Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Grande-Bretagne: des plaques d'immatriculation vertes pour les électriques

A compter de ce mardi 8 décembre, la Grande-Bretagne permet aux propriétaires de voitures électriques neuves d'opter pour un  bandeau vert sur leur plaque d'immatriculation. Cela pourrait à terme autoriser l'accès aux zones à faibles émissions.

L'installation des nouvelles plaques vertes reste au libre choix des nouveaux possesseurs de voitures électriques.
L'installation des nouvelles plaques vertes reste au libre choix des nouveaux possesseurs de voitures électriques.

Les Anglais ne font jamais rien comme tout le monde, et cela se vérifie ce mardi avec l’introduction officielle d’une nouvelle catégorie de plaques d’immatriculations réservée aux voitures électriques neuves.

Sur ces plaques, dont l’installation n’est pas obligatoire mais dépend du libre choix des automobilistes, le bandeau bleu de la partie gauche faisant référence à l’Europe et/ou au pays d’origine se voit remplacée par un liseré vert qui symbolise, selon les autorités, l’accélération « vers un futur à zéro émission ».

« Nous allons plus loin et plus rapidement que toute autre grande économie pour décarboner les transports, en améliorant la qualité de l’air dans nos villes et en exploitant la puissance des technologies propres et vertes pour mettre fin à la contribution du Royaume-Uni au changement climatique d’ici 2050 », déclare la ministre des transports Rachel McLean. « Non seulement les plaques d'immatriculation vertes sensibiliseront-elles au nombre croissant de véhicules plus propres sur nos routes, mais elles pourraient également débloquer un certain nombre d'incitations pour les conducteurs. »

 Si ces plaques n’ont pour le moment qu’une valeur ornementale, les autorités laissent entendre qu’elles pourraient à terme autoriser un stationnement à tarif préférentiel, voire ouvrir l’accès à des zones à faibles émissions, où les voitures propres pourraient circuler dans des voies spécifiques.
Si ces plaques n’ont pour le moment qu’une valeur ornementale, les autorités laissent entendre qu’elles pourraient à terme autoriser un stationnement à tarif préférentiel, voire ouvrir l’accès à des zones à faibles émissions, où les voitures propres pourraient circuler dans des voies spécifiques.

Cette initiative suit l’annonce, faite il y a quelques semaines, de l’interdiction des moteurs thermiques dès 2030 en Grande-Bretagne. Elle devrait aussi permettre à chacun de mesurer en direct au quotidien la progression du nombre de voitures électriques sur les routes, et inciter ainsi les automobilistes à opérer leur transition écologique.

Ces nouvelles plaques ne susciteraient pour l’instant qu’un avis mitigé outre-manche, où un représentant du Royal Automobile Club (RAC) souligne que ce « badge d’honneur » pourrait au contraire favoriser le ressentiment anti-électrique des possesseurs de modèles thermiques. Selon le RAC, seul un conducteur sur cinq approuverait cette nouvelle mesure.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire