagner du temps. Mais si, pour cause de travaux, vous ne pouvez pas rouler à la vitesse maximale, devriez-vous payer moins cher ? Une proposition de loi va dans ce sens.

Les autoroutes s'apparentent à un abonnement pour téléphoner : ce sont des services pour lesquels nous payons, et en retour, le client doit avoir ce pour quoi il a payé. Or, très souvent, les autoroutes font l'objet de travaux, qui obligent les régulateurs à revoir la vitesse maximale autorisée. Si bien que le gain de temps par rapport à un trajet hors autoroute est réduit, sans que le tarif ne bouge. Vous payez toujours le même prix, mais vous ne pouvez plus rouler à 130 : vous êtes limités à 110, voire 90 km/h.

Le député LREM Julien Borowczyk a justement déposé une proposition de loi visant à réduire le prix des péages en fonction des périodes de travaux. Il va même jusqu'à dénoncer des travaux qui poussent au "sur-entretien" des autoroutes, au détriment du "consommateur".

"Lorsque des travaux sont entrepris sur les voies d’autoroute, ceux‑ci ont un impact sur la fluidité du trajet et donc la durée totale. Or les tarifs en vigueur correspondent à un service rendu aux automobilistes. Le choix de ces derniers pour utiliser les voies rapides payantes est bien souvent motivé par la durée du trajet qui est plus courte. C’est pourquoi, lorsque la durée du trajet se trouve allongée du fait des travaux, l’amendement propose que les tarifs soient ajustés à la baisse pour prendre en compte la différence du service rendu pendant le temps des travaux. Les modalités de calcul de ces tarifs ajustés sont fixées par décret en Conseil d’État".

Faire payer les sociétés autoroutières pour les interventions de forces de l'ordre

Et ce n'est pas tout, puisque la proposition de loi du député contient un paragraphe sur le remboursement que devraient effectuer les sociétés autoroutières en cas de mobilisation de forces de l'ordre : 

"Le second article vise à mettre en place un remboursement à l’État des interventions des forces de sécurité sur les autoroutes par les sociétés concessionnaires d’autoroutes.

Lorsque nous sommes sur la route, un accident quel qu’il soit peut se produire. Dans certains cas, nous pouvons, voire nous devons faire appel aux services des forces de l’ordre. Cette démarche semble tout à fait normale dans la mesure où les missions des forces de l’ordre sont le maintien de l’ordre public et la sécurité. Ceci semble d’autant plus normal que les routes font partie du domaine public. La notion d’intervention dans le cadre du maintien de l’ordre et de la sécurité est plus complexe lorsque ladite intervention a lieu sur une autoroute, dont la gestion et donc les profits sont concédés à une société privée.

Sans remettre en cause la participation des sociétés concessionnaires d’autoroutes au budget de l’État via la fiscalité ; il serait intéressant que ces dernières participent directement au financement des dépenses engagées dans le cadre des interventions des forces de l’ordre sur les routes dont elles ont la gestion."

Le député espère que sa proposition de loi sera votée d'ici cet été, même si les sociétés autoroutières n'ont pas souhaité répondre.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (35)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quand je vois l'A13 à 90 depuis plus de 3 ans pour des travaux interminables... Ca m'exaspère !

Par

Oui il faut, d'autant plus que nous ne sommes pas systématiquement avertis de ralentissements en entrant sur l'autoroute.

Par

Nous payons cher ( excessivement et de plus en plus chaque année ) un service dans le but de gagner du temps, si cet objectif n'est pas atteint alors ça me paraît évident qu'on ne devrait pas payer plein Tarif.

Ca devrait aussi être valable lorsqu'il y a des bouchons.

Par

Évidemment, rouler à 90 pendant 30 km entre Chatellerault et Tours devient dingue :colere:

Par

Il faut baisser le prix tout court

Par

Pour ne fois que un député de LREM à une idée brillante, on ne va pas le contredire :biggrin:

Par

En réponse à KM69

Pour ne fois que un député de LREM à une idée brillante, on ne va pas le contredire :biggrin:

*Pour une fois

Par

Et vous verrez que rien,absolument rien ne changera.

Du brassage d'air comme d'habitude avec ce parti de bras cassés.

Pourquoi ne pas supprimer simplement la tva ?

Et le système suisse qui est simplement juste,intelligent et cohérent.

Une vignette peu chère à l'année,c'est tout bénef pour tout le monde.

Par

"Faut-il baisser le prix des péages en cas de travaux ?"

Mauvaise question, la bonne question étant faut-il renationaliser les autoroutes.

Par

En réponse à RP63

Oui il faut, d'autant plus que nous ne sommes pas systématiquement avertis de ralentissements en entrant sur l'autoroute.

À moins que le bouchon ne se forme juste au moment où tu rentres sur l'autoroute, n'importe quel GPS n'aura averti si prendre l'autoroute te prends plus de temps qu'un autre trajet alternatif. :bah:

Me concernant il est très rare que je ne mette pas mon GPS même sur des trajets que je connais, ville comme autoroute, ça me permet de savoir s'il y a des bouchons et de ne pas y rester coincé s'il y a un trajet alternatif. :jap:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire