Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

France : réunion de la filière automobile pour penser l'après diesel

France : réunion de la filière automobile pour penser l'après diesel

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a profité de son passage à Mulhouse, notamment motivé par la visite de l'usine du groupe automobile PSA, pour annoncer qu’il réunirait début avril les dirigeants de l'industrie automobile tricolore. Ceci dans le but de discuter sur le déclin du diesel et sur les mesures à prendre pour accompagner cette nouvelle donne dont les atouts se trouvent du côté de la propulsion électrique. Un vaste chantier aux enjeux majeurs qui est cependant déjà largement entamé au niveau mondial.

Sous l’impulsion notamment de la Chine, l’électrification des gammes automobiles se fait à marche forcée. Une réalité que le patron du groupe PSA a déjà regrettée, mais, pragmatique, il a déclaré devant le ministre qu’il n'y avait pas de débat sur la nécessité d’un engagement en faveur des motorisations alternatives au diesel. En écho, Bruno Le Maire a précisé que ce défi auquel l'industrie automobile française doit répondre, se fera "à un rythme raisonnable par rapport aux capacités d'investissement des usines".

Des bases de réflexion qui devront se transformer en action concrète dont on espère la production au terme d’une réunion début avril entre l’État et la filière automobile nationale. Cette réunion sera la première du comité stratégique de la filière automobile tel que redéfini par l'actuel exécutif, a précisé M. Le Maire, qui a déclaré y souhaiter la présence du patron de PSA Carlos Tavares et de celui de Renault Carlos Ghosn.

La réunion aura pour objectif de réfléchir à la façon d'"accompagner les sous-traitants" dans le déclin attendu des ventes de voitures diesel, et à "comment accompagner une grande entreprise comme PSA dans cette transformation de la motorisation vers l'essence, l'hybride, l'électrique, au détriment de ce qui a fait sa force", a poursuivi le ministre de l'Économie et des Finances qui a ajouté deux autres défis à relever. L’un concerne "la formation accompagnant la robotisation" et l’autre la capacité à produire des "innovations de rupture, par exemple sur le stockage de l'énergie renouvelable".

Mots clés :

Commentaires (83)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Wait & see. L'après diesel n'est encore pas là. Les pauvres continuent à acheter de l'essence faute de pouvoir avoir mieux, les diesels baissent en part de marché mais demeurent intéressants à quiconque fait de la route.

L'offre électrique "généraliste" n'a encore aucun intérét véritable (voiturettes Zoey...).

Encore 10 ans.

Par

Vite vite, avant de se faire choper comme les allemands !

Par

"sous notamment l'impulsion de la Chine"

Par

L'avenir au v8?

Par

En réponse à moulache

Commentaire supprimé.

Lel ^^

Renault = zoe + twizi + scenic hybride

VW = Up + Golf + Golf et passat hybride

VAG tellement à la traîne... que ferait-on sans ces français? ^^

Par

En réponse à savoyard73000

Wait & see. L'après diesel n'est encore pas là. Les pauvres continuent à acheter de l'essence faute de pouvoir avoir mieux, les diesels baissent en part de marché mais demeurent intéressants à quiconque fait de la route.

L'offre électrique "généraliste" n'a encore aucun intérét véritable (voiturettes Zoey...).

Encore 10 ans.

Rolls-Royce, Ferrari, Bugatti, Pagani-Zonda...:des marques pour les pauvres alors?

La raréfaction de l'oxygène en altitude te joue des tours, le savoyard...

Par

ça sent pas bon pour les Mazouteu -(

Par

En réponse à savoyard73000

Wait & see. L'après diesel n'est encore pas là. Les pauvres continuent à acheter de l'essence faute de pouvoir avoir mieux, les diesels baissent en part de marché mais demeurent intéressants à quiconque fait de la route.

L'offre électrique "généraliste" n'a encore aucun intérét véritable (voiturettes Zoey...).

Encore 10 ans.

demeurent intéressants à quiconque fait de la route...ok

mais regarde a la pompe ess/ G.O entre 0.06 & 0.12 ct€ ou est l'interet de rester au mazout

avec en prime assu + cher..piéces + cher ..& le prix du véhicules Lol ..va falloir réfléchir car bientot

ess/G.O a parité .

Par

"des technologies de rupture sur le stockage de l'énergie renouvelable"? Euh? ça veut dire quoi?

On va stocker du vent du soleil et de l'eau?

Par

des dechets nucleaire 500 M sous terre eh oui ..

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire